De la difficulté à garder son nom de jeune-fille…

Lorsque je me suis mariée, voilà plus de 6 ans maintenant, j’ai fait le choix de continuer à porter mon patronyme, pour tout un tas de raisons que je ne vais pas vous dévoiler ici (oh eh oh, on est pas sur un journal intime hein !). En substance et parmi ces raisons, changer de patronyme du jour au lendemain après 26 ans d’identité commune lui et moi, ça me faisait tout drôle. Pis, je n’en voyais pas franchement l’utilité.

On pourrait croire que cette histoire s’arrête là. Et pourtant.

D’abord, il a fallu expliquer mon choix au fiancé. Lequel – un homme pourtant plutôt très open sur tout un tas de réjouissances domestiques – s’est limite étouffé sur place, comme si je lui faisais là un affront insurmontable. En guise d’argument que je voulais décisif, je lui ai alors proposé de lui donner mon patronyme à moi. Après tout, pourquoi n’aurait-il pas endossé ce changement, lui ? Et puisque apparemment, j’avais mal compris l’affaire et qu’il était question d’amour, il suffisait donc qu’il prenne mon nom puisque notre amour était bilatéral. Avouez que tout cela était d’une logique implacable ! Au regard totalement perplexe qu’il m’a jeté, j’ai pourtant compris que l’affaire était loin d’être dans le sac… Mais au moins, hop, la question de garder mon patronyme était réglée (toujours demander plus quand on négocie, la base).

Les choses ne furent pas plus simples pour autant. Il a fallu que je marque une différence entre mon nom de jeune-fille et mon nom de femme mariée, requête expresse de l’état civil. En conséquence de quoi, j’ai du accoler le nom de mon époux à mon nom en guise de nom d’usage (ça va, vous suivez ?). Ri-di-cule : par définition, le nom d’usage est celui que je suis censée utiliser et justement… je ne vais pas m’amuser à dégainer mon patronyme à rallonge à chaque fois que je me présente ! Ça n’a pas de sens, on est d’accord. Sans compter que je me retrouve avec trois noms… Je vous laisse imaginer le délire de certaines situations (« Bonjour, madame X, blablabla. Ah, essayez madame Y ? Et si je vous dis XY ? » Oui, on doit souvent me prendre pour une FOLLE).

Au quotidien et dans les situations les plus banales, la situation est bien souvent gagesque.

La banque ? Impossible de garder mon nom de jeune-fille, ce qui en soi est déjà contrariant. Mais ça n’est pas tout, accrochez-vous : quand j’appelle en donnant mon nom d’usage (faut-il déjà que j’en ai le réflexe puisque je ne l’utilise pas), impossible de me trouver. Mon nom de jeune-fille ? Non plus (ça n’est pas comme si j’avais eu un compte à ce nom là depuis des années, hein). Après moult rebondissements ubuesques et que je vous épargne, bingoooo, on me retrouve. Trop facile.

Je ne compte même plus le nombre de personnes ou de services qui changent mon nom d’office (ben tiens, faites vous plaisir, les gars !).

La palme d’or ? Elle revient indéniablement à l’Administration, oui, celle là même. Pas plus tard que la semaine dernière et alors que nous constituions un dossier, cet échange complètement lunaire :
administration : « donc, monsieur et madame … ? »
Moi : « Bernard Henri et Deedee Micheline-Henri  »
Administration : « ah, mais vous n’êtes pas mariés alors ?  »
Moi : « ben, si » . Et d’expliquer le comment du pourquoi.
Administration : « ça n’est pas possible, ça ne rentre pas dans la case, mariés, c’est le même nom et puis c’est marre » .

Voilàààà. Oh, j’ai bien essayé de négocier, mais j’ai bien compris que c’était peine perdue.

Je vous épargne la longue liste des doléances qui font que garder son nom de jeune-fille est décidément loin, bien loin d’être une sinécure… Je l’avoue, tout cela me rend grandement perplexe, moi qui exècre tant les petites cases bien normées et proprettes !

Commentaires

Le genre de situation qui m’aurait également grandement agacé , moi qui n’aime pas me justifier …. mais comme je vis dans le péché, pas de souci !

Répondre

Il y avait la solution de pas se marier aussi 😉
Je blague bien sur, et je connais un mec qui a pris le Nom de sa femme après le mariage. (mais il est acteur et apparemment son Nom à elle sonne « mieux »)
En tout cas je comprend la galère que ça doit être dans les administration ; je ne suis pas mariée mais j’ai un Nom de famille composé, et selon l’institution que j’appelle ça peut prendre du temps avant qu’on me trouve !

Répondre

Tss, moi aussi, mon nom sonne mieux. Tu penses bien, c’est un argument que j’ai aussi mis en avant ! 😀

Je ne pensais pas que c’était à ce point. Et, en même temps, j’ai parfois du mal à me souvenir de l’ordre des deux noms de mes copines mariées l’an dernier qui ont gardé leur nom de jeune fille également.
Il est vrai aussi que ça doit être assez curieux de changer de nom au bout de 25-30 ans de vie ! Mais je pense que, si j’étais dans la situation, je le ferais pour que ce soit plus simple…

Répondre

encor eune chose où la femme n’a fimalement pas le choix…elle croit juste qu’elle l’a !

Répondre

Bien résumé !

Mon nom de jeune fille est mon nom professionnel, officialisé, et j’ai toujours une hésitation lorsque m’est demandé mon identité , lequel des trois déclarer ?
finalement j’ai décidé qu »en présence de mon époux ce serait celui de femme,
au nom ( c’est le cas de le dire!) de notre lien, mais la suffragette lutte alors contre la geisha intérieurement…..

Répondre

Moi, je ne sais plus.

En revanche, là où je me marre, c’est quand je réserve un hôtel par exemple et qu’on nous accueille avec un « monsieur + mon nom de JF » : ça le rend DINGUE ! (et moi, je ris sous cape).

J’ai un nom de famille qui est celui d’une marque de luxe (aucun rapport à mon grand désespoir) parfois dans certaines situations ça peut aider,je me suis habituée à ce petit doute que mon nom provoque. Au delà de ça même si c’est plus commode,je trouve que c’est abandonner un peu de son identité, les hommes ne seraient pas prêts à faire pareil!

Répondre

La plupart des hommes ne le sont pas, c’est clair. Pas dans mon entourage en tout cas.

alors pourquoi le mariage?
moi 12 ans de vie commune et tjrs pas mariee j aime pas tout le tralalala qui va avec

Répondre

Fort heureusement, le mariage ne se résume pas à un nom… !

ah merci Deedee de parler de ça! il m’arrive exactement la même chose, à la banque il y a le nom de mon mari sur ma carte de crédit, mais mon dossier est à mon nom de jeune fille, cause de quiproquos réguliers… Et à la fac ils m’ont fait le même coup « on comprend pas, votre nom de jeune fille et votre nom d’usage sont identiques, c’est pas possible ». « Ben si ». ^^
Je leur dirais que j’ai épousé mon frère je pense que ça les choquerais moins.
J’espère qu’en continuant de faire l’effort de se plaindre de ce système à chaque fois on finira par faciliter les choses pour les suivantes…

Répondre

Ben, je ne suis pas sûre, pour les râleries. Rapport que tous ces gens à qui on fait nos remarques ne sont pas ceux qui sont habilités à changer quoi que ce soit… Tu me suis ?

Je suis pacsée et non mariée donc le problème ne s’est pas posé, mais je trouve ton billet très intéressant: comme dit tribulate, on croit qu’on a le choix, mais en pratique on voit que c’est bien compliqué!
Comme toi je ne sais pas si je serais prête à abandonner mon nom de jeune fille, et comme je ne suis pas fan des noms à rallonge…
Et puis c’est vrai ça, pourquoi ce ne serait pas le mari qui prendrait le nom de sa femme???

Répondre

Voilà. Ou alors, le système espagnol !

Oh que ça me rappelle de « bons » souvenirs…!
d’une part, je n’imaginais pas le nombre de personnes (hommes et femmes confondues) qui pensent qu’on change de nom, alors qu’il s’agit juste du choix d’un nom d’usage. Nuance !
Et je confirme, ça m’a posé un souci identitaire aussi, surtout que mon patronyme à consonance étrangère était le dernier témoin de mes origines. doublement difficile.
Bien sûr mon époux tient à ce que je change, ha ha, même débat qu’avec ton cher et tendre…

mariée l’année dernière donc, j’ai gardé mon patronyme dans le milieu professionnel, ça n’a posé souci à personne.
Dans le privé, pour l’administration, j’ai attendu 6 mois, jusqu’au jour où un médecin (qui est lié à ma belle famille, ahem…) a inscrit le nom de mon époux sur la feuille de soin… et là bam, pour se faire rembourser, beh faut changer, bien obligée.

Bizarrement, côté banque, pour le moment c’est status quo et personne ne m’a rien demandé. Pourtant ils sont au courant.
Côté impôts, pareil, j’ai demandé, mais rien n’a changé. Ma foi, pourquoi pas.
Côté sécu et mutuelle, c’est changé, assez facilement.

Je vous ai perdu? normal moi aussi, je m’y perds !

Répondre

😀

On en rigole, mais c’est franchement pénible.

Eh ouais…ça dépend, ça dépasse 😉
C’est tout le paradoxe des formulaires normés, nous les filles on y perd un peu d’identité.
Et les révoltes du passé sont tjrs d’actualité.
Passez toutes …et tous…une jolie journée
L’

Répondre

Oh comme je suis heureuse de lire ton com’ ce matin ! Tellement vrai tout ça ! Je vais te dire, vu tous les rebondissements qu’il y a eu de mon côté, je ne sais même pas comment je m’appelle officiellement ! Non mais tu le crois ? (la banque et les impôts, du jour où j’ai indiqué que j’étais mariée, ont changés d’office mon nom, sans me demander mon avis).
Le must que l’administration m’ait fait, ça a quand même été d’envoyer un courrier à mon mari, pour réclamer un trop perçu de la CAF, qui me concernait MOI et qui datait d’une période antérieure à mon mariage. Mais c’est bien connu, il vaut mieux parler au mari, les bonnes femmes n’y connaissent rien !
Société de machos…

Répondre

C’est beau, ça ! Très très beau… !

Un peu le même genre mais pas tout à fait : c’est MOI qui remplis les déclarations d’impots, qui les paient, c’est MON adresse mail enregistrée, tout ça… et bien quand je reçois le formulaire pré-rempli, mon mari est dans la colonne « VOUS » et moi dans la colonne « VOTRE CONJOINT ».
Ca me rend dingue… féminisme mal placé ou source légitime de protestation ???

Répondre

Légitime protestation. Merde quoi !

J’adore!!!! ca fait 17 ans que je vis ça!!!!
j’arrive toujours pas à laisser passer…à chaque fois je « saute sur mes grands chevaux » et j’ecris! je rale et je demande qu’on RECTIFIE….

Mon mari qui se plaît à ne pas être conventionnel, n’a pas supporté l’idée que je garde mon nom de jeune fille (je vous épargne ses arguments plus que minces). Résultat, je jongle sans cesse entre mon nom de jeune fille (j’allais pas céder quand même!), son nom à lui, nos 2 noms accolés, et j’oublie systématiquement le nom que j’ai donné avant. « Oui, MMe X ». « Non? », « Alors, essayez Y?, Non? Alors, XY?. Perte de temps maximale.

Répondre

Ahah, idem 🙂 Vraiment, les gens doivent me prendre pour une folle, parfois !

Dans l’avion ! on me mettait systématiquement à 20 places de mon mari et de mes enfants.
A l’école ! on me demandait systématiquement de jurer que j’étais bien la maman de ces petits.
J’ai fini par craquer et prendre le nom de mon mari au bout de 5 ans de mariage. Pleutre je suis 🙂

Répondre

Disons qu’avec des enfants, bon, voilà quoi. Je céderais peut être si ça m’arrive. Je vous dirais 🙂

J’ai eu les memes experiences que toi il y a 12 ans et j’ai laissé tombé. Trop compliqué de toujours se justifier et combien de fois ai-je entendu « l’ordinateur y veut pas »…. Je me présente sous le patronyme de mon mari maintenant. Résignée et frustrée. Ah la France….

Répondre

ah le coup de l’ordi…
un jour j’ai voulu prendre une carte dans un gd magasin!!! sauf qu’à la question nom marital je réponds nom patronyme…….ça l’a pas fait du tout! je me croyais dans un sketch à la DEVOS et du coup je suis partie mais j’ai pas laché

Quelle histoire 😉
Je te tire mon chapeau car tu as quand même tenu le coup jusqu’ici et n’a pas craqué en lâchant l’affaire!
Votre photo tous la haut est très mignonne !
Content également d’avoir pu te croiser il y a 15 jours à la soirée poncho gallery et doublement content que Bikou m’ai présenté à toi 🙂
Des bises!

Répondre

Je suis tellement contente de lire ton témoignage, je vis la même chose au quotidien…
Je dois tout le temps me justifier du fait que j’aime mon mari, j’aime sa famille, j’aime son histoire…le fait que je veuille garder mon nom « de jeune fille » n’a rien de raisonnable, c’est comme ça.
Tu le dis très bien, pourquoi changer de nom après tant d’années de bons et loyaux services ?
Merci pour ce témoignage en tout cas.

Répondre

De rien. Et bon courage..!

J’ai vu envie de dire, pourquoi se marier ?! ;o) Sans c’est bien aussi !

Répondre

Parce que fort heureusement, le mariage ne se résume pas à une modification de ton état civil 😉

Dingue ! Une de mes copines dont le mari a un nom disons comique rencontre à peu près les mêmes soucis, sans compter que ses deux enfants portent le nom de son mari et que ça complique encore les choses.

Je crois qu’avec un joli nom comme le tiens, j’aurais été ennuyée de changer mais comme mon nom de jeune fille est bien franchouillard moche, j’étais ravie de prendre un nom chantant qui évoquait le sud !

Répondre

^^

Et puis il me sert professionnellement, mon nom. Dans tous les sens du terme. Il marque les esprits, il est facile à retenir… c’est précieux !

« ça ne rentre pas dans les cases » j’adore!!
mais sinon, je ne savais pas que c’était si compliqué!! moi qui pensais aussi garder mon nom si je me marie un jour… et qui croyais naïvement que chacun pouvait faire comme bon lui semblait (le nom de l’un ou celui de l’autre ou les deux dans l’ordre choisi…) hum…
enfin j’aurai peut-être de la chance car mon copain dit souvent qu’il voudrait prendre mon nom (un nom français, ça fait plus « exotique » en allemagne et ça lui plaît apparemment…) 🙂

Répondre

Véridique !

oui ON peut tous garder notre patronyme!
ensuite en nom d’usage on fait ce qu’on veut, et le mari aussi! il peut prendre le patronyme de sa femme comme nom d’usage/marital sauf que là ca se corse….
donc partant de là j’ai dit niet! je garde le mien puisque tu veux pas du mien!
ca marche mais faut etre vigilante sur tout ce qu’on reçoit! car les ordis parfois ils font ce qu’ils veulent et hop l’habitude et les convenances reprennent le dessus!
ne lachons rien!

Ah c’est marrant : comme on s’est marié à Vegas, j’ai juste mis que je voulais garder mon nom de jeune fille dans le papier rempli là-bas… et depuis, je n’ai eu aucun souci. En même temps, malgré la régularisation et la réception du livret de famille, l’administration française a toujours du mal à comprendre qu’on est marié, donc peut-être que tous ces problèmes me tomberont dessus à un moment donné ! (bizarrement je ne suis pas pressée)

Répondre

Tu m’étonnes.. !

oui je suis dans la même situation je suis divorcée et remariée marre de changer de nom et je vois pas pourquoi ce serait à la femme de changer .pas de problème pour mon mari ; mais que c’est compliqué avec les banques et les administrations ;il faut se battre

Répondre

Eh oui nous avons encore pas mal de boulot les nanas !
Ce que j’aime le plus ce sont les courriers adressés à *Mme Jean ROBERT*: eh ma cocotte, tu laisses tomber le nom de ton popa et même ton prénom tiens!
Si vous voulez sourire (jaune parfois soit), je vous conseille un petit recueil du sexisme ordinaire en ligne : http://viedemeuf.blogspot.com/

Répondre

Merci pour le lien 😉

ah les Me Jean Robert ca me décoiffe trjs autant!
mais vous savez je trouve le plus de réticence chez les notaires où nom patronyme part aux oubliettes directes!
mais je tiens bon! je rale à chaque fois! bon je sais que maintenant je suis la « c…e.c….es » de service mais tant pis

zézette épouse X 😉
c’est vrai que c’est un peu un casse tête cette histoire de changement de nom…
surtout pour les papiers & co.

Répondre

C’est drôle justement j’allais chercher des infos sur internet ! Je me marie demain et je veux garder mon nom à moi et prendre celui du futur de manière occasionnelle 🙂

Répondre

Félicitations ! Tu nous diras comment ça se passe, avec le nom 😉

Pour moi il serait inconcevable de porter le même nom que ma belle-mère !!! On est pacsé et c’est bien suffisant, comme ça pas de souci … En tout cas ton billet montre bien que c’est toujours les femmes qui doivent plier….

Répondre

Très interessant comme sujet…
Je pensais aussi proposer mon nom à mon futur mari (bon ok, on n’en est pas encore là).
Mais j’avais la même reflexion: pourquoi moi je devrais changer et lui ne pourrait il pas en faire de même?
Surtout que moi aussi j’ai plein d’autres raisons qui font que je ne vais pas souhaiter changer mon nom!

Répondre

j’ai fait le même choix, parce que mon nom c’est le mien je n’avais pas envie d’en changer, mon « mari » l’a très bien accepté et il a suffit que je lui dise « Madame Machin c’est le nom de ta mère, c’est pas moi » pour qu’il comprenne immédiatement 😀
mais c’est presque un combat au quotidien (à la sécu je suis toujours Mademoiselle par exemple) à l’école j’ai lâché l’affaire, quand les instits s’adressent à moi je suis Madame Machin comme ma BM mais surtout comme mes enfants… (mais sur leur paperasse j’indique toujours mon nom de naissance, j’estime que je n’en ai pas d’autre)

Répondre

Ton article me touche beaucoup! Je me suis mariée fin août et comme toi, j’ai choisi de ne pas utiliser le nom de mon mari. Même pas accolé au mien… Au grand dam de mon mari, de mes beaux-parents et d’une grande partie des invités! On m’a même demandé le jour du mariage pourquoi je n’avais pas envie de porter le même nom que notre fille, alors qu’elle porte nos deux noms… Bref, il n’est pas aisé de sortir du moule et je n’ai vraiment pas hâte de rencontrer tous les problèmes administratifs que tu décris… Mais mon nom de naissance, j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux et je n’en changerais pour rien au monde!

Répondre

ça tu vois, ça me rend dingue : de quoi ils se mêlent, les gens ?!

(Félicitations, quand même !)

BRAVO!
NE LACHONS RIEN

Qu’est ce que je me sens moins seule d’un coup!
Mariée à 30 ans, il était bien sûr hors de question d’abandonner mon nom. Nous avons donc opté pour le nom d’usage des deux noms accolés. Ca a marché nickel sur ma carte d’identité, fail complet sur le passeport et à moins de le faire re-refaire (et donc payer), hors de question de la changer, même si c’est de la faute de l’administration. Il ne sert donc vraiment que pour aller loin et je reprends les gens à chaque fois.
Les banquiers sont des cons, c’est officiel, je les ai traité d’ayatollahs de la société patriarcale 🙂

Mais le mieux dans l’histoire, c’est mon mari qui a foiré sa demande de nom d’usage et se retrouve juste avec mon nom comme nom d’époux. Il a soudainement vraiment compris mon refus de laisser mon nom et remarque que bizarrement les gens accolent les deux noms sans qu’il n’ait rien à dire, là où moi je suis souvent madame « mon mari »… auquel je fais la sourde oreille 🙂

Bref, il y a du boulot, c’est le plus souvent rigolo et occasionnellement exaspérant. Continuons à défendre nos noms les filles!!

Répondre

Alors ça, c’est ENORME 🙂 J’aime beaucoup !

Comme je te comprends ! Je suis fraichement mariée et ce qui m’a occupée à (presque) plein temps lors des préparatifs c’est de m’assurer que je pouvais garder mon nom. Comment peut-on changer d’identité d’un simple oui? Trop bizarre. Mon mari, pas de problème, il ne se voit pas changer de nom et il ne voit pas pourquoi moi j’en changerai. Ma belle-famille, c’est une autre histoire. Et même ma mère m’a fait un cirque parce que, les enfants n’auront pas le même nom que moi (pfff). Bref, en tout cas, ce que tu fais la banque est juste illégal et l’administration pareil. Il y a des lois la-dessus et on ne peut pas t’obliger à changer de nom. Sauf si tu dois être protégée par le FBI, mais là… Luttons pour conserver nos noms de jeune fille si on le veut ! Je m’emporte. Mais ce sujet me révolte…

Répondre

je suis très étonnée de lire ce billet et ces commentaires ! je suis mariée depuis 9 ans et j’ai gardé mon nom.Certes, ce fut difficile, quelques courriers recommandés bien salés lorsque que l’administration n’appliquait mon droit, impôts, banque, carte d’identité, nulle part ne figue le nom de mon marie ou de ma belle mère.Pour nos enfants, nous avons choisis de leur donner nos deux noms collés dés que la loi est passée.Curieusement, seule ma belle famille continue aprés tant d’années à envoyer des courriers à mes filles en oubliant la moitié de leur nom ( le mien bien sûr) mais je ne lâcherai pas;ne cédez pas les filles, ce n’est pas si compliqué et on y a droit !

Répondre

Sans avoir de nom de JF et de nom de femme mariée, j’ai déjà des discussions plutôt houleuse avec l’administration qui semble avoir décidé de me faire passer par tous les malheurs du monde. Je n’ose imaginer après un mariage …

Répondre

Moi j’ai pris le nom de mon mari, qui était plus facile a orthographier et qui me permettait d’avoir le même nom que mes enfants. Mais ce que je déteste, c’est de recevoir des courriers aux noms de Monsieur et Madame Tartanpion Frédéric, comme si madame n’avait pas d’identité propre. J’ai emmerdé mon banquier pendant 1h pour qu’il change cette dénomination sur mon chéquier (que je suis la seule a utiliser en plus). Et comme cité plus haut, des qu’un formulaire demande le nom du chef de famille, je met le mien, y a pas de raison! (mais les impôts n’aiment pas)

Répondre

à m2x : moi aussi !!!! ça m’a fait enrager ! et le pire c’est que mon cher et tendre s’est étonné que je râle. Ca a donné une belle conversation entre lui et moi.
je sais pas si je dois être davantage en colère contre lui ou contre les impôts.

Répondre

Pour info, ton nom de jeune fille, nom de naissance, est ton SEUL nom. Quand tu te maries, tu ne changes pas de nom. Tu gagnes la possibilité d’utiliser le nom de ton époux en nom d’usage (et ton époux gagne celle d’utiliser le tien en nom d’usage).
D’ailleurs, ta carte d’identité indiquera toujours ton nom de jeune fille. Avec éventuellement une mention « épouse machin ».
La banque est dans l’erreur en t’imposant de t’enregistrer sous ton nom d’épouse.

Répondre

Quel sujet! Et bien moi comme je vie et me suis mariée en Espagne, pas de souci… personne de perd son nom de famille quand il se marie. Ce pays réputé comme macho dans bien des cas est là à la pointe 😉 Au final je suis très ravie de ne pas avoir changé de nom et notre fils porte nos deux noms (le premier de mon mari et le mien)… et c’est la même chose pour tout le monde…

Répondre

Moi aussi j’ai choisi d’accoler mon vrai nom à celui de mon époux… jusque là pas de souci !
Sauf quand le vendredi 9 sept. le magazine Elle qui avait fait un portrait sur mon blog se plante dans l’orthographe de mon nom de femme mariée !
Je me suis du coup posée la question suivante : un nom à rallonge ne risque t-il pas d’être un peu une source de soucis comme cette coquille un peu dommage !?
Finalement je garde les deux… parce qu’après tout ce premier nom c’est moi ! Les deux, c’est mon nouveau moi !
Peut-être que je changerais d’avis un jour 🙂

Répondre

chères toutes,
il serait sans doute bon de rappeler à toutes ces administrations et autres que, selon LA LOI, notre nom reste notre nom de naissance toute notre vie, que l’on soit homme, femme, marié ou pas. Le nom de l’époux (ou de l’épouse) que l’on pourrait choisir d’utiliser n’est justement que le nom d’usage…
dans le même ordre d’idée, LA LOI précise bien qu’on s’appelle Monsieur si on est un homme, et Madame si on est une femme. L’utilisation de Mademoiselle ne se fait qu’à la demande de la personne concernée, mais ne peut pas être imposée : c’est considéré comme une discrimination depuis les années 1960.
Restons vigilantes sur nos droits, et ne laissons pas les administrations ne pas appliquer la loi : c’est quand même un comble !

Répondre

J’ai gardé mon nom de jeune fille (c’est moi et pis c’est tout ;-), de toute façon il me semble que c’est le seul qui reste ton « vrai » nom, et je n’ai aucun souci, ni avec la banque ni avec les impots… Ca doit dépendre des interlocuteurs.

Par contre, je viens de faire refaire ma CNI, et j’ai mis le nom de M., pour éviter qu’on ne me soupçonne de kidnapping quand je voyage avec ma fille (qui a le nom de M.), et c’est vrai que j’utilise aussi son nom pour toutes les démarches liées à la petite (pédiatre, crèche, CAF etc.). Du coup, plus que nom de jeunefille/nom de femme mariée, j’ai un nom de fâmme et un nom de maman 🙂

Répondre

Ah oui, je comprends, je suis dans la même situation…
J’ai gardé mon patronyme au travail et déjà là, plein ne le comprennent vraiment pas trop, j’y ai droit régulièrement.
Et c’est vrai que c’est tellement ancré dans l’idée qu’une épouse utilise le nom de son mari que ça surprend toujours…
Disons que ce qui est surtout ancré, c’est que l’on change réellement de nom et donc, ne pas utiliser le nom marital est souvent perçu comme une sorte de déni du mariage. Moi cela me fatigue à force de devoir expliquer la différence entre usage et état-civil, que je laisse couler…

Mon mari a toujours été super open sur ce point.
En fait comme tu dis, pour lui, le mariage n’est effectivement pas une histoire de nom, et quand il se fait appeler M. « mon patronyme », cela le fait rire en fait, il ne cherche même plus à corriger lui non plus depuis le temps !

Répondre

Je n’ai pas le temps de lire les autres commentaires, mais je t’en écris un, pour te faire perdre ton temps A TOI. Sympa je suis hein ?

Ca m’a vachement interpellée, parce que moi je veux garder mon nom aussi, bien plus joli, et sinon y’a que mon frère et mon cousin pour perpétrer, enfin, tout ça quoi. Et j’ai donc aussi proposé qu’il prenne le mien (dans l’éventualité d’un mariage…) !! Pour lui, c’est impensable, mais tout autant que je ne veuille pas prendre son nom ! Et pourtant, c’est pas un homme des cavernes non plus, mais là il bloque. Et tes histoires me font dire que je vais sûrement craquer (toujours dans l’éventualité)…

Répondre

Et la palme de l’absurdité revient à….toutes les administrations qui, lorsque vous voulez reprendre vos nom patronymique (après avoir fait usage du nom marital donc), exige un jugement de divorce: et si je veux reprendre mon nom en continuant à aimer mon mari, je fais comment ???
Qu’on se le dise une bonne fois pour toute: ON NE PERD JAMAIS SON NOM PATRONYMIQUE, donc on peut en reprendre l’usage quand on veut (si des personnes travaillant dans certaines administrations et notamment la CAF me lise, faites passer le message !!)

Répondre

C’est bien de savoir tout ça, pour le moment je suis célibataire donc ça va je me pose pas trop la question 🙂 ça me fait plaisir de revenir te lire Deedee après mes 18 jours de vacances !!!

Répondre

C’est assez étrange toute cette histoire pour moi qui viens du Québec où il est interdit de prendre le nom de son mari depuis plusieurs dizaines d’années. Ma mère n’a jamais eu a changer de nom et ma grand-mère avait mal vécu son changement de nom alors je suis assez contre cette idée.

Tout en étant contre, je trouve qu’on devrait laisser les gens choisir le nom qu’ils ont envie d’utiliser … Live and let live!

Mais bon ce changement de nom tyrannique ne me donne pas du tout envie de me marier!

Répondre

moi je suis devenue skyzo… Je ne sais plus à qui j’ai donné mon nom de jeune fille ou mon nom d’épouse… ca donne parfois, bonjour je suis madame X euh non pardon madame Y… et les gens me prennent pour une folle.
Ca fait 7 ans que ca dure!!

Répondre

Je ne sais pas si cela me rassure ou si la situation est des plus inquiétantes, mais je rencontre exactement les mêmes problèmes. Je tiens beaucoup à mon patronyme, de plus mon mari et moi avons la même profession et je voulais éviter les confusions dans ce domaine : j’ai donc fait le même choix que toi. Il a néanmoins fallu s’y reprendre à trois fois avec la banque pour que les deux noms (le seul patronyme n’étant pas concevable pour eux) figurent sur mes moyens de paiement. Que de temps et d’énergie perdus !
PS : en Belgique aussi les choses sont bien plus aisées à ce sujet…

Répondre

Comme je te comprends… Même problème et mari pas du tout open sur le sujet! Résultat 1 an après je me marre encore lorsque je donne mon nom d’épouse parce que j’ai l’impression de faire de l’usurpation d’identité!

Répondre

De mon côté, je me suis mariée au Québec, où, indépendance et libération des femmes obligent, il est interdit de prendre le nom de son mari ! Ici, la majorité de la population pense qu’il n’est PAS normal de prendre le nom de son mari.

Ce qui m’a le plus choqué, ce n’est pas la réaction de la bureaucratie française, ni celle des banques et assurances, mais celle de mes amies et amis, qui ne comprennent pas pourquoi je ne choisis pas, malgré tout, de prendre le nom de mon mari !

Ce qui me choque le plus dans tout ça, c’est de voir à quel point les valeurs maritales familiales conservatrices reviennent au galop chez les moins de 30 ans !

Répondre

C’est drôle, car j’habite au Québec et ici, c’est l’inverse. Il est difficile de prendre le nom de son époux.

Pour tout un tas de raison, j’ai voulu prendre le nom de mon mari, même si comme toi, au début, je me suis sincèrement posé la question (soit dit en passant, la réaction de mon mec a été sensiblement la même que celle du tien ! Les traditions ont encore de beaux jours devant elles). C’est vrai que c’est bizarre de changer de nom. Et même si quand on se marie, c’est pour la vie, nous savons tous que nous ne sommes pas à l’abris d’un divorce.

Bref, j’en suis venue à me fabriquer un pseudo qui représente d’avantage mon identité patronimique : Djuwels reprend toutes les initiales de mes noms. Car oui, j’en ai 3 et celui de mon tendre époux est composé !
Ce qui nous donne : Dupond-Smith-Weng-Le.

Pour corser l’affaire, mon amoureux est d’origine étrangère ! Autant dire que lorsque j’utilise son nom à lui, cela ne passe absolument pas inaperçu.

J’aimerais ne plus avoir qu’un prénom, ce serait tellement plus simple !

Tout ça pour dire que OUI ! C’est compliqué, qu’après 1 an, je n’ai pas trouvé de solution idéale et que je me suis retrouvée plus d’une fois dans la même situation que toi 🙂

La clé de la question est peut-être là : que le nouveau couple administratif s’invente un nom rien qu’à lui !

Répondre

Ah comme le sujet me parle … Mariée depuis 6 ans à un âge « avancé » j’avais construit mon « identité » avec mon mon nom de naissance et je me voyais pas en changer …surtout que flute ! Il n’y a aucune obligation à prendre le nom de son  » époux »….c’est un usage archaïque qui m horripile et pourtant je ne me considère pas comme une militante du mlf 😉
Mais je ne pensais pas que conserver son nom poserait autant de problème…je me souviens encore de la réflexion de ma BM :  » moi jetais tellement fière de prendre le nom de mon mari » et mon mari précisément plutôt cool et ouvert a dû mal avec ce choix….et tout comme toi j’ai fini par coller le nom de mon mari au mien, mais ça les banques elles ne comprennent pas et pourtant mon compte pro est ouvert depuis toujours à mon nom et je nallais pas tout faire changer ….pour les administrations pour l’instant je n’ai pas rncontré tes difficultés, faut dire que je remplis tout à mon nom et comme ça pas de pb, mais il faut croire que les mentalités sont dures à changer puisque lors dune récente hospitalisation je me suis inscrite sous mon nom et quand j’ai eu des visites tout le monde me cherchait sous le nom de mon mari….je pourrais en écrire des tartines mais bon …! Cela m’agace…et la avec la scolarisation de notre fille qui porte seulement le nom de son père ( j’ai abandonne le combat !)je pense que l’on va commencer à s’amuser encore. Et enfin tout comme toi j’adore voir l’expression de mon cher et tendre quand on l’appelle « monsieur monnomdenaissance » 😉
Désolé de ce long commentaire. Et merci pour Deedee pour ton blog que je lis quotidiennement depuis longtemps maintenant et sur j’ai découvert grace à mon mari !

Répondre

C’est marrant, moi je me suis mariée (et je vis) aux US, et j’ai (pour tout un tas de raisons auxquelles oui, j’ai réfléchi) décidé de prendre le nom de mon mari plutôt que de garder celui de mon père… Et comme je suis dans un milieu plutôt intello et féministe, je me fais régulièrement aggresser pour ma soumission au patriarcat ! Étant moi-même féministe (déclarée, et même engagée), ça me fait tout drôle… Je n’aurais jamais imaginé que le problème inverse existe !

Répondre

Les gens n’aiment pas les cas particuliers, ça complique trop les choses 🙂
Suite à son divorce avec mon père, ma mère a souhaité conserver son nom d’épouse pour avoir le même nom que ses enfants. Puis elle s’est remariée.. Résultat, elle porte le nom de son 2e mari accolé avec celui de son 1er mari. Autant te dire que ça donne lieu à des situations cocasses ! Mineure, je suis partie en voyage à l’étranger avec elle. Mais son passeport ne mentionnant que son second nom d’épouse, le douanier a exigé un papier d’identité prouvant que j’étais bien sa fille.

Répondre

Lorsque ma mère a divorcé, après avoir porté le nom de mon père, elle s’est retrouvé avec son nom de jeune fille, mais uniquement du côté suisse (‘sont bizarre parfois les suisses), puisque nous avons les deux nationalités.
Donc X en Suisse, Y en France… Du coup, elle a décidé de faire mettre les deux. Sauf que c’est devenu XY en suisse et YX en France. A marcher sur la tête…

Du coup, comme moi je me marie l’année prochaine, lui il prend mon nom et moi le sien. On sera tous les deux Monsieur et Madame Machin-Bidule. Et pis c’est tout. Comme tu l’as dit, l’amour, c’est bilatéral.

Répondre

Ça sent la fille avec un nom à particule qui n’a pas envie de le lâcher… :p

Répondre

Perdu. Essaie encore une fois.

Et si tu avais eu un nom de famille difficile à porter tu aurais fait le même choix ? J’étais contente d’abandonner mon nom de jeune fille pour mon nouveau nom qui claque plus 🙂
Par contre, je me suis moi aussi heurtée à l’administration bornée et je-cherche-pas-à-comprendre-parce-que-je-me-contente-de-faire-ce-qu’on-me-dit-de-faire ! Oui, partir à l’étranger avec mesvieux papiers et un visa avec mon nouveau nom n’a pas été simple… je me balade toujours avec la traduction de mon certificat de mariage… la dure vie d’être mariée !
Bonne soirée !

Répondre

Mon coté féministe me pousserait à garder mon nom de jeune fille mais je le déteste tellement que si je me marrie un jour je m’empresserai de prendre le nom de mon mari ! 🙂

Répondre

Ubuesque! Pour ma part, je comptais aussi garder mon nom et cela aurait compliqué beaucoup de choses. Prendre le nom de mon futur + le mien aurait été encore plus compliqué. Et M. refusant de prendre mon nom, le bougre, je prendrai donc le sien (plus facile à épeler cela dit, je gagne quand même un peu au change!)

Répondre

C’est déjà ça !

Ah, un article que j’aurais pu écrire tiens ! je peux toujours d’ailleurs, car après 13 ans de mariage, je dois encore me justifier sur mon choix …non pas MON choix en fait, NOTRE choix … Oui parce que mon cher et tendre mari tenant à ce que notre petite famille porte un nom commun et moi tenant à ne pas « perdre » MON nom, on a opté, comme toi pour le double nom, à la différence que nous l’utilisons TOUS LES DEUX … Je ne te raconte pas la bataille pour lui aussi d’ailleurs, car la case « nom de jeune fille » ne lui convient quand même pas trop ! On a aussi transmis notre double nom à nos 3 enfants …Evidemment, on agace pas mal avec cette « manie », mais zut alors, j’avais quand même le droit de garder mon nom ! Et puis ça m’agace de recevoir des courriers au nom de « Monsieur et Madame Paul Dubois » …en plus de plus avoir de nom, on n’a même plus de prénom parfois … Bref, aujourd’hui on vit aux USA, alors évidemment notre histoire de double nom n’est toujours pas facile à faire comprendre 😀

Répondre

Tu vois, c’est ça qui m’éclate : « on agace pas mal ». Mais qu’est-ce que ça peut bien leur faire, aux gens, hein ? De quoi ils se mêlent ?!

Je suis tout à fait d’accord avec toi pourquoi doit-on changer de nom après l’avoir porter si longtemps.Bon moi je n’ai pas de problème car je vis dans le péché..sauf que mes enfants portent le nom de leur père..Du coup pour qu’on sache qui je suis ( école, médecin etc etc etc) je suis obligée de dire que je m’appelle madame DUPONT alors que je suis DURAND grgrggggrgrg

Répondre

Oui, je pense que lorsque tu as des enfants, la situation se complique encore un peu plus.. !

aux Etats-unis ou j’habite il n’y a aucun problème à garder son nom de jeune fille en étant marié, et je peux te dire que l’administration est bien pire qu’en France, après je pense que le mariage va justement avec le changement de nom, mais ça c’est ma vision.

Répondre

Voilà 😉

J’ai aussi décidé de garder mon nom de jeune fille. Et j’ai déjà bien pris la mesure des problèmes que ça va poser…
Mon chéri par contre a été très compréhensif, et encore plus, quand comme toi, j’ai proposé qu’il prenne mon nom. Là, le problème a été réglé d’un coup d’un seul !
J’aurais été pour accoler nos deux noms, si je n’avais pas un prénom composé et que nos deux noms ensemble ne comptaient pas plus de lettres que l’alphabet…
Ah et le fait que, comme 99% de la population, j’ai bcp de mal à prononcer son nom de famille a fini de nous convaincre tous les deux que c’est pour le mieux !

Répondre

Si j’énonce mon prénom + nom de JF + nom d’épouse, c’est ridiculement long… et encore, je n’ai pas, comme toi, un prénom composé !

Alors, une fois mariée, il y a 4 ans, j’ai appelé les impôts pour leur demander de garder mon nom de jeune fille, ils m’ont dis que justement mon nom de jeune fille sera toujours le seul « officiel », et la preuve on reçoit les impôts aux deux noms et nos deux prénoms (deux personnes bien distinctes). Super.

La Poste, ma banque, pas de souci non plus, par contre je suis toujours Mlle… mais bon on reçoit notre relevé de compte commun à nos deux noms et nos deux prénoms. Youpi.
Le seul truc c’est pour la demande de crédit, elle se fait au nom de M et Mme Paul nom de l’homme… que c’est rageant.

Le souci était pour avoir des justificatifs de domicile. Il en fallait un pour lui et un pour moi. Le gaz pour lui, et efd pour moi. Cool.

Le boulot, je suis toujours Mme nom de jeune fille, et sans pbm. Parfait. Bon je reçois la fiche de salaire au nom de Mme nom de l’homme… Merdouille…

Sur ma carte d’identité je suis Mme nom de jeune fille épouse XX. Ca c’est le top. Je prouve que je suis bien mariée à Monsieur (c’est toujours plus simple pour le justifier) et je prouve que je garde mon nom de jeune fille.

Pour notre enfant, j’utilise par simplicité, le nom de mon mari, et ça ne me pose aucune problème, j’avoue même que j’aime bien jongler entre nos deux noms.

Une anedocte quand même, pour la Macif, une fois marié on DOIT prendre OBLIGATOIREMENT le nom de son mari. Je leur ai envoyé un courrier bien senti où je leur expliquais que la France avait évolué, et que de nos jours la femme avait le DROIT de garder son nom de jeune fille. Résultat, ils sont revenus à mon nom de jeune fille comme si de rien n’était… que ça fait du bien.

Enfin bref, tout ça pour vous dire: mesdame, n’hésitez pas, même si tout n’est pas gagné, gardez votre nom de jeune fille!

Répondre

Et voilà, et il faut se battre et perdre encore et toujours du temps à faire valoir un simple droit… pénible !

Tu en veux une à tendance pire?

– J’ai décidé d’ajouter le nom de maman à mon nom de naissance.
Cela me donne un nom d’usage combiné (incluant du  »le »  »de »…) Avec toutes les hésitations quant à celui à avancer à la banque, la fac, ou que sais-je et que tu connais bien.

– Ajoutons maintenant à cela …une situation de couple et un projet d’enfant.
–> On file combien de noms, et dans quel ordre, à la descendance? Uhuhuh

Répondre

Pas mal 🙂 Tu nous diras !

Oh my god, te lire m’effraie réellement. Car je fais partie de ces filles qui veulent garder leur nom. Et je veux même que mes futurs enfants s’il y a aient mon nom. Pas celui de mon conjoint. Je n’ai pas encore fait face à tout ça car je ne suis pas mariée, mais j’ai tâté le terrain avec mon homme…pas simple.
J’ai un joli nom, manque de bol lui aussi. Rha zut l’argument que je préparais depuis des années tombe un peu à plat.
J’ai UN véritable argument c’est que lorsque l’on réserve quelque part il dit toujours mon nom, court et facile à épeler.
Accoler les 2 ? Le mien est court mais le sien est vraiment long. Limite franchement j’aimerais que l’on fasse une contraction des 2 (mmmh je doute que ce soit possible ?).

Bref ton billet remue cette problématique que je garde enfouie au fond de moi mais le jour où je vais réellement y être confrontée je sens que ça va faire mal (à moi, à mes proches). Et la belle-famille je n’imagine même pas !

Quand je te lis ça me fatigue d’avance de penser à tous ces petits « combats » quotidiens.

Répondre

Je m’en fous en fait de ce que les autres peuvent penser. Je crois que c’est là aussi ce qui fait la différence. ça ne leur plait pas ? Et alors !

Je crois que rien que pour ça, si je dois me marier un jour, j’opterai plutôt pour un PACS. Franchement, être poussée à ça pour garder son nom, c’est naze, mais j’y tiens, à mon nom.

Répondre

Sinon et en cas de mariage, je te donnerais des trucs pour pouvoir le garder malgré tout 😉

La lutte continue !!!! (depuis 9 ans pour ma part) j’ai mon nom à moi sur ma cb, passeport, nos 2 noms sur le chéquier, carte vitale idem (pas rigolo le régime des indépendants), j’ai même failli rencontrer le médiateur de ma ville car le rsi ne voulair rien entendre (puis si finalement). J’ai toujours sur moi (non jrigole) la circulaire du Premier ministre du 26 juin 1986, très utile pour faire plier les administrations !!!
Je suis un peu plus conciliante depuis que mon fils est là, à la maternelle notamment….
Courage deedee

Répondre

Merci.. toi aussi !

En Belgique, nous ne sommes pas confrontées à ce problème : pour l’administration, nous gardons notre nom de jeune fille. Et c’est tant mieux. En aucun cas je ne voulais abandonner mon nom, qui est anglais et bien plus joli que celui de mon mari.
J’ai eu du mal à accepter que mes enfants n’aient que son nom à lui, le jour où la loi pour le double nom passe, je ferai des pieds et des mains pour que mes enfants aient mon nom aussi.

Répondre

Oui, moi aussi mon nom est biiiien plus joli que celui de mon mari (en toute objectivité, évidemment ! :p)

A croire que tout est fait pour ne pas avoir le choix de garder son nom de jeune fille… Pourtant quand on vote, on est bien inscrit sous son nom de jeune fille, non???

Mariée à un belge, pas de soucis ici pour garder mon nom de JF, c’est même la règle!

Répondre

Quelle chance !

ah mais merci !
j’avais l’impression d’être une épouse ingrate après 3 ans de mariage à ne pas vouloir céder. Mon mari est passé dans la phase « culpabilisation », tu ne changes pas car tu n’es pas sûre à 100% de ton amour pour moi etc » Insuportable !
Après 25 à être quelqu’un, se faire appeler avec le nom de sa belle mère est juste inevisageable pour moi. Je lui ai proposé de prendre mon nom, j’ai évidemment reçu un non..
Pour le moment il serait d’accord pour son nom puis e mien accolé pour moi lais lui ne changera rien.
Son argument ? On a toujours fait comme ça ! ah euh oui, jusqu’en 1945 les femmes ne votaient pas, jusqu’en 1965 les femmes avaient besoin de l’autorisation de leur mari pour travailler et elles ne pouvaient pas la gérer leurs biens, ouvrir un compte en banque ..

Bref désolée je m’étends mais ce sujet me tient vraiment à coeur, je préfèrerais vmt qquchose comme en espagne. Le pire dans l’histoire c’est que je sais que pour lui c’est au delà de l’orgueil, cela le rend malheureux !

anyway, à part ça nous sommes très heureux 🙂

bon week end

Répondre

Je crois l’avoir eu aussi, le « c’est comme ça ». Argument massue, on est d’accord !

Pareil pour moi, par contre à la banque j’ai réussi à garder mon propre nom, je leur ai mis l’article de loi sous le nez. Le nom marital est un nom d’usage, on a le droit de ne pas s’en servir !!!!

Répondre

Comme, je me reconnais!!! Et encore, tu ne connais pas les affres de changement de pays. J’en suis à mon 3ème pays et hop, trois fois, dans trois langues différentes (Japon, Allemagne, USA), après la France, bien entendu: que du bonheur! ;-). Sans parler de l’annonce au futur mari, et là j’ai utilisé exactement la même technique, c’est bizarre comme le contraire n’est même pas envisageable. Au final, on en retire une certaine expérience et philosophie de vie ;-).

Répondre

Je suis très étonnée par ce que tu racontes,notamment sur la banque,je suis mariée depuis 6 ans aussi et je n’ai jamais changé de nom à ma banque (qui ne sait même pas que je suis mariée,je n’ai pas envoyé de faire-part 😉 ) pareil à la sécu,mutuelle,au boulot,etc…il a fallu par contre 3 ans pour que les impôts voient que j’avais coché la petite case qu’ils prévoient eux-mêmes « madame si vous voulez garder votre nom de jeune fille cochez ici ») j’ai fini par leur dire que je ne paierai pas d’impôts qui ne me soit pas adressé.Il y a aussi l’agent immobilier qui m’a bien connu sous mon nom de jeune fille et qui quand je l’appelle « bonjour c’est Lily nomdejeunefille » me répond « bonjour Lily nomdumari ».Il y a l’administration qui n’est pas au courant de la loi qui est pourtant claire:les époux gardent tous les 2 leur nom de naissance et chacun de 2 peut utiliser le nom de l’autre en nom d’usage mais cela ne se substitue pas à son nom de naissance qui reste le seul reconnu par l’était civil,il faut (souvent) leur rappeler.

Répondre

ha bon ca me rassure alors car je ne le savais pas hihihihihi
moi zaime pas les mariage 😉

Répondre

Normalement pour les services de l’Etat-civil on garde notre nom de jeune fille suivi de épouse « X ». Le problème est que ce principe se perd totalement de vue dans les administrations et autres services du même genre.Dans l’armée en tout cas seul le nom de jeune fille est utilisé.

Répondre

J’ai lu une partie des commentaires, et je recherche deux articles que j’avais lu d’une personne qui avait réussi à faire modifier la case « changement de nom » à la banque, mais pas pour les impôts, tout en se basant sur des articles de loi de l’époque révolutionnaire, dans lequel il est indiqué que le changement de nom est illégal ! 😉
Si je les retrouve, je te file les liens…

Répondre

Ouaahou, que de commentaires ! On est donc bien nombreuses à se poser les mêmes questions, ça rassure . Pour ma part, 3 ans de mariage et je ne suis toujours pas convaincue par le « nom de jeune fille »tiret »nom marital »…Mais ce n’est pas si simple. Un exemple : Ma carte vitale reste nom de jeune fille (aller savoir pourquoi), il faut donc toujours utiliser ce nom (seul) pour tous les rdv médicaux sinon ça coince…

Répondre

Ah, que de commentaires! Moi aussi j’ai gardé mon nom – et, pour éviter tout malentendu, je ne l’ai dit à personne (sauf les impôts), donc je garde mon nom et « Mlle » à la banque, la sécu et compagnie… En revanche, pour ouvrir un compte joint aux deux noms, la bataille! Mais gagnée – nos courries arrivent à nos deux noms, et la carte de crédit est à mon nom (puisqu’on ne peut y mettre deux noms, alors que c’est justement une carte de compte joint). On va voir où ce système d’omission me mène…

Répondre

Le comble de tout ça étant que, juridiquement, le « vrai » nom est le nom de jeune fille. Juridiquement, le mariage n’entraîne pas changement de nom pour les deux époux. Et, en ce qui concerne (normalement tous) les actes publics, la femme mariée est censée être désignée sous son nom de naissance, et, éventuellement suivi de « épouse X ».
Au 19e, on perdait notre nom de naissance, puisque la femme était considérée comme une personne frappée d’incapacité.
On voit que malgré toutes les bonnes réformes et les bonnes volontés, le changement est difficile !
Quoi qu’il en soit, courage à toi !

Répondre

Ben moi j’ai déjà un nom composé à moi toute seule, que les gens prennent systématiquement pour un nom de femme mariée ou le nom de mon père + celui de ma mère, alors que c’est celui de ma famille paternelle depuis des générations…
Je ne me vois pas en accoler un troisième si je me marie un jour, ça promet !

Répondre

ohlala ça me rappelle plein de souvenirs ce post!!
à notre mariage c’est mon mari qui a décidé de prendre mon nom ,ce qui au niveau administratif surtout,na pas été une mince affaire…
« mais si madame…il y a une loi qui est passée en 2006…et blablabla… »
bref on a tenu bon!!
et puis j’adore, mon nom d’épouse et mon nom de jeune fille sont les même du coup on m’appelle souvent en me disant « rhhhhho je suis désolée madame mon ordinateur à beugué je crois… »
On est content de l’avoir fait.Surtout pour les enfants,il été pas gâté du patronyme et moi j’avoue je m’en sors pas mal…
🙂

Répondre

Même chose ici, je me suis mariée à 30 ans et je ne me voyais pas changer de nom, du coup je n’ai rien fait, mes papiers sont à mon nom point barre.

J’ai moi aussi essayé de convaincre mon mari de prendre le mien, il n’a pas voulu en précisant qu’il épousait une féministe 😉

En plus j’ai les mêmes initiales que mes 3 frères de qui je suis très proche, et mon nom est mon lien à mes origines italiennes donc je l’aime et je le garde.

Mon fils a nos 2 noms, comme ça on se demande moins si je suis la mère. Il connaîtra plus vite plus de lettre de l’alphabet 😉

Pour l’administration je m’en fous, les factures sont au nom de mon mari et une à nos deux noms si je dois justifier de mon domicile. Les impôts, il y a les 2.

Sans le faire exprès, j’ai même donné le virus à d’autre fille qui n’était pas au courant de la loi.

De toute façon sachez-le, le nom de femme mariée n’est qu’un nom d’emprunt, la preuve en cas de divorce pour le garder il faut demander l’autorisation au futur ex !

Alors même si j’espère au plus profond de moi rester mariée longtemps (3 ans de mariage – bientôt 14 ans de couple), je suis Mme A.U est ça me plait. (sans oublier que Mme S. est ma belle mère….no comment!)

Ahh pas facile d’être soi-même quand on est une femme en 2011 !

Répondre

121 commentaires plus tard… mon avis : Après t’avoir lue, moi qui voulais conserver mon nom de JF, j’hésite. J’avais décidé de l’accoler à celui de mon futur mari, mais j’hésite encore plus ! Alors y’a plus qu’à choisir : accepter d’abandonner une partie de moi avec mon nom de famille, ou ne pas me marier du tout, et du coup rester Mlle à vie…

Répondre

Avec mon compagnon nous avons PACSE au lieu de nous marier, puisque comme je suis une femme, en 2011 JE NE PEUX TOUJOURS PAS ME MARIER sans subir des discriminations supplémentaires. Nous aurions très intérêt à nous marier pourtant,pour une meilleure protection dans l’avenir (pension de réversion notamment). Je ne veux pas être appelée Mme nom (et parfois prénom) de mon mari.
Mais même PACSEE, donc étant officiellement avec un homme, j’en subis et subirai. EX : je passerai en deuxième dans presque tous les documents.
Même si je m’inscris en premier (comme dans la convention de PACS, la déclaration d’impôt…), l’administration et autres se hatera d’inverser l’ordre pour »RETABLIR l’ORDRE NATUREL », c’est à dire : l’homme n° 1 en tant que norme et que chef et la femme n° 2 en tant que 2ème sexe et autre. C’est comme le numéro de sécurité sociale : 1 pour les hommes et 2 pour les femmes. C’est comme la grammaire où « le masculin l’emporte sur le féminin ». La phrase « un homme et un million de femmes se sont noyés » doit s’accorder au masculin, donc un seul sujet masculin compte d’avantage qu’un million de sujets féminins. « Quand 2 genres se rencontrent, il faut accorder au plus noble ».C’est l’origine de la règle d’accords.
Il ne faut plus accepter tout cela. Quelle solution ? La guérilla ? Il faut protester systématiquement, se plaindre et ne pas les laisser tranquiles dans leur conservatisme digne du XIXème siècle.
Pour revenir au nom, même en concubinage puis Pacsée, je suis régulièrement appelée Mme prénom et nom de mon compagnon. Alors qu’est-ce que ce serait si j’étais mariée !
Le point positif est que nous nous aimons et depuis très longtemps, mais ce n’est pas un motif pour accepter le reste.
Bonne journée

Répondre

c’est tout-à-fait vrai.
Il n’y a pas que le nom. Il y a aussi la place au sein du couple et pour l’administration, c’est TOUJOURS la 2ème, même si on a rempli les formulaires différemment.

Mais nous devons continuer à résister. J’aimerais que les assoc féministes fassent des réclamations pour que l’administration suprime la case « nom de jeune fille » (expression qui plus est hautement ridicule), et pour qu’elle soit obligée d’adresser tous ces courriers au nom officiel du destinataire (en théorie, l’administration n’a
Le nom des femmes mariées devrait également figurer au cadastre par exemple, car jusqu’à présent, lorsqu’un bien appartient aux deux époux, seul le nom du mari apparait (nom et prénom).

je n’ai pas gardé mon nom de jeune fille mais ton allusion à l’administration m’a rappelé une anecdote liée à notre première déclaration d’impôts commune. Chéri étant canadien, il n’avait pas de numéro de contribuable et moi oui, évidemment. Lors de la première déclaration, j’ai donc mis mon numéro dans la case « vous ». Quand j’ai échangé avec l’agent des impôts, il m’a dit un peu gêné que « vous » c’était nécessairement l’homme et le conjoint, la femme. Sympathique et très logique considérant qu’il était inconnu du fisc français jusqu’alors !

Répondre

Excellent sujet Deedee!
Et oui nous vivons dans une société patriarcale… pour moi, indépendamment de la décision finale de changer de nom d’usage ou non, c’est surtout l’argumentaire avec son homme qui est important.
Je m’explique: j’avais peur à l’idée de changer de nom jusqu’à ce qu’on en parle avec mon fiancé, et qu’il me dise: »j’aimerais vraiment que nos enfants aient nos deux noms plus tard, et tu crois que je peux prendre le tien aussi? Ça serait génial!!! » Je ne m’y attendais PAS DU TOUT, d’autant que nous venons d’un milieu que je qualifierais de « conservateur délavé »…

Mais du coup je me suis dit « c’est bon, pour lui ce mariage ne sera jamais une annexion de la femme par l’homme ». Pour finir, comme son nom est compliqué à prononcer, et qu’on me demande toujours d’épeler le mien, c’est moi qui l’ai convaincu de zapper le mien pour plus de simplicité.
Quand à la vision rétrograde de l’administration, je m’en contrefiche, ce n’est pas elle qui dirige mon mariage.

Répondre

BONJOUR,CE BLOG EST TRES INTERESSANT ET IL Y A ENCORE BEAUCOUP DE PROGRES A FAIRE…
POUR MA PART,JE PENSE AVOIR TROUVER LA SOLUTION:MARIEE IL Y A 21 ANS ET SOUHAITANT GARDER MON NOM DE JF,( A L’EPOQUE C’ETAIT ENCORE PLUS DIFFICILE) ,J’AI EMPLOYE UNE METHODE RADICALE.C’EST LE RETOUR A L’EXPEDITEUR DE TOUT COURRIER MAL LIBELLE, SANS l’AVOIR OUVERT.
ALORS C’EST FOU CE QUE LES GENS COMPRENNENT VITE ET NE RECOMMENCENT PAS.
POUR LA BANQUE ET LA SECU,J’AI FAIT UN COURRIER POUR CHANGER UNE BONNE FOIS POUR TOUTE MLLE EN MME SANS JAMAIS INDIQUER LE NOM DE MONSIEUR.
ILS ONT AINSI L’IMPOSSIBILITE DE CHANGER AUTRE CHOSE QUE LE MLLE EN MME.
POUR LE SYNDIC,LES TELECOMS…,LE COURRIER EST LIBELLE MME X ET M Y ET SI CES ORGANISMES DEMANDENT SI ON EST MARIES JE DIS QUE CA NE LES REGARDE PAS.
BREF,LA FERMETE DES LE DEPART A MIS TOUT LE MONDE AU PAS ET JE N’ENTENDS PAS LEURS GRINCEMENTS.
BON COURAGE A TOUTES , SOYEZ FERMES ET FAITES VOUS RESPECTER.

Répondre

Mariée depuis bientôt 3 ans, je préfère porter les 2 noms séparés (Mme X Y) en commençant par celui de mon mari. Qu’on me dise à l’oral Mme X ça me dérange pas mais à l’écris je préfère quand même garder une trace de mes origines et jusque là je n’ai pas eu de problème avec la banque( j’y ai encore des comptes au nom de Mlle Y) ni la sécu (nom de JF sur ma carte vitale) parce que je pense qu’il s’y retrouve. Mon mari qui était ok au départ pour que je les portes dans cet ordre me dit maintenant que je fais ça parce que je n’aime pas son nom mais ma réponse elle est simple, « c’est peut-être toi qui a un problème avec mon nom vu que ton nom je le porte aussi ».
Une chose est vrai c’est vraiment énervant cette histoire de nom. Du jour au lendemain, tu dois porter un autre nom comme si tu n’avais pas une histoire, ou de famille, bref c’est comme si tu n’existais plus. Tes enfants portent le nom de leur père, on met sur les factures Mr et Mme Nom et prenom de Mr mais cette Mme Nom et prenom de Mr ça peut-être n’importe quelle femme de Mr de ton mari après ou avant toi.
En tout cas j’aurais aimé vivre au canada ou en belgique au moins il n’y aurait pas de discours

Répondre

Ben je compatis puisque je vis le problème tous les jours… J’ai déjà menacé ma banque de partir si ils n’arrangeait pas le problème, j’ai aussi raccroché au nez d’une personne de la sécurité sociale tellement il m’énervait (cétait un homme, est ce lié? Je ne sais pas).
Moi choix a été de ne pas toucher mon nom, comme la loi l’autorise. Je suis donc passer de Mademoiselle Truc à Madame Truc. Ce qui me fait rire c’est que les gens qui me connaissent d’abord et rencontrent ensuite mon mari l’appelle Monsieur Truc!! J’adore!!
Bon c’est souvent gonflant mais on s’habitue… le vrai problème qu’il va quand même falloir que j’accèpte d’évoluer un jour ou l’autre puisqu’on a un enfant à qui on a donné le nom de son père…

Répondre

Bonsoir, je parcours le net et je lis votre billet, qui date, mais les coms continuent, alors je me permet de vous répondre. J’ai comme la plupart d’entre vous décidé de garder mon nom de jeune fille comme nom d’usage, et c’est effectivement une grosse galère, avec de gros mensonges de la part de ceux qui ne veulent rien savoir, en particulier pour la sécu, hôpital et CAF.
J’ai donc écrit une jolie petite lettre à chacun, qui disait en substance, que si tous mes dossiers personnels dans lesquels figurait le nom de mon mari n’étaient pas mis à jour dans de brefs délais je me verrai dans l’obligation de les poursuivre, en leur rappelant que nul n’est censé ignorer la loi.
Dans le mois qui suivi j’ai obtenu gain de cause!!!!!!
On ne lâche rien.

Répondre

Tous ces commentaires m’inquietent un peu… moi qui ai horreur de la paperasse, mais qui suis un brin feministe dans l’ame…
Ceci dit, j’ai vu que la mere pouvait donner son nom a ses enfants, alors je ne vois plus aucune raison de prendre le nom de son mari!

Répondre

Hello,

Merci pour ce post. Je suis dans le même cas, et c’est agaçant de ne pouvoir garder son nom. Qui plus est, mon mari est de nationalité Mongole et dans ce pays, non seulement chacun des époux gardent son nom, mais en plus le nom qui est transmis aux enfants est le prénom du père (si couple marié sinon c’est le prénom de la mère) et non son nom de famille ! Donc, en gros, mon mari a l’impression que je suis sa soeur lorsque nous recevons des courriers adressés à Mme Bayarsaikhan (et comme vous le voyez c’est hyper facile à lire comme nom !). Donc, chez nous c’est le souk : nos enfants ont le prénom de leur papa adjoint de mon nom de jeune fille comme nom de famille (ça n’a pas été facile non plus à faire passer à l’état civil même avec des certificats de coutume…), moi à qui on affuble le prénom de mon beau-père malgré mon choix de garder mon nom de jeune fille… Bref, on s’amuse.
Je compatis donc pleinement car c’est ridicule et il faudrait vraiment que l’administration se mette à la page !!
Je te souhaite donc plein de zénitude pour les prochaines paperasses à faire… :=)

Répondre

Ben les filles, je ne sais pas comment vous avez fait :
J’ai vécu 30 ans avec mon homme avant de l’épouser et j’ai bien évidemment garder mon nom de jeune fille. Aucun problème, mon compte en banque est toujours à mon nom de jeune fille, ma carte d’identité aussi… Ce sont plutôt les voisins et relations qui ont tendance à m’appeler par son nom.

Répondre

oh je tombe maintenant sur ce post qui date de 2011..mais pile dans l’actualité pour moi! Je vais me marier et je suis en pleine réflexion… garder mon nom ou non? Finalement, où en es-tu de toutes ces petites galères?
des bises!

Répondre

Bonjour,
Je lis votre post et je suis étonnée de toutes ces tracasseries.Je me suis mariée il y a 15 ans, pour faire plaisir avant tout â celui qui est depuis mon mari et avec lequel je vivais jusqu’alors en concubinage et dont j’avais deux enfants , mais en posant comme conditions : pas de changement de nom, pas d’alliance et pas de grande fête car le mariage ne représente rien pour moi. Je n’ai eu aucun problème pour garder mon nom, ni à la banque,ni aux impôts, ni à la sécu car j’ai appris que prendre le nom du mari n’est qu’une convention qui n’a rien de légal et je me présente toujours sous mon nom d’origine !!!

Répondre

J’ai le même problème pour mon épouse, changement de nom d’office par tous organismes privés ou publics, alors que la loi est claire et constante le « patronyme » est le seul nom légal, tout autre nom est un nom d’usage.
Pour l’instant le seul organisme qui ne pratique pas ce jeu idiot est la Sécurité Sociale, pourvu qu’ils continuent.
Je n’ai pas réussi à obtenir mes CNI et passeport avec la mention époux « xxx » alors que mon épouse a obtenu l’inverse d’office !!!

Répondre

Bonsoir,

En effectuant une recherche, je « tombe » sur votre site. Je ne vais pas recopier tout ce qui existe sur le sujet… qui ne règlera pas les tracasseries créées par un grand nombre d’incompétents en matière de Droit Civil.
Néanmoins vous trouverez des références juridiques sur ces deux sites :

http://actu.dalloz-etudiant.fr/a-la-une/article/de-la-liberte-dusage-du-nom-de-son-epoux-pendant-le-mariage/h/990e83a0306ec5ab30427e43b41beb9c.html#dou

Si vous souhaitez développer, je vous invite à cliquer sur les liens « gris » en bas de page.

Cordialement

Répondre

Il s’agit du – nom de naissance – et non du- nom de jeune fille -, commençons par bien nommées les choses pour mieux les « combattre » !

Répondre

Bonjour
Je commence cette bataille pour garder mon nom de naissance, mon mari souhaitant prendre mon nom. A peine commencé, on m’informe qu’il est obligatoire pour moi d’avoir le nom de mon mari sur mes papiers.
La parité homme/ femme n’est pas encore là …

Répondre

NON non non ce n’est pas obligatoire!
Texte : Arrêté du 16 mai 1974 et du 26 juin 1986 : « Le mariage est sans effet sur le nom des époux, qui continuent d’avoir pour seul patronyme (l’arrêté est antérieur à la loi du 4.03.2002 qui remplace le patronyme par le nom de famille) officiel celui qui résulte de leur acte de naissance. »
j’espère que cela t’aidera!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram