La meilleure galette des rois de Paris, édition 2017

meilleure-galette-2017-7

Photos Alexandre Jonette et moi-même 

Vous aviez aimé la version 2016… Notre jury de choc revient en 2017 pour l’élection de la meilleure galette des rois de Paris ! (je dois être un peu maso…!).

L’idée ? Acheter 15 galettes pour garantir l’indépendance de ce classement et pouvoir juger de l’accueil reçu en boutique ou par téléphone comme n’importe quel client, les goûter à l’aveugle, les noter et obtenir le classement que vous allez lire. 

C’EST QUI, LE JURY ?

jury-meilleure-galette-2017

Avec, dans l’ordre d’apparition et de gauche à droite :

Victor, fondateur de Blend, auteur de l’excellent Los Angeles, les recettes cultes dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois et Merguez, le teckel à poil ras le plus cute du monde !

« Hirmane dit le Dwichtorialist » creative director chez SavoirFaireCie & Trust the Buzz et Sandwich connoisseur.

Votre serviteuse,

Clotilde, auteur du blog Critiques et Confidences et rédactrice freelance,

Alexandre, réalisateur de Paris Dernière, co-auteur de Paris24Seven et auteur de Paris Dernière, le livre.

COMMENT ON A PROCÉDÉ pour élire la meilleure galette des rois de paris

meilleure-galette-2017-8

D’abord et en préambule, nous avons donc payé 100% des galettes pour que ce test soit totalement indépendant.

Il a donc en premier lieu fallu choisir les 15 galettes à tester. Pourquoi seulement 15 ? Parce qu’en réalité, il y a autant de galettes que de boulangeries.. Et qu’à un moment, il faut bien arrêter son choix !

Notre choix s’est porté sur des galettes de pâtissiers, des pâtissiers que l’on trouve à Paris mais pas seulement. Ça n’a pas été évident évident, pour tout vous dire : entre celles qu’on avait choisies mais qui n’était pas encore dispo au moment du test hier, mercredi 6 janvier, les pâtisseries fermées le mardi et le mercredi, les commandes qu’il faut passer au moins 2 jours avant chez certains, celles qu’on aurait bien commandées mais pour lesquelles il fallait déployer des trésors d’imagination pour les récupérer, celles qu’on a jugées trop chères pour faire partie du test… J’en passe et des meilleures !

Les galettes de notre test sont toutes élaborées à base de frangipane : c’est un parti pris. Pour nous, la galette est à la frangipane ou n’est pas ! (Et puis il y en a déjà tellement… Si on commence à inclure les galettes au chocolat, à la pomme, les brioches…).

Ensuite, il a fallu récupérer les galettes. Une à une. Partout dans Paris (#joie). J’ai été largement aidée par Clotilde, par mon fidèle destrier aka mon (presque) increvable Zip et par un vrai coursier que j’ai payé (cher).

Et puis, il a fallu les goûter… et les noter, en mode blind test : chaque galette avait un numéro attribué, nous ne savions pas jusqu’à la fin quel numéro correspondait à quelle galette.

Nous avons déterminé sans trop d’originalité une grille basée sur 4 critères : l’aspect de la galette, l’aspect et le goût du feuilletage, du fourrage et enfin, le rapport qualité prix de chaque galette.

Nous avons également décidé d’attribuer un bonus ou un malus en fonction de l’accueil reçu par téléphone ou en boutique : la meilleure des galettes servie par une soupe à la grimace, on est d’accord, ça n’est pas jouable ! (Un bon accueil = 1, un accueil neutre = 0, un mauvais accueil = -1)

meilleure-galette-2017-1

meilleure-galette-2017-3

LE CLASSEMENT des meilleures galettes 2017

jury-groupe

Sans plus tarder, passons, si vous le voulez bien, aux résultats de notre classement !

meilleures-galettes-des-rois-2017

On notera qu’à l’aveugle, avec une sélection plus large et un jury différent, notre top 3 est le même que l’an passé !

On pourrait quand même parler de meilleures galettes des rois : comme dans tous les classements, il y un « gagnant », mais dans l’absolu, ces galettes là sont le fruit d’un travail artisanal d’exception. 

++ LA WINNEUSE : Des gâteaux et du pain ++

Sur une courte tête et une excellente moyenne, c’est la galette des rois de Des Gâteaux et du Pain qui décroche la timbale ! Son prix est dans la moyenne, la saveur de son fourrage quasi inégalable.

Extraits :

  • « Bien équilibrée, très bon goût, superbe feuilletage » 
  • « Fantastique ! Et le double feuilletage est très très réussi »  

++ 2ÈME : Sébastien gaudard ++

Son aspect frise la perfection, son fourrage à un très bon goût d’amande absolument pas écoeurant ».

  • « Un peu éloignée de la galette classique en terme de goût mais excellente ! 
  • « Feuilletage un peu lourd mais bon »  
  • « Le fourrage est top, le feuilletage croquant » 
  • « Presque parfaite »

++ 3ÈME : HUgo et victor ++

Son feuilletage est divin, il est presque un peu « mouillé », il ne casse pas et est savoureux. Tout autant que son fourrage, léger et digeste.

  • « Beaucoup aimé le fourrage noiseté »
  • « Elle est un peu aromatisée mais elle respecte le goût traditionnel de la galette des rois »
  • « Le parti pris du fourrage à la noisette est très réussi, l’ensemble est très cool et cohérent »

++ 4ÈME : yann couvreur ++

La boutique n’a pas de numéro de téléphone… Il faut donc se déplacer pour voir si, éventuellement, il reste une galette. C’est un peu dommage, même si on l’oublie vite une fois sur place : l’accueil est parfait. On a eu un coup de coeur pour le fond légèrement caramélisé et son fourrage un poil déroutant mais parfaitement maîtrisé.

++ 5ÈME : Cyril lignac ++

Malgré un fourrage un peu insipide, on a aimé le côté « simple » et sans chichis de cette galette, droite dans ses bottes !

++ 6ÈME : LIBERTÉ ++

A l’unanimité, son fourrage savoureux et parfaitement équilibré nous a séduits ! On a poil moins aimé le feuilletage, peut être un peu déceptif lorsque la galette est coupée et qu’il y a un gros vide entre les deux.
C’est aussi le premier du classement à prendre un carton rouge sur l’accueil : par 3 fois, on a tenté de les joindre par téléphone. On finit par nous répondre et nous demander de rappeler 20 minutes plus tard : ça n’est pas possible pour nous qui devons commander le coursier. Nous patientons donc en ligne… 15 minutes. L’homme, plutôt sympathique mais excessivement débordé, nous reprend, prend la commande. On ne peut pas payer par téléphone, il faut donc que l’un d’entre nous se déplace pour la récupérer. Une fois sur place, il faut encore affronter une queue d’une bonne dizaine de minutes pour récupérer notre précieux… La galette chez Liberté se mérite !

++ 7ÈME : Dalloyau ++

On a aimé son look et son feuilletage, un peu moins son fourrage qu’on a trouvé bien trop prononcé en rhum.

++ 8ÈME : Arnaud Larher ++

On a tous été séduits par son aspect et son feuilletage, un peu moins par son fourrage : on a trouvé qu’il avait un goût un peu trop prononcé de Clémentine.

++ 9ÈME : pierre hermé ++

Elle est bonne cette galette. Son fourrage est très crémeux, pas écoeurant et avec une touche très subtile de rhum. En revanche, le feuilletage n’est pas dingue. Surtout, à 8 euros la part (56 euros la galette pour 6-8 personnes), on s’attend forcément à de l’extraordinaire. Et on est déçus.

++ 10ÈME : ladurée ++

A contrario, le prix de cette galette, 28 euros les 6-8 personnes, est une bonne surprise pour une Maison si prestigieuse. Son fourrage est plutôt bon, même si l’incrustation d’amandes entières est un peu déroutante. Reste que son rapport qualité / prix est plus qu’honnête.

++ 11ÈME : Gilles marchal ++

Elle est très très alcoolisée, ce qui peut plaire à certain mais qui nous a clairement déplu à nous, à l’unanimité. Déception générale, le reste étant plutôt cohérent et appétissant !

++ 12ÈME : Angelina ++

Deuxième et dernier avis négatif sur l’accueil : on ne peut pas payer par téléphone, et la vendeuse a une réaction plutôt mitigée, en mode « c’est comme ça et pas autrement ». L’année dernière, c’est la raison qui nous avait empêchés de l’inclure à notre test. Cette année, on a donc joué aux coursiers pour la récupérer. Bonne surprise sur son prix, 27 euros, la moins chère de toutes ! En revanche, le feuilletage un peu trop gras et collant prend le pas sur le fourrage et rend le tout un peu décevant.

++ 13ÈME : karamel ++

On est excessivement tristes que la galette de ce tout nouveau pâtissier ne soit que 13ème du classement ! L’accueil est absolument divin, les recos de dégustation intéressantes, le service parfait. En revanche, Karamel a osé jouer la carte de l’outsider en travaillant un fourrage au caramel, un peu amer et très éloigné de la galette traditionnelle. Allez, on ira tester les autres pâtisseries pour ne pas rester sur cet échec !

++ 14ÈME : pâtisserie des rêves ++

Là encore, le goût de rhum est bien trop prononcé et gâche le fourrage. Le feuilletage est un peu trop fin et insipide. Dommage, on a bien aimé les amandes en petits morceaux !

++ 15ÈME : Michalak ++

Dernière du classement, comme l’année dernière… on a tous été d’accord pour dire que cette galette est une très bonne pâtisserie mais pas une galette du tout. Comme pour Karamel, on a moyennement validé la prise de risque pour faire une interprétation d’une galette qui n’en est pas une, mais on continue à apprécier les pâtisseries signées Michalak.

ON AURAIT BIEN AIMÉ LES TESTER, MAIS…

  • Pain de Sucre : on n’a pas anticipé que la pâtisserie est fermée le mardi ET le mercredi…
  • Sébastien Degardin : il faut impérativement commander sa galette 48 heures avant. Impossible de négocier, la personne au bout du fil à une politesse excessivement irritante en mode « je m’en fous de toi, ça n’est pas possible et j’ai décidé de te répéter sur le même ton la même info en boucle ».

SPECIAL THANKS

Merci à Clotilde pour son aide précieuse sur le pick up des galettes, merci à Alexandre de nous avoir hebergés le temps du test, à Victor et Hirmane pour leur réponse au débotté ! Et merci à vous pour vos réactions sur nos réseaux sociaux depuis hier… ça nous a clairement porté pour réaliser ce sujet !

jury-meilleure-galette-2017-2

Voilà, c’est tout. Bon appétit bien sûr… et rendez-vous l’année prochaine pour la version 2018 !

Commentaires

Waouh, mais c’est un travail phénoménal pour récupérer, puis goûter et noter chacune d’entre elles.

Je vis bien trop loin de toutes ces galettes pour espérer en goûter ne fusse qu’une mais je note ces adresses pour un prochain séjour parisien, j’imagine que ces pâtissiers doivent aussi assurer dans d’autres gâteaux.

Et je vais compenser en faisant la nôtre demain soir avec mon petit gars. Et elle aura un ingrédient magique qui rend chaque galette encore meilleure : elle sera faite avec amour ( par contre, je ne garanti pas qu’elle ne finisse pas brûlée ).

Répondre

Il paraît que c’est hyper simple à faire (si on ne s’embarque pas dans la confection de la pâte feuilletée). Tu confirmes ? J’ai bien envie de me lancer ! Enfin pas tout de suite, là j’ai eu ma dose en galettes :p

Très sympa cette dégustation, merci pour cette lecture. C’est bien d’avoir mis les prix, ça permet de voir que de payer le prix fort n’est pas toujours la garantie de la meilleure pâtisserie.

Répondre

Et de voir le delta entre telle ou telle galette ! Les prix vont quand même presque du simple au double.

Merci pour ce test. C’est vraiment sympa et en tout cas, cela donne très envie de goûter les galettes qui arrivent en tête de peloton. Et dis-nous, vous ne mangez pas entièrement toutes les galettes ? Sinon je comprends ton overdose de frangipane ;-)).

Répondre

Ahah non ! Là, on a essayé de faire le moins de gâchis possible, on a sauvé la moitié des galettes. Et pour ma part, je croquais quelques bouchées, mais pas plus : impossible de tenir la distance dans le cas contraire… !

Merci Deedee pour cette grille de lecture.
Je confirme que ce n est pas trop sorcier de reussir la frangipane. Moins facile de lui donner un aussi bel aspect extérieur que celle des pâtissiers.

Répondre

Oui, d’autant plus que les pâtissiers réalisent eux-mêmes la pâte feuilletée !

(On m’a expliqué hier ce qu »était un « tourneur », l’angoisse)

Quel travail :)!!!
Il est vrai que le nombre de galette ( et d’interprétations) est totalement dingue.

Je viens du sud ouest alors pour moi la galette c’est la couronne des rois à la fleur d’oranger avec les gros grains de sucre. Je commence à peine à me faire à la frangipane après 4ans et demi de vie à Paris… mais je me laisse tenter que par des versions revisitées (Yann couvreur – noisette, ou celle du Meurice noisette aussi). A voir qu’elle sera l’élue cette année? en plus de la couronne des rois du sud ouest de Cyril Lignac – le seul à la faire sur Paris il me semble (je ne parle pas de celle aux fruits confits qui est plus facile à trouver à Paris mais qui est encore autre chose ).

Répondre

Ah mais ça me tente trop ! Je connais et apprécie aussi la couronne aux fruits confis, mais je ne suis pas sûre d’avoir déjà goûté à celle dont tu parles. Merci pour la piste !

Ah mais moi je suis intéressée s’il vous plait, où sur Paris je peux trouver cette merveille de celle aux fruits confits dis la gourmande et à quel point!!! sinon Delphine je cours dès demain chez Des gâteaux et du pain pour régaler ma tribu samedi, je t’embrasse. Belle journée.

C’est top de lire un classement réalisé à l’aveugle. J’en ai l’eau à la bouche 😉

Répondre

C’est la seule garantie de l’indépendance 😉

Génial ! Ça donne envie d’aller tester toutes ces galettes (ou le top en tout cas) !

Mais cette année, je fais ma galette : après un cours chez Lenôtre je confirme, rien d’insurmontable, même s’il faut tout de même préparer une crème d’amandes et une crème patissière, mais quelques astuces pour un joli aspect (et aussi un méga bonus quand la pâte feuilletée est faite maison !). Et je note vos remarques sur le côté alcoolisé, la recette que nous avions préparée est plutôt riche en rhum également, je trouve que ça peut vite manquer de subtilité et tuer le goût de l’amande.

En revanche, j’ai une interrogation sur le classement : comment, avec un prix à la part identique et des notes d’aspect, feuilletage et fourrage bien inférieures, la galette de Cyril Lignac peut-elle avoir une note beaucoup plus élevée que celle de Yann Couvreur ?

Répondre

Je ne me relis pas : je voulais dire « comment … peut-elle avoir une note de rapport qualité-prix beaucoup plus élevée… ».
Enfin, je pinaille ! Merci pour ce test, même si j’imagine qu’il y plus désagréable comme activité… 😉

Ah non mais excellente remarque ! je vais reprendre les calculs (KILL ME)

Quel boulot !!! Je ne les connais pas toutes mais je suis assez fan de celle de Dalloyau, la frangipane est vraiment à mon goût. Et celle de Yann Couvreur m’a mis une grosse claque, elle est vraiment divine je trouve. Et j’aimais beaucoup aussi celle de Gontran Cherrier, surtout sa création différente chaque année (merveilleux souvenir d’une galette sarrasin et orange). Il ne me reste qu’à tester la number one, surtout si le classement se maintient ça doit être une valeur sûre !

Répondre

Oui, on voulait inclure celle de Gontran Cherrier mais la pâtisserie était fermée mercredi 🙁

Excellent cet article! J’aime beaucoup l’idée de ce classement , et je trouve qu’inclure un point pour le service est top!
J’entends souvent parler de la pâtisserie gagnante alors je pense que je vais aller tester ce qu’ils proposent!
Merci 🙂

http://vitalaurea.com

Répondre

Merci, parce qu’on s’en prend plein la tronche ici et là pour notre outrecuidance à avoir mis -1 pour un accueil lent…

Merci pour ce test, à l’occasion, j’essaierai la lauréate. Pour ma part, j’ai deux références retenues pour le caractère léger de leur feuilletage ainsi que leur fourrage au rhum ( et vanille pour la première). Ce sont les galettes de :
-Raoul Maeder (75017 / 75008)
-Boulangerie Pichard ( 75015 )
dont les prix par part sont autour de 4,5-5 euros ( en fait, chez pichard, elles sont vendues au poids me semble t il).
Découvertes sur un blog toujours en ligne mais plus alimenté : Raids-Patisseries

Répondre

Tu es la (le ?) deuxième à me parler de Pichard. Il va falloir que j’aille voir ça de plus près 🙂

Merci !

Oh la la bravo à vous pour ce classement du coup pas du tout influencée je vais aller tester cette fameuse galette des gâteaux et du pain.

Répondre

Bon appétit !

Bravo!!!! Superbe article et très belle initiative!!!
C’est vrai que parfois on va au plus prêt. On a une très bonne galette chez La vieille france dans le 19eme.
Bise

Répondre

Ps : décidément la rue des martyrs a de sublimes commerces de bouche…
Je me laisserais bien tenter par cette galette.

Répondre

Ah oui je te confirme, cette rue est une pépite pour les gastronomes ! Et oui, les galettes des boulangeries de quartier sont souvent délicieuses. On est gâtés en France 🙂

Beau dévouement ..! Quid des fèves, est-ce qu’il y en a qui mériteraient un petit bonus ? Belle année !

Répondre

Oui c’est vrai ! On pourrait. Avec les couronnes, aussi.. on ne va jamais s’en sortir :p

Bravo pour ce travail très pro et ce dévouement sérieux!
Les infos rapportées sont bien intéressantes.
Et pour l’année prochaine : un petit accord cidre ?

Répondre

Ahah comme ça on finit avec une cirrhose en plus :p

C’est tout comme on le fait à Lyon presque chaque année, et c’est une bonne technique et de bons critères , à l’aveugle celle de Michalak on est quand même obligés de la reconnaître, comme nous celle de Sève à Lyon, mais bon…. en tout cas très beau casting ! Bravo On attend Clotilde aussi à Lyon pour l’année prochaine 😉 😉

Répondre

Mais vous ne faites pas votre classement lyonnais cette année ?!

Et non Deedee c’était prévu le 5 et j’étais à Paris pour enregistrer la galette pour l’émission La Quotidienne c’est ballot et Clotilde était avec toi ….

Répondre

Arf… on avait calé les dispos du jury en fonction de celles de Clotilde, c’est ballot oui du coup ! (le 6 m’arrangeait plus, moi, égoistement :p )

La galette liberté que vous avez bien aimé a été réalisée par un jeune homme de 21 ans Valentin cariolet, un passionné…

Répondre

Absolument ! Un passionné archi doué.

Je voudrais vous invitez à tester notre galette de rois fait maison à A.Lacroix Pâtissier, 11 quai de Montebello, 75005. Nous sommes la nouvelle Patisserie et Salon de Thé sur rive gauche.

Répondre

Merci beaucoup, nous n’acceptons pas les invitations mais nous essayerons de passer pour découvrir votre galette ! Bon dimanche 🙂

Comment on fait pour faire partie du jury de l’année prochaine ?
😉

Répondre

Ahah, je crois qu’on va être obligés d’ouvrir des candidatures 😀

Merci pour ce classement, ça aide un peu pour mieux s »y retrouver dans cet océan de galettes toujours plus vaste d’années en années !

Cependant je suis un peu déçu de la justification du « -1 » pour la galette Liberté, se plaindre qu’ils soient débordés et de devoir faire la queue, je trouve ça limite limite, les pauvre, j’imagine bien qu’ils privilégient les clients sur place que ceux au téléphone pour commencer, et ensuite, début janvier, c’est normal que ça soit le branle-bas de combat, donc cela justifie la queue ! De même, ça fait perdre un temps fou d’accepter les paiements par téléphone, peu d’établissements le font, c’est un peu dure de leur en vouloir pour ça ! 🙂

Répondre

Oui, c’est un peu dur… mais c’est aussi quasi les seuls pour qui on a été confrontés à autant d’attente avec un accueil inexistant sur place. Et il nous semble important d’être les plus justes et transparents dans notre démarche, parce que l’accueil compte à notre sens autant que ce qu’on peut acheter sur place. C’est toujours difficile de noter, encore plus de sanctionner, c’est bien pour ça qu’on est 5 membres pour prendre des décisions collégiales !
Sur le paiement à distance, ce ne sont pas les seuls à ne pas l’accepter, clairement, mais beaucoup offrent ce service aux clients malgré tout : dans ce classement, par exemple, ils sont plus de la moitié.

Reste qu’ils ont super note à la fin quand même, avec le meilleur fourrage de toutes les galettes qu’on a testées : c’est bien ça qu’on retient !

Dommage que vous n’ayez pu déguster celle de Sebastien Degardin,j’ai beaucoup fréquenté sa patisserie lorsqu’il était installé dans le 12ème et honnêtement ses galettes sont divines ! Je suis un peu étonnée de votre commentaire sur l’accueîl mais peut-être ont-ils attrapé la grosse tête alors qu’ils étaient si sympas. Merci de ce comparatif intéressant.

Répondre

Vivant a NY j’aurai aime votre avis sur la maison KAYSER. Merci! et bonne galette les veinards….

Répondre

Pourquoi avoir délaissé 5 arrondissements de Paris ce n’était plus à 5 galettes près?

Répondre

Oublier la maison pichard.la meilleure galette de Paris et la plus vendue sur une boutique

Répondre

Ne pas comprendre le principe d’un choix.

Aha je suis fan de l’expérience mais euuuu, ca vous a couté une blinde pour faire cet article !!!! c’est la grnade mode la galette en ce moment tous les chefs s’y mettent, même à Végas Oo (a des tarifs juste hallucinants….) la galette le nouveau produit ultra rentable après la pizza ??

En tout cas j’ai pris plaisir à vous lire ! Merci

Répondre

Je confirme. Le prix a payer pour avoir un test indépendant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram