De l’importance de miser sur les basiques

©Photos Clara Ferrand 

Ouiii les photos de looks reviennent ! Entre la rentrée, le changement de bureau, la réfection de la chambre et d’autres projets perso, je me suis légèrement faite submergée par cette rentrée. Enfin, je dis ça, mais j’ai l’impression que septembre a été un mois un peu chargé pour beaucoup de monde… Je me trompe ?

Bref, pour l’heure, donc, je reprends du service et je vais essayer d’angler un peu mieux sur mon engagement « moins mais mieux », en mettant notamment en avant les basiques faciles à utiliser à l’envi, ou les pièces sur lesquelles vous pouvez miser les yeux fermés. C’est le cas de ce gilet, donc : vous savez quel âge il a ? 40 ans.. Parfaitement ! agnès b. l’a crée intemporel afin qu’il s’adapte à toutes les personnalités et qu’il se porte très longtemps. Il est produit en France, près de Troyes et depuis sa création, ce sont en tout plus de 2 millions de cardigans pression qui ont été fabriqués… Un chiffre qui fait plaisir !

Vous en avez déjà eu un ? J’avais acheté le mien vers l’âge de 20 ans, avec mon salaire d’hôtesse d’accueil vacataire (tout un poème ces jobs d’été ou de vacances scolaires, tient, je ne vous en ai jamais parlé !). Je me souviens d’avoir été dans la boutique du 6ème, j’étais dans mes petits souliers, impressionnée par cette très belle et grande boutique d’où je suis ressortie avec mon précieux. Ce n’est hélas pas celui-ci, j’aurais aimé avoir plus de plomb dans la cervelle le jour où j’ai décidé de m’en séparer…

Tout ça pour dire que ce cardigan fait assurément partie des pièces sur lesquelles je mise les yeux fermés en matière de basique, tout comme cette jupe que j’ai mis longtemps à acheter mais qui va habiter longtemps dans mon dressing !

  • Gilet pression molleton agnès b.  (offert)
  • Jupe Realisation Par
  • Bottines & Other Stories (achetées il y a deux ans mais c’est un modèle classique, vous devriez pouvoir en trouver un peu partout des similaires)
  • Panier Pepyth

Commentaires

Bonjour Deedee,

J’ai toujours une marinière Agnès B qui a, pour de vrai, 26 ans !!! Elle n’a pas bougé. Achetée rue du jour… que de souvenirs. En revanche, je trouve que la qualité s’est dégradée. Les cotons des pièces vendues aujourd’hui sont de bien moins bonne facture que mon « antiquité » 😉

Répondre

C’est amusant… j’ai laissé un commentaire à la parution de cet article parlant de ma marinière Agnès B des années 90, de formidable qualité et indiquant néanmoins que je trouvais que la qualité s’était dégradée. est-ce trop peu dithyrambique pour qu’il soit publié suite à un article quasi sponsorisé ??

Répondre
1

C’est amusant de verser tout de suite dans l’agressivité et la parano sans se demander si, tout simplement, j’avais eu le temps d’aller valider les nombreux commentaires qui passent de fait « offline ». C’est chose faite, je t’en prie. Et n’hésite pas à préciser ce que tu entends par article sponsorisé, j’adore me justifier et rendre des comptes à des gens bien cachés derrière leur pseudo et qui adooooorent jouer les justiciers des internets !

En tout cas, on dirait que tu n’es pas plus rapide que moi pour répondre. Et ça se permet de donner des leçons… Allez, bonne journée hein !

Bonsoir
Tu avais validé un commentaire postérieur sur un article publié plus tard ce qui m’a fait conclure à la non volonté de publication du bien et a conduit à mon interrogation 🙂
Toutes mes excuses. Mon délai de réponse est lié au fait que je passe peu de temps sur les blogs ayant un boulot m’occupant quelques 60h par semaine et plus conjoncturellement, j’ai passé ces derniers jours à l’hôpital avec ma plus jeune fille.
Mon message n’était pas particulièrement agressif, juste plein de surprise. Et je ne me cache pas derrière un pseudo, il s’agit de mon identité totale 🙂
Désolée si cela a été pris différemment ce n’était pas le propos.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut mattis mi, elementum tristique leo. odio ipsum ut consequat.