Quelques jours à … Valencia !

Bon, il va falloir que je me reconvertisse en blog de voyages, si ça continue comme ça… !

La vérité, c’est que je suis très friande de ces petits sauts de puce à droite ou à gauche qui me permettent de m’évader quelques jours de la frénésie parisienne. Et quand on voit qu’un AR dans une ville européenne coûte bien moins cher qu’un AR en TGV dans le sud de la France, au hasard… On n’hésite un peu pour la forme, mais pas trop non plus !

Donc, je suis partie chercher une fin d’été digne de ce nom il y a quelques semaines à Valence. Valencia en Espagne, hein. Rhoa, ne me dites pas que vous ne situez pas la ville… c’est juste sous Barcelone, à quelques heures à peine.

L’Espagne et moi, c’est un peu une histoire d’amour : j’ai vécu 6 mois à Madrid en 1999, j’ai visité pas mal de villes (Tolède, Salamanque, Barcelone, Grenade.. Et j’en passe !). J’aime la douceur de vivre à l’espagnole, j’aime la gastronomie locale qui, bien que grasse, est juste à tomber !. Et j’aime surtout la marcha qui s’empare de la ville dès le jeudi soir…

Rendons à Caesar ce qui appartient à Caesar : c’est un peu Pénélope qui m’a donné envie de partir à Valence… Lisez aussi son récit 🙂

Tentative de compte-rendu aussi succinct que possible, pour toi, lecteur :

A Valence…

on mange super bien. Mais genre, super bien. Même moi qui ne suis pas friande de bizarreries, j’ai mangé du poulpe. Complètement super bien, je vous dis. Tout est ultra appétissant, j’aurais pu prendre 5 kilos rien qu’en me rinçant les yeux.

le port est un peu… déroutant. Les équipes de l’America’s Cup, qui squattent encore la ville jusqu’en 2011, ont totalement investi ledit port. Et ça n’est pas très beau. Tout semble neuf et désert, comme si toutes les infrastructures avaient été spécialement constuites pour l’America’s Cup puis abandonnées jusqu’à la prochaine coupe.

En revanche, je vous recommande plus que chaleureusement la balade en Catamaran… Du bonheur à l’état pur !

il fait un temps de rêve fin septembre… Une petite virée par la plage alors qu’à Paris l’automne bat son plein, ça n’a pas de prix !

la ville est TRES contrastée. Si son cœur historique est sublime, le reste est plutôt surprenant.

la Turia, le fleuve qui scinde la ville en deux, a été détourné dans les années 50. Imaginez un peu la Seine sortie de son lit pour s’écouler un peu plus au nord ou au sud…! Le résultat est édifiant.

Petit conseil : louez des vélos pour la demi-journée pour découvrir ce lieu.

L’ancien lit de la rivière abrite des jardins, des jeux, des havres de verdures… Pour la petite histoire, des années 50 jusqu’à la mort de Franco, le lit de la rivière avait été laissé complètement à l’abandon… Rapport que la ville avait hébergé des républicains, ce qui n’était pas vraiment du goût de Franco.

A sa mort, donc, les projets d’urbanisation et de réhabilitation du lit du fleuve ont pu voir le jour. De nombreux artistes et architectes se sont présentés. Résultat : personne n’a gagné le gros lot ou plutôt si : chacun des artistes a pu aménager sa portion du fleuve.

Il en résulte un ensemble totalement hétéroclite et pour le moins haut en couleur !

(Le Palau de les Arts. hein, qu’on dirait un poisson ?!)

Mais aussi un ensemble Palau de les Arts // Aquarium // Cité des Arts et des Sciences de malade… L’espace d’un instant, j’ai cru avoir été projetée en plein Odysée de l’Espace, ou 5ème élément… Complètement dément !

la spécialité locale est une boisson concoctée à base de noisettes, de sucre et d’eau. 2000 calories la gorgée… Mais qu’est-ce que c’est bon ! (en même temps, ma mère n’a eu de cesse de me le répéter : en cuisine, il ne faut pas être radin).

on peut manger dans un aquarium géant. Tout simplement somptueux.

l’industrie est vivace et ne connait pas la crise… Que ce soit dans la mode, avec Alex Vidal (le plus beau représentant du mulet que j’aie jamais vu, même si je ne l’ai pas vu en vrai) ou dans le design : si vous passez par Valence, essayez de faire un détour par l’atelier Cul de Sac… Foi de deedee, vous ne serez pas déçu !

je n’ai pas trouvé mon pantalon carrot… Même en duty free à l’aéroport… monde cruel.

on trouve aussi quelques œuvres se réclamant du Street Art…

En un mot comme en cent, allez-y : c’est clairement une destination à laquelle on ne pense pas spontanément… à tort.

// Carnet d’adresses

// Où manger

Destino 56
Paseo Neptuno 56
46011 Playa de las Arenas
T. 96 356 50 41

Bamboo de Colón, situé dans un marché moderniste du XIXe siècle

Alejandro, l’un des meilleurs restaurants de la ville , paraît-il(une Etoile Michelin)
Calle Amadeo de Saboy 15
46010 VALENCIA
T. (34) 963 934 046

// Où boire un verre

Sur le port, au Bianco La Terraza
Alto Sentidos S.L.
Port America’s Cup
Edificio Veles e Vents
46024 Valencia
T. 963 448 89 44

// Où dormir

Ben… comme d’hab, je ne serais hélas pas de bon conseil à ce niveau là…

Commentaires

Voilà c’est malin maintenant j’ai très mais alors très envie de partir!!!!! J’aime beaucoup du mec et son vélo! Soleillllllllllll où es-tu ????

Répondre

tiens je ne suis jamais allée à Valence même si comme toi je connais bien l’Espagne:) Tu reserve sur quelle compagnie aerienne si c’est pas indiscret ?

Répondre

J’ai pris Air Iberia, avec une escale à Barcelone dont je me serais bien passée.. ! Je crois qu’Air France et Vueling font des vols directs.

Et moi je te laisse un com en direct d’Hanoi ou je suis arrivé ce matin!
Elle est pas belle la vie 🙂

Répondre

Comment tu fais trop ton crâneur.. C’est scandaleux !

C’est marrant, à Paris aussi on peut manger dans un aquarium (celui du Trocadero) devant un mur géant de poissons. Le resto est japonais, cornaqué par Thierry Marx et vraiment exquis et franchement dépaysant : ah, ce crabe mou !!!
chroniquesduplaisir.typep…

Répondre

Aaaah merci Thierry, j’connaissais point et j’ai une sacré envie d’y aller. Niveau prix, ça fait très mal ?

Valence ne restera pas ma ville espagnole préférée, mais c’est vrai que ça vaut le coup rien que pour la Chufa !! (ah ouais, 2000 calories la gorgée ? Misère, j’en ai bu des litres…)
Oh, je conseille aussi de visiter le jardin botanique (et le jardin des Hespérides derrière) : 1€ l’entrée, un calme hallucinant et des centaines de chats qui ont été recueillis. Une vraie parenthèses !

Répondre

Ay!… Bienvenida de nuevo ma chère Deedee!! ;-P
Cuando un poco más al sur!? (Sevilla te espera, ahora es la época ideal!)
(Enfin j´ai chez mi "Chacun cherche son…" …vive Amazon.fr!…Merci pour t´ofrir a l´envoyer)

…De plus en plus je trove mon français…inventé …free-french… ains

Répondre

Ola Fernando ! Bon, je déduis de ton commentaire que tu as trouvé le livre 🙂 Y no te preocupes por tu frances, tengo el mismo problema con mi espanol, ya que no puedo hablarlo.. De verdad, cuando fui en Valencia… Joder.. Una verdadera catastrofia (existe catastrofia en espanol ?!)

A bientôt 😉

Hola! Que ce soit Madrid, Barcelone, Séville, Malaga ou le très joli village de Frigiliana (à découvrir absolument), l’Espagne me rend "HEUREUSE". Je ne sais pas pourquoi mais quand je suis là-bas, je respire mieux, je me laisse vivre, j’ai tout le temps envie de sourire. Une vraie espano-thérapie quoi!

Répondre

Hooo, j’y ai fait mon erasmus, ça fait toujours bizarre de voir Valence sous un autre oeuil! J’adorais me balader dans le Mercado Central et je me mangeais un Arroz al horno juste à l’extérieur, dans les aubettes. Et Madrid, j’y ai passé 3 mois il y a bientôt un de cela! Españaaa…

Répondre

puisque tu aimes les voyages, je viens de tomber sur ce site de fille qui vit en inde, très amusant, j’espère qu’il vous plaira
http//:jeromew.typepad.com/grand_paradi/

Répondre

Je connais : j’aime beaucoup !

j’y étais allée bizarrement en décembre, j’ai le souvenir d’une ville un peu déglingue, belle et enthousiasmante mais avec un lot particulièrement élevé de marginaux décalés. c’est encore le cas ?

Répondre

Un peu le même sentiment, indeed… Mais je ne suis restée qu’un peu plus de deux jours.. un peu juste pour faire une vraie analyse du marginal local.

Merci pour ce compte rendu fort intéréssant (c’est la professionnelle et la touriste qui parle 😉 ) Deedee !En revanche : tu y es allée en train de nuit ?

Répondre

@Chronique du Plaisir > moi j’avais été super déçu par l’aquarium de Paris…

Répondre

Ah ! Deux avis mitigés.. Il va falloir que j’y aille moi-même pour vous départager :))

Il a l’air mal en point celui qui est tombé de vélo sur la photo prise dans les jardins de la Turia !!

Répondre

Les apparences sont trompeuses.. M’est d’avis qu’il est en full forme !

je ne pars pas de sitôt mais merci pour ces rayons de soleil! L’Espagne reste finalement peu connue à côté de l’Italie (à tort) ou je me trompe? Personnellement, je craque pour Cadaques mais c’est un tout autre genre!

Répondre

Ben t’as raison DeeDee, profite à fond !!!

Répondre

… Hé, c’est m’sieur DeeDee qu’on aperçoit en reflet dans la vitre de l’aquarium ? 😀

Répondre

Pt’être bien… 😉

Pas eu le temps de répondre pour ta mésaventure sur espaceMax, mais je ne t’oublie pas…!

Ah j’aime les compte-rendus de voyage, et encore plus ceux d’Espagne 🙂 Si tu es accro à ce genre de petit voyage, alors je te conseille d’aller à Cadix en Andalousie. J’y ai passé une année Erasmus magnifique, génialissime! J’y suis retournée immédiatement l’été d’après, et j’y retourne l’été prochain, car une année sans aller à Cadix, je ne peux plus! Les tapas sont à tomber, le cadre idyllique, surtout dans la partie ancienne de la ville qui regorge de parcs, rues pavés, empreintes historiques… etc. Bref il ne faut pas hésiter à y aller, je le conseille à tout le monde! A cette époque j’avais même eu la chance d’assister au tournage de "Manolete" avec Adrian Brody et Penelope Cruz qui, soit dit en passant, est aussi magnifique à la ville qu’à l’écran. D’ailleurs c’est là aussi qu’avait été tourné le James Bond avec Halle Berry, où l’histoire se passe soi-disant à Cuba, mais non c’est à Cadix en réalité 🙂
Enfin voilà, si tu veux plus de précisions, n’hésite pas!
Une jeune professeur d’espagnol qui passe sur ton blog chaque jour…

Répondre

Merci pour la piste Laurie, je ne connais pas du tout Cadix ! Et surtout : bienvenue ici 😉

Parce que tu peux y aller en train de nuit le vendredi soir par exemple et je voulais savoir si tu avais testé 🙂 et aussi parce que ta phrase m’a induit en erreur 😉

" Et quand on voit qu’un AR dans une ville européenne coûte bien moins cher qu’un AR en TGV dans le sud de la France, au hasard… On n’hésite un peu pour la forme, mais pas trop non plus !"

Répondre

Ah et pour info, vueling ne fait pas de Paris-Valence, Air France oui en coach air avec Air Europa à des prix intéréssants avec 2 directs par jour.

Répondre

Trés franchement, je ne sais pas comment comment tu y arrives financièrement entre tes dépenses en fringues et tes week-end à droite et à gauche, tu dois bien gagner car moi après avoir régler toutes mes factures, c’est la misère noire!!!! Bon week-end!!

Répondre

Disons que j’ai emprunté de l’argent (que je rembourse encore sur les trois prochaines années) pour me payer un Bac + 5 et que je bosse environ 15h par jour entre le boulot et le reste, que je n’ai pas d’enfant, que mes dépenses fringues ne sont pas si conséquentes que tu le dis et que comme je l’ai écrit au début de ce billet, un AR en Europe coûte moins cher qu’un AR en France, dans le sud, par exemple. Bon WE à toi aussi….

Ah, oui c’est très beau Valencia! L’Espagne, on ne s’en lasse jamais!!!!!

Répondre

Et ben moi je ne connais pas Valence mais je vis à Salamanque pendant toute cette année! Et c’est magnifique aussi!!
Par contre pour la nourriture, un bémol: les espagnols ne mangent presque pas de légumes et ça me manque cruellement! Quelques jours ça va mais depuis un mois…

Répondre

ça y est, ça m’a donné envie de partir ! L’Espagne, j’aime bcp, même si je ne connais vraiment que Madrid, et tout le monde (ou presque) est du même avis alors… pas de raison d’hésiter ! Seulement, étant adepte moi aussi des sauts de puce, je reviens juste d’Irlande alors il va quand même falloir attendre un peu !

Répondre

DeeDee Globetrotteur hihiii. C’est cool ! Tjs sympas tes petits résumés ! Bon WE… sous le soleil je crois bien !

Répondre

Joli compte rendu… lais je dois dire que je sui d’accord avec ton mâââri, le type, j’ai cru que cétait ton illustration de la mort de Franco ;))

Très envie de boire de l’orchata, entre Pénélope et toi, je suis convaincue !!

Répondre

Mais qu’il est droooole ce maaari de Deedee !!!!
"On a ri, mais on a ri"

Répondre

la boisson locale dont tu parles est en fait un orgeat de suchet (horchata de chufa en castillan ou orxata en catallan, langue officielle de Valence). Le suchet est une plante dont on broie le tubercule pour en extraire un jus avec un léger goût d’amande.
Un délice très sucré à boire dans des horchaterias exclusivement.

Répondre

Merci pour ces précisions, Anne 🙂

Salut Deedee,
j’suis contente que d’autres blogueuses se rendent à Valence car quand j’avais cherché des bons plans à l’époque, juste avant mon voyage, je n’avais rien trouvé. Au cas où ça te dirait de lire un autre compte-rendu sur cette ville, voici un lien :
86andco.blogspot.com/2008…

PS : Depuis mon retour de Valencia, j’achète tout le temps du lait d’amande Bjorg à Monop’ pour me consoler de l’Horcharta…

Répondre

Un peu que ça me dit ! J’irais lire ça dès que j’ai deux minutes, merci 🙂

Bonjour a tous, pour la fete de la “Tomatina” a Valence nous vous proposons divers sejours dans notre hotels a des prix tres attractifs. N´hesitez pas a nous contacter pour toute informations complementaires!
En vous souhaitant de bonnes vacances et a bientot!

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram