Roman photos pour une parenthèse italienne

A peine de retour en France, je tenais ? partager avec vous quelques clichés italiens : avec un peu de chance, le soleil reviendra ? la vue de ces photos !

Jour 1 : Sienna (oui, j’me la pête et je parle italien) (pfff tu parles, 3 jours sans pouvoir prononcer un seul mot autre que « ciao » ou « Grazie mille »… C’est HYPER frustrant !)

Lever aux aurores, après un dîner excellentissime et des retrouvailles avec des amis de longue date : nous avons été reçus comme des princes ! Je peux vous dire que l’hospitalité italienne n’a rien d’une légende.

Premier jour ? Sienne, donc. Pour être tout a fait honnête avec vous, je vous avoue qu’il a plu. Je sais, c’est les méga boules interplanétaires, on ne va pas insister l? dessus hein !

J’avais déj? été ? Sienne il y a euuuh… 15 ans (réflexion philosophique de comptoir qui m’aide ? prendre conscience que je vieillis : c’est dingue le nombre de souvenirs qu’on a, vers 30 ans, et qu’on est capable de quantifier en dizaine d’années, non ?! Plus que dingue, c’est surtout horrriiiiible, mais bon, on est pas l? pour nous raconter nos souvenirs de guerre hein). J’avais donc déj? été ? Sienne, et je me souvenais incroyablement bien de la fabuleuse place en coquillage du centre de la ville et des monuments qui l’entourent.

Je me souvenais moins, et ai apprécié redécouvrir, les maisonnées ? flanc de collines, toutes croquignolettes ? souhait.

En quittant la ville, un vieux matou plein de cambouis nous regarde de son oeil alangui. J’hésite un instant ? le ramener en France, j’adoooore les chats, mais j’ai finalement peur de salir mon sac ? main (ça va, on peut rigoler non ?!)

Jour 2 : Firenze

Lever aux aurores bis, après un excellent dîner bis, sans parler du déjeuner lui même assez consistant (vous avez déj? vu la taille d’une pizza en Italie ??!!). Il y a une balance dans la salle de bain de mes hôtes, elle me regarde hyper menaçante de ses ressorts ajustés. Je choisis de l’ignorer courageusement : remballe tes menaces la balance, même pas peur (oui oui, je vous confirme que je ne fais pas la maligne in fine..!)

Nous voil? partis pour Florence, ville que j’avais déj? été visiter lors de ma précédente incursion au temps des dinosaures, mais dont, curieusement, je n’avais gardé aucun souvenir. Curieux tout de même, quand on voit la beauté de la cathédrale, toute de marbre blanc et noir alterné, son dôme ? couper le souffle, son imposante majesté.

Plus loin, la demeure des fameux Medicis trône sous l’oeil impassible de statues colossales.

Pause glace, E-VI-DE-MMENT, comment ne pas succomber ? ces sublimes bacs de crème glacée qui surgissent tous les deux mètres ?! Et puis c’est pas l’tout ma pauv’ Lucette, mais marcher, ça creuse ! Et ça justifie amplement une double glace qui déchire sa race, un-point-c’est-tout. Et puis c’est bien connu : tout ce qu’on mange avec plaisir ne fait pas grossir. Non mais.

Je lorgne en passant de délicieuses patisseries qui me font méchamment de l’oeil. Plutôt que de m’en baffrer, je décide finalement de les immortaliser : sage décision 🙂

Je constate un peu plus loin que la ville croule littéralement sous le nombre de scooters et de vélos, c’est ? peine croyable ! Et encore, j’ai vu bien mieux que cette photo somme toute très light en nombre de scooters… Moi qui rêve d’en avoir un depuis un certain nombre d’années maintenant, je tanne loulou pour en rapporter un l’air de rien en France. Il m’explique très gentiment et patiemment que non, un scooter ne passe pas dans l’avion, même pas en soute. Pffffff……

Nous terminons notre journée par un panorama ? couper le souffle sur la ville qui s’étale devant nos yeux, impériale et majestueuse…

Je passe ? côté d’un vendeur de faux Gucci HYPER bien imités mais je ne craque pas parce qu’Elle a dit que la contrefaçon, c’est contre-fashion (je suis la seule ? trouver que le ton de l’article est un peu pathétique ?)

Nous aurons droit cette fois-ci encore ? un dîner aussi gargantuesque que succulent par nos adorables hôtes italiens… Au menu : charcuterie italienne, vins italiens ? se damner, Parmiggiano & co. Rien que d’y penser, j’en salive encore (sans parler du reste… hips !)

Jour 3 : Pisa

Et bien l? , je dois dire que je suis un chouïa déçue. L? encore, j’y étais allée quand j’étais pitite, il y a donc des années lumières de cela, et j’avais gardé en mémoire la tour et l’Eglise attenante

En revanche, je ne me souvenais pas de cet étalage de touristes tous les deux mètres ! (on apprécie au passage ma maîtrise époustouflante de photoshop, merci :))

Sur le site, c’est bien simple : tout se résume ? un carré de pelouse où trônent les deux magnifiques monuments. Autour du carré, des baraques ? touristes en veux tu en voil? , où vous pouvez trouver de magnifiques tours de Pise de tous les formats et de toutes les tailles. Formidable. Mieux encore : des vendeurs de contrefaçons nous harcèlent tous les deux mètres… jusque dans le restaurant où nous nous retranchons avant de repartir : des faux sacs ? mains, de fausses lunettes (que j’ai failli acheter mais nooooon, je n’ai toujours pas voulu être contre-fashion..!), des fausses rollex et que sais-je encore… Mais que fait la police ?!!

Plus sérieusement, si les monuments de Pise sont splendides, quel dommage de voir la ville se muer en sorte de Pisaland pour touristes…

Bilan des courses : plus de 200 photos (je ne me lasserai jamais du numérique !!), +2Kg (ahem, je vous confirme que je fais vraiment moins la maligne), et surtout, surtout, des souvenirs fabuleux plein la tête !

Bon, c’est pas le tout, mais j’ai une séance de cuisses-abdos-fessiers dans 5 minutes moi… Et mon petit doigt me dit que ça ne sera pas du luxe !! Arriverderci !

Post scriptum : la séance shopping dans un second billet… c’était trop long sinon 🙂

Partager l'article

Commentaires

En visitant Pise après avoir visité Florence, on est souvent déçu. Florence est l’une des plus belles villes d’Italie donc forcément difficile de rivaliser pour sa voisine Pise …

Je suis allé 2 fois à Florence et je ne m’en lasse pas. Surement ma ville préférée en Italie 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram