18 objets à jeter tout de suite pour être mieux chez soi !


©Photo Samuel Zeller

Depuis des mois maintenant, je me sens de plus en plus à l’étroit chez moi. Bien sûr, je n’ai pas déménagé depuis 7 ans maintenant et les objets s’accumulent inexorablement. Mais pas que. Je crois que j’ai des velléités d’alléger ma vie et de me défaire de toutes ces choses, objets inclus, qui encombrent autant mon appartement que mon esprit. « Les choses que l’on possède finissent par nous posséder » disait un grand philosophe du 20ème siècle (vous l’avez ?!). Est-ce que c’est l’âge ? La tendance prônée par le minimalisme dont la popularité grandi chaque jour ? Les best sellers à la Marie Kondo ? Peut-être un peu tout ça à la fois.

Ce qui est sûr c’est que c’est que je n’en peux plus de mon appart qui déborde de partout et ce malgré les très nombreux tris auxquels je m’adonne régulièrement. Et que dans l’absolu, c’est un défi de taille : je suis quelqu’un qui n’aime pas jeter. Je n’ai jamais manqué de rien, mais on m’a élevée dans le respect de l’objet : on en prend soin et on ne le jette que s’il est cassé et qu’on ne peut pas le réparer. Autant dire que je suis plutôt mal barrée, de base… Mais je m’améliore, surtout depuis que j’ai compris qu’il existait pléthores d’alternatives avant de jeter : donner, vendre..

Or donc, forte de ces années de pratiques progressive du tri, voici quelques pistes d’objets dont vous pouvez facilement vous défaire pour gagner un peu de place dans vos vies :

1. Les tote bags

Plus une marque qui ne nous offre pas son tote bag, quand ce n’est pas nous qui, toutes seules, comme des grandes, nous offrons un de ces sacs en tissu. Est-ce justement parce qu’ils sont en tissus qu’on hésite à s’en défaire ? Toujours est-il que je ne sais pas vous mais moi, j’en ai des caisses entières… Ça me prend une place de dingue et en fin de compte, j’utilise toujours les mêmes, rapport que j’oublie ceux que je n’ai pas forcément sous le nez et que si je suis honnête, non, je n’ai pas besoin de changer de sac tous les jours.

2. Tout ce qu’on garde « au cas où » pour « le jour où »

Un joli bolduc récupéré sur un autre cadeau, ce plat pas très joli mais qu’on garde pour si un jour on arrive à investir dans une maison de campagne, cette jolie carte qui sera peut être parfaite pour accompagner un petit mot doux… OUT !

3. Les magazines. Voire, les livres…

Je suis une grosse lectrice, de magazines comme de livres. Je claque un pognon assez conséquent dans le papier (j’ai le droit, c’est de la culture !) dans mes magazines préférés, par exemple. J’ai beau les avoir feuilletés en long, en large et en travers, j’ai tendance à les garder. Or, soyons honnêtes… je n’ai quasiment JAMAIS rouvert un magazine déjà lu.
Les livres, c’est pareil : j’ai trois bibliothèques chez moi. Quand la principale a fini par déborder de partout malgré les doubles voire triples rayonnages, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. J’en ai donc mis un bon petit paquet dans la rue pour leur offrir une seconde vie !

4. Les factures

Scannez-les, ça prend tellement moins de place ! (Si vous n’avez pas de scanner, vous pouvez utiliser l’appli gratuite CamScan, c’est une de celles qui me fait gagner un temps de dingue).

5. vos vieux produits de maquillage

Vous avez acheté ce rouge à lèvres, c’est un fail. Il est neuf, raison pour laquelle vous ne le jetez pas. Et… ? Voilà. Je dois bien avoir l’équivalent de deux grosses boites à chaussures qui encombrent ma salle de bain, pour rien. Pas que de rouges à lèvres neufs et produits abandonnés hein, il y a aussi des poudriers à moitié vide, des ombres à paupières que je garde si un jour j’en remets et j’en passe. Idem pour les vernis à ongles : je les ai tous placés dans une grosse bonbonnière en verre mais force est de constater que 1. je mets rarement du vernis (…) et 2. la moitié est déphasé. Il est grand temps que je m’attelle à la tâche !

6. Les médicaments

Ma boutique préférée quand je vais à l’étranger ? Les pharmacies, BIEN-SÛR. Couplé au fait que je suis légèrement hypocondriaque sur les bords et adepte de l’automédication, j’accumule un nombre de médicaments plutôt conséquent… Là encore, j’ai un peu de pain sur la planche pour écrémer un peu tout ça, mais ça ne m’empêche pas de vous souffler cette piste !

7. Le vieux linge de maison

Quand mes parents ont vendu la grande maison qu’ils habitaient depuis 27 ans pour emménager dans un petit trois-pièces parisiens, ils nous ont très largement donné tout un tas de trucs plus au moins utiles, plus ou moins neufs et plus ou moins à mon goût. Au rayon desquels, quelques serviettes de toilettes, nappes, torchons et draps séculaires (j’exagère à peine). Pendant longtemps, je les ai casés dans un coin sans trop oser m’en séparer, quand je ne les utilisais pas : la plupart est moche, voire élimé, mais j’avais grandi avec ces linges de maison là… J’y étais attachée ! Oui, MAIS…

8. Les vieux carnets, agendas…

Je suis une dingue de papèterie (mais je me soigne !). J’ai moult petits carnets et autres joliesses que je garde précieusement. D’abord, j’ai pris la décision de m’en servir (ne riez pas, longtemps, j’ai été cette fille qui ne mangeait pas ses chocolats de Pâques pour ne pas les abimer…) et ensuite, je jette sans trop de scrupules ceux que j’ai entamé et jamais terminé, par exemple.

9. Les dictionnaires et les vieux cours

J’ai fait une école de traduction, initialement. Monsieur aussi (c’est là où on s’est rencontrés il y a 18 ans de cela, pour la petite histoire). Je vous laisse imaginer le nombre de dicos qu’on avait à la maison… Et dont on ne s’était absolument jamais servis !
Les vieux cours, j’ai réussi à les jeter quasiment tous. Honnêtement, à part ce cours génial de la prof de français en école de traduction, je n’en ai jamais rouvert un seul.

10. Les chaussettes seules

J’ai beau les nouer ensemble quand je les mets au sale, il y a TOUJOURS une p***** de chaussette qui se retrouve orpheline à un moment ou à un autre. Je n’épiloguerai pas sur ce sujet. Avant, je les mettais de côté et j’attendais patiemment de retrouver sa paire… avec tout le succès que l’on sait pour ce genre d’entreprise.

11. Les appareils de cuisine inutiles

La superbe cocotte minute jamais utilisée mais vraiment trop superbe, le gaufrier qu’on sort une fois tous les 36 du mois et j’en passe : il y a quelques semaines, j’ai mis sur le trottoir tout un tas d’ustensiles et équipements parfaitement neufs et quasi jamais utilisés, cf. le point #2 !

12. les vêtements trop grands. Ou trop petits.

J’ai un poids et une silhouette qui ne varient pas excessivement. Je garde donc peu de vêtements pour le jour où je perdrai du poids, par exemple. En revanche, depuis 2 ans, j’ai une règle : tout ce que je ne porte pas deux saisons de suite prend la tangente. Même si j’aime bien ce vêtement. Même s’il me va encore. Même s’il n’est pas passé de mode. Si je ne le porte pas, c’est qu’il y a une raison, même si elle m’échappe ! Je n’habite pas un palace, mes placards débordent bien assez pour que je stocke démesurément.

13. Les sous vêtements inconfortables

J’ai une petite culotte, MANDIEU, vous verriez comme elle est belle ! Oui. Mais elle me cisaille le frifri dès que je la porte. Mais elle est belle. Mais elle me fait mal. Mais elle est belle. Mais elle me fait mal. Mais elle est belle… STOOOOP ! — > vous êtes le maillon faible, au revoir.

14. Les échantillons beauté

J’ai cette petite boite d’échantillons que je garde « au cas où » (on y revient !) pour les week-ends et les séjours courts pour lesquels je n’ai pas envie de trimballer une trousse de toilette qui pèse plus lourd que l’attaché-case d’un banquier suisse. Sauf que. C’est un peu compliqué d’utiliser des produits qu’on ne connait pas, en réalité. Du coup, la boite grossit largement plus vite qu’elle ne se vide et prend de plus en plus de place, pour rien. Poubelle !

15. Vos vieux téléphones

Vu le prix qu’on met dans nos smartphones, il y a de quoi y être attachés. Et puis on se dit toujours que si le téléphone actuel rend l’âme, on aura toujours un back up. Certes. Mais est-ce vraiment bien utile de conserver ces 7 téléphones ?

16. Les fils et câbles

On ne sait pas vraiment à quoi ils servent (et d’ailleurs, on n’a pas le souvenir de s’en être servi une seule fois) mais bon, c’est un câble et c’est sérieux, un câble. Alors on le stocke dans un panier, avec tous ses copains câbles esseulés. A la fin, ça forme une masse indémêlable de câbles dont on n’a absolument aucune idée de ce à quoi ils peuvent bien servir, si toutefois on arrivait à en extraire un de la masse…

17. Les lunettes qui ne sont plus à notre vue

Il existe pas mal de pistes pour qu’elles trouvent une seconde vie, comme lunettes sans Frontière.

18. Les cintres du pressing

Ils se tordent, ils abiment les fringues et ils sont moches. A dégager fissa !

Voilà, j’espère que ces quelques pistes vous seront utiles. Je vous laisse, j’ai encore du tri à faire (KILLME).

Commentaires

Ton article tombe à pic: j’ai déménagé il y un an, et je re-déménage cette semaine. Conclusion: tout ce que j’avais gardé « au cas où » ne passera pas la porte du nouveau logement si je ne l’ai pas utilisé de l’année. En théorie. Ton article ouvre le champ des possibles, j’étais en réalité timidement restée cantonné aux vêtements.
Allez du courage, et tu nous en diras un peu plus quand le grand ménage sera fait!

Répondre

BON COURAGE…. !

J’ai un autre adage que j’applique suite à déménagement : tout carton non ouvert 1 an après le déménagement part à la poubelle directement, sans passer par la case ouverte.

Hello
Tu as parfaitement raison, on entasse et on entasse et on entasse encore au cas ou…….
1 fois par an je fais une brocante et j’ouvre tout les placards (cuisine+dressing) et tout ce que je n ‘ai pas mis (vêtements+accessoires) ou utilisé (cuisine) hop dans un sac et je revends. Par toujours facile mais nécessaire.
Bon week-end.
Estelle

Répondre

Bien résumé le pas facile mais nécessaire.. On se laisse tellement bouffer par nos objets !

Un déménagement permet de faire un grand vide. Il y a deux ans on a quitté une maison pour un appartement. Comme on avait l’objectif de racheter une maison, on a stocké dans un box tout ce qui ne rentrait pas dans l’appart. Puis on a changé de projet et décider d’habiter en appartement à Paris plutôt qu’en maison en banlieue, ce qui veut dire moins de place que prévu. Du coup, on a vidé notre box où étaient stocké tout un tas de bazar depuis un an. On a donné à Emmaüs tout ce qui ne nous avait pas manqué et conservé tout ce qui nous faisait vraiment plaisir. Tout ce qui était superflu, les tonnes de livres et de magazines qu’on ne relira jamais (on avait 80 cartons de livres…), les ustensiles de cuisine inutiles, le matériel de bricolage dont on n’aura plus besoin, j’ai tout mis en carton et tout déposé chez Emmaus. Et bien, quel soulagement de se sentir ainsi allégés.
Je me permets d’ajouter une précision pour les cosmétiques : il ne faut pas garder de cosmétiques périmés car c’est dangereux et peut provoquer des risques d’allergie grave. J’achète au fur et à mesure et ne rachète que quand j’ai terminé un produit ou quand la date est dépassée.
Il n’y a que sur les carnets qu’il faut que je fasse un effort, haha.

Répondre

Oui bien sûr ! Comme les médicaments 😉

Allez, bon courage pour les carnets :p

AH AH AHA
TELLEMENT juste cet article !

Répondre

Pour les chaussettes seules, tu peux faire un tawashi ! (et tu jettes tes vieilles éponges!)

Répondre

Ouais ? J’aime bien mes éponges moi (les neuves surtout !)

Génial cette article ! Au fur et mesure que j’avançais, je me disais oui ça c’est vrai, oui ça aussi, oui ça … ok tout quoi !! Je garderai quand même ton todebag !!

Répondre

Ahahah j’y pensais en rédigeant l’article : je me suis dit que je participais à ma manière à l’encombrement potentiel d’autres apparts :p Bon, merci de garder le mien quand même !

Ahhh les câbles, j’en ai des tonnes entassés dans un vieux sac. Mais comme j’ai toujours mélangé les anciens et les nouveaux, je n’ose pas les jeter .. tu as raison, je vais aller vider ce sac. Basta !

Répondre

Garde vraiment ceux qui te servent : tu vas voir, il va t’en rester au max 3…!

Top, top ! Comme article ! C’est vrai qu’on se laisse très/trop facilement déborder par le côté sentimental des objets. Pour ma part, mon frère et ma belle sœur tiennent un stand vide grenier chaque année dans leur ville, Je me fais une joie de les aider à remplir leur stand ! 😀 les sous vont dans la cagnotte du neveu 😉

Répondre

Super article ! C’est vrai que l’on se sent tellement bien quand on s’allège.
Après pour être honnête, je garde souvent car je ne veux pas jeter à la poubelle et je ne sais pas comment m’en débarrasser… ou bien je n’arrive pas à vendre …

Répondre

Ohlala ! Mais je me reconnais dans chaque étape de ce processus, dans l’inconfort des appart dont on ne peut pas pousser les murs, dans la collectionnite aiguë refilée par mes parents (que j’essaie de convertir au moins mais mieux).
Mes astuces plus ou moins connectées pour vider si ça peut aider :
– Vinted pour revendre les fringues
– Momox pour revendre livres, cd’s, dvd’s
– Geev pour donner près de chez moi (fringues, électroménager etc…)
– Le bon coin surtout à Paris c’est magique
– Emmaüs, les Compagnons de Saint Martin etc… Pour la bonne action.

Bon tri à tous ! #lessismore

Répondre

Merci pour ces tips bien utiles !

Avec plaisir ☺
Vive le tri, vive la seconde vie des objets et vive le moins mais mieux ✌

Déménager à l’étranger, radical. Un appartement à faire rentrer dans deux valises. L’essentiel de l’essentiel. (Bon, la cave des parents occupée aussi, si on rentre un jour).

Répondre

Je suis bien d’accord avec toi… Déménageant souvent j’ai appris à trier mais je suis encore parfois surprise de ce que je retrouve .

Répondre

Article très utile

Il y a un an quasiment (février 2017), j’ai lu un livre sur le minimalisme qui a entrainé une immense prise de conscience sur le lien que l’on avait avec nos objets, le «matériel».
Dans les mois qui ont suivi, j’ai fait beaucoup de tri : donner, jeter, vendu, etc.
En octobre dernier, suite à ma séparation amoureuse, j’ai refait (encore plus !) de tri en faisant mes cartons plus ou moins précipitamment.
Du coup, parmi toute ta liste, je n’ai plus rien de tout ceci ✨
(Et « oui », c’est fouuuu le nombre de tote bag que l’on peut accumuler ! J’en ai gardé 4, chiffre que j’estime plus que suffisant pour faire des courses et/ou partir pour un grand week-end, etc.)

Belle journée

Répondre

Tellement vrai cet article, bon j ai encore du boulot. J ai vidé récemment une chambre d amis pour en faire une futur chambre de bébé et j ai trié tout le linge de maison dont beaucoup donné par mes parents comme toi…des souvenirs …j ai d ailleurs reconnu ta maison car je suis une amie de ta soeur « S » !

Répondre

Génial comme article ! Et merci pour lunettes sans frontière c’est un super plan. Pour les cintres du pressing j’ai découvert qu’on pouvait simplement les ramener au pressing la fois d’après et eux les réutilisent ! Bon après réflexion, peut être que tout le monde est au courant et que j’étais la seule à les jeter mais au cas où 😉
Bon week-end !

Répondre

Ralala, le pire doit être du côté des vêtements me concernant ! (Et les tote bags mais j’y suis moins attachée…)

Répondre

Tu noteras que j’ai habilement évité le sujet :p

Ahah! Ok j’ai encore beaucoup de tri à faire à la maison! Mais je vois que je ne suis pas la seule à faire grossir ma « boîte à échantillons »!!!!

Répondre

Il faut que je la jette :p

Je me reconnais tellement là-dedans… J’essaye de me soigner mais c’est dur. -_-

Répondre

Pour les médicaments, le mieux est de les rapporter au pharmacien (surtout ne pas les jeter dans la poubelle en bas de chez vous).
Sinon, merci pour cette liste. Comme tu dis, on a beau faire le tri régulièrement, il y a des trucs qu’on ne voit pas (ou plus 🙂 et pourtant plein de potentiel pour le nettoyage par le vide. Personnellement, je trouve ça assez jouissif en fait (plus facile dans mon cas que de se débarrasser des kilos en trop 🙂

Répondre

Oui tu as raison !

Ahahah so true !
Le maquillage, les câbles, tote bags, échantillons, sous-vêtements inconfortables, je me reconnais dans beaucoup de catégories ! J’ajouterais même les fringues de marque qu’on a payées cher mais qu’on ne porte pas (voire qu’on n’a jamais portées) ET qu’on a l’intention de revendre, quand on aura le temps de les prendre en photo, un jour, depuis 4 ans…

Répondre

AHAHAH c’est absolument vrai… !

Et si on arrêtait d’acheter des choses pas si utiles….

Répondre

Pour les chaussettes , j’ai trouvé un truc magique ce sont les pinces à chaussettes. Quand on les enlèves, on les attache ensemble et elles passent au lave linge, au sèche linge et ensuite direct tiroir donc plus d’orphelines….

Répondre

Mais il suffit de nouer les chaussettes ensemble non ?

Excellent ton article !!!!! Je me reconnais totalement dans le portrait que tu dépeins. J’accumule, j’entasse, je garde…. et quand il s’agit des habits que mes fils ont portés (et j’en ai 3 !!!) j’ai encore plus de mal… j’aimerai tellement être détachée des choses matérielles, ça me faciliterai tellement la tâche !!! En tout cas je vasi prendre certains de tes conseils pour les appliquer et ça aidera pour un futur déménagement ! Merci DeeDee !!!

Répondre

Pour les échantillons plutôt que de les jeter donne les a une asso, celles qui font des maraudes pour les sans abri par exemple sont demandeuses de ce genre de produits 😉
(Je déteste jeter quoi que ce soit, alors des que je peux trouver une alternative^^)

Répondre

Excellente utilisation de ces échantillons !!! je connais quelqu’un qui fait les maraudes, je vais tout lui donner pour les sans abri. Merci beaucoup pour l’idée

Très bonnes idées, merci beaucoup ! Cela me donne l’envie de remettre le nez dans les placards pour faire le vide.
L’Association Féminité sans Abri collecte les échantillons pour les distribuer en pochette de produits de beauté et de première nécessité ; les points de collecte et contacts sont disponibles sur leur site et page Facebook.
Ça fait toujours mal au cœur de jeter, tu as raison !

Répondre

Bonjour Deedee, suis en travaux actuellement mais je me suis promise de faire le vide une fois ceux ci terminés etje m’aperçois qu’il y a bon nombre de paragraphe que je peux cocher !! Que de bonnes idées mais il y a du boulot !!!

Répondre

Ahah j’adore!! Je me suis reconnue dans un peu trop de point surtout le coup de la papeterie et des jolis chocolats de Pâques
Bon bah je vais peut être m’y mettre alors…!!

Répondre

J’ai déménagé l’an dernier, et du coup j’ai fait un énorme tri par le vide et depuis, j’arrive à limiter l’accumulation (bon, j’ai 20m2 de plus aussi). Il n’y a que les livres, ça c’est pathologique, je peux difficilement m’en défaire, à part les SP non sollicités et qui ne m’intéressent pas et que je distribue généreusement. Mais sinon, en fait, j’aime trop l’effet des grandes bibliothèques pleines dans mon salon et qui impressionnent toujours les gens (par contre les 80 cartons c’est une tannée à déménager, heureusement que je suis juste passée dans l’appartement d’à côté)

Répondre

Ah Ah ! tellement vrai ! J’ai moi aussi entamé un grand désencombrement dans la maison et franchement on respire mieux ! C’est aussi l’occasion de découvrir des pépites : vieux vêtement qui devient une pièce vintage pour ma fille, livre adoré que je relis avec un nouveau regard… Dans cette démarche j’ai découvert une fille géniale qui en a fait son métier : https://www.elodiewery.be/
Ses vidéos sont stimulantes ! Bon WE Delphine !

Répondre

tellement vrai ton article !
je viens de me faire la réflexion sur les vieilles paires de lunettes ce matin…

Répondre

Ahah non mais tu as cité tout ce que je garde chez moi mais qui ne me sert jamais !! j’adore !!

Répondre

Ahah bon courage !

Ahah bon courage !

Pour les livres, j’ai pas mal d’amies qui les laisse tout simplement sur les boites aux lettres dans le hall de leur immeuble avec un petit mot du genre « servez-vous ». Pour les parisiennes, il y a aussi une boite à livres au 104. Et Gibert reprend pas mal de choses, et en face, certains attendent les dons de ce dont Gibert n’a pas voulu.
Pour ce qui est du linge de maison, carré blanc fait régulièrement une opération où ils reprennent ton linge et te donnent un bon d’achat chez eux en échange. (et hop, des cadeaux pas chers, ils font des peignoirs pour enfants notamment qui sont géniaux).

Répondre

Ah je ne savais pas pour Carré Blanc, merci !

et aussi certaines asso qui prennent en charge les animaux demandent de vieilles serviettes ou couvertures 😉

Haha, je me reconnais dans pas mal de catégories… la 13 m’a beaucoup fait rire (le frifri surtout j’avoue!).
Pour les câbles j’ai LA solution : une étiquette faite avec du masking tape sur laquelle tu écris à quel appareil ça correspond. Ça change la vie…
Ça m’a remotivée pour refaire un tri avant le deuxième déménagement en 6 mois! J’ai encore du boulot…

Répondre

Ahaha, je me reconnais tellement dans cette liste ! …

Répondre

A part les cintres de teinturier pour lesquels j’ai déjà fait le vide, je me retrouve dans chaque catégorie. Tu m’as trouvé mon programme des 17 prochains weekends! Merci beaucoup!

Répondre

« c’est sérieux, un câble »… j’adore !! Surtout qu’au final tu n’as jamais le bon !!
Ici, c’est brocante une fois par an, les enfants tiennent le stand et récupèrent le magot pour eux (donc ils sont intraitables sur les prix mais malgré tout assez souples pour vendre un max !).
J’ajouterais aussi les pots de peinture qui ont 10 ans (= foutus), que tu gardes en cas de retouche… à déposer au plus vite dans une dechetterie adaptée, et hop, 1/2 m3 gagné à la cave !
par contre, j’ai tendance à déposer les vetements dans des bornes de recyclage, je me suis toujours demandé si c’était l’idéal (quand on a la flemme de revendre)….

Répondre

Je suis une fana du rangement depuis des années, la faute à mon papa. Oui mais, ça m’a toujours relaxé donc depuis des années je fais la guerre aux objets intuiles. Donc dans ta liste il y a plein de choses que j’ai décidé de ne plus garder depuis des lustres. Mais il y a les totebags, tellement pratiques pour les courses, la plage et tout… que j’avoue collectionner snas pouvoir les jeter.Ah oui et, au lieu de jeter, ce que je n’aime pas, je donne ou je revends. Parce que la consommation de masse est déjà trop élevée, gardons un petit peu de bon sens et aidons à réduire les déchets 😉

Bises et belle journée
Céline
https://merrygoroundgirl.wordpress.com/

Répondre

C’est mon sujet de réflexion du moment et je suis bien contente de voir que je ne suis pas seule.
Mon problème c’est que j’ai des enfants qui s’étalent légèrement avec tous leurs trucs. J’adore jeter tous les trucs qui ne servent pas mais alors je n’avais pas pensé aux tote bags qui pendouillent dans mon entrée.
Trop hâte de rentrer pour tout balancer ce soir :))

Répondre

Hello Deede,

J’adore les tote bags pour mes cours, mes chéris et tout.
Limite je repasse mon vieux sézane ou je regarde sur le bon coin s’il y en a du BM et même des moches.

Alors comme je suis en province et de surcroît pauvre, les miens sont tous pourris, c’est limite une atteinte à la dignité humaine

N’hésite pas, j’ai de la place dans le placard de l’entrée, tu peux tous me les donner ! Surtout débarrasse t en !
( et je ne plaisante pas. ici)

Des bises

Répondre

Ah! J’ai bien ri (comme bien souvent ici!) et je me suis moins sentie seule (les petits carnets vierges!!!!…)
Petit tri imposé lors d’un déménagement très récent…Petite fièvre qui n’a pas franchement contaminé Monsieur…(j’ai sévi à son insu)

Niveau cosmétique, il y a effectivement des asso qui récupère les échantillons, dont Féminité Sans Abri, citée plus haut. Je leur dépose d’ailleurs, demain, un sac plein de ces échantillons « qu’on garde sait-on jamais » et des petites trousses de toilette/maquillage (on en parle de ces petites trousses hyper pratiques pour le sac à main…et puis, pour partir en vacances, pour s’y retrouver quand on change d’hébergement tous les 2 jours?… :D)
Sur instagram, j’ai vu des nanas (blogueuse/influenceuses…vers Bordeaux je crois) qui avaient mis en place une collecte au niveau local. #Jedisçajedisrien…
Perso, je suis pas mal convaincue par l’action: on ne dépense pas un sou et on évite le gaspillage…

Merci pour ces billets!

Répondre

Hey ma copine si ce n’est pas déjà fait je t’invite vraiment à lire La Magie du Rangement de Marie Kondo qui m’a donnée une superbe méthodologie pour ranger et désencombrer !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram