Nos 14 novembre

nos-14-novembre-aurelie-silvestre

« Tout va bien par chez vous ? ». Voilà. Après des heures accrochée au fil d’actualité en direct de Libé, après la peur, l’incompréhension, l’hébétement et quelques heures péniblement arrachées aux affres de la nuit, c’est très précisément ce SMS que je pensais complètement anodin qui m’aura fait basculer concrètement dans l’horreur, il y a bientôt un an. Comme pour le 11 septembre ou le 7 janvier, chacun d’entre nous a désormais son 13 novembre. Et son 14 novembre.

Nos 14 novembre, c’est justement le titre qu’Aurélie a choisi pour rendre hommage à Matthieu. C’est beau. Si beau.

A dire vrai, je ne pensais pas être capable de lire son livre, pas tout de suite. Je me suis dit que j’allais prendre le temps, être forte et savourer chaque virgule, chaque mot, chaque phrase. Question de respect. Confidence pour confidence, je m’étais même préparée il y a quelques semaines en osant lire, enfin, Vous n’aurez pas ma haine d’Antoine Leiris. Je pensais (bêtement) m’aguerrir en me frottant à sa plume à lui, comme un galop d’essai, une répétition avant de sauter dans le grand bain sans les bouées. C’est un très beau livre, je vous le recommande. Tout comme je vous recommande Nos 14 novembre.

Il n’est pas question de se complaire dans une noirceur excessive ni de ressasser. Bien au contraire. Si Nos 14 novembre est évidemment un livre bouleversant à plus d’un titre, c’est aussi l’une des plus belles déclaration d’amour qu’il m’ait été donné de lire.

Plus que tout, Nos 14 novembre est un livre porteur d’un espoir teinté d’un optimisme incroyable. J’ai pleuré à chaudes larmes, bien sûr. Mais j’ai souri aussi, souvent. Parce que, comme le dit si bien Aurélie, l’humour n’est pas la réaction la plus scandaleuse à l’absurdité. Parce que son courage et sa détermination à ne pas s’appesantir sur son sort et à envisager à nouveau, un jour, le bonheur, forcent l’admiration. Parce qu’il y a tant de chaleur humaine dans ce livre, tant d’amour et de bonheurs à venir. Parce que prendre conscience des atrocités commises ce soir là, c’est aussi mesurer toute la chance que l’on a d’être en vie, simplement, d’aimer et d’être aimé, de choisir sa famille de coeur et de s’évertuer à la chérir. C’est aussi prendre du recul face à ses petits tracas quotidiens qui n’en sont pas toujours et s’attacher à redéfinir nos priorités. C’est, enfin, saluer le courage extraordinaire d’une amie et avoir envie plus que jamais de lui servir un bon verre de vin et tellement plus encore.

Nos 14 novembre est une fabuleuse leçon de vie, coûte que coûte, envers et contre tout, servie par une plume juste, sincère et entière. Et de très jolies photos qui dialoguent avec les textes. « La vie doit recommencer à continuer » dit Aurélie. Elle a raison. Son livre est la plus belle des réponses à l’absurde.

Nos 14 novembre sort demain, je ne peux que vous enjoindre à le lire !

 

Commentaires

J’ai lu dans le Elle cette s’semaine un article sur ce livre. Comme le livre d’Antoine Leiris, je ne me sens pas prête de le lire, mais ton article m’encourage et j’espère avoir le courage de le faire, un jour.

Répondre

c’est sûr ça donne envie même si comme toi j’éprouve un peu de retenue.. suis je capable de le lire ?

Répondre

J’ai lu son témoignage dans le ELLE. Son histoire m’a forcément beaucoup touchée, comme beaucoup d’entre nous… Je pensais souvent à elle et j’ai trouvé ses mots très justes (dans l’interview de ELLE). Je pense que je le lirai, peut-être maintenant, peut-être plus tard…. mais je sais que les épreuves de la vie – et pour elle c’est sans doute l’une des plus dures – maladie/deuil/perte d’emploi forgent le reste…. Cela arrive n’importe quand, pour n’importe qui, quand on ne s’y attend pas (forcément) et même si c’est dur, parfois, je pense que ça aide à ouvrir les yeux sur la valeur réelle des choses ! Il faut profiter de ce que la vie nous offre ! On ne s’en rend pas assez compte et quand on voit des gens se plaindre pour pas grand chose…. grrrr….. Son livre est sans doute un hymne à la vie qui continue, c’est pour ça que je le lirai !

Répondre

Elle est si touchante Aurélie, je me souviens de son passage dans thé ou café avec cette horrible tragédie, elle était forte, pas dans le pathos, pleine de bon sens et d’une infinie douceur. Bien sur j’ai eu envie de lui écrire, de la rencontrer, de la serrer dans mes bras. Mais je pense que le mieux est de laisser la vie lui ramener pleins de belles choses sur son chemin. Je lirai son livre, je ne sais pas pourquoi mais j’ai vraiment envie de laisser passer la date du 13 avant. bonne journée deedee !

Répondre

J’ai lu l’article dans le ELLE également, durant cette année j’ai souvent pensé à elle après avoir vu son interview l’an dernier… je ne savais pas si j’aurais la force de lire son livre, même si cette réaction est sans doute égoïste, mais je l’ai commandé et je le lirai. Tout comme j’ai lu La Légèreté. Des moments qui nous replongent dans l’horreur mais ce devoir de mémoire est important…

Répondre

merci pour ce débiref, j’ai tout de suite eu envie de l’acheter en lisant un article à ce sujet, mais avec une certaine appréhension sur ma capacité à le lire sans trop pleurer puis bon, on s’en fout après tout ! ce livre a l’air rempli d’amour.

Répondre

il l’est 🙂

Je viens de lire son témoignage dans Elle, et impossible de ne pas avoir les larmes aux yeux !!! Trop dur, trop triste, cette femme qui ne s’apitoie pas sur son sort et qui prône L’AMOUR avant tout !!!! Je ne sais pas si je pourrais un jour lire son livre…

Répondre

Merci pour ton article, je n’avais pas du tout entendu parler de la sortie de ce livre et je compte bien le prendre à bras le corps et me plonger dedans. Je pense qu’il peut comme tu le dis si bien nous faire prendre conscience de la chance que l’on a d’être simplement en vie, et de prendre du recul face à tous nos tracas quotidien. Tu écris bien, c’est un plaisir de te lire! A très bientôt:)

Répondre

Merci Sarah !

Comme d’autres j’ai lu le témoignage d’Aurélie Silvestre et ses mots si justes dans ELLE, et j’ai aussitôt noté « Nos 14 novembre » tout en haut de la liste des livres que je souhaite lire prochainement, tout à côté de « Vous n’aurez pas ma haine ».

Répondre

J’ai vu un article dans le Elle, elle est solaire, je vais écouter tes conseils Delphine, je vais le lire car cette nuit là j’étais réveillée, seule à Angers à suivre par radio et par internet les évènements et c’était terrible, sans tomber dans le pathos je trouve intéressant la reconstruction des vivants

Répondre

merci pour cet article:) je viens juste d’acheter le livre d aurélie

Répondre

Je viens de lire ce livre en une matinée. On pleure, on sourit et surtout on admire cette femme qui se bat pour avancer…. C’est un hymne à la vie. J’ai beaucoup aimé ces photos qui sont en début de chaque chapitre. Cela donne le ton.

Répondre

Hello,

Beau résumé. J’ai lu son interview dans un magazine féminin récemment et j’admire sa positivité et son envie d’aller de l’avant, ce droit au bonheur qu’elle revendique. Je n’ai pas lu son livre mais même dans son interview, j’ai ressenti cette belle déclaration d’amour à son compagnon.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram