Catégorie "Best-of" : tous les articles

Bain-dissolvant1

C’est magique !

Il y a quelques années (15… pour être exacte.. ouais, comme on dit hein), je suis allée aux Etats-Unis. Wow, oh la la hein ! Pardon, on me fait signe que je suis lourde. Or donc, il y […]

Etam

Je déteste les défilés !

Lundi soir, nous étions invitées avec Elodie, Anne-So, Nadia et Marie en tant que blogueuses over méga top influentes au défilé de la dernière collection de lingerie dessinée par Natalia Vodianova pour Etam. Au Ritz.

Evidemment, j’ai commencé par faire des bonds de joie à la limite de l’hystérie (limite, j’ai dit. Je sais me tenir, quand même !). Imaginez un peu l’équation : défilé, people, palace… Mais ça, c’était AVANT de voir de quoi il retournait vraiment !

20h : le taxi me dépose devant le Ritz. Une effervescence certaine règne sur le parvis du palace à quelques minutes du défilé. Les gens sont beaux, ultra lookés. Je me sens moyen à l’aise dans mes bottines fashion tellement pas victimes qu’elles paraissent bien pâlichonnes à côté des exubérances que je vois ça et là.

Qu’à cela ne tienne, j’ai un boulot, moi, dans la vraie vie. Je n’ai donc pas passé la demi-journée à me pomponner en vue d’un défilé de 12 secondes 30, tssss. (J’ai juste passé la nuit à tenter de faire mon choix entre l’option robe/blazer ou jean/blazer mais ça, on est d’accord, ça ne compte pas).

Toute à mes considérations de haut vol, je loupe presque Romain Duris, à quelques centimètres de moi. Romaaaiiiiiinnnnn !!!!! Rester digne, surtout. ça doit être tellement, tellement pénible, ces groupies décérébrées et hystériques.

Bottines sandro

Le cas des bottines Sandro

Pour celles qui demandaient, tout à l’heure, pourquoi les bottines Sandro étaient bien mais pas top.

Voilà pourquoi. Parce qu’au bout d’un petit mois et demi, le cuir est littéralement bouffé alors même que je leur ai offert un vrai traitement de pro chez le cordonnier, que je les bichonne à coup de bain de cirage (carrément) et que bien-sûr, elles ne sortent pas en cas de neige.

pochette

Une pochette pour mon iPhone

Voilà bien longtemps que j’avais renoncé à trouver une pochette jolie ET pratique pour mon bien aimé iPhone.

Tout ce que je voyais était au choix d’une laideur incommensurable (la majorité des pochettes et autres coques répondent à ce cas de figure), pas efficace (la fameuse chaussette Apple n’est en rien efficace contre les chocs), peu pratique (vous avez déjà essayé de répondre en deux-deux à un appel avec une housse de ce type ?) ou hors de prix (passé 50 euros, je considère que c’est hors de prix).

Alors, quand Cococerise m’a avertie que Nanikaa organisait un concours pour gagner une pochette (ça va, vous suivez ?!), je suis allée fureter. Et j’ai gniiiiiiiiiiié grave en découvrant Velvet Idole.

Serge Thoraval

LOVE, etc.

Il est de ces objets avec lesquels ont se sent une affinité au premier regard. Je ne parle pas des envies irrépressibles de shopping que l’on peut avoir, parfois, mais bel et bien du sens qui s’impose à nous à travers un objet. Pfiou, je me rends compte à quel point il est difficile d’exprimer ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai vu les bijoux de Serge Thoraval…!

Ce qui est certain, c’est qu’au-delà de l’objet, j’ai vu le sens. Le sens de ces mots gravés dans le métal. Des mots d’amour, des mots d’espoir, des citations de Verlaine, de Rimbaud… « S’assoir et contempler le ciel ». « Un Baiser… ». »c’est à partir de toi … ».

J’aime la puissance évocatrice de ces phrases. Leur évidence abrupte, leur poésie cachée. J’aime ces messages intimes et poétiques gravés à vif, comme un tatouage, une seconde peau.

Et comme souvent lorsque j’ai un coup de cœur, j’ai voulu en savoir plus…

Il y a quelques semaines, Geneviève Chevillot, la compagne de Serge Thoraval, m’a adorablement ouvert les portes de son atelier. Ce que j’allais y découvrir dépassait toutes mes attentes…

belle-mere

Aaaah, nos belles-mères…!

Les belles-mères, c’est comme le coiffeur : on a toujours une mésaventure à raconter à propos de la sienne à ses copines. Oui, MÊME quand sa belle-mère est adorable, ce qui, soyons clair, semble être une denrée plutôt rare… La preuve (euh là, je voulais faire un lien sur le billet rédigé il y a quelques temps sur ma belle-mère à moi… Impossible de remettre la main dessus parmi les 1726 billets de ce blog…) !

Alors, quand je suis tombée sur ce blog, j’avoue, même si je ne me sens pas spécialement concernée, j’ai bien ri.

papier-d'arménie

Ma bougie d’Arménie

Depuis toujours, du moins le crois-je, j’ai toujours été une fervente utilisatrice du papier d’Arménie. Pour ses vertus purifiantes avant tout, qui redonnent une dignité ? mon salon après les soirées endiablées que nous lui faisons subir, mais aussi pour son odeur ? nulle autre pareille et complètement indescriptible, mais tellement… tellement indispensable !

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise