De la science des titres ronflants

dessin Voutch

S’il y a bien une chose qui me fait marrer dans le joli monde de l’entreprise, c’est bien les titres que l’on distribue à tout va.

Si on regarde un peu, c’est bien simple, tout le monde est « responsable de », « chef de projet », « chargé de mission », etc. etc. Le must étant la petite entreprise où le Président travaille avec le Directeur Général et le Directeur Général associé, et puis… c’est tout.

Pour être considéré professionnellement parlant, il faut impérativement un titre qui claque, un titre qui en jette et qui dit combien vous êtes indispensable… En ces temps de crises, vous me direz, il vaut mieux s’en persuader !

Tout cela donne évidemment des situations assez cocasses : des chefs qui rencontrent d’autres chefs mais qui in fine, ne prennent surtout pas quelque décision que ce soit, des cadres qui n’encadrent qu’eux même, et encore, des responsables qui gèrent la gestion de leur emails, et c’est déjà pas mal.

Et ce n’est pas moi, responsable éditoriale, qui vous dirais le contraire… !

A votre avis, je suggère à mon mââââri d’apposer la mention « C.E.O. » sur ses nouvelles cartes de visites d’auto-entrepreneur ?!

Partager l'article

Commentaires

Ah ah, moi j’ai vécu ça l’année dernière, juste après les gros scandales financiers…ma boîte ne pouvais pas augmenter les salaires, alors pour compenser, elle a distribué des titres! Et le pire c’est que ça fonctionne, les gens aiment pouvoir dégainer leur carte de visite et en mettre plein la vue! Je pense que ton maaaaari mérite minimum le titre de chief of the world!

Répondre

Et bien mon "titre" à moi il fait peur et il fait qu’à chaque fois que je le prononce j’ai droit à une grimace ou à un "aaaaaaaaaaaaaeeeeeeuuuuuuuuhhh"….. bon vendredi……….!!!!!

Répondre

Comme toi, ces titres ronflants qui n’impressionnent que ceux qui les portent me font bien rire… (j’exclus bien sûr les "vrais" PDG et autres pontes).
Moi j’aime dire que je suis employée… en général ça calme. Pas que je sois gênée de mon job, bien au contraire, mais pas besoin de me mettre sur un piédestal.

Répondre

Moi ce que je trouve compliqué c’est de se donner un titre à soi-même quand on est free-lance… Ou on y va à fond et on risque de passer pour une fille très prétentieuse, ou on est timide et on peut passer à côté de jolies opportunités. Bref, rien que pour ça, j’aimerais parfois avoir un patron qui proclame haut et fort ce que je suis (ou censée être!)…

Répondre

Ça me rappelle des discutions animées avec mes chefs qui n’aimaient pas que je me présente aux clients en disant que j’étais juste un employé. Les super titres, si y’a pas le salaire avec, ça ne sert à rien. Après, je suis peut-être trop pragmatique.

Répondre

Le titre que je préfère, c’est "responsable du développement", je trouve ça hyper parlant !!

Répondre

oui c’est tellement vrai !
tout le monde veut etre "chef de " quelquechose ou "responsable de" quelque chose.

La perchée, CEO de percheesurmabranche.fr. Responsable editoriale, chef de projet tri des commentaires, directeur de publication bloguesque.

Répondre

LOL
Y aussi l’effet inverse. Moije suis secrétaire de rédaction,et les gens me prennent souvent plus pour une assistante qu’une journaliste 🙁

Répondre

Dans ma corporation on a le très joli titre "chargé de mission" Ou comment renommer le "placard à balai"!

Répondre

J’ai souvent remarqué que mon ancien "titre", responsable de…, était surtout parfait pour rappeler que j’étais responsable de toutes les conneries qui se passaient dans mon service. Jamais de son bon fonctionnement :-s
Je remarque maintenant que mon nouveau "job" a les responsabilités les plus démentes mais que personne ne lui donne un titre ronflant. On l’appelle juste "maman" celui-là 😉
(Bien sûr, c’est un clin d’oeil à prendre au degré xyz en ce vendredi matin) 🙂
Bon week-end !!!!!

Répondre

D’abord merci pour ton blog( c’est mon premier com’) et ton humour un peu "incisif", j’adoooore.
Mon maaaari à moi a un poste à "responsabilité",le boulot et le salaire qui va bien. On a donc l’habitude de "fréquenter" pas mal de gens très"bien"( enfin vous voyez le genre : gros poste,gros salaire).
Là où ça devient drôle c’est lorsque j’annonce "mon titre" : Maman au foyer, en général ça ça laisse un blanc …..

Répondre

Les cartes de visite sans titre m’impressionne le plus ? J’ai connu quelqu’un qui préférait les donner comme ça. Une belle carte de visite, avec "Le" papier, "La" police qu’il faut et juste le nécessaire son nom et ses coordonnées (mais de toutes façons pas besoin de plus, il était connu !!! La classe, non ? ;-))

Répondre

Je suis responsable de moi même et c’est déjà pas mal lol, les titres ronflants j’en connais un pas mal Chef de projet évenements éphémères junior ( c’est mignon, non?)

Répondre

L’une de mes amies, directrice d’une agence de pub, adore pendant les dîners très "France du haut" dire qu’elle est coiffeuse et partir à fond sur les bénéfices comparés de la permanente et du brushing lisse. En général, personne ne lui parle plus au bout de 2 minutes.

Répondre

AH mais attention! Moi je suis PDG. De ma chaise, mon bureau, mon scanner et mon mac. ça fait pas mal de monde à gérer.

Répondre

Ma boss, elle est "Cheffe de la direction juridique et adjointe au chef de service". La classe, non? Sa carte de visite est pleine à craquer. Et en Suisse, on ne dit pas "secrétaire" mais "employée administrative". Vivement le week-end!

Répondre

Le dessin est genial! J’aime beaucoup. Bon moi je pense me mettre directrice générale productrice editrice de mes illustration. Après faut que je trouve une carte de visite assez grande pour tout mettre dedans..:)

Répondre

Ben oui c’est Voutch, quand même 😉

Le cadre qui n’encadre que lui même : c’est la première chose à laquelle j’ai songé !

Perso j’encadre des personnes et je suis… employée. 😀

Répondre

Justement Voutch sort ces jours-ci un album sur le Monde merveilleux de l’entreprise…

Répondre

Je viens de voir ça ! Je vais me précipiter dès ce soir dans ma librairie préférée.

Ha ha !! Quand j’ai découvert que j’étais "chef de projet" chez l’oréal je n’étais pas peu fière, j’étais chef quoi !!
Après quand j’ai découvert que ça voulait surtout dire bonne à tout faire et esclave j’ai moins fait la maline 😛

Répondre

Tellement vrai… Moi mon titre ronflant c’est "chef de projet bébé", ou "chargée de mission tétées, couches, bains et câlins"… Ca claque quand même non?
Et je confirme le commentaire de Solène: j’ai lu le nouvel album à la F–C, il se dévore en 10 minutes, et c’est assez bon. Sans complaisance. Mais on rigole bien.

Répondre

En France, on le sait bien, tout un chacun est Président … de je ne sais quoi mais c’est ainsi ! Ca m’a toujours fait sourire et le comble c’est que depuis quelques années, moi aussi j’ai le droit à du "Madame le (ou la) Président(e) sans l’avoir recherché mais sans pouvoir y échapper.

Répondre

Ah bah je pensais suggérer la même chose à mon mari également auto-entrepreneur…
Moi je suis Directrice de Clientèle, j’aime ce titre un peu pompeux. En même temps au service pub on est que 2, la directrice de publicité et moi-même…
Mais j’aime bien ce genre d’étiquette bien Française. Parfois elle nous agace, souvent elle nous donne confiance en nous !
A tchao Mme la Responsable éditoriale web…

Répondre

Dans mon service on est plus que deux, ma collègue est "directrice de clientèle". Sauf qu’elle gère un client et moi tous les autres, et que bien qu’elle soit au dessus hiérarchiquement je m’auto-gère et je fais plus de choses (et d’heures !) qu’elle. J’ai pas tout compris.

Répondre

Dans la boîte où bosse mon homme, ils sont tous chefs de projet. Ça le fait bien rire 😀

Moi je ne suis qu’assistante, et alors? Cela me convient très bien.

Répondre

A l’époque ou je bossais à Hong Kong, ils étaient tous Managing director…en gros manager de nada…

Répondre

j’entends bien que ce problème semble être inhérent au privé…et bien non la fonction publique regorge de titres sans fonction, je prends pour exemple celui qui n’a pas de diplôme de cadre (oui il faut un diplôme…) s’appelle le "faisant fonction de cadre", les mêmes responsabilités mais une paie moindre…récement une cadre s’est vue propulsée au titre de "Cadre supérieure coordinateur" personne ne sait quelles sont ses attributions ni que ce métier n’existe pas…mieux vaut en rire !

Répondre

A une époque pas si lointaine, j’avais le titre de "responsable d’exploitation" (informatique) d’où un jour la discussion suivante sur un coin de bar :

– Et tu fais quoi dans la vie ?
– Je suis responsable d’exploitation.
– Ah bon ? Combien d’hectares ?

Depuis j’ai changé un peu : je suis désormais "manager de crise". J’ai désormais droit à :

– Et tu fais quoi dans la vie ?
– Je suis manager de crise.
– Ah bon ? C’est toi qui vire les gens ?

Carte de visite de m…

Répondre

C’est pour mettre formes, pour parler bien aux gens et aussi pour les aveugler, pour cacher la vérité.

Répondre

moi qui te prenais pour une bête RC… dorénavant je te vouvoie !

Répondre

Tu peux ! Je n’en attendais pas moins de toi 😉

Hé hé ! Quant à moi je suis "assistante", sinon ça ferait trop comprendre à nos interlocuteurs qu’il y a décidément énormément de stagiaires dans la boite..?

Répondre

qu’on ne me derange pas, contactez ma secretaire

Répondre

Répondre à Laurent, CEO Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donec luctus diam mattis Praesent nunc libero sit Curabitur