Avec le temps va tout s’en va… !

Illustration Mademoiselle Oup’s

Mazette…. si Mademoiselle Oup’s savait combien son illustration me parle !

Je repensais à cette période bénie où j’étais gaulée comme une naïade pas plus tard qu’hier. En m’enfilant une troisième rangée de chocolat. Noir. Parce que le chocolat noir fait moins grossir que le chocolat au lait… on y croit !

Oui, à 15 ans et après une période moins… gracieuse, dirons-nous, on peut dire que j’étais tankée. Je me souviens en particulier de cet été en Allemagne. Il faisait horriblement chaud, et dans ce village où nous étions, le lieu incontournable était un immense bassin façon piscine. Tous les djeuns s’y donnaient rendez-vous qui pour se rafraichir, qui pour mater de la donzelle… Et laissez moi vous dire que côté rinçage d’œil, le djeuns local n’avait rien à envier à notre djeuns national !

Je me souviens de l’épreuve que représentait pour moi ces crochets par la piscine. Car pour atteindre le Graal du rafraîchissement, il fallait bien affronter les regards desdits djeuns, donc… Loin de retirer cette fierté que j’aurais pu et du avoir alors, je me souviens de ce corps que je trouvais à tort trop gros, trop mou, trop court, trop petit, trop tout, en somme. La bonne blague… Si j’avais su que ce corps aurait tôt fait de subir les outrages du temps en se fanant lentement, mais trèèèèèès sûrement… je peux vous dire que j’aurais passé ma vie à poil !

Heureusement, mère nature la truie – comme dirait la fille la plus drôle de la blogosphère – est accommodante : avec le temps va qui s’en va, mon corps se fane, donc.. Mais je l’accepte paradoxalement de mieux en mieux.

Faut-il s’en réjouir ?!

Commentaires

Hi hi, tout pareil ! Rien qu’entre 20 et 28 ans, la cata ! Je revoyais justement il y a peu les photos de mes vacances 98 sur la plage, hum… :’-( Allez, ce soir je vais courir !!!

Répondre

Je crois qu’on sera plus d’une a aller courir ce soir ! Merci pour la motivation…

Mais le phénomène est un cercle vicieux… A 18 ans j’étais tombée sur des photos de mes vacances à 15 ans, puis finalement à 24 ans, les photos de mes 18 ans paraissaient très bien… …

Répondre

à 30 ans ça continue vos histoires ?!
C’est bien un truc de filles ça : "Je suis moche non?" comme quand tu demandes à la maternelle si ton dessin il est beau et que bien sur on te répond "Oh non!" sinon tu te sens prêt à rouler la torgnole…
Bonne journée toute en complexe 😉
Clèm.

Répondre

Pour ce qui est de la fille LA PLUS DRÔLE DU NET on est complètement d’accord, il y a Fanette aussi mais elle commence à parler politique sur le Post et puis il y a toi 😉
Clèm

Répondre

Coucou Deedee,
encore un sujet d’actualité de fifille. Et moi je crie victoire car je rentre toujours et encore dans mes robettes et jupettes de quand j’avais 15 ans. Testé hier et validé par ma môman. Pour fêter cette prouesse et remercier ce corps qui est le mien et que j’adore, je pense même porter de nouveau une ou deux fringues de cette belle époque, histoire de me dire que j’ai encore … 29 ans =)N’est-ce pas magnifique

Répondre

Exactement pareil. Quand je revois les photos de mes 18 ans, je me trouve très bien alors que je complexais à mort. Maintenant, je rase les murs et fonce à l"aqua gym.

Répondre

Pour mes 20 ans, j’étais la plus ronde (pour pas dire grosse…) de ma bande de copines. Pour mes 30 ans j’étais, et de loin, la plus mince ! Et si je ne rentre, toujours pas, dans les jeans de mes 20 ans … c’est parce qu’ils sont définitivement trop grands ! Bref, mes 20 ans (ça marche aussi pour mes 16 ans, mes 18 etc.) je ne les regrette mais alors PAS DU TOUUUUT !!!

Répondre

Le trentaine, c’est traître. D’un côté on se sent super bien, super femme, on prend un pied dingue à l’idée qu’on ressemble enfin (intérieur comme extérieur) à une femme une vraie, et d’un autre côté quand on a un bobo c’est un vrai bobo qu’on a plus de mal à faire partir, les kilos en trop que l’on faisait partir en deux semaines et bien ils ne partent plus, et j’en passe.
Mais en gros (c’est le cas de le dire) c’est quand même bien la trentaine !
Bisous

Répondre

"comme quand tu demandes à la maternelle si ton dessin il est beau et que bien sur on te répond "Oh non!" sinon tu te sens prêt à rouler la torgnole…"

euuuuuuuuuuh je crois que cette personne n’a pas fréquenté une maternelle depuis longtemps, en ce qui concerne ma fille elle ne me demande pas si son dessin est beau mais si je l’aime car elle l’a fait pour moi.

je pense aussi que ce "Monsieur" devrait changer de fréquentations car manifestement les "femmes" qu’ils fréquentent ont encore beaucoup de choses à apprendre.

Sur ce, je retourne à mes affaires de trentenaire (qui s’auume)

Répondre

Dis donc Deedee, tu ne te fanes quand même pas à 30ans ! En tout cas je ne trouve pas ! Même si l’on a plus le corps que l’on avait à 15ans, on le connait mieux et sait ce qui lui va…
Mais c’est vrai que moi non plus je ne pense pas en avoir assez profité ado quand j’étais une brindille !

Répondre

Si si si, on se fane, lentement, mais on se fane… C’est ainsi !

L’adolescente refusant la piscine. Ca rassure, on y est toutes passées par là. Qu’est ce qu’on peu être bête à cet age là… Très sympa le strip de Mademoiselle Oup’s et tellement vrai !

Répondre

Après 2 grossesses, je peux te dire que mon corps est sacrément fané même si paradoxalement, je fais toujours le même poids qu’à 15 ans … C’est juste réparti autrement, moins ferme aussi, beaucoup moins ferme …
Et mes seins… OMG! Après 2 allaitements, je ne les reconnais presque plus.
Malgré tout, je l’accepte comme ça avec peut-être moins de complexe qu’à 15 ans 🙂

Répondre

Mais t’es encore gaulée comme une naiade, mais oui madame !
Bisous

Répondre

Tss tss, je ne vais plus à la plage avec toi, ça n’est pas bon pour le moral ! 😉

Tout pareil !!!
Et dire que je n’osais même pas le bikini à l’époque parce que je ne me trouvais pas parfaite alors que, aujourd’hui, entre la cica de césarienne et les gentils bourrelets, je me dis "pourquoi ? mais pourquoi je n’en ai pas profité quand je pouvais ????"
le pire, c’est que ma maman m’avait prévenue… 😉

Répondre

Bonjour Deedee,
c’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog même si je le lis depuis … au moins 2 ans ! Suis une timide moâ !

Ce que tu dis est tellement vrai.
On se serai éviter des pulls noués autour de la taille pour cacher les fesses si on avait pu réaliser à l’époque comment oà 15 ans on avait des corps de sylphide !
Pfff surtout pour moi actuellement à 6 mois et demi de grossesse… je suis carrément nostalgique !

Répondre

Rhoooo n’hésite pas à laisser à nouveau un commentaire… et bienvenue, alors !

Les pulls noués à la taille… Ah la la, que de souvenirs !

Moi c’est l’inverse, je suis plus mince à 25 qu’à 20 ans, tant mieux 🙂 On va dit que j’ai eu la période "ingrate" de l’adolescence un peu tard !
Bises

Répondre

Vous inquietez pas les filles, nous les garçons, on évolue en même temps que votre corps. Personnellement, j’ai beaucoup plus d’attirance pour le fruit mûr que la jeune fille en fleur. Des petites fesses rebondies, une poitrine bien formée, et un peu de brioche, tout ce qu’il faut pour ne pas sentir les os…

Par contre moi, il falloir que je retourne faire du sport, parce qu’il me faut le minimum vital de muscle.

Répondre

En ce qui me concerne, les grossesses m’ont faite maigrir (vas comprendre…), du coup, les p’tits pantalons, ils rentrent tout seuls… En revanche, question muscles, ben, ça a fondu aussi…

Répondre

Tiens, c’est marrant, ma mère aussi a maigri après chaque grossesse et sans rien faire de particulier… Avec un peu de chance, je tiendrai d’elle à ce niveau là !

Je lis ce blog depuis un moment mais je ne m’étais pas encore aventurée à poster un commentaire.
Je me reconnais totalement dans l’illustration de Mademoiselle Oup’s et l’article de Deedee. On complexe à 15 ans alors qu’on était ultra mince, et c’est quand dix ans plus tard, on ne rentre plus dans ses jeans taille 34 qu’on se rend compte qu’on avait tort de complexer…

Répondre

Il faut se dire qu’à 30 ans on est bien mieux que ce qu’on sera à 70 et en profiter maintenant ^^

Répondre

Maintenant que tu en parles c’est vrai que je me souviens d’avoir eu un coup de mou vers 30 ans… le bide en particulier (mais c’était quoi ce ventre là ? d’ou sortait-il ???).
Mais, mais, mais… la quarantaine rayonnante étant ce qu’elle est je vous le dit les filles : je n’ai pas le souvenir d’avoir autant aimé mon corps qu’aujourd’hui !!!!! Juste une petite dizaine à tirer 🙂

Répondre

De là à dire que j’ai hâte d’avoir 40 ans …! 🙂

Tu ne peux pas écrire ça après le retour des vacances ! On est toujours plus mince à la fin de l’été…

Répondre

Moui… sauf qu’en ce qui me concerne, je me lâche GRAVE depuis que je sais qu’il va se passer un certain temps, pour ne pas dire un temps certain, avant le prochain maillot…!

Tout pareil que Polenn, plus mince aujourd’hui qu’au temps lointain de chez jadis 😉

Par contre, cela pose un vrai problème : toute fière qu’on est de pouvoir encore enfiler ses tenues d’écolières, on se retrouve
(a) à se faire courser dans la rue par des japonais en rupture de saké en folie…
(b) à exhiber des tenues effrayantes, témoins de tous nos errements et nos erreurs d’adolescentes

hi hi hi !!!

ps : de toutes façons, on n’est jamais contentes ! 😉

Répondre

Jamais contente, c’est clair !

Eh bien moi à 20 ans je me trouvais trop grosse…48-49 kg pour 1m65..taille oscillant entre le 34-36. A manger des pizzas,des frites, du gras…..bon ok 2 heures de sport par jour…16 ans plus tard…un bon 64 kg taille 40-42 à ne manger que des salades, bon plus de sport mes loulous m’epuisent trop…Je pleures en regardant mes photos comment ai-je oser penser un seul instant être grosse…Grrr Ce que je déteste par dessus tout c’est la nutritionniste qui me dit " non pas de régime, vous êtes dans la norme IMC" d’accord pe…..mais j’ai 15 kilos en trop alors ton IMC de Merdoum il déconne…

Répondre

Je l’aime bien ce billet, il est super bien écrit et on s’y retrouve, au bord de cette piscine avec les crétins libidineux qui font peur aux jeunes filles… Merci pour le clin d’oeil et merci aussi pour ton si gentil commentaire hier…

Répondre

Crétins libidineux…. C’est le mot, en effet ! La morale de cette histoire, c’est que les mecs sont des connards qui complexent toutes les filles. Non ?! 😉

16 ans, j’acceptais bien mon corps… c’est après que c’est parti en cacahuète… Jusqu’à il y a un an (23 ans donc), ou mon corps et moi, on s’entend assez bien.
La prochaine étape, c’est le corps après bébé je suppose.

Répondre

Je préfère même pas y penser !

Ca me rappelle une discussion ce billet !
Pour les mecs je trouve que c’est un peu différent, moi je me préfère aujourd’hui qu’à mes 15 ans vraiment…mais bon l’age n’épargne pas non plus…

Répondre

Pffff oui, j’en parle à tout le monde, moi, ça m’aide à digérer 🙂

même si actuellement j’aimerais bien perdre quelques kilos, je n’envie pas mon corps de mes 15 ans : pas de forme, trop maigrichonne. Non merci! En tout cas, ton billet est joliment écrit

Répondre

C’est tellement vrai – j’ai ressorti la semaine dernière de vieilles photos, dire que je me trouvais grosse !!! Aujourd’hui après une période enrobée autour de 30 ans, à presque 40 je suis à 2 kg de mon poids de djeuns ! Par contre ma fille qui entre dans l’adolescence se trouve trop grosse. Dimanche dernier comme preuve, elle a attrapé sa peau au dessus de ses genoux pour me montrer le gras – J’ai eu beau lui expliquer que sans cette peau elle ne pourrait pas plier les jambes rien n’y a fait (pour info elle fait 1.70 pour 48 kg)-

Répondre

Répondre à MissBrownie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nullam lectus commodo venenatis, ipsum libero sit Aliquam id