Capture d’écran 2015-07-02 à 01.34.24
02-07

Se souvenir des jolies choses…

Souvent, je lis que vraiment, les réseaux sociaux, c’est même pas vrai : on y met notre vie en scène et on fait croire au monde entier qu’on a une vie totalement trépidante et truculente alors qu’en […]

Lire la suite (12 coms
22-11

Vos questions pour le prochain deedeecast !

Samedi, j’ai le plaisir d’aller interviewer un couple de danseurs étoiles, rien que ça… ! N’hésitez pas ? poser vos questions . Edit : bon d’accord, je voulais garder un peu le suspense mais les danseurs en question sont […]

Lire la suite (51 coms
22-11

Rock n’roll babe

Aaaaaah, j’avais bien envie de vous la mettre cette photo, en ce 8ème jour de grève !

Pourtant, elle n’a rien ? voir avec les grèves. Je l’ai prise cette fameuse fois où je suis allée pour rien au Palais de Tokyo. Sur le côté, des djeuns faisaient du skate, un peu comme sur l’esplanade du Trocadéro mais dans un espace un peu plus réduit, si tant est que « réduit » puisse s’appliquer ? ces colonnes qui s’étirent sans fin.

Lire la suite (29 coms
21-11

La guerre des boutons : veni, vidi et presque vici !

Je ne veux pas crier victoire trop tôt, mais je crois bien que j’ai gagné la guerre. Et pas n’importe laquelle, voyez, la guerre des boutons, rien de moins !

Des mois que l’offensive fait rage et que mon visage s’est mué en un vrai champs de bataille. Et des combattants, je peux dire qu’il y en avait, un sacré paquet, même. Un bon vieux 90’s revival, pas dans le sens où je les aime : super glamour et la classe internationale en prime.

Comme je suis une fille over altruiste, je partage les armes de la victoire avec vous.

Lire la suite (88 coms
20-11

Oscar et la Dame Rose, d’Eric-Emmanuel Schmitt

Que dire de ce livre ? Comment décrire l’émotion qui imprègne chaque page sans jamais donner dans la facilité ou chuinter lamentablement ? Quels mots pourrais-je utiliser pour traduire l’émotion qui m’a étreint mot après mot, page après page ?

Je pourrais peut-être vous raconter comment ce livre est venu jusqu’? moi. Je me rendais au deedeecast de Rose la Biche. J’avais déj? devisé agréablement avec Lucy par email, et je me réjouissais de la rencontrer, enfin. Nous nous retrouvons dans un bar que j’affectionne tout particulièrement. Nous restons dîner toutes les deux après l’interview, c’est une soirée particulièrement chouette que je déguste ? petits feux. Par la vitre, nous apercevons un théâtre, où Oscar et la Dame Rose est représenté. Eric-Emmanuel Schmitt est un de mes auteurs préférés et pourtant, je n’ai pas encore lu ce livre. Lucy m’assure qu’il est génial, qu’il faut a-bso-lu-ment que je me plonge dans ces pages.

La soirée se termine, je laisse Lucy partir ? regret. Deux semaines plus tard… je reçois un joli paquet avec Oscar et la Dame Rose, que Lucy a trouvé sur son lieu de vacances… Autant vous dire que non seulement, le livre m’a bouleversé, mais que le geste de Lucy m’a particulièrement touchée.

Et le livre ? Eh ben, lisez-le, j’ai envie de dire. Aucun des mots que je pourrais coucher ici ne sera plus fort que cette lecture, aucun des mots que je pourrais utiliser ne pourra traduire avec justesse l’émotion qui m’a prise aux tripes, bouleversée ? un point tel que j’ai versé ma larmichette dans le métro… Lisez-le, vraiment.

Lire la suite (73 coms
19-11

Le match de la semaine : collants ou bas ?

Ah ça pour sûr, c’est du match ma bonne dame !

Moi, j’aime bien mettre des bas, du moins de temps en temps. Sauf qu’un bas, ne vous en déplaise, messieurs, n’est pas toujours la chose la plus pratique et la plus seyante qui soit. Je vous préviens tout de suite, si vous ne voulez pas casser du mythe, laisser tomber la lecture de ce billet !

Maintenant que les recommandations d’usage sont énoncées, on peut attaquer.

Lire la suite (198 coms
19-11

5ème jour de grèves, vu par Jean-Michel

En ce début de semaine mais néanmoins 5ème jour de grèves (je pourrais dire « déj? ! » mais non, je les sens plutôt bien passer…), je publie les réflexions que Jean-Michel m’a envoyées le 2ème jour des grèves. Je pensais qu’il serait trop tard pour les publier et puis pffft, je m’étais fourvoyée.

Voil? donc les conseils de Jean-Michel pour affronter les grèves plus ou moins sereinement. Allez, j’vous laisse, je vais me taper mes trois-quart d’heures de marche pour me rendre ? mon travail !

***********************************************

Faites comme moi pour être tranquille :

Lire la suite (36 coms
17-11

L’action libératoire du week-end

En période de grèves encore plus que de coutume, vous l’aurez certainement remarqué : les gens se garent comme des boulets. Mais alors, du bon gros boulet, hein !

Au lieu de vitupérer ? qui mieux mieux, munissez vous sans plus tarder d’un paquet d’autocollants et hop, collez-les sur les voitures des ostrogoths… Parce que ça fait un bien fou !!

La démo en image :

Lire la suite (43 coms
16-11

Celle qui avait de la moustache et sacrément la poisse

Eh oui, je rempile avec mes histoires et galère de tous poils… ! (et en plus, je suis méga drôle aujourd’hui pour le même prix, si c’est pas formidable, ça)

Ce coup-ci, tout est parti d’une conversation épilation avec ma marraine bien aimée. On papote, on papote, et on échange sur des sujets aussi fondamentaux que les poils disgracieux, donc.

Moi, j’ai trois poils ? la mords-moi-le-nœud au niveau de la moustache, que je décolore vaguement une fois toutes les 6 semaines. Lorsque j’en fais part ? ma marraine, celle-ci s’exclame dans un grand cri « décolorer ? Mais pourquoi donc t’ennuies-tu ? Tu achètes des bandelettes de cire froide et paf, tu es tranquille pendant 1 mois minimum« .

L’idée me séduit immédiatement. Parce que la décoloration, ça reste discret mais pas invisible alors qu’il est vrai, une bonne petite épilation, et on en parle plus. Le rêve, quoi.

Lire la suite (193 coms
15-11

It’s raining again

Hop hop hop, ça n’est pas parce qu’on se farcit un deuxième jour de grèves et son lot de réjouissances qu’on va se laisser abattre, hein !

Une petite photo de Paris, parce que c’est jeudi.

Ce week-end, nous décidons d’aller au Palais de Tokyo pour tester le photomaton « vintage ». Il est 15h, le soleil est radieux. Le temps d’enfiler un jean, nous descendons ? la borne de vélo juste en bas de chez nous… Plus de Vélib’. On reste zen, on prend l’option métro. Sur le chemin, il commence ? crachiner sévèrement. On reste zen, on saute dans le métro. A Ièna, il ne crachine plus, il pleut. On reste zen et on presse le pas, tout guillerets que nous sommes ? l’idée de tester ce photomaton.

Lire la suite (66 coms
14-11

Vous reprendrez bien un peu de grèves ?

Ahah, vous vous croyiez sortis d’affaire, pauvre petit sctroumpf ? Vous imaginiez naïvement que ça y est, la case « grèves » pour l’année 2007 avait été cochée ?

Eh bien non, paf, c’est reparti pour un tour, youpi !

Sur les suggestions d’un lecteur qui nous veut du bien, voil? quelques pistes pour vous débrouiller aujourd’hui, voire… les jours prochains…

Lire la suite (99 coms
Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise