Conteuses et boites à histoires : le comparatif !

(Ah non, je n’ai pas menti quand j’ai dit qu’on vivait dans une annexe de magasin de jouets..! ^^)

C’est un fait : conteuses et boites à histoires explosent depuis quelques années sur le marché du divertissement des petits !

Il y en a pour tous les goûts, (presque) tous les budgets : à cartes, à personnages, à programmes pré-enregistrés… On peut divertir les petits, les apaiser, leur apprendre une ou deux choses au passage… bref, ces boites ont le vent en poupe et on le comprend !

Ici on en utilise plusieurs, elles font partie de notre quotidien et on y a recours très, très souvent, que ce soit à la maison ou en déplacement. 

A ce stade, il faut que je vous dise que mon fils de 3 ans ½ et ma fille de bientôt 2 ans n’ont jamais été mis devant un écran. Je n’en tire pas spécialement de fierté. Bien sûr, je le fais par conviction. Mais je dirais que jusqu’à présent, j’ai aussi eu la chance d’être suffisamment épaulée pour éviter d’y avoir recours. Car, ne nous leurrons pas, un enfant derrière un écran c’est souvent un parent qui tente désespérément d’avoir quelques minutes à lui pour étendre une machine, répondre à un mail, faire une démarche administrative bref, avoir 5 minutes d’autonomie…! 

Pour autant, j’apprécie vraiment qu’ils utilisent les boites à histoire. J’ai le sentiment que c’est mieux pour eux, que ça développe leur imagination, leur autonomie… entre autres. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez retrouver l’épisode dédié au match écrans vs boîtes à histoires de mon podcast ! 

Et pour l’heure, je me suis dit que ça pourrait vous être utile de vous proposer un résumé des points forts et faibles des conteuses qu’on utilise ici et qu’on a eu la chance de recevoir, via la famille ou via mon activité.

Zéééé parti !

Nota : cet article comprend des liens en affiliation. Ils sont signalés par un astérisque* 

La boîte à histoires la plus complète : Yoto

C’est la préférée des minus. Ma fille adore particulièrement la mini, elle s’endort souvent avec, avec une carte de musique douce. Je veille à ne pas en faire un incontournable, simplement pour éviter un drame potentiel si un jour elle n’a plus de batterie au moment du coucher, ou qu’on l’oublie en déplacement..!

Mon grand utilise volontiers la plus grande des deux, la Yoto Player, principalement parce que sa soeur accapare l’autre…! Ses cartes préférées :

Âge : de un an (le site indique 3 ans pour info mais ma fille s’en est servi assez vite) à 12 ans

Points forts :

    • Offre très complète
    • Evolutive
    • Inclus une radio et un mini journal qui permettent de
    • La robustesse, en particulier celle de la Yoto Player

Points faibles : 

    • Si on n’achète pas de cartes, on est vite limités malgré la radio et le mini journal.
    • La Yoto Player est un peu grosse et lourde, je lui préfère la mini
    • Le prix de la Yoto Player

Yoto Player* 99,99 euros et Yoto Mini* 69,99 euros

*Les deux ont été offertes par la marque 

La conteuse la plus intuitive : Conteuse Joyeuse

Elle est robuste, légère, intuitive : la Conteuse Joyeuse est l’une des boites à histoires la plus facile à appréhender par les touts-petits … plus que par leurs parents d’ailleurs ! On a un peu galéré à la prendre en main et à venir à bout de toutes ses fonctionnalités, plus que les deux minus qui l’utilisent encore fréquemment !

Âge : de un an (la marque indique à partir de la naissance mais pour moi, ce n’est pas avant au moins 6 mois, et encore) à 6 ans

Points forts : 

    • Facile à prendre en main dès le plus jeune âge : son fonctionnement a été inspiré par les gestes réflexes des bébés, secouer, agiter et tapoter
    • Bonne diversité des programmes proposés (des comptines, des histoires, des bruits doux…)
    • Possibilité d’enregistrer sa propre histoire avec sa voix
    • Ultra robuste

Points faibles : 

    • Fonctionnement un peu compliqué pour les adultes…!

Conteuse Joyeuse*, 79,90 euros. 

Il existe aussi une version pour les deux ans et plus, la Conteuse Merveilleuse*, 109,35 euros

*Conteuse Joyeuse offerte par la marque 

La boite à musique la plus zen : Mon Petit Morphée

Elle est jolie, facile à prendre en main et à manipuler, j’aime beaucoup les propositions enregistrées et pourtant… c’est celle qui est la moins utilisée ici ! Pas qu’ils ne l’utilisent jamais ni ne l’aiment pas, juste, ils s’y intéressent moins que la Yoto par exemple. Du moins pour le moment.

Reste qu’elle est très utile notamment pour mettre un fond musical apaisant !

Âge : de 3 à 10 ans

Points forts : 

    • Mon Petit Morphée a été pensée par des professionnels de la relaxation et du sommeil de l’enfant
    • Histoires, musique, « voyages médidatifs », sons de la nature… elle contient 192 contenus différents
    • Très apaisante (peut être un chouïa trop !)

Points faibles : 

    • Contenu pas évolutif

Mon Petit Morphée*, 79,95 euros 

La boite à histoires la plus courante : la lunii, Ma Fabrique à Histoires

La marraine de notre fils la lui a offerte pour son premier anniversaire. C’était un peu tôt, même si on était ravis de l’avoir tant sa réputation la précède !

Aujourd’hui, à 3 ans 1/2, mon fils l’utilise encore peu. S’il adore sélectionner les personnages et les histoires, il a encore un peu de mal à rester attentif lorsque l’histoire se déroule. C’est une boîte à histoire sûrement plus utile à partir de 4-5 ans.

Âge : à partir de 4 ans (même s’il est indiqué 3 ans sur le site et même si mon expérience n’est pas forcément universelle !) et jusqu’à 7 ans

Points forts : 

    • Très facile à prendre en main grâce aux fonctionnalités simples et réduites
    • Possibilité d’acheter d’autres histoires et d’enregistrer ses propres histoires
    • Possibilité de souscrire à un abonnement pour encore plus d’histoires
    • Offre de reprise de la Lunii contre le baladeur FLAM* (celle qui vient après pour les 7 – 11 ans) intéressante

Points faibles : 

    • Assez fragile (pas de protection disponible)
    • Service client pas forcément à la hauteur si j’en crois plusieurs amis

Ma Fabrique à Histoires, Lunii*, 64,90 euros 

 

Les boîtes à histoires que je n’ai pas testées et qui me font envie :

  • La Conteuse à émotions de HoomKid* : peut être plus vite limitée (96 histoires) mais les émotions étant un tel dossier, pourquoi pas !
  • Bookinou* : le concept de compatibilité avec tous les livres et d’enregistrement des histoires avec sa propre voix me donne clairement envie de tester !
  • Bugali* : c’est une console de lecture interactive. Bien sûr, il faut acheter les livres compatibles et ça représente de ce fait un certain coût… mais j’aime beaucoup cette idée de rendre un livre intéractif

 

Voilà, j’espère avoir pu vous éclairer un chouïa sur ce sujet des conteuses et boites à histoires ! Evidemment, ceci est le fruit de mon expérience personnelle et donc, relative 🙂

Commentaire

Bonjour, j’ai la yo-yo, et deux enfants (3,5 ans et 18mois), est ce que tu aurais des cartes à conseiller qui ont bien plu chez toi ? Merci pour cet article

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *