Comment je suis devenue (totalement) accro à Snapchat

snapchat-1

Au début, quelque part je ne sais pas où dans un passé plutôt assez lointain, j’ai téléchargé cette appli qui commençait à faire parler d’elle. Snapchat. Je l’ai ouverte, j’ai essayé de comprendre. Au bout de 5 longues minutes où j’ai eu la très nette sensation d’avoir passé l’âge pour ces conneries, je l’ai refermée, jurant à qui mieux-mieux qu’on ne me reprendrait plus sur cette appli pour ados prépubères qui s’envoient des photos de leur pubis en instantanés. D’autant moins qu’en matière de réseau social, je m’occupe déjà de ma page Facebook, de mon profil Twitter, Pinterest, Linkedin et que comme chacun sait, les journées ne font que 24 heures. Merci bien.

Et puis.

Il y a quelques semaines, en voyage de presse en République Dominicaine (ouiiiii promis je vous raconte bientôt !), je vois Pauline qui snape (snaper, verbe transitif direct du 1er groupe) à tout va. Intriguée, je lui demande ce qu’elle peut bien trouver à ce réseau social qui, en plus d’être compliqué à appréhender produit des contenus moches (allo la vidéo verticale, sérieusement) (il y a beaucoup trop de parenthèses dans ce paragraphe). Et elle de m’expliquer qu’elle utilise Snapchat pour apporter un contenu plus spontané et plus authentique que n’importe quel autre contenu posté sur n’importe quel autre réseau social. L’argument, déjà présenté par d’autres consoeurs de bloguerie, me pique à nouveau. Je télécharge l’appli une nouvelle fois. Je l’ouvre, et j’accapare séance tenante Pauline pour qu’elle me fasse un tuto-spécial-plus-de-15-ans : je ne comprends toujours rien, rien n’est intuitif et j’ai toujours la très nette et désagréable sensation d’avoir passé la DLC pour utiliser l’appli. Mais je continue, je suis assez motivée pour en avoir le coeur net.

Ne me demandez pas comment… J’ai finalement réussi à comprendre. Pire, je l’utilise… et je suis devenue complètement accro !

Parce que j’aime bien cette idée de spontanéité et d’authenticité qu’effectivement, on ne trouve pas ailleurs. Surtout pas sur Instagram où j’aime bien qu’il y ait une certaine logique d’une photo à l’autre et que mises bout à bout, les photos que je poste forment une sorte de tout cohérent (bonjour la psychorigidité).

Parce que je m’en fiche d’être atteinte de logorrhée sur tel ou tel sujet : si je suis trop bavarde, les gens zappent en deux secondes.

Parce que c’est éphémère : en 24 heures, le pire de mes posts passe dans les limbes des internets (oui oui, je sais, il existe une appli qui permet de récupérer les snaps des gens mais je trouve ça excessivement pervers, comme truc) (nom de l’appli disponible en MP)

Parce que c’est…agréable, oui, de suivre le quotidien ou du moins, ce qu’on veut bien en montrer, de telle ou telle personne. Pour ma part, j’aime bien vous embarquer dans mon univers un peu particulier et montrer un peu plus de choses réelles vs les paillettes et fantasmes que génèrent souvent les blogs.

Parce qu’il y a tout un tas de gens très chouettes / respectables / et parfois un peu plus âgés qui sont sur Snapchat.

Parce qu’au fond, le contenu n’est pas si dégueu que ça, pour peu qu’on le veuille.

Parce que c’est utile pour ne pas se prendre trop au sérieux.

Et surtout, parce qu’on peut se voir avec une tête de chien ou ENCORE MIEUX, qu’on peut changer de tête avec celle de son voisin !!!

Voilà. Vous l’aurez compris, vous pouvez aller voir ailleurs si j’y suis ! (>> deedeeparis).

Image-1

Commentaires

Moi aussi j’étais très résistante à ce réseau social, je me suis sentie tellement vieille ne l’ouvrant! Et maintenant je suis accro, plutôt en tant que spectatrice pour le moment mais je ne désespéré pas de me lancer.

Répondre

Je ris et souris en lisant tes lignes ! Moi aussi j’ai longtemps (et tjs un peu..) été hermétique à ce Nième réseau social, prétextant le fait que je n’avais plus de place ds mon téléphone pour une nouvelle appli inutile.

Donc MERCI Pour ce texte argumentatif qui va, je l’espère, me pousser inconsciemment à faire du tri ds ma galerie photo d’ici cet été 😉

Répondre

Je n’ai pas encore téléchargé ce nouveau réseau social car je n’ai déjà toujours pas compris comment utiliser pinterest ( honte sur moi ;-). En revanche, j’entends beaucoup parler de snapchat et de la difficulté que l’on rencontre au début. Tu ne veux pas nous faire un tuto’ ou un mode d’emploi pour les nuls ou juste vieille de moins de 40 ans ;-).

Répondre

Ahahah, TU N’ES PAS SEULE 🙂

Je confirme que tu es devenue complètement accro mais on adore ça 🙂

Répondre

AHAHAH

Pardon et merci 🙂

J’adore suivre les uns et les autres sur snapchat, ça donne un côté plus humain et vivant. Pour autant, si je suis pas mal de monde sur snap (tu en fais aussi partie !), je ne snape pas encore mais ça commence à me titiller drôlement le bout des doigts. A noter que j’ai quand même zappé plusieurs comptes qui étaient d’un intérêt … comment dire … nullissime (je parle de certain/es qui snapent depuis le réveil jusqu’au coucher, tu as presque droit au passage sous la douche. Bref, c’est quand même bien snapchat ! (au passage, bravo pour ce nouveau design au top).

Répondre

Sans vouloir prendre la défense des uns ou des autres, c’est difficile de trouver sa voie/x, au départ. Il y a toujours un moment où tu te demandes si c’est vraiment intéressant (j’ai tendance à croire que rien ne l’est jamais totalement… !), si tu te mets trop en scène, si si si… !

LE DOUTE 🙂

Merci pour le design !

Je peux même pas l’essayer, les gens utilisant encore des Nokia Windows Phone (et oui, ça existe, nous sommes des résistants)(résistance mon cul, on s’est juste bien fait avoir par Orange et son marketing de mes deux) n’ont pas d’application à télécharger. Et quand on sait que l’app Instagram est encore en version beta, on prend peur.

Du coup, j’ai encore aucune photo de moi qui vomit des arc-en-ciels et je trouve ça plutôt triste.

Répondre

Comme je te comprends !

j’ai déjà téléchargé deux fois mais je ne comprends pas comment on peut voir les vidéos des gens…peut être que ma DLC est passée également…

Répondre

Il y a pas mal de tutos sur internet, regarde, ça t’aidera à y voir plus clair 🙂

Je n’y arrive toujours pas, je n’arrive pas à trouver les gens que je veux suivre, mais je vais peut-être y rejeter un oeil du coup…

Répondre

Merci pour tes lumières et je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à trouver que cette appli n’a rien d’intuitif ! Même si je pense avoir passé la DLC, je suis une éternelle curieuse et donc toujours intéressée par les nouveautés, et Snapchat n’y échappe pas. J’y vais donc un peu pour comprendre son intérêt et suivre les stories de voyageurs et d’autres blogueurs (dont toi ;)). Peut-être que suivre tes aventures me convertira à ce nouveau réseau ?!

Répondre

Je ne suis pas sûre que mes élucubrations suffisent à te convaincre 🙂 Mais oui, suivre des voyageurs fait aussi parti de ce que je préfère sur Snapchat !

Ahh… Snapshat !!! Ce sont mes 3 grands ados qui m’ont installé et initié à Snapshat ! Et depuis à la maison, c’est : « maman, t’as vu mon snap ? ». Moi, timidement : Euhh… non ! Pour mes ados, c’est l’appli idéale car instantanée, créative et déconnante à souhait car les snaps ont une durée de vie limitée à quelques secondes… donc tout est permis sans laisser de trace. Quant à moi, je commence à maîtriser. C’est pas si compliqué mais, c’est comme toute appli, il faut pratiquer pour progresser. Courage les filles !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram