Valise de maternité : 11 choses auxquelles vous n’aviez peut être pas pensé !

©Photos Clara Ferrand 

Les listes pour les valises de maternité, on en trouve pléthore sur les internets, merci bien. En revanche, voici quelques petites choses qui m’ont à titre personnel été d’une grande utilité pour pimper ces quelques jours à l’hôpital et que je me fais donc une joie de partager avec vous !

Quelques petites choses que j’ai apprécié trouver dans ma valise de maternité

 

Une veilleuse : les lumières de la plupart des chambres d’hôpital ou de clinique sont fortes, très fortes, trop fortes quand vous émergez péniblement à 2h30 pour donner à manger à la petite personne. La veilleuse a fait de ces moments des moments doux !

Plusieurs types de protections périodiques : en amont, j’avais bien compris qu’il y avait 3 team : la team grosse serviette hygiénique (j’avais acheté celles-ci*) dans filet, la team grosse serviette hygiénique dans culotte et la team couches pour fuites urinaires, par ordre de glamour s’il-vous-plait ! Relativement perplexe devant ce choix à faire et ne sachant pas vraiment à quelle sauce j’allais être mangée, j’ai embarqué les 3 solutions. Pour pouvoir choisir sur place. Je n’ai pas du tout regretté : je pensais faire partie de la team grosse serviette / culotte, j’ai finalement grossi les rangs de la légendaire couche pour fuites urinaires qui m’a permis de parer à toute fuite intempestive, contrairement à la serviette dans culotte qui tournait et ne tenait pas sur les cotés… l’enfer. Quant au filet, je n’en parle même pas ! Laissez-vous le choix, vous vous féliciterez sur place. A noter, les maternités proposent de temps en temps des filets et serviettes si vous ne souhaitez pas investir (un paquet de couches c’est quand même une quinzaine d’euros… Dommage si vous ne vous en servez pas). C’était le cas à Necker.

Un rouleau de PQ…! Tant qu’on est dans le glamour, hein. Le papier toilette des hôpitaux est souvent super rêche. Et rêche quand on vient d’accoucher, croyez-moi, vous n’avez pas envie.

Un paquet de trucs à grignoter : pour lui quand vous serez en salle de travail, pour vous quand vous aurez accouché et que monsieur n’aura pas eu le temps d’aller vous acheter des sushis et que vous vous retrouverez devant cet infâme hachis Parmentier verdâtre. Parce qu’on a beau dire mais bien manger, c’est le début du bonheur ! J’avais même pris des soupes en poudre, à Necker il y avait une salle avec un micro-ondes et une bouilloire, extrêmement bienvenus !

Une serviette de toilette : c’est con mais à titre personnel et en plein COVID (j’ai accouché en novembre, au tout début du second confinement), ça m’a rassurée d’avoir mon propre linge.

Des tongs : oui, ici madame chochotte bonjour ! Mais oui, la tong il n’y a que ça de vrai pour se doucher sans souci, par exemple. Ne serait-ce que parce que les douches débordent souvent. On m’avait recommandé d’apporter mon tapis de douche mais ça me semblait un chouïa trop contraignant. Bref, la tong a été ma meilleure amie !

Un Polaroid : ça, je n’y ai pas pensé mais je le regrette un peu !

Du shampoing sec : bon, ça, ça fait partie de ma trousse de toilette, où que ce soit (ça fait longtemps que j’ai fait mon coming out shampoing sec). Mais je l’ai particulièrement apprécié à la maternité !

Une multiprise et une rallonge : idem, ça fait un peu partie de mes sacs de voyages par défaut mais là encore, c’est quelque chose que j’étais bien contente d’avoir pour charger mon téléphone, celui de monsieur, la veilleuse et que sais-je encore ! La rallonge quant à elle permet de prendre des photos du mignon sans bouger de son lit et ça, ça n’a pas de prix.

Une taie d’oreiller : je n’ai pas poussé jusqu’à apporter mon propre oreiller (j’aurais pu, j’en connais, hein Jim & Lolo si vous passez par là ?!), mais j’étais bien contente d’avoir pensé à prendre une taie qui sentait bon ma lessive à moi !

Des sachets de thé : je sais, je suis légèrement névrosée en la matière mais se mettre bien, en réalité, tient à peu de choses…! Pour moi, c’est savourer un bon thé, pas un truc insipide ou dégueulasse qu’on trouve dans la plupart des endroits (en même temps, on n’est pas à l’hôtel à la maternité, normal !). Pensez à en glisser si vous êtes sensible vous aussi à ces petits détails qui permettent de se mettre bien à peu de frais..!

Voilà, je crois que j’ai fait le tour. Vous pensez à d’autres choses, de votre côté ?

Commentaire

Le masque pour les yeux ! Parce que se faire réveiller toutes les 2h pour une prise de tension ou des prises de sang avec la lumière dans la tronche alors qu’on dormait presque paisiblement, ça peut sauver un morceau de sa nuit.
Enfin à Hong Kong ça m’a bien aidée !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *