Ce que j’ai retenu de « Changez d’Alimentation », du Pr Henri Joyeux

Polémique. C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit quand j’ai ouvert ce livre largement médiatisé ces derniers mois… et ça n’est rien de le dire : je connaissais sa position anti vaccins* (non, ça n’est pas le sujet du jour) qui lui a valu d’être radié de  l’Ordre des médecins en 2016. Ce que je savais moins, c’est que ses positions sur la famille, la sexualité, l’homosexualité sont elles aussi très largement controversées. Pour tout vous dire, c’est peut être idiot, mais je ne suis pas certaine que j’aurais lu (et acheté) ce livre si j’avais pris conscience que je lisais les propos d’un bon gros ayatollah de valeurs que l’on pourrait aisément qualifier de rétrogrades, mais NON, ça n’est pas le sujet du jour non plus.

Le sujet du jour est donc de vous proposer une synthèse de ce que j’ai lu et appris dans ce livre. Et pour ça, j’ai pris des notes, beaucoup. Hashtag vivelesvacances.

Avec Changez d’alimentation, le Professeur Joyeux tend à démontrer qu’il existe une corrélation entre alimentation et santé : le contenu de notre assiette aurait ainsi une incidence directe sur notre métabolisme. A l’ouest, rien de nouveau, donc, si ce n’est que l’auteur va un peu plus loin et entreprend de décortiquer tout ce que manger implique, familles d’aliments par familles d’aliments, mode de cuisson, provenance des aliments, choix du bio ou non, allaitement etc. Intéressant, donc.

Les 15 enseignements de « Changez d’alimentation »

En substance, manger « mieux et meilleur » a, selon le Professeur Joyeux, un impact à la fois immédiat et à long terme sur la santé : on observe ainsi une diminution de l’obésité, des maladies cardio vasculaires et des cancers dans les 5 à 10 ans suivant un changement d’alimentation. L’alimentation interviendrait ainsi comme agent initiateur, promoteur ou au contraire, protecteur de bon nombres de cancers : dans un cas de cancer sur deux, on retrouverait de mauvaises habitudes alimentaires

Pour lui, les marques nous trompent, les états nous mentent et certains diététiciens, aveuglés par la rentabilité, cherchent à tout prix à nous faire adopter tel ou tel régime alors qu’un peu de bon sens suffirait à rééquilibrer notre alimentation et ainsi à être en meilleure santé.

Du bon sens, il y en a effectivement beaucoup dans le livre, à tel point que je me suis parfois demandé si le raisonnement n’était pas trop simpliste. Pourtant, en le refermant, je me suis dit qu’au pire, le bon sens ne pouvait pas faire de mal, surtout s’il vise à améliorer notre santé.

Quelques clés pour ce faire :

  1. Manger des fruits et légumes frais et bio, au rythme des saisons : leur consommation est un atout majeur pour la santé, la prévention des cancers et contre le vieillissement. Il faut les consommer entiers. Attention toutefois à ne pas manger trop de crudités : elles irritent le colon et le rectum si elles sont consommées en trop grande quantité. Pelez et lavez les fruits et légumes pour ôter un maximum de pesticides avant de les consommer.

  2. Mâcher longuement pour stimuler le goût et l’odorat : chaque bouchée doit être mastiquée au moins 20 fois, idéalement 35 fois…! Les premiers signes de l’Alzheimer et du Parkinson, bien avant la perte de mémoire et les tremblements sont la diminution du goût et de l’odorat. Leur stimulation est donc nécessaire.

  3. Manger moins de viande, surtout de la viande rouge, et d’une manière générale, limiter les lipides d’origine animale. La viande se consomme 2 à 3 fois par semaine maximum, et il est recommandé d’éviter le porc, le boeuf et le mouton. A contrario, le Professeur Joyeux indique qu’il vaut mieux manger des volailles, du veau (même pas en rêve me concernant), du cheval (au secours) ou du lapin. Le poisson, quant à lui, peut être consommé 1 à 3 fois par semaine.

  4. Eviter les aliments « industriels » : plats préparés, aliments contenant des additifs, colorants, bonbons, biscuits, chips etc. etc.

  5. Privilégier l’eau, éviter les sodas type coca, même sans sucres : l’Aspartam, par exemple, outre le fait qu’il « ouvre » l’appétit peut être dangereux car il se dégrade dans l’intestin.

  6. Eviter les produits « light » / « allégés » : ils sont responsables de carences en fer, en calcium, en magnesium…

  7. Boire 2 cafés max par jour.

  8. Consommer du vin rouge, de préférence, jusqu’à 0,5L par jour pour un adulte en bonne santé : un verre de vin à chaque repas serait même souhaitable ! (Enfin une bonne nouvelle)

  9. Ne pas consommer plus d’un dessert par jour : selon le Professeur Joyeux, rien ne vaut un fruit.

  10. Continuer à manger du pain : contrairement aux idées reçues, il ne fait pas grossir, pour peu qu’il soit complet (bio). Autres options : les galettes de sarrasin ou de quinoa. On peut en consommer 2 tranches par repas sans souci (#folie).

  11. Privilégier la cuisson à la vapeur qui préserve un maximum de composants.

  12. Eviter le barbecue (je sais…) : ce mode de cuisson est dangereux en cela qu’il dépose du Benzopyrène sur la surface des aliments responsable entre autres d’un grand nombre de cancers. Si vous craquez, privilégiez, dans la mesure du possible, un BBQ avec une grille verticale et enlevez la couche superficielle ou la peau des aliments avant de les manger (easy…).

  13. Choisir de l’huile d’olive : outre ses qualités nutritionnelles, c’est aussi celle qui supporte le mieux la cuisson.

  14. Ne pas dépasser l’équivalent de 5 sucres par jour : le sucre irrite l’estomac et est une cause de fermentation intestinale qui provoque obésité, cancers…

  15. Faire du sport : l’idéal, selon lui, étant deux séances de 30 minutes par semaine.

Le régime type préconisé par le Professeur Joyeux

On pourrait le résumer par le fameux « Manger comme un roi le matin, comme un prince le midi, et comme un pauvre le soir » (à l’ouest toujours rien de nouveau, donc !). Pour le Professeur Joyeux, rien ne vaut le fameux régime crétois ou méditerranéen : 

  • la consommation en abondance de fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques et d’huile d’olive,
  • une consommation modérée de produits laitiers, d’œufs et de vin,
  • une consommation limitée de poisson
  • une consommation faible de viande

Grossièrement, on peut résumer les choses ainsi :

Le petit dej

Comme chacun sait, c’est le repas le plus important de la journée : c’est le matin que le taux de glucose dans le sang est le plus bas et que l’estomac est le plus vide, donc capable de digérer correctement. Evitez donc de le zapper !

Idéalement, on mange/ boit 2 tranches de pain complet ou 2 galettes de sarrasin ou de quinoa (pas des galettes de riz, en revanche !) + un fruit de saison + un thé (vert, de préférence).

Le déjeuner

Il a lieu 5 heures après la fin du petit déjeuner, entre midi et 14h.

Là, c’est un peu open bar, en fonction des enseignements sus-exposés. Par exemple, une entrée (potage, crudité…), un plat de « résistance » (céréales + légumes cuits + poisson, ou bien tubercules + produits laitiers + légumes verts) et un dessert (un fruits frais de saison ou du fromage de saison, de chèvre et brebis plutôt que de vache).

Le diner

Il convient d’éviter de surcharger l’estomac. On peut manger par exemple un ou deux fruits, une salade verte, une soupe, un peu de poisson…  

Ce que j’en pense ? Que c’est un type d’équilibre alimentaire qui ne convient pas à tout le monde. Plusieurs nutritionnistes, dont le fameux Zermati, préconisent au contraire d’apprendre à reconnaitre et écouter sa faim et de ne pas manger lorsqu’on en a pas envie. Difficile à appliquer « en société », il est vrai, mais intéressant…

Quelques pistes Pour aller plus loin…

Fiou, c’était long, mais j’espère sincèrement que c’était bon ! (Jean Blaguin, humoriste très en forme). Je ne regrette pas de l’avoir lu, même si, comme beaucoup je crois, j’étais déjà consciente de l’impact d’une alimentation saine sur la santé. Ça ne fait jamais de mal de revoir certains fondamentaux et de les compléter par des connaissances et infos supplémentaires. Ce serait qui plus est très prétentieux de ma part de dire que je n’ai rien appris en lisant ce livre, mais j’ai plus été intéressée par la mise en évidence du lien entre la plupart des cancers et l’alimentation vs les règles de nutrition pour lesquelles je n’ai pas eu de révélation. Reste que les polémiques qui entourent l’auteur ne me donnent pas envie d’aller plus loin dans ses enseignements, même s’il prouve, une fois de plus, que rien n’est jamais ni tout noir, ni tout blanc… Mais des livres similaires écrits par des auteurs moins étroits d’esprit existent certainement ! Si vous en connaissez, n’hésitez pas à me les indiquer en commentaire.

Vous l’avez lu vous ? Vous en pensez quoi ?

 

*Sur la position anti vaccin du Professeur Joyeux, il convient visiblement de creuser un peu plus loin le sujet. Je ne l’ai pas fait car ce n’est pas le sujet de cet article, mais en préambule, vous pouvez lire le commentaire de Marie-Paola

Commentaires

Merci pour le résumé et merci d’avoir introduit avec un petit rappel fort utile…Mais tu fais quand même une pub à un personnage douteux qui n’en a pas besoin 🙁

Répondre

Je pense pour ma part que connaître les avis d’un détracteur est important. Or, beaucoup de personnes sont venues à ce livre par l’angle du « best seller » et de la nutrition, mais ne connaissent que peu l’auteur : c’était mon cas. Ça ne l’est plus, et c’est important, je crois.

Merci Deedee pour ce résumé !! C’est un bon rappel des basiques et surtout un beau boulot de ta part alors Merci

Répondre

Merci à toi pour le commentaire : ça m’a pris un peu de temps indeed 😀

J’ai lu le bouquin et c’est un excellent résumé. Merci bcp. J’ai aussi regardé beaucoup de vidéos du docteur joyeux et j’ai toujours trouvé que ces propos étaient plein de bon sens. J’aurais tendance à faire confiance à ce monsieur mais je ne suis peut être pas assez informée.

Répondre

Très bon résumé. J’ai trouvé ce livre très instructif et cohérent avec ce qu’on peut lire ailleurs mais par contre j’ai été très déçue sur sa position sur le végétalisme où il se contente de dire que cela peut entraîner la mort sans trop d’explications…sûrement lié à ses positions tranchées que je ne connaissais pas avant de lire ton billet.

Répondre

Coucou Deedee 🙂
Je commente car j’ai lu le livre il y a 2 ans quand j’ai changé d’alimentation, j’achetais tous les bouquins que je trouvais sur le sujet 😀
Avant de le lire j’avais été voir un naturopathe car j’avais des pb de santé dont de gros pb d’estomac. Je prenais des medocs anti-acidité gastrique (#glamour) depuis 6 mois environ (sans amélioration) quand j’ai eu mon rdv. Et là, j’ai découvert ce que je niais au plus profond de moi: le pouvoir des aliments sur la santé. J’ai alors changé du jour au lendemain et c’était hyper dur au début (c’est là que tu te rends compte que t’es complètement accroc au sucre industriel ou encore au fromage). Grosse salade de fruits au petit dej, pollen, légumes à la vapeur, œufs à la coque, pâtes et riz complets, légumineuses, graines, épices, algues, huiles d’olive et colza, infusions; exit viande rouge/café/sodas/produits transformés/produits laitiers. En moins de 3 semaines, mes pb d’estomac avaient disparu. Donc évidement quand j’ai lu ce livre, je reconnaissais tout ce que le naturopathe m’avait appris. Là je suis en train de lire la méthode France Guillain. C’est hyper intéressant d’apprendre encore d’autres choses sur l’alimentation par exemple des associations bénéfiques d’aliments mais aussi d’autres bienfaits naturels pour la santé. Bref du coup j’essaye de convertir tout le monde autour de moi depuis 2 ans (mon mec et ma mère déjà) à manger bio et à adopter de meilleures habitudes. 🙂

ps: je l’ai déjà commenté sur fb, mais je préfère le re-préciser ici. Pr H. Joyeux n’est pas anti-vaccin (c’est ce qui en ressort de la presse certes) mais est simplement pour le retour du DTP simple sans aluminium, en pénurie depuis 2008, et remplacé par des vaccins hexavalents. Avant sa radiation à plus de 70 ans, il était quand même cancérologue-chirurgien toute sa vie.

Répondre

Hello MP ! Ah génial, j’allais te demander si tu avais d’autres références : j’ai envie de creuser le sujet et d’apprendre à manger mieux… J’ai les bases mais je sens qu’il me manque pas mal d’infos pour aller plus loin, convenablement. En fait tu étais précurseur sur le sujet, j’aurais du penser à t’en parler quand on se voyait !
Sur les vaccins, tu as raison, j’ai fait un raccourci et c’est nul :p

Merci pour cet excellent devoir de vacances. Après la lecture de ton article, j’en conclus que ce Professeur fait un best-seller avec des choses qui sont connues depuis bien longtemps. Il est un peu facile sur ce coup-là le monsieur à mon avis. Et ce que tu dis sur ses positions relatives à la famille, etc, fait une raison supplémentaire pour moi de ne pas acheter son livre.

Répondre

Merci pour ce super résumé ! J’étais tentée par la lecture de ce livre (quand bien même je connais et ne partage pas les positions douteuses de ce professeur sur de nombreux sujets) – pas certaine d’avoir besoin de le lire en entier maintenant grâce à toi 😉

Répondre

Je n’ai pas lu le livre mais il y a quelques années, ma gygy qui est aussi mirco-nutritionniste m’a fait tout un cours sur les intestins et le rôle de l’alimentation sur notre bien-être et la santé. (les intestins 2ème cerveau etc etc.) Elle m’a littéralement « soignée » (d’allergies et d’une fatigue intense) uniquement en changeant mon alimentation et avec quelques compléments alimentaires.
Depuis, je fais très attention à cela (même si, je fais toujours des excès…car je suis aussi bonne vivante…) mais au moins, je sais ce qui me réussit, et ce qui me réussit moins.
Et j’ai découvert pendant notre tour du monde en famille une plante incroyable qui a beaucoup de vertus sur le système digestif, et donc sur la santé en général : l’Aloe Vera. Depuis , on carbure tous à l’Aloe Vera. En plus d’une alimentation plus saine et de sport.
Merci pour ce travail de résumé !
Bises

Répondre

Lire le Professeur Joyeux, c’est un départ pour moi… Il est accessible et en conférence plait à tôt le monde. Après, comme toi, je suis pas fan de son côté « ayatollah » et il répète les mêmes phrases mot pour moi à chaque émission, interview, etc…
Par contre, j’ai beaucoup apprécié et appris en lisant de David Perlmutter, ces glucides qui menacent notre cerveau et l’intestin au secours du cerveau.

Répondre

Merci pour cet article. Je n’ai pas lu ce livre. Si tu veux d’autres références comme j’ai pu lire en commentaire, je te conseille le livre  » la meilleure façon de manger » de Thierry Souccar, qui tient compte des resultats des dernières études scientifiques. Cest vraiment une référence et mon favoris dans ce domaine que je connais bien avec mes études. Sinon quelques coquilles en intro même si ce n’est pas le sujet^^ : le pr. Joyeux n’est pas anti-vaccin ( lire directement ses textes pour le voir. Et non les interprétations médiatiques qui détournent… J’ai lu les 2 versions et c’est flagrant. Ce monsieur dérange le lobby. C’est certain. Bref ), 2. Il est toujours en activité, cf. la liste du conseil de l’ordre.

Répondre

Oui oui oui ! Merci 🙂

Tu as des textes/ références pour sa position sur les vaccins et le conseil de l’ordre ? J’ai cru comprendre un peu mieux sa position sur les vaccins notamment via le commentaire de Marie-Paola un peu plus haut, mais je manque de sources !

Bon, je viens d’acheter le livre. Merci encore !

Bonjour ! C’est marrant on avait un peu le même devoir de vacances on dirait. De mon côté, j’ai lu la méthode Chataigner, l’alimentation des gens heureux. Et j’ai été emballée. Depuis que j’ai ne-serait-ce qu’ouvert ce bouquin, j’ai senti qu’il allait changer quelque chose pour moi. L’auteur cite d’ailleurs le Pr Joyeux sur quelques passages. Je ne saurais trop vous conseiller de vous procurer ce bouquin qui en plus offre une centaine de recettes bien-être répertoriées par type de trouble à soigner. Quand les aliments viennent au secours de notre santé, de notre équilibre et même de notre mental (humeurs, pulsions, déprime). On a vraiment toutes les clefs pour agir ! (#lectricehysterique #jenetouchepasdecomm )

Répondre

Oui, étant un best seller, j’imagine qu’on a été nombreux à profiter de l’été pour se fader le paver :p
Merci pour la méthode Chataigner, je note précieusement !

C’est une des références de la maman en alimentation.
Le top est de lire le bouquin de Jean Seignalet
Je ne connaissais pas les prises de position du Dr Joyeux concernant la famille et l’homosexualité… ça me chiffonne… je vais aller regarder de plus près…;)
Merci pour toutes ces infos utiles!! Je m’en vais preparer mon thé vert et mes tartines (et mon fruit!).

Répondre

Oui, Seignalet est régulièrement cité par le Professeur Joyeux dans son livre, c’est visiblement un de ses disciples 🙂
Bon thé vert ! (je viens de finir mes tartines au Nocciolata….)

J’ai aussi le livre à la maison. C’est tout à fait intéressant. Il a certes ses détracteurs, notamment pour les campagnes anti vaccins (moi je suis pour) mais je trouve qu’il est crucial d’entendre d’autres voix et de faire jouer son bon sens 🙂
Quant au lien cancer/alimentation il est pour moi évident. Je pense que les gens ne savent absolument pas acheter et faire leurs courses. Avec mon back up de maman d’enfants allergiques, je peux te dire que je suis une spécialiste de la lecture des emballages. Et le conseil le plus utile que je donne toujours est : Lisez les emballages !! Vous verrez que plus une seule crème liquide ne contient que de la crème mais qu’il y a des algues dedans (après tu me diras, les algues, c’est pas grave et t’as raison, mais zut, quand j’achète de la crème, je ne veux pas des carraghénanes, de la gomme de xanthane ou je ne sais quoi), que les gâteau ne contiennent en général plus de beurre dedans (c’est trop cher ma pauvre lucette) mais de l’huile de palme, pudiquement nommée huile végétale, que le sucre n’est plus du sucre (c’est trop cher ma pauvre Lucette), mais du sirop de glucose/fructose dont le journaliste William Reymond avait lui aussi dénoncé les méfaits dans son livre Toxic. etc etc.
Les plats préparés sont souvent bourrés d’additifs, de colorants et de conservateurs mais tout le monde fait l’autruche. Ce n’est pas vendeur.
Bref, je suis intarissable sur le sujet #pardon et merci pour le clin d’oeil 🙂

Répondre

Ahah mais non, ne t’excuse pas… Le sujet me passionne et je pense qu’on devrait tous s’y intéresser pour arrêter de faire le jeu des lobbys industriels !

Je lis beaucoup les étiquettes moi aussi…. mais j’avoue que je ne comprends pas tout, loin s’en faut. Je crois qu’il existe des applis pour décrypter tout ça plus facilement. En fait, c’est dommage que ce ne soit pas plus limpide et accessible au quidam : on n’est pas tous bac +12 en lecture d’étiquettes et ça, les marques l’ont bien compris !

Merci pour ce compte rendu!!le souci je trouve de ce genre de livre c’est qu’il est très vite contredit par une etude ou un autre ouvrage. je lisais par exemple cet été un article disant que 3 cafés minimum par jour (deca compris) protégeaient de pas mal de risques cardiovasculaires, Alzheimer…. Certaines études aussi, comme tu le mentionnes d’ailleurs, disent qu’il faut adapter son repas non à l’adage »petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un Prince , …. » mais à son propre appetit et rythme…. Bref, il faut sans doute garder les éléments de bon sens et adapter les autres en fonction de soi…
et sinon pourquoi éplucher des fruits et légumes bio? sachant que beaucoup de nutriments se trouvent dans la peau et qie l’agriculture bio voire raisonnée limite les pesticides…

Répondre

Complètement d’accord, et avec l’épluchage des fruits et légumes bio, et avec les études : j’imagine qu’il faut pondérer en fonction du sérieux ou non de l’étude (aujourd’hui, n’importe quel canard pond des études à la mord-moi-le-noeud), mais ça demande un travail de réflexion, voire d’investigation, et clairement, c’est chiant/ chronophage / pas évident pour tout le monde… !

Je ne l’ai pas lu mais cela fait toujours du bien de réviser les fondamentaux (bon, par contre, je mange peu de viande mais n’aime que le bœuf et le porc ;-)). Ton billet est donc très utile en ce sens !

Répondre

Hello Deedee,

Je suis ton blog depuis longtemps et avec plaisir sans jamais avoir laissé de commentaire, mais là franchement…Le Pr Henri Joyeux était la personne qui intervenait dans mon collège (privé, évidemment) pour nous parler d’éducation sexuelle : ce personnage est rétrograde, contre les droits de la femme, contre le droit des homosexuels, contre la liberté de chacun de disposer de son corps, bref contre toute forme de progrès. Alors même si je comprends qu’ici on parle d’alimentation et pas forcément du reste de sa « carrière », je ne suis pas très enthousiaste à l’idée qu’on fasse de la pub à ce personnage qui a par ailleurs été poursuivi par l’ordre des médecins…

Répondre

Bonjour Emma,
Merci pour ton avis. On parle ici de son engagement en nutrition, et j’ai bien noté et soulevé les avis pour le moins discutables du Professeur Joyeux. En revanche, je crois sincèrement qu’il est crucial d’entendre d’autres voix et je ne pense pas vraiment faire « sa pub » via cet article.
J’espère malgré tout que tu auras envie de laisse d’autres commmentaires sur le blog 😉

Bonjour Deedee,
merci pour cet heureux résumé qui m’évite la lecture de ce livre que j ai commencé…et très vite abandonné par ennui… je suis une épicurienne, j’aime boire et manger et je souhaite trouver une alimentation équilibrée, festive, gouteuse, conciliante de mes besoins physiologiques et du plaisir de manger dans une approche sereine, apaisée et intelligente avec l’alimentation… (euh oui rien que ça… :)).
J’ai commencé a noter ce que je mange chaque jour en attendant de choisir une option pour améliorer mon alimentation (nutritionniste, naturopathe, coach alimentaire ou même des recettes ou des conseils d’ouvrages…)
Hâte de lire tes prochains posts sur le sujet et bonne reprise! 🙂

Répondre

Comme je te comprends.. ! Tu as fais le test que j’ai indiqué à la fin de l’article ? Mon résultat a justement été quelque chose comme « vous maîtrisez les fondamentaux mais vous êtes une épicurienne » 😉

Je vais lire « La meilleure façon de manger » de Thierry Souccar du coup, je vous dirai !

Bonne reprise à toi !

Je ne connaissais pas ces positions sur le mariage pour tous et la famille. En tout cas, cela ne fait que confirmer la méfiance que j’ai envers ce personnage. Je te remercie pour ton éclairage sur cette homme très particulier. En tout cas, tu m’as conforté dans mon idée que je ne vais pas lire ses livres.

Répondre

Pour le reste je ne sais pas, mais pour avoir écouté jusqu’au bout ses interventions concernant les vaccins, je peux affirmer que le professeur Joyeux n’est pas « anti-vaccins ». Il est contre les adjuvants, tel que l’aluminium par exemple, et contre la sur-vaccination des nourrissons. Il souhaiterait le retour au DTP sans adjuvant, tel que c’était le cas avant 2008.

Répondre

Oui, absolument 🙂

je l’ai lu à un moment ou j’avais des problèmes digestifs. j’y ai trouvé plein de bons conseils, ça m’a appris un tas de choses que je savais pas, et cela bien que je bosse dans le médical. je connaissais pas l’auteur, mais au vu de ce qui était écris c’était du bon sens, de bonnes informations. donc c’est aussi un livre que je recommande. dans la liste des régimes, autres que le régime crétois et méditerranéen, celui d’Okinawa semble aussi très bon. Et vive la cuisson vapeur ! 🙂

Répondre

Merci pour la piste sur le régime d’Okinawa ! Et j’imagine que tu as lu le charme discret de l’intestin ? 🙂

Joyeux n’est pas anti vaccin il est pour une vaccination raisonnable et raisonnée. La voie de la raison, de la médecine et de la science face aux ayatollahs pro et anti.

Répondre

Oui, cf. ce que j’ai écrit à la fin de l’article 😉

Merci Delphine pour ce bon résumé qui va me dispenser d’acheter ce livre qui était dans ma liste (d’autant plus maintenant que je connais les positions bof bof de l’auteur ^^).

Pour ma part je suis en train de lire « L’enquête Campbell », un best seller également sur la nutrition, et je retrouve pas mal de similitudes, notamment sur la relation entre cancer (et plusieurs autres maladies de la prospérité) et l’alimentation. Le Pr Campbell va plus loin car il préconise une alimentation végétarienne (voire végétalienne), les protéines animales, entre autres, étant l’un des déclencheurs et activateurs de nombreux maux (d’après une étude menée pendant plus de 30 ans, plus connue sous le nom de « China Study »).

Je vais essayer d’en faire un compte-rendu quand je serai parvenue au bout du pavé (si j’ai le courage, car contrairement à toi j’ai zappé de prendre des notes pendant les vacances !).

Répondre

Je rêve où sur l’une des photos qui illustrent ton post il préconise de boire 2 verres de lait par jour pour réduire l’acidité de l’estomac ?! Il me semblait que le Pr Joyeux s’opposait clairement à la consommation de lait de vache pour les adultes… c’est d’ailleurs après avoir visionné l’une de ses conférences que j’ai arrêté d’en boire (alors que j’adorais ça !). #cohérence
https://www.youtube.com/watch?v=fPlqVmmd-Fg

Répondre

Juste un petit commentaire sur cette affirmation
« dans un cas de cancer sur deux, on retrouverait de mauvaises habitudes alimentaires. » On ne peut rien déduire de cette proportion tant qu’on a pas la proportion de gens sans cancer (et dans la population globale) ayant de mauvaises habitudes alimentaires, si c’est la même a priori il n’y a pas d’influence, si en revanche chez les patients sains, il y en a seulement 20 ou 30 % qui ont de mauvaises habitudes, il faut creuser.

Répondre

J avais vu que tu avais évoqué ce bouquin récemment (ici ou sur Instagram je ne sais plus trop) et j avais immédiatement cherché s il s agissait du même Pr Joyeux que le fameux aux mulitples positions pas chouettos auquel je pensais… Et avais été étonnée de voir que oui, je l avoue. Du coup je suis ravie de voir que tu remets bien comme il faut les pendules au milieu du village (oui je fais des mélanges :-D) dès l introduction 😉
Après lecture de ton super compte rendu, il semble donc que s’il y a un domaine où il est pertinent, c est bien l alimentation… Puisque ça rejoint tout à fait beaucoup de ce que j ai pu lire sur le sujet. Et je suis assez satisfaite de réaliser que sur le 15 principes, je ne suis pas loin du sans faute. En gros, je bois souvent 3 cafés les jours où je travaille, mais pour le reste, je suis largement bien j ai l impression (merci à ma « petite » -1,75m ! Je fais 12cm de moins :-D- Maman pour le goût des choses saines et du fait maison)
Et j ai aussi pensé à Zermatti avant même que je n arrive au passage où tu le cites parce que pour moi c est tout à fait complémentaire en fait. J avoue que, tombée par hasard sur son travail, celui-ci a radicalement changé ma façon de m alimenter. Je n avais pas de problème à la base mais j ai réalisé grâce à lui très naturellement que je mangeais plus que mes besoins et depuis j ai un rapport on ne peut plus serein et équilibré avec la nourriture. Je trouve son approche hyper saine et tout le travail autour de la sensation de satiété notamment m a paru terriblement efficace. Je suis vraiment convaincue que la ligne « pas de régime mais un équilibre naturel et décomplexé » est LA meilleure. Bon, aussi, comme me l a dit une nutritionniste avec qui j en parlais, c est bien sûr plus accessible quand on a comme moi une réelle appétence pour des produits variés et la cuisine, je le conçois 😉

Répondre

b0nj0ur, J’essaye aussi de faire attenti0n à m0n alimentati0n et lis pas mal de bcp afin d’améli0rer un peu l’hygiène de vie. J’ai acheté la méth0de France Guillain et depuis 4 ans je fais le miam 0 fruits t0us les matins depuis 4 ans et bains dérivatifs également. Que du bien être p0ur m0i et je fais des adeptes dans m0n ent0urage.

Répondre

Merci Deedee, pour ce petit débrief ! J’avoue que j’ai acheté ce livre, je l’ai bien entamé, mais je n’ai jamais eu le courage de le finir… Là je me retrouve dans les propos du Pr JOYEUX, c’est lorsqu’il évoque le surpoids lié à un mauvais sommeil. On arrive souvent à 18h00 éreintées pour attaquer la deuxième journée avec les obligations familiales, et pour prendre des forces on attaque le garde manger. Ses conseils sont pleins de bon sens, et je t’avoue qu’avec tous les régimes que j’ai expérimenté, il n’y a pas de scoop véritablement.
J’ai aussi essayé Zermati, dont le site internet n’était pas assez « attractif » et via lequel je n’ai pas fait « long fait » après m’être engagée sur 6 mois !!! Revenir à la base de l’alimentation (ce qu’il faut manger incontournablement) pour celles qui ont comme moi, enchaîné les régimes… Après la gestion de pulsions liée à la fatigue, au stress, ou que sais-je c’est « une autre paire de manches ». Une belle journée à toutes !

Répondre

Changer d’alimentation peut être un signe de changement de vie. Plus elle est saine, plus on s’y sent bien.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram