25-10

Là haut, tout là haut…

ULM-Mont-Saint-michel

Il est de ces défis dont on ne prend pas toujours l’exacte mesure. On les regarde, de loin, en se disant que tout ça, c’est trop facile, easy ! Et puis, l’échéance se rapproche. Et tout à coup, on se retrouve, là, en face de cette petite machine improbable et si légère, si dépourvue de coque, de parachute, de gros moteur, en somme, de n’importe quoi qui serait à peu près rassurant, hormis Didier, aka le pilote le plus gentil de l’univers.

Alors, sans réfléchir, quand Didier entre dans la salle et lance un « qui est le premier ?« , on saute sur nos guibolles qui semblent déjà avoir lâché l’affaire et on se rue sur la machine, persuadée que si l’on attend ne serait-ce que 5 minutes de plus autour de ce thé bien chaud, on flanchera.

Le reste, ça n’est que du bonheur. Respirer bien à fond pour museler cette terreur qui ne demande qu’à exploser et qui hurle son étonnement et son désarroi d’être là, sur ce carré de pelouse, à prendre de la vitesse, beaucoup de vitesse, trop de vitesse, à sentir les roues quitter le sol et monter là haut, tout là haut,  si haut, embrasser la vue, les champs, la baie, le rocher qui se dessine et qui se rapproche, le vent qui fait claquer les ailes, le bruit du moteur, assourdissant, « ça va ?« .

« Moi, je crois qu’on a plusieurs vies, et que lorsqu’on meurt, on se réincarne » me lance Didier tout de go. Super Didier, si tu veux bien, on reparle de la mort quand on sera rentrés. J’ai peur, mais c’est si beau, si fou, si incroyable que je pleure presque de bonheur. Ou de trouille, allez savoir. Le Mont Saint Michel se rapproche, je sens des papillons dans le ventre, je déclenche l’appareil, n’importe comment, je ne vois rien, la visière du casque m’empêche d’atteindre le viseur. J’ai peur de tomber, mais ce spectacle qui se livre là, devant moi, est d’une beauté à couper le souffle, malgré le vent, vraiment fort, « un vent d’est, un vent tapageur, le vent d’est« . Sacré Didier.

Et puis, déjà, l’U.L.M. fait demi tour. La lutte contre le vent, bien en face. « Là, on commence à descendre« . Pirouettes dans le ventre. La terre se rapproche, je me demande si ça va faire mal, quand les roues vont toucher le sol. Si on touche le sol ? Et voilà que l’appareil se pose tout en douceur avant de s’immobiliser quelques mètres plus loin. Je l’ai fait. JE L’AI FAIT !

MERCI Didier. MERCI Marie et Alexandre… La suite de ce voyage au Mont Saint Michel sur les traces de la marque Le Mont Saint Michel très vite…

Si vous voulez tenter l’aventure, appelez Didier au 06 07 54 91 92 ou connectez-vous sur  www.ulm-mont-saint-michel.com : je ne peux que vous le recommander. J’ai l’air de plaisanter, comme ça, mais je ne crois pas que j’aurais été capable de faire ce baptême sans lui. Vraiment.

PS : si vous êtes bien sages, j’ajouterais tout à l’heure à cet article la photo qui a été prise de votre dévouée serviteur de l’extrême en plein vol. Oui, tout là haut !

ULM-Mont-Saint-michel-10

ULM-Mont-Saint-michel-9

ULM-Mont-Saint-michel-8

ULM-Mont-Saint-michel-7

ULM-Mont-Saint-michel-5

ULM-Mont-Saint-michel-4

ULM-Mont-Saint-michel-3

ULM-Mont-Saint-michel-2

ULM-Mont-Saint-michel-1

Partager l'article

Catégories : Voyages voyages

Tags : , , ,

Commentaires

20 réponses à “Là haut, tout là haut…”

  1. Bravo Deedee !!! En plus la première, waouhh !!! Par contre je pensais qu’il y avait un parachute moi :(
    Merci pour tes jolies photos qui me donnent envie de retourner au Mont Saint Michel que je n’ai pas vu depuis des années ! Bon vendredi

  2. Je n’ai jamais testé l’ULM mais j’ai fait un stage de parapente et c’était magique…mais flippant quand on doit se lancer seule, j’avoue!
    En tout cas bravo! Au-dessus du Mont-St-Michel, ça avait vraiment l’air chouette! ;)

  3. guillaume dit :

    Merci pour cette belle description du vol… J’avais l’impression d’y être ! La preuve ? J’ai eu peur ;-)

  4. Violaine dit :

    Delphine, chapeau ! Étant une mega trouillarde de l’avion et de ce qui ne touche pas le sol en général je suis très admirative ! Ça avait l’air magique en tout cas !

  5. Nathalie dit :

    J’ai eu la chance de faire un vol en ULM!
    J’ai également adoré cette sensation + un bon shoot d’adrénaline pour les heures suivants le vol!!

  6. Pour en avoir fait pas mal (du parapente aussi, du parachute, du planeur, bref j’adore tout ce qui vole) je confirme : il faut si on a la chance de pouvoir essayer, le faire au moins une fois. Un petit voyage dans l’air, l’espace d’un instant où l’on a la sensation de voler ;-)

  7. Granpi dit :

    Quelle aventurière!! J’ai hâte de lire la suite de tes aventures montoises, en effet je pars en WE le mois prochain dans la baie.
    Quant à la marque de vêtements elle est superbe, j’ai un pull gris en laine bien chaude dont je raffole!!!

  8. J’avoue que je suis admirative. J’ai souvent pensé tester l’ULM mais je me suis toujours dégonflée bien avant de réserver un vol. Le projet est juste dans ma tête planqué bien loin. :)
    J’avoue que ton récit, tes photos font rêver .

  9. Marie dit :

    S’il y a bien quelqu’un capable de faire de l’instagram en plein vol d’ULM c’est bien toi… :D

    • Deedee dit :

      Eh ben figure toi que JUSTEMENT, je n’ai pas eu le droit d’emmener mon téléphone pour faire mumuse. Je te laisse imaginer à quel point j’étais chagrin.

  10. Soniachocolat dit :

    Wahou! Le récit + les photos = j’ai l’impression d’y être avec toi!! Impressionnant!!!

  11. Polina dit :

    Quelle belle description, on s’y croirait ! C’est le genre d’expérience dont on se souvient toute sa vie :)

  12. miss pokoeur dit :

    Très belle photos c’est vrai que l’altitude donne de super perspectives :)
    Coté budget ca coute combien? pour quelle durée?

  13. Abigail dit :

    Très belle photos! Je veux toujours faire la deltaplane.

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise