08-01

Celle qui s’était mise au tricot. Et qui donnait des conseils.

photo 3

Vous connaissez la blague de celle qui sur un malentendu, s’était mise au tricot ? Bingo ! Si vous me suivez sur Instagram, vous n’avez pas pu rater la petite affaire de ces quelques jours de vacances de fin d’année : j’ai tricoté un châle. En entier. Je ne me suis pas arrêtée en chemin, je ne suis pas passée par la case prison (quoi que), je n’ai pas molli ni flanché. En 3 jours, pof, c’était plié !

Il faut dire que je ne suis pas du tout patiente : je savais que si je ne profitais pas de ces quelques jours « off » pour m’atteler à la tâche, je ne terminerais jamais l’ouvrage. Et puis, surtout, j’ai eu la chance d’être accompagnée dans cette aventure au moins trépidante et truculente par une as des aiguilles, que dis-je, une pro de la pelote s’il en est. Laquelle m’a aidée à monter les mailles, à démêler les 457 mailles que j’avais croisées, à piloter à distance et par texto, s’il-vous-plait, le démaillage d’un rang entier (sans défaire les mailles de l’aiguille comme ça, nooon, trop facile) et à arrêter les mailles.

Non, n’insistez pas, je ne vous donnerai pas ses coordonnées, je lui en ai fait bien trop baver pendant ces 3 jours pour que vous le fassiez à votre tour. En revanche, voilà quelques conseils que, bonne fille, je partage avec vous !

  • Pensez kit : si je me suis mise au tricot, c’est qu’on m’a offert un kit pour confectionner un « Trendy Châle Indie Chic » (oui oui) signé Breaking the Wool. Il en existe beaucoup et je ne les pas tous testés, vous vous en doutez. Tout juste si j’ai commencé un kit Wool and the Gang il y déjà de cela au moins… tout ça. Je sais que Benetton proposait le sien cet hiver aussi. J’ai beaucoup aimé celui-ci. D’abord, parce qu’il est joli (oui, j’en suis là), mais aussi parce le mode d’emploi est assez clair et que la laine est très belle (un mohair, à vue de nez).
  • Choisissez des grosses aiguilles : ce faisant, le tricot « monte » vite. En d’autres termes, votre oeuvre (n’ayons pas peur des mots) avance plutôt vite. Et c’est drôlement encourageant quand on peine à l’ouvrage.
  • Serrez les mailles : oui bon, d’accord, je n’aurais peut-être pas du aller jusqu’à la crampe… Mais serrez les mailles donne un tricot plus joli. Enfin il paraît.
  • Faites-vous aider : par un ange comme le mien, ou en participant à un workshop. Breaking the Wool en fait, j’imagine que ce ne sont pas les seuls.
  • Sortez des sentiers battus : oui alors non, je ne suis pas en train de dire qu’il faut à tout prix zapper le mode d’emploi. Pas du tout. En revanche, le kit me disait par exemple d’accessoiriser le châle en y adjoignant des petites franges de laine. J’ai fait l’impasse sur la frange, je le sentais moyen. Je réfléchis à faire un pompon à la place. Ou peut être pas.
  • Surfez : on peut avoir les meilleurs conseils du monde aussi en vidéo. J’ai du détricoter un rang et arrêter les mailles toute seule, sans ma super coach. Autant vous dire qu’un petit tour sur les internets n’a pas été du luxe ! Vous trouverez pléthore de vidéos sur le sujet. J’ai pour ma part bien aimé ce tuto pour arrêter les mailles, par exemple.

Tadaaa, et voilà le travail :

photo 1

Ah ça, si on m’avait dit qu’un jour, je donnerai quelques (humbles) conseils en tricot, pour sûr, je ne l’aurais jamais cru !

Merci Charlotte pour ta patience. Promis, j’arrête le tricot !

Partager l'article

Catégories : Fashion, mais pas victime

Tags : , , , , ,

Commentaires

22 réponses à “Celle qui s’était mise au tricot. Et qui donnait des conseils.”

  1. Pauline dit :

    Merci merci deedee!!! En tout cas canon canon le résultat !!!!!!! A toi pull/ gants/ et autres!!;-)

  2. steph dit :

    Moi, mon humble conseil de tricoteuse, est : oubliez les kits de tricots, souvent vendus à des prix ridiculement élevés, juste parce que le nom est cool et le packaging joli.. ;)

    • Deedee dit :

      Ahah, oui, il y a de ça :) Mais je t’assure, quand tu n’as jamais tricoté, ça rassure. Enfin moi, ça m’a rassurée. Sachant que je ne sais même pas où acheter de la laine près de chez moi, quel modèle j’aurais pu tricoter, quelles aiguilles choisir etc etc.

      Mais tu tricotes vraiment, tu ne peux pas comprendre! ^^

    • Noémie dit :

      Je suis teeeellement d’accord avec toi!
      60€ pour 3 pelotes et une paire d’aiguilles, la blague! (le scandale même)

    • Deedee dit :

      Eh, les filles, il en font pour tous les goûts et surtout, toutes les compétences… vous ne croyez pas ? ;)

  3. 2filles1style dit :

    Wouhouuu canon :) Perso, j’ai tenté la confection d’un bonnet cet hiver et j’en étais pas peu fière jusqu’à ce que j’en vienne à bout et que je me rend compte qu’il eut fallu avoir une très très grosse tête pour pouvoir le porter hihi

  4. HH76 dit :

    Pas maaaaaal ! Et tu as mis combien de temps pour confectionner ton oeuvre ?

  5. Katale dit :

    Ca fait quelques mois que le fait de me mettre au tricot me démange aussi (en partie parce que je ne trouve jamais d’écharpe qui me plaise vraiment)(en revanche c’est pas dit qu’il me faille pas quelques années avant d’y arriver…).

    Je vais aller regarder les box (c’est vrai qu’il y a un côté rassurant et puis le côté « facile » – pas de courses à faire dans des boutiques spécialisées où tout n’est qu’inconnue – permet de ne pas repousser éternellement à demain l’essai quand on est une grosse flemmarde :D )

  6. Oulalala quel travail ! Bravo ! Je rêve de m’y mettre et puis à chaque fois, non. je ne sais pas par où commencer, et la dernière fois où j’ai tricoté je devais avoir 9 ou 10 ans avec ma grand-mère. Si elle était encore là, peut être que je m’y mettrais mais là non. En tout cas, chapeau bas madame pour ton courage et ton œuvre (oui, oui n’ayons pas peur des mots…)

  7. Margo dit :

    J’ai commencé comme toi, par un kit qu’on m’avait offert (peace and wool), car effectivement c’est plus simple. Et puis j’ai pris de l’assurance au fil des tuto trouvé sur le net, et aujourd’hui, quand je fais du shopping, je ne peux pas m’empêcher de me demander si j’arriverais à faire tel ou tel modèle qui me plaît bien…

  8. Gaëlle dit :

    Super chouette ! La couleur est drôlement jolie. Je me suis mise au tricot il y a trois ans (c’était ma résolution 2011)et j’ai appris avec YouTube. En ce moment avec Maman on me tricote une étole à quatre mains. J’adore! Un truc que je n’aurais jamais imaginé il y a vingt ans. Bon ben maintenant, la suite?

  9. Chris dit :

    J’ai encore dans mon placard un pull forme sweat que j’avais tricoté à l’âge de 15 ans… Mon principal problème pour m’y remettre est la patience ou plutôt le manque de patience ;-) !

  10. TIGER LILY dit :

    J’aime beaucoup tricoter aussi. La dernière fois, j’ai voulu faire un snood et j’ai pris tellement de plaisir à tricoter que je ne pouvais pas m’arrêter. Du coup, mon snood est beaucoup trop large, j’ai fait au moins 20 rangs de trop ! Tanpis !

  11. Malo dit :

    M’y suis mise aussi mais je n’ai pour le moment que deux mini snoods à mon actif… Chapeau pour le châle !!! Malo

  12. Mod dit :

    Bravo.
    Mais il n’y a pas des franges sur l’indie chic? ;)

  13. eruall dit :

    Ah mais c’est trop fort ça, j’ai justement pris un cours de tricot cette semaine !

    J’ai voulu participer en décembre à l’opération « mets ton bonnet » entre Phildar et Innocent au bénéfice des petits frères des pauvres, mais je n’ai même pas été foutue de tricoter un mini bonnet tout simple. Du coup, fraichement en congé mat et motivée, j’ai trouvé un cours avec les boutiques « une maille à l’endroit » où j’ai appris les trucs de base en 1h30.

    J’ai commencé un snood, il parait que c’est ce qu’il y a de plus facile, mais je n’avais pas réalisé, en choisissant une belle laine bien douce avec de l’alpaga, qu’il fallait au moins 4 pelotes…
    A savoir donc : ce n’est pas forcément très économique quand on veut de la belle qualité !
    Mais je commence à prendre goût au tricot et quand on aime, on ne compte pas ;)

    Bravo pour ce joli châle en tout cas

  14. Cécile dit :

    TOP ce châle, bravo. Comme toi, je suis du genre impatiente et le peu de fois où je me suis mise au tricot, fallait me consacrer qu’à ça. Résultat : 2 echarppes et un tee-shirt qui a été terminé par ma mère Tricolyne. Trop forte en tricot !!!
    Depuis, je n’ai pas osé m’y remettre….mais là c’est tentant.

  15. sof dit :

    Bon à savoir : il y a sur le site de Phildar des fiches pour débuter le tricot qui sont pas mal faites du tout… et qui évitent l’achat du kit à 60 € (gloups, faut avoir les moyens !). Sinon, dans les mamies, tantes, etc, il y a toujours quelqu’un qui sait tricoter et ne demande qu’à transmettre son « art »

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise