Le nouveau PURIFICATEUR PURE HOT+COOL LINK de Dyson agit-il vraiment sur la qualité de l’air ?

Il y a quelques mois, je vous donnais mon avis sur le Purificateur Hot + Cool de Dyson. Depuis, la marque en a sorti un nouveau et m’a proposé de le tester : il chauffe en hiver, rafraîchit toujours en été et il purifie toujours tout au long de l’année. La différence ? Les nouveaux capteurs plus puissants, l’écran LCD et une filtration renforcée grâce à une nouvelle génération de filtres  situés dans le socle de l’appareil et qui capturent à la fois les particules de matière et les gaz. Quand on sait que l’air intérieur que nous respirons peut-être jusqu’à 5 fois plus pollué que l’air extérieur et que la pollution intérieure peut provenir de l’extérieur notamment lorsque nous ouvrons nos fenêtres ou nos portes, ou qu’elle peut résulter des activités quotidiennes réalisées chez soi (cuisinières à gaz et fumées de cuisson ou bougies, appareils ménagers, produits d’entretien ou de nettoyage, etc.), il y a de quoi vouloir se pencher sur le sujet.

Vendredi dernier, j’ai donc passé la journée vissée derrière mon ordi pour voir ce que la bête avait dans le bide : la théorie, c’est bien. La pratique, c’est encore mieux ! Pendant une petite dizaine d’heures, j’ai consigné dans un tableau ce qui se passait au bureau et qui pouvait avoir une incidence concrète sur la pollution : j’ai par exemple ouvert la fenêtre qui donne sur une rue du genre passante, j’ai allumé une bougie, préparé un dej sommaire, mis du shampoing sec en fin de journée avant de sortir et autres actions de ce type. A la fin de la journée, j’ai envoyé toutes ces datas à Robin L’évêque, ingénieur chez Dyson à Malmesbury au UK pour qu’il les analyse.

L’analyse des datas de l’air de mon bureau

D’abord, il s’est avéré que la moyenne du niveau de particules est assez faible puisqu’il ne dépasse jamais les 15 ug/m3, ce qui est plutôt une bonne nouvelle : j’ai toujours peur qu’à paris, on en prenne tellement plein les poumons… ! Le niveau de particules et de NO2 a malgré tout nettement augmenté lors de l’ouverture de fenêtres ainsi que lors de l’utilisation du shampoing sec. Rien de surprenant.

En revanche, l’expert a constaté une hausse du niveau de particules vers 16h, heure à laquelle j’ai allumé une bougie. Je l’admets, pour la logique du test j’ai fait brûler une bougie composée de paraffine. Une hausse bien plus faible du niveau de particules a été détectée le matin, vers 11h, lorsque j’ai fait brûler une bougie composée entièrement de cire végétales et d’essences naturelles… Preuve, s’il en fallait, qu’il est vraiment utile de choisir des bougies qui soient les plus naturelles possibles !

J’ai même eu droit à un graphique  :

En réalité, cette analyse ne m’a rien appris que je ne savais pas. Elle m’a juste permis de constater en direct l’efficacité des filtres de l’appareil : on peut facilement se dire que c’est un peu du bullshit marketing alors que… pas du tout. CQFD. Ce test prouve aussi que ce sont nos usages, la ventilation, le nettoyage qui influencent l’air que nous respirons. D’où l’intérêt d’utiliser un filtre à air, d’une part, mais aussi de faire évoluer quelques paramètres du quotidien !

Pour aller plus loin sur le sujet de la pollution de l’air (et comment y remédier !)

Sur les photos :

  • Etagère Made.com, elle est géniale, je l’ai depuis bientôt 2 ans, je ne m’en lasse pas ! 
  • Plantes La Grande Serre 

Article en partenariat avec Dyson, ce qui ne m’empêche pas d’avoir mon libre-arbitre^^ 

Commentaires

Et donc pas besoin de ce cher gadget Dyson? Plutôt essayer d’avoir de bonnes pratiques chez soi? Tu en tires quelles conclusions ?

Répondre

J’en pense ce que j’ai écrit dans l’article, à savoir que le système d’épuration de l’air me semble efficace. Je ne développe pas plus avant, je ne suis pas sûre qu’on soit dans l’échange, là, à moins que je n’interprète pas bien le sens de ton commentaire et du « gadget ». Dans ce cas, n’hésite pas à me le dire ! 😉

utile de choisir des bougies qui soient les plus naturelles possibles !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo. ipsum libero nunc Curabitur amet, nec mi, ut