Catégorie "Non classé" : tous les articles

Maloles-deedee-2

Par ici les chaussures !

Oyez oyez ! Je suis très heureuse aujourd’hui de vous offrir deux modèles de chaque paire que j’ai créée pour Maloles. Oui, si ! Quatre gagnantes en tout, chacune remportant le modèle de son choix. On va [...]

sac les composantes

Ma week list #5

Drelin drelin, nouvelle semaine, nouveaux coups de cœur ! Cette semaine, j’aime… ★ Le nouveau sac des Composantes, Sézane, de son p’tit nom. ★ Cette vidéo. Pour faire écho au sujet abordé vendredi sur le machisme ordinaire [...]

femmes de la rue documentaire

Salope !

Quand « Femmes de la rue« , ce documentaire consacré à ces petites insultes du quotidien que nous récoltons toutes un jour ou l’autre, est sorti cet été, j’ai immédiatement cliqué pour le visionner. Et si j’ai été grandement [...]

Dîner blanc et autres snobismes parisiens

> Dessin Mademoiselle Oups

A Paris, il y a des évènements auxquels on se DOIT de participer, sous peine d’être ringardisé à mort et d’être définitivement rayé des listes d’invités de Georgette qui se la pète.

Les dîners d’Eloïse

> Photo Osmany

Vous aimez recevoir vos amis, mais vous êtes une working girl over derborded et le temps vous manque souvent pour concocter de bons petits plats ? Vous êtes une telle quiche aux fourneaux que vos amis vous disent ouvertement qu’ils ne viennent pas chez vous pour manger parce qu’ils le SAVENT(*) ? (Les deux options étant bien entendu cumulables…)

La solution ? Nan, pas Picard, rapport qu’un pain surprise ne se décongèle pas en 30 minutes. Non, même en tentant la méthode sèche cheveux (eh oh ça va, hein. Je vous signale que j’avais 30 invités qui m’attendaient dans le salon et un pain surprise qui refusait de se laisser manger. Il fallait bien que j’agisse !)

La solution, donc, pour que votre dîner ne vire pas au cauchemar : inviter un chef dans votre cuisine, bien-sûr !

C’est ce que Noémi et Romain nous ont proposé de tester, avec un vrai dîner entre blogopotes puisque Juliette, Gaétan, Anouchka, Hubert et Osmany étaient de la partie.

Au lieu de vous livrer 8 récits peu ou prou identiques sur cette expérience, nous nous sommes chacun chargé du compte-rendu d’un plat.

Au menu (attention, un fort salivage à la lecture du menu est probable) :

Le petit guide parisien trépidant et truculent : le top 10 des restos terrasses !

A quelques heures de ce premier long week-end, je me suis dit qu’il pouvait être utile de partager mes adresses parisiennes favorites où vous pourrez griller en terrasse en toute impunité…

Surtout, n’hésitez pas à rajouter vos pistes dans les commentaires ou bien sur le forum !

// Le Restaurant du Palais Royal, Paris 1er

Un restaurant situé au cœur des jardins du Palais Royal, à côté du Grand Véfour. Terrasse de légende pour un moment hors du temps où une cuisine chic et innovante côtoie des plats de tradition.

110 Galerie de Valois 75001 PARIS – 01 40 20 00 27

// Andy Wahloo, Paris 3ème

Découvert grâce à Adéjie (ces artistes, ils ont toujours des adresses formidââââbles), un petit havre de paix en plein de cœur de Paris : la cour est immense, paisible, les serveurs adorables, la déco de bric et de broc et les plats bons et abordables… L’endroit est aussi bohème que convivial. Vous l’aurez compris, l’Andy Wahloo est une valeur sûre !

69 rue des Gravilliers 75003 Paris – 01 42 71 20 38

Coco avant Chanel : les résultats

Alors alors alors, c’est qui qui qu’à gagné le concours pour voir Coco avant Chanel avant tout le monde ?

Vous départager et choisir 4 bons plans sur les 50 et quelques que vous avez laissé n’a pas été une mince affaire, qu’on se le dise ! J’essaierai autant que faire se peut de relayer tous vos bons plans parisiens dans le forum, histoire que tout cela ne sombre pas dans les affreuses oubliettes de la blogosphère.

Voilà donc les 5 gagnantes : oui oui, initialement, il y avait 4 gagnantes et je devais me joindre à vous mais j’ai un empêchement ce soir, sinon, c’est pas drôle…!

J’ai testé pour vous.. Le bal de Tango !

Il y a quelques jours, une des excellentes newsletter de MyLittleParis piquait ma curiosité. Encore plus que de coutume, je veux dire. Ladite Newsletter tenait à peu près ce langage : « Bal de Tango, lieu à visiter absolument, danse, magnétisant ». Il n’en fallait pas plus pour me décider à me lancer dans cette aventure !

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle vaut le détour, l’aventure. Parce que le lieu est totalement improbable, déjà : un ancien garage qui s’est mué en un espace… invraisemblable, où canapés dépareillés, tableaux, tables et bar en formica entourent une piste de danse. Et quelle piste ! Tous les âges s’y côtoient, dans une ambiance bon enfant et où l’électricité est à fleur de peau.

Un vendredi soir sur la terre…

Je déteste sortir à Paris dans certains endroits wannabe fashion bobo cool à deux balles. Et je fais un billet pour m’en souvenir la prochaine fois que j’aurai des velléités d’aller bouger mon body en bouate, d’une part, mais aussi pour faire partager cette tranche de vie parisienne haute en couleurs !

A chaque fois, je me fais avoir : j’adore danser. J’aime sortir. Je sors et là, c’est le drame. Pourquoi ? Parce qu’à Paris, sachez-le, sortir est parfois un véritable sacerdoce.

Parce qu’il faut affronter le monde, encore et toujours. Bien souvent et quelle que soit l’heure où vous arrivez, compter 20 bonnes minutes d’attente. Dans le froid, évidemment. A trépigner comme des couillons sur un bitume inaccueillant au possible mais sans râler trop fort, de peur que les videurs, pardon, les physios (appréciez la différence) vous dégagent fissa.

Les physios-videurs justement, parlons-en ! Ceux-là se sentent investi d’un pouvoir sans limite. Ils vous scrutent de pieds en cap, l’oeil patibulaire histoire de bien vous montrer que c’est lui, le chef. Vous, bonne patte, vous souriez, mais pas trop. S’agirait pas de lui donner trop d’importance ou pire, de lui donner l’impression que vous vous moquez de lui, malheureuse !

Dans les coulisses du monde merveilleux des blogs : épisode 47

Plus fort que l’insulte par commentaire anonyme du type « t’es rien qu’une pauvre meuf tu pues du cul et ton blog y sert à rien, signé Robert, jetedonneraipasmonemailconnasse@gmail.com » (un jour, je ferai une compil vous allez voir, c’est croustillant), plus fort encore que le Twitter trafiqué à base de mauvais copiés – collés manipulés et racoleurs, voici maintenant l’identité usurpée pour laisser des commentaires sur d’autres blogs. Yihaaaa !

Qu’est-ce donc qu’un commentaire en mode « identité usurpée » ? Celui laissé chez mon amie Katia hier matin, par exemple. Et qui disait en substance que Katia n’était vraiment rien qu’une sale copieuse. Drôle.

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise