Porquerolles hors saison…

Porquerolles-21

J’avais juré de ne pas remettre les pieds à Porquerolles, écoeurée de mon séjour en août dernier. Porquerolles, j’y vais depuis une dizaine d’années maintenant. C’est notre petit rituel, l’été : on s’offre une nuit en amoureux pour fêter notre anniversaire de mariage, à la fin du mois d’août. Sacrifier à ce rituel annuel marque aussi la fin de l’été, la fin des vacances et de l’insouciance, en douceur. Du moins… Jusqu’à ce mois d’août 2015.

D’abord, il y avait tellement de monde qu’on n’a pas pu accéder au parking de la Tour Fondue. Contrariant… Mais pas un drame : nous avons pu grâce à ce léger contre temps découvrir le très chouette Hôtel Provençal et sa piscine incroyable, face à la mer.. Ragaillardis par ce joli plan B inattendu (merci Sophie pour la suggestion !), nous voici de nouveau près à affronter le parking, en fin de journée. Nous arrivons sans encombre à Porquerolles… Au milieu d’une horde de touristes. Voyez, je ne sais pas moi, une foule qui se serait rassemblée pour un feu d’artifice ? Ou un match de foot de l’équipe de France ? Ou une heure de point dans le métro un jour de grève ? Voilà. Multipliez par 10 et vous obtenez le ratio de gens au mètre carré.

La nuit passe. Au petit matin, nous nous rendons au port pour retirer le bateau que nous avons pris le soin de réserver au moins une semaine plus tôt (l’organisation !). Il est 10h et quelques (oui, en vacances, c’est le petit matin !), une queue d’une bonne heure, à vue de nez, se déploie déjà devant la guitoune de Locamarine, un loueur pas franchement aimable mais bon, hé, il ne faut pas lui en vouloir, il est parisien (hihi). Comme on a réservé, donc, je m’approche du comptoir et demande s’il faut faire la queue aussi quand on a réservé un bateau. Je me prends un tacle d’anthologie en mode « elle fait la queue comme tout le monde et elle se tait ». Bien.

A 11h et des poussières grosses comme des cailloux et après avoir poireauté en plein cagnard (coucou le coup de soleil dans la nuque !), on obtient enfin notre précieux, la location d’une demi journée déjà largement entamée. Voilà. Le tout pour 250 balles de bateau, 180 euros d’hôtel, 40 euros de navette, 20 euros de parking… Allez, je vous le fais grosso modo à 500 euros les 24 heures… ! Vous comprendrez donc aisément que le divorce soit prononcé séance tenante. Je veux bien être prise pour une touriste, mais j’ai mes limites.

Et puis. Un client. Une jolie mission. Avril. Et le plaisir de redécouvrir l’île hors saison…

Sur la dernière photo, je porte une paire de lunettes trop chouettes Big Fish 1983 !

Sinon, je vous recommande VIVEMENT de louer un vélo électrique : allez chez l’Indien, ils sont top. Et ça vous sauvera la mise dans les chemins sinueux et montants de l’île, cf. Maxime sur les photos, qui a du trimballer les 14 kilos de matos qui ne tenaient sur le porte bagage du vélo électrique. Plaisir.

Commentaires

Et oui … Tout pareil au cap ferret 😉 En tout cas je ne connais pas Porquerolles, ça donne envie !

Répondre

« elle fait la queue comme tout le monde et elle se tait »…..Je suis horrifiée…

Répondre

Peut être que le monsieur de la location de bateaux devrait se taire, changer de métier et rentrer chez lui …

Répondre

Je vais à Antibes la 1ere semaine d’Aout, ça fait de nombreuses années que j’ai envie de passer une journée à Porquerolles… tu me le déconseille VRAIMENT? ….

en tout cas j’ai toujours trouvé ça incroyablement compliqué & hors de prix mais si en plus c’est désagréable et épuisant je vais peut être abandonner 🙁

Répondre

Honnêtement, c’est impraticable depuis mi-juin jusqu’à début septembre… L’île est tellement jolie, ça gâche tout ! Et comme effectivement c’est cher, je trouve ça assez dommage.

Merci pour ta réponse ! j’essayerai d’organiser ça hors saison alors!

Nous avions loué un bateau sur la côte et avons fait un grand tour Porquerolles/Port Cros pour échapper à la foule. C’était vraiment extraordinaire. J’ai adoré ces deux iles et plus encore le cabotage autour qui nous avait permis de découvrir les deux iles en toute tranquillité. J’ai hâte d’y retourner.
Si tu cherches un endroit étonnant, pourquoi pas l’ile Paul Ricard (l’ile des Embiez), un petit caillou qui appartient à la famille Ricard. Deux minutes en navette de Six Four et l’hotel Helios au bout.

Répondre

Oui je connais aussi (mon mari est Toulonnais) mais j’avoue, je préfère Porquerolles 🙂

Bonne idée le bateau : on loue directement à Porquerolles parce que c’est moins cher, mais si on ne dort pas sur place, ça peut être l’occas ! Merci pour la piste 🙂

Comme Paris, chaque année on loue un bateau à Hyeres et on fait le tour de l’île et on va aussi à Port Cros. C’est pas mal aussi 🙂
Sinon au mois de mai il y a beaucoup moins de monde…

Répondre

Mai et septembre sont idéals, oui. Pas de bol, moi je viens en août :p

Vachement bien ton truc avec Petit Bateau. Epatée comme d’hab.

Répondre

T’es un coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram