15-11

Les souvenirs, de David Foenkinos

Voilà bien longtemps que je n’avais pas parlé livre ici… il faut dire que ma moisson de la rentrée s’est finalement révélée TRES décevante… exception faite de ces souvenirs !

Une fois n’est pas coutume, lisez ici ce que dit la 4ème de couv’ : le narrateur, apprenti romancier, prend conscience à l’occasion du décès de son grand-père de tout ce qu’il n’a pas su vivre avec lui. Il comprend que le seul moyen de garder l’amour vivant est de cultiver la mémoire des instants heureux. Dans le même temps, frappée par le deuil, sa grand-mère semble perdre la tête. Il assiste aux manœuvres des proches pour la placer en maison de retraite et vendre à son insu son appartement. Ce qu’il n’a pas su vivre avec son grand-père, il décide alors de le vivre avec elle. Il va la voir souvent, parvient à égayer sa solitude, à la faire rire de tout. Mais elle finit par apprendre que son appartement a été vendu, et fait une fugue…

Le narrateur va partir à sa recherche, et la retrouver pour lui offrir ses derniers moments de bonheur. Le hasard lui fait en même temps rencontrer Louise, qu’il va aimer, et qui le quittera. Les souvenirs, nourris de joies, de douleurs et de mélancolie, lui offrent désormais la possibilité d’écrire son roman – et peut-être son avenir.

David Foenkinos nous offre ici une méditation sensible sur le rapport au temps et sur la mémoire. Les rapports entre générations, les sentiments enfouis, les déceptions de l’amour, le désir de créer, la tristesse du vieillissement et de la solitude, tout cela est exprimé avec une grande délicatesse, un humour léger et un art maîtrisé des formules singulières et poétiques.

Voilà. Ce livre est une petite pépite, que dis-je, une bombe ! Oh bien sûr, il n’est pas exempt de maladresses : je lui ai trouvé parfois quelques longueurs, notamment lorsque les souvenirs de telle ou telle personne coupent, à intervalle régulier, le récit du narrateur.

Mais… WOW, ce livre est une pépite, j’insiste. Une de celles qui vous chauffe le cœur, vous tire des larmes d’émotion au beau milieu de votre trajet dans le métro (la honte) et continue à vous trotter dans la tête des jours après que vous l’ayez refermé.

David Foenkinos exprime si bien ce qu’on peut ressentir sans savoir toujours comment le formuler… Lisez-le !

Partager l'article

Catégories : Culture confiture

Tags : , , , , ,

Commentaires

19 réponses à “Les souvenirs, de David Foenkinos”

  1. Cccil dit :

    J’aime les livres qui nous habitent de longues minutes, heures, jours, après les avoir fermés. Je me souviens d’un trajet de ter, qui s’achevait à saint lazare. Je terminais mon livre. Lorsque je l’ai fermé, le train était arrivé en gare depuis de longues minutes il me semble. Encore baignée dans l’univers du roman, je rêvassais et… le train est reparti dans l’autre sens sans que j’ai pensé à en descendre! :) Dommage que la manne de la rentrée ait été si pauvre, mais si il y a une pépite à sauver… ma foi, je vais de ce pas aller voir si il se trouve à la bibliothèque!

  2. Delph' dit :

    J’ai eu les mêmes larmes… moi c’était dans le TGV… je me cachais dans mon foulard pour être la plus discrète possible. Cette grand-mère m’a touchée et sa détresse face à la vieillesse m’a bouleversée.

  3. Ce livre est dans ma PAL, je le lirai donc bientôt!
    Chouette, apparemment ce sera un bon moment ;o)

  4. Il figure sur ma liste de livres à lire!
    Tu as été déçue par « l’envie » et « rien ne s’oppose à la nuit » ? (je voulais les lire aussi) Même si tu ne les as pas apprécié, ça pourrait être bien que tu en parles quand même, histoire de confronter les avis ! :)

    • Deedee dit :

      Je ne parle jamais d’un livre que je n’ai pas terminé. Surtout parce que je ne m’avoue pas vaincue, et que je compte bien m’y re-atteler un jour ou l’autre ! Du coup, je me vois mal faire un billet pour dire ça ;-)

  5. Ines dit :

    Après la lecture de ton article, j’avoue avoir très envie de découvrir cette pépite!!!!

  6. Chris dit :

    David Foenkinos est d’une sensibilité, d’une délicatesse peu communes et j’aime ça !

  7. Prisc dit :

    Ah ça tombe bien, je commence à faire ma liste de cadeaux de Noël justement ^^.
    Je ne me souviens pas d’avoir déjà pleurer dans les transports à cause d’un livre (chez moi oui par contre), en revanche, assez récemment j’ai piqué un fou rire dans le TGV à cause d’un bouquin. Le gars à côté me regardait vraiment bizarrement, et je riais tellement que j’ai préféré fermer le bouquin et me concentrer sur le paysage le reste du voyage !

  8. Tous les romans de Foenkinos sont des pépites, en fait..

  9. Je suis devenue fan de cet auteur grâce à toi, je pense faire un détour par la fnac tout à l’heure !

  10. Nine Trendy dit :

    Je me prépare de petites vacances en famille pour décembre … Ca tombe parfaitement bien ! J’avoue que j’ai maintenant terriblement hâte de le lire.

  11. lauraoza dit :

    Alors je le lirai sûrement, je ne connais que la Délicatesse…et ils vont le faire en film bientôt avec Audrey Tautou d’ailleurs, j’ai hâte de voir ce que ça donne.
    Enfin merci pour l’info ! :)

  12. Olivia dit :

    J’avoue que ce livre a été ma perle de l’année. J’en ai parlé http://www.quandjeseraigrande.net/reveuse/je-serai-une-grande-lectrice/ car l’histoire est belle et la façon de nous faire voyager dans cette vie pleine d’images, de métaphores et de romantisme.
    L’adaptation avec Audrey Tautou me fait très peur, je ne sais pas si je vais avoir le courage de voir le film car la bande annonce n’est vt pas à la hauteur.

  13. Géraldine dit :

    et ben moi je trouve que tu devrais aussi nous parler des livres qui t’ont déçue! ça nous permettrait de les éviter…:)

  14. anneso** dit :

    moi aussi, je pleure parfois dans le métro en lisant un bon bouquin… il m’arrive aussi d’éclater de rire… j’assume ;)

  15. Mme D. dit :

    J’ai adoré ce livre car j’ai justement ma grand-mère qui est en maison de retraite depuis peu. Il touche du doigt ce dont on ne parle peu ou jamais. Il arrive à être touchant et à raconter avec tendresse un sujet difficile.

  16. Axxouu dit :

    Je viens de finir « Les souvenirs »…J’ai adoré, tout comme j’avais adoré « La Délicatesse »…Je trouve que D. Foenkinos écrit sur des thèmes difficiles (perte d’un être cher, vieillesse, mort, solitude) avec énormément de grâce et de poésie, ces livres résonneront je pense longtemps en moi. Aujourd’hui, je change de cap et m’attaque à 1Q84 de Murakami, j’espère prendre autant de plaisir…will let you know !

  17. ally dit :

    j’ai pleuré à chaudes larmes, et eu le coeur serré… Il retranscrit bien les sentiments..

  18. sev dit :

    je viens de t’en parler dans un com plus récent, je vois que tu l’as apprécié aussi.

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise