08-04

Des magazines un peu différents… et où les trouver !

presse-magazine

(Attention, billet long comme le bras truffé de vie trépidante et truculente !)

D’aucuns – et ils sont nombreux – prédisent la mort de la presse.

Moi qui suis pourtant un pur « produit » du web, je n’en crois rien. D’abord, parce que le web ne tue pas forcément le papier. Il le complète et l’enrichit, oui, mais il ne le cannibalise pas (du moins en théorie, je vous l’accorde). Ensuite, parce que le plaisir de lire à l’écran n’égale en rien celui d’avoir un objet entre les mains. De toucher le papier, épais, glacé ou plus mat. De le sentir, et de faire remonter par là même quelques souvenirs, de tourner les pages, zapper, lire, revenir, cocher, corner, marquer, souligner. Je ne pourrais pas m’en passer.

D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours lu, beaucoup. Des livres, évidemment, mais aussi des magazines. Au départ, grâce à ces abonnements que ma grand-mère nous offrait, enfants : un magazine par enfant, celui de notre choix et roule ma poule pendant un an. MAGIQUE ! Astrapi, Okapi, J’aime Lire, Wapiti, … tout y est passé. Mais le mieux restait à venir. A quelques mètres à peine de la maison où j’ai passé une partie de mon enfance, il y avait Dominique et Michèle, les buralistes chez qui on avait une ardoise ouverte au mois. La folie. Avec leur complicité, on glissait dans la colonne allouée à notre famille un OK Podium, un 20Ans ou un Stars Mag, évidemment complètement interdits à la maison. Le rituel était toujours le même : on attrapait l’objet du délit, on s’avançait un peu penaud en faisant semblant de croire que l’un ou l’autre pourrait nous résister, et un clin d’oeil plus tard, l’affaire était entendue.

Aujourd’hui, je n’ai plus d’ardoise ouverte et quand bien même, c’est beaucoup moins drôle depuis que c’est moi qui solde les comptes à la fin du mois. Et pourtant… Je laisse chaque semaine une somme indécente à mon kiosquier. Des féminins que je lis « pour le boulot », un peu coupable de les refermer en n’ayant rien appris vraiment mais en ayant la satisfaction de m’être évadée quelques minutes au moins. Des généralistes, surtout lorsqu’il y a un dossier spécial un peu racoleur en couverture. Et puis ceux là, un peu plus hauts, qui sont peut être un peu moins vus : j’aime fouiller et dénicher des titres un peu moins convenus.

Des magazines de mode qui ne sont pas des catalogues sans fondement. Des magazines d’ »art », au sens large, qui m’invitent au voyage, m’ouvrent de nouveaux horizons, m’apprennent quelque chose, n’importe quoi mais quelque chose. Des magazines qui réalisent des reportages un peu dingues. Des magazines, enfin, que j’ai envie de garder pour les oublier et mieux les retrouver.

En voilà quelques uns. Je n’ai pas tout mis, j’avais la flemme d’éplucher la pile d’un mètre et quelques de haut (je ne plaisante pas). Il manque par exemple le très bon I heart Magazine, indispensable si vous prévoyez de visiter telle ou telle ville, Paulette, évidemment, Kinfolk… Mais globalement, voilà les pépites que j’aime feuilleter.

Quelques adresses où trouver des magazines un peu différents

Oui parce que c’est pas le tout, vous allez me dire ! Voilà quelques pistes, donc, IRL ET en ligne (magique) :

Si vous avez d’autres pistes, de magazines, d’adresses, n’hésitez pas !

Partager l'article

Catégories : Culture confiture

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

16 réponses à “Des magazines un peu différents… et où les trouver !”

  1. Angele dit :

    Cereal Mag, un peu à la Kinfolk mais de Bristol :)
    Mais pas dispo partout . Chez 0fr peut-etre je l’ai deja vu là-bas ;)

  2. TIGER LILY dit :

    A Lyon, Datta Librairie propose une chouette sélection de magazines !

  3. marinesona dit :

    Cereal Mag est dispo chez Colette ;)
    Sinon This is Paper, qu’un seul numéro pour l’instant dispo sur leur site mais il est sublime. (dans la veine de Kinfolk/Cereal Mag sans en être!)

  4. samantha dit :

    Merci de ces découvertes. A parcourir, le très pointu A Magazine, qu’on peut retrouver aux côtés de Fricote et Shoes-Up chez Place A, 19 rue Condorcet dans le 9ème. Ou encore le large coin presse de la librairie Artazart, 83 quai de Valmy dans le 10ème, ouvert tous les jours et où j’ai dernièrement acheté Fisheye et un petit nouveau : pinholet.

  5. Gangan dit :

    Chouette article ! Tu connais l’illustrateur Hattie Stewart qui s’amuse avec les couvertures des magazines : http://ladounedesvillesgangandeschamps.fr/la-customisation-de-couvertures-de-magazines/

    Gangan

  6. marion dit :

    Merci pour ces endroits ou trouver des magazines sympas! J’ai toujours beaucoup de mal à en trouver, à part bien sur dans les kiosques des gares

  7. SERENA dit :

    Chez Artazart, sur le canal Saint-Martin ! Très bonne séléction ! Pareil pour le concept store Place A, dans le 9ème :)

  8. Alexandra dit :

    Je recommande le (très fourni !) rayon presse de WH Smith !

  9. Maud dit :

    Tiens nous avons des magazines en commun….. (Fricote par exemple j adore ainsi que Lula)
    bonne fin de mardi

  10. Mag dit :

    Ah que je comprends ta passion pour les magazines version papier ! Moi ma mère travaillait dans une librairie qui vendait aussi de la presse et j’ai pu pendant toute mon enfance lire mags et romans à volonté sans dépenser un centime : le pied intégral :-D
    Et côté bonne adresse à Paris, l’espace presse du Publicis est très bien fourni (et ouvert jusqu’à minuit ts les jours il me semble)

  11. Bonjour Lisa dit :

    Les magazines que tu lis sont vraiment cools!
    Il y a une nouvelle revue décalée qui vient de sortir mais qui n’est disponible qu’en librairie, elle s’appelle PULP, je ne sais pas si tu connais, c’est un bimensuel sur l’actualité, la culture et des sujets de société sur un ton ultra décalé!
    Si tu ne connais pas je te le recommande!
    Des bisous <3

  12. Alessandra dit :

    Tu me fais faire de jolies découvertes, merci <3 Je lis déjà quelques uns des magazines signalés, mais j'ai pris soin de bien noter les autres. Perso, j'aime bien aussi Néon, qu'en penses-tu? Le connais-tu?
    Et, en dernier, je voudrais te demander: qu'est-ce qu'une ardoise ouverte? Je m'excuse pour la question débile, mais je suis italienne et je n'arrive pas à comprendre cette expression.
    Merci, Deedee (:

    • Deedee dit :

      C’est le fait d’avoir un compte ouvert chez un commerçant, mais je crois qu’on dit une ardoise tout court, d’ailleurs ;)

  13. Et aussi, en ligne, chez sérendipité (boutique basée à Lausanne), avec pour la nouveauté 2014, l’expédition depuis la France pour limiter le tarif des frais de port… Bonne nouvelle, non ?

    + Plus de 70 titres de revues indépendantes venant du monde entier +

    PS: Les frais de port trop facturés sont remboursés par Paypal après l’achat. Les abonnements sont également possible (mail si problème depuis le site web).

    Sérendipissimes salutations,
    Céline

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise