De la vieillesse

C’est drôle de voir à quel point trois mots jetés avec désinvolture au milieu d’un billet peuvent déchaîner les passions.

En début de semaine, j’évoquais l’idée de me renseigner sur les injections d’acide hyaluronique pour estomper les marques que le temps qui passe imprime sur mon visage. Parce que vieillir ne me plaît pas. Oh que non ! Je suis peut être victime d’une société qui juge avant tout sur l’apparence, je l’admets. Mais les traits que prend mon visage petit à petit ne me plaisent pas. Je n’aime pas mes rides d’expression. Je n’aime pas ma peau moins ferme, moins belle. Je n’aime pas mon teint facilement brouillé, mes cernes plus marqués, les 4 jours que je mets à me remettre d’une soirée un poil arrosée et tout le tintouin.

Oh, je sais bien que tout cela est totalement inéluctable et que j’ai intérêt à m’y faire, rapport que les choses ne vont pas aller en s’arrangeant, loin s’en faut. Et je vous rassure, la question ne m’obnubile pas encore totalement. Mais c’est ainsi : vieillir, pour moi, signifie avancer petit à petit vers la putréfaction, la mort. Vieillir, pour moi (j’insiste !), c’est pourrir. Lentement, certes, mais sûrement. Et si je jugeais hier très sévèrement du haut de ma gueule enfarinée de gamine ces femmes qui succombent à la « triche », quelle que soit sa forme, je suis beaucoup, beaucoup moins véhémente aujourd’hui.

De là à dire que je succomberais moi même à l’une de ces techniques, c’est encore autre chose… rapport que je ne suis pas exactement une adepte du « souffrir pour être belle ».

Mais oui, indéniablement, j’exprime ici ou ailleurs mon entrée redoutée dans le clan des fripées. Avec humour et dérision le plus souvent puisque c’est ainsi, je suis du genre désespérément positive, comme fille. Ce qui n’empêche pas que oui, pour une fois, je m’inscris en faux contre ces beaux discours lisses qui vantent ces vieilles femmes « tellement jolies, parce que les rides, c’est la vie, c’est l’histoire, c’est la personnalité qui s’exprime ». Sans déconner…! Certains de mes aînés sont beaux pour plein de raisons et détiennent mille richesses que j’envie. Pas leurs rides.

Alors ? Alors, je sais que la question est sensible et je pousse le bouchon ici et aujourd’hui un peu loin (Maurice !) volontairement. Mais  je suis surprise de la véhémence des propos tenus dans ces mails que j’ai reçu depuis mardi et qui rebondissaient sur ma mini phrase à base d’acide hyaluronique. Mails dans lesquels, en substance, on me donne des leçons de vie. « Il faut se contenter de la vie qui est là » me dit-on, avant d’ajouter que je suis « tellement plus grande que ça », « plus intéressante en étant moi-même », et que je souffre sûrement du « syndrome de la S.F.P », traduire la « Super Femme Parfaite ». Avant de m’asséner qu’au lieu d’être « obnubilée par la vieillesse », je devrais plutôt penser à ces personnes qui « espèrent vieillir », dixit une jeune femme atteinte d’un cancer. Non, vous ne rêvez pas.

Comme si je ne savais pas ce qu’est, de fait, la maladie.

Comme si refuser de vieillir signifiait forcément être inconséquente, superficielle, décérébrée (blogueuse mode, quoi !)

Comme si profiter de la vie et vieillir étaient forcément deux choses incompatibles.

Bien vieillir, c’est aussi s’aimer suffisamment pour subir les assauts du temps sans flancher. Et comme je l’ai écrit à l’une de celles qui m’a envoyé un mail, s’aimer, c’est certes, s’accepter, mais l’acceptation peut s’assortir, justement, de petits coups de pouce pour rendre notre marche inéluctable vers la putréfaction moins difficile. Et en ce qui me concerne, je ne vois pas en quoi avoir recours à certaines techniques est forcément condamnable, ou forcément incompatible avec l’idée de profiter de la vie et s’accepter.

Je crois en fin de compte que comme souvent, j’ai du mal avec les donneurs de leçons. Je veux bien débattre sur l’idée de la vieillesse, mais m’entendre dire que je suis rien qu’une pauvre meuf parce que je n’accepte pas de pourrir gaiement et sans tenter quoi que ce soit pour rendre cette peine moins difficile, pardon, mais ça me gonfle.

Je vous laisse, je vais faire mon Botox. Nannn, j’déconne, pas la peine de m’envoyer un mail !

Commentaires

C’est la première fois que je laisse un message mais laisse tomber tout ça!tu as le droit d’avoir envie d’utiliser ttes ses techniques:chacun à sa propre vérité,envie,liberté…tes propos de la dernière fois sur les injections n’avaient rien de dérangeants et outranciers.
Et puis pour te lire depuis qques tps maintenant,je ne suis pas sure que tu sois une fille superficielle.
Bonne journée à toi.

Répondre

C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire. Merci !

bien dit!
En tout cas merci Deedee pour ce blog que je lis tous les jours!

Répondre

Merci à toi Lizzie 🙂

Alors, ma chère Deedee, je vias essayer de ne pas être trop longue 😉 Je te comprends, tellement, tellement. Ne jouons pas les hypocrites, on y a toutes songé (et passé 36, j’te jure c’est encore autre chose et pas qu’au niveau du visage, mais bon, passons)… Je l’avoue ici, j’y ai songé très très très fortement. Puis, par chance, une copine mariée à un chirurgien esthétique (qui entre nous, l’a obligée a une césarienne car il ne voulait pas « abîmer sa boîte à joujoux » !!!, te situer le gars), nous aovns le même âge et aujourd’hui après 3 ans, je ne la reconnais plus vraiment. Pour qui l’a verrait une première fois elle est très jolie, mais ce n’est plus elle… T’imagines dans 10, 20, 30 ? Je sais que c’est mettre le doigt dans un engrenage tourbillonant . impossible d’en ressortir. Comment s’habituer à ce front lissse qui d’un coup redevient frippé. Dans une des itw que j’ai faites de Sophie Fontanel, elle disait que les rides était ce par quoi elle entrait en contact avec la personne. Je crois que nous, les filles qui bossons dans les magazines DEVONS, justement maintenir le cap et ne pas céder… Pas avant un certain âge (et c’est lé que le bât blesse, quand démarrer ou pas, évidemment). Ma mère a 63 ans, bon elle fait du yoga, jeûne, ne boit pas , ne fume pas, fait gaffe à sa ligne qu’elle a très très fine et du coup, elle fait plus jeune. Nous sommes jeunes dans l’énergie que nous dégageons, dans notre silhouette, dans notre attitude. J’ai croisé Catherine Deneuve (vais en faire un post d’ailleurs un de ces 4) et j’ai vu une grosse dame vieille dont le visage n’est pas en adéquation avec son corps. Françoise Hardy, voilà une qui vieillit sacrément bien. Je reste pour les injections au front qui je pense, ne modifient pas l’aspect du visage. Mais… toujours ce fichu mais. et tu vois après t’avoir pondu une tartine, je ne sais pas si un jour, peut-être. Même si je me bats avec véhémence contre cette idée, je n’affirme rien. Mais je constate sur les autres, que les ravages du temps, avec les ans, sont bien moins pathétiques que ceux de l’acide machinchose…
Pardon pour cette diatribe matinale, mais le sujet me passionne…
des bises

Répondre

Ne t’excuse pas : j’ai moi même pondu une diatribe en guise de billet, j’aurais beau jeu de te jeter la pierre (Pierre !).

Je suis pleinement d’accord avec toi. Et après, je me dis aussi que si Catherine Deneuve se sent bien avec son visage lifté au delà du raisonnable et qui ne correspond plus à son corps…. c’est choquant .. Pour les autres ! Mais pour elle ? Si elle est mieux comme ça ? Plus épanouie ?

Qu’on ne souhaite pas la même chose pour soi, c’est un fait. Mais finalement, chacun fait bien ce qu’il estime être bon pour lui.

Votre phrase  » bien vieillir, c’est s »aimer suffisamment pour ne pas flancher », est profondément juste, il s’agit de conserver,et restaurer l’estime de soi, et non de sombrer dans une quête narcissique désespérée.
A titre personnel et professionnel, je partage votre point de vue…

Répondre

« et non de sombrer dans une quête narcissique désespérée. ». Exactement. Tout est question d’équilibre, de quête de soi.

Merci pour ces propos !

CHACUN fait ce qu il a envie de sa vie le tout est de faire la chirurgie esth a petite dose 😉
courage dur dur les premieres rides

Répondre

Merci ma jolie !

J’en reviens jamais de comment certains donnent des leçons de vie et des jugements à des personnes à ce point, qu’il ne connaissent même pas en plus.
Chacun est libre de disposer de son corps tout comme chacun à sa propre réaction face au temps qui passe.
Il n’y a pas d’égalité, ni dans les effets du temps, ni dans la façon de les aborder, de les accepter ou non.
Et je suis entièrement d’accord, si il y a des effets qui peuvent apporter du charme, de la prestance, ou autre, il y en d’autres qui ne sont, et ne seront que moches, pour qui que ce soit.

Et au fait de cantonner cela à une catégorie de personnes (pour ne pas dire de femmes, parce que c’est bien connu, il n’y a que les femmes que ça préocupe, ben voyons)…. quand on voit le nombre de personnalités politiques (pour ne prendre que cet exemple) qui ont, elles aussi, utilisé moultes techniques pour paraître plus jeune, plus chevelu, plus mince, etc… etc… enfin bref quoi !

Répondre

Oui, c’est ça le pire. Comme le blog est basé sur le « je », certains prennent tout au pied de la lettre et sans recul. Ils se disent « aah ! deedee a écrit qu’elle aime les bottes à pois et l’acide hyaluronique, donc c’est une écervelée uniquement préoccupée par la mode et par son petit nombril, téé, on va lui expliquer la vie à la greluche ».

Fatigant, à la longue.

Je suis sidérée que des gens t’envoient des mails pour te dire que tu es frivole et qu’il ya des cancereux qui ne vont pas vieillir ça clot toute discussion ce genre d’argument.
Concernant la vieillesse,je te comprends,j’ai passé la quarantaine et physiquement c’est pas la joie devant le mirroir alors que moralement j’ai toujours 25 ans et ça me donne l’impression de ne pas être à la bonne place .Je ne suis pas contre un peu de chirurgie mais j’ai trop la trouille pour me decider.
Et pour les donneurs de leçon ce n’est pas de la frivolité mais de la lucidité,le fait de déplorer d’avoir quelques rides ne m’empeche pas de compatir voir d’aider les malheureux ou de réflechir à autre chose que mon physique mais ce serait hypocrite de dire que ça ne compte pas dans notre société.

Répondre

Tu n’imagines pas les mails ou les messages que je peux recevoir. Ah ça pour sûr, blogueur, c’est un sacerdoce ! 😉

Non mais ça va bien 5 minutes les gens qui se permettent de juger pour des bêtises pareil ! Pffff, qu’est-ce que c’est fatiguant …

Répondre

ça me fait penser à ces grands débats « pour ou contre l’avortement », « pour ou contre l’adoption d’enfants par les couples homos », etc.

Il y a toujours une poignée de gros cons (ceux là parlent fort en général) pour t’expliquer la vie. Alors que franchement, tout cela est tellement intime…

On dirait que ce billet a été écrit pas moi!
Je partage totalement ton point de vue, et passé 30 ans, je trouve que c’est pire, j’aime pas ma peau!
Le seul truc qui me repousse c’est les piqures … une prise de sang et je tourne de l’oeil, je suis même tombée dans les pommes pour quand j’ai eu la péridurale …
Mais je pense qu’un jour il va falloir y passer, car les crèmes ne font malheureusement pas effet …
Alors on se sert les coudes!! 😉

Répondre

On fera notre première séance ensemble si tu veux 😉

Blague à part, je ne suis pas prête encore à franchir le cap. Pour plein de raisons. Mais comme je l’écrivais plus haut, je suis clairement moins véhémente dans le jugement que je peux porter à ceux qui ont recours au Botox / acide / chirurgie etc.

Ne te laisse surtout pas atteindre par les méchancetés gratuites que certains peuvent déverser à plaisir, persuadés de détenir la pensée universelle!
tu es libre de tes choix!

Répondre

Tu sais, le mail de la personne atteinte d’un cancer n’était même pas méchant. Il était juste totalement déplacé. Il m’a heurtée parce qu’il a fait écho à certains épisodes de ma vie que je ne chéris pas spécialement, et j’ai trouvé le parallèle cancer / vieillesse non seulement déplacé, mais en plus ultra violent à balancer comme ça, par mail, à une nana que tu ne connais pas.

Certaines personnes sont décidément… curieuses.

Tellement facile de juger à 20 ans avec une peau impec’, tellement facile!
Chacun ses choix. Un ptit coup de pouce peut aider à être épanouie.
Mais le coup de pouce ne suffit pas pour s’accepter.

Répondre

Les gens adorent se mêler de ce qui ne les regarde pas. ça leur évite probablement de se pencher sur leur propre cas…

Tu devrais être jetée sur la place publique pour avoir profaner le monde de la blogo mode ! Non mais sérieux Deedee, tu oublies que tu n’as le droit que de discuter futilités et chiffons 😀
Je te plains mais que je te plains… Un mot, une phrase lâchée comme ça et à chaque fois c’est un drame ! Comme si tu n’étais qu’une sombre conne superficielle qui se moque de la maladie, de la pauvreté et j’en passe. Je t’insulte pas, hein tu m’connais…
Ces gens qui s’insurgent, t’insultent, sont de bien tristes personnes.
Ils oublient sûrement que le propre de l’être humain c’est sûrement le désaccord, le debat… Que ce soit sur la politique, l’amour ou la vieillesse, nous avons tous des avis qui diffèrent ! Ils oublient sûrement que ce blog est personnel aussi ! Et ils oublient sûrement que nous ne connaissons de ta vie que ce que tu veux bien nous en dire. Comment alors peut-on te juger sur trois mots ?!
Et sérieusement, nous sommes beaucoup à être obsédées par les rides, la vieillesse… Chacun est libre de penser, faire ou ne pas faire ce qu’il veut !

Répondre

C’est ce que j’écrivais plus haut : certains ne prennent aucun recul. Ils lisent trois mots, en tirent une conclusion générale et assènent ensuite leur vérité par rapport à ce qu’ils jugent être « toi ».

Je me marre ! (si si, « lâcher prise », c’est aussi regarder tout ça avec le plus de distance et de détachement possible. J’ai pas dit que c’était facile à faire, hein, mais j’essaie 🙂

Je découvre le titre de ton post… le jour de mes 29 ans ! Un joli clin d’oeil 😉 Je suis comme toutes les filles : pas pressée de vieillir. Mais ça a quand même du bon ! Je suis mille fois mieux dans mes bottes aujourd’hui qu’à mes 20 ans ! Bonne journée

Répondre

BON ANNIVERSAIRE ! Idem, mentalement, je suis heureuse d’avoir 31 ans. Physiquement, bon… à suivre 😉

j’adore et j’adhère ! J’ai peur de la mort… j’ai, par extension, peur de vieillir… « Vieillir, c’est pourrir »… c’est également mon point de vue.
Merci pour ce post, ça fait du bien…

Répondre

La vie est un lent pourrissement inéluctable. Et c’est une fille désespérément positive qui te dit ça !

merci pour ce billet Deedee! parce que oui, la façon dont on se voit est trèèès subjective tout comme l’attention que nous portont à nos petits défauts… je suis une grande filiforme à la peau sèche et j’ai eu la chance de ne pas avoir de boutons à l’adolescence et de toujours être mince. Du coup à 29 ans, les rides d’expression sont là et moi non plus je ne les aime pas trop… ce qui ne veux pas dire que je ne m’aime pas moi, et cette différence est importante!

du coup j’ai quelques astuces: bien hydrater ma peau avec des crèmes qui lui font du bien, ne pas se regarder dans le miroir juste après le réveil (je n’ai pas dit éviter son reflet hein, juste pas la peine d’insister – de toutes façons au saut du lit, je n’y vois pas grand chose :)), accepter les jours de grise mine, en hiver c’est pareil pour tout le monde, un coup de blush et ça repart! et puis faire du sport, ça aide à se sentir bien et sortir, voir des amis, s’amuser: ça marche aussi avec un bouton sur le nez ou une ride sur le front!

j’ai un peu de mal à mettre les mots sur mes pensées, ce que je veux dire, c’est: quand je découvre/observe un défaut, j’essaie de prendre du recul et de me dire que dans l’ensemble, je ne suis plutôt pas mal et de me sentir bien dans ma peau même si mes cheveux ci, ma peau ça… et je dois dire qu’avec les années, je m’accepte de plus en plus, sans m’attacher à ces (petits) détails qui nous gâchent la vie. Prendre soin de soi et s’accepter, c’est la clef pour se sentir jolie (pour moi en tous cas!)

voilà, j’espère que ce commentaire est compréhensible, c’est un sujet qui nous touche tous et je trouve bien que tu en parles aussi ouvertement Deedee!

Répondre

Oui, j’essaye aussi de prendre du recul. Non, je prends du recul de fait. Et moi aussi, j’ai tendance à m’accepter davantage à mesure que les années passent.

Mais c’est comme tout : je suis exigeante, et cette exigence passe aussi par le soin que je mets à m’accepter.

Ah la la, vieillir et comme le faire confortablement. C’est tellement intime comme sujet. Il y a peu je t’aurais dit que la chirurgie esthétique, même la plus légère, no way!
Et puis le temps commence à faire son œuvre, et il laisse de vrais traces sur mon visage. Combien de temps serai-je à l’aise avec elles?
Je n’en sais rien. La seule chose que je sens c’est qu’à chacun sa manière de vivre son vieillissement. Alors fais ce qu’il faut pour rester bien dans tes baskets et épanouie. Ce que les autres en pense… pff! On s’en fiche!

Et sinon, ton billet est très bien écrit, la preuve (s’il en fallait une) qu’on peut parler beauté sans être superficielle.

Répondre

Merci Miss Nahn 🙂

J’avoue, je n’avais jamais vu le fait de vieillir comme pourrir. Ça va me faire réfléchir, parce que je pense que tu n’as pas tort… 😉

Mais je te comprends, tu vois, j’ai beau avoir 23 ans mais depuis quelque temps, la fatigue et les cernes ont fait leur apparition sur leur visage (m’en serait bien passée, tiens !) et ça marque beaucoup, beaucoup plus (et je déteste !)
Cependant, j’ose espérer que je vieillirai comme ma maman, qui à 47 ans, fait bien 10 ans de moins, ou comme ma mamie qui, à 73 ans, fait 10 ans de moins aussi. ou alors finir comme mon arrière grand mère, qui à 93 ans, n’avait que très peu de rides !

Après, comme ça a été dit plus haut, tu es libre de faire ce que tu veux, c’est ton propre corps et c’est un sujet bien intime… Courage, Delphine !

Répondre

IL y a de fortes chances pour que tu hérites des bonnes dispositions génétiques de tes maman, grand-mère et arrière-grand-mère, n’aies aucun doute là dessus !

(bon, et ne cogite pas trop sur le vieillir = pourrir. Tu as encore le temps, hein 😉

C’est dingue de constater que dès qu’on aborde le sujet esthétique on passe rapidement pour la tête de linotte égoïste. Très proche de la cinquantaine, on me donne aisément 10 ans de moins. Ce qui ne m’empêche aucunement de songer à tricher un peu un jour ou l’autre, avec lucidité hein pcq une petite voix me souffle toujours « et si c’était addictif » ou « et si tu finissais par ne plus te reconnaître ? ».

Répondre

Oui, tout est question de dosage, d’équilibre…

Je pense que chacun et chacune réagit face au fait de vieillir comme il peut, comme il a appris à le faire, comme il a vu ses proches le faire …

Ce que je vais écrire ne vient que de mon ressenti, de mon passé, de mon vécu.
Chaque nouvelle ride sur mon visage, je ne l’accueille pas forcément avec joie, mais je n’ai pas non plus envie de la traquer. Chaque cheveu blanc qui apparait sur ma tête, je le camoufle, mais je sais qu’un jour je devrai les accepter tous une bonne fois pour toute.

Toutes ces marques du temps que je vois apparaitre sur mon corps, sur mon visage, je ne les aime pas, mais elles signifient que je vieillis et donc que je suis vivante. C’est tout ce qui compte.

Je le redis pour conclure, chacun et chacune gère comme il peut … Moi je me rassure avec le petit laïus que j’ai eu plus haut.

Si tu as envie/besoin de gommer ces signes, ne laisse pas les « donneurs » de leçons te dire quoi faire. Réfléchis, fait le en toute connaissance de cause. Seule toi pourra dire ensuite si tu as fait une bêtise ou non.

Répondre

« Chacun gère comme il peut », c’est totalement et exactement ça. Je le pense sincèrement !

contre les rides et ridules du temps qui passe et contre les kilos superflus de l’hiver, j’applique un adage maternel:

 » à s’accepter comme on est, on gagne son temps et son argent »

mais je me dis tout doucement  » ouais, bah si on peut accepter un coup de pouce, ça va vite et c’est pas couteux ».

Répondre

Ahah, j’aime beaucoup 🙂

Je pensais pas que ces trois petits mots auraient engendré autant de commentaire et une mise au point quelques jours plus tard…
Nous vivons dans une société d’apparence. Il faut être jeune, beau, en pleine santé, avec un pur job, du coup du fric, et tout le tralala… C’est parfois dur à accepter !
Chacun a ses complexes : toi tes petites rides qui te rappellent qu’après la vie il y a la mort… Moi mes petits kilos qui me rappellent que malgré beaucoup d’efforts je ne serais jamais K. Moss et même le 38 je ne porterais jamais…
Alors oui, on a parfois envie de le dire, ou l’écrire, qu’on a un petit truc qui nous chagrine, ce n’est pas autant qu’on va franchir le cap du bistouri…
Tant fait pas… tu es splendide ! En tout cas Gaston joue son rôle à merveille 🙂 Tu as la vie devant toi… et si un jour tu veux tenter les injections d’acide hyaluronique, et bah raconte nous tout ça sur ton blog 🙂
Biz
Eliz

Répondre

Oh ça n’est pas vraiment une mise au point. Ce billet me trottait dans la tête depuis un moment, les mails que j’ai reçu n’ont fait que me pousser à le rédiger plus rapidement 🙂

Merci pour ton commentaire adorable, vous êtes des choux en or massif !

Tu sais quoi? Moi les rides je m’en tamponne pas mal pour l’instant. Mais je ne suis pas certaine que je dirai la même chose dans 5 ans.
Pour ma part, j’ai porté un corset pour mon dos tout cabossé, et je n’ai donc pas eu droit de faire de sport de 11 à 18 ans. Forcément, côté cellulite, ça n’aide pas!
Je ne suis pas du tout en surpoids, j’ai même un corps « sympa », mais faut pas regarder l’aspect de la peau sous le pantalon.
Tout ça pour dire que moi, ce ne sont pas les rides mon problème, mais ma légère peau d’orange que je rêve de faire EXPLOSER par ces nouvelles techniques d’injection qui te font faire pipi après!!!
Parce que ouais, je n’aime pas ma cellulite, et j’ai la flemme de bouger mes fesses pour l’éliminer.
Même pas honte de le dire!

Répondre

Pour la cellulite : CELLU M6 😉

Je fais aussi un peu de sport, mais alors vraiment le minimum syndical, histoire de. Bon courage !

Je ne laisse que ponctuellement des commentaires par ici… Mais je voulais juste dire que cet écrit plein de sincérité est vraiment très touchant… On sent dans ton post que les termes de certaines personnes t’ont touchée…
N’aie crainte, comme le disait si bien St Ex, il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui… On t’a jugé parce que tu as parlé de ci ou de ça… Mais tu es bien libre de penser ce dont tu as envie et sans avoir à te justifier, nan?… Les gens feraient bien de se regarder dans le miroir avant… Ainsi, ils verraient que les petites imperfections ne viennent pas forcément des petites rides superficielles… Elles sont souvent bien plus profondes que ça…
Bisous
Pocket

Répondre

Ben franchement, quand tu te prends dans la poire que t’es une pauvre meuf superficielle parce que tu vas succomber à la vilaine société de consommation qui te dicte d’être parfaite alors qu’en plus, mouep mouep et respect pour ceux qui sont malade, euuuuuh, bon, ça ne m’abat pas, au contraire : ça me donne des envies de meurtre.

Merci pour ton commentaire 🙂

au fait rappelle moi on est bien en France… Liberté, égalité, fraternité… mais pourquoi donc certains ont il un besoin de juger les autres ?

Répondre

Mof, tu sais… !

Est-ce que tu ne trouves pas incroyable les revirements de situation de la vie…
Je m’explique… A la vingtaine, j’avais tendance a trouver un peu pathetique le refus de mon pere de vieillir, de toujours faire « trop »attention a son physique.
Puis passe le cap fatidique des 30 ans, j’ai commence a ne pas trouver tres drole de ne plus digerer l’abus d’alcool et ne plus voir en peinture mes cernes jusqu’alors inexistantes et l’ovale de mon visage qui se ramollit.
C’est tellement bizarre et injuste, dans ta vingtaine, tu ne te connais pas encore, tu ne sais pas encore quelle piece t’iras le mieux, quelle couleur, voir meme tu t’enlaidis pour avoir plus de credibilite aupres de tes amis beaucoup trop intelligents ou de tes boss qui te trouvent trop jeune. Et puis tu te trouves, tu t’apaises, mais le physique se degrade, entrainant avec lui pas mal de question sur ce fameux pourrissement dont tu parles (si mon exterieur se degrade, l’interieur aussi, quelle est la limite, le timing a ne pas depasser…) Pour moi ca s’est concretise par une angoisse folle de pas reussir a etre mere, obsession qui t’empeche de faire autre chose de ta vie. Pour d’autre, tellement d’autre peur… Qui a donc le droit de juger ?

Répondre

Oh que oui, tu as mille fois raison !

Bonjour Deedee,

Voici un petit temps que je n’avais plus commenté…
Merci pour ce billet, je le trouve très juste. Mais je suis d’accord avec Sarah, être (paraître?) jeune est souvent bien plus complexe qu’une injection et une peau lisse (même si ça aide, personnellement, je suis tout à fait pour le lazer par exemple) : faire du sport, se tenir droite, accepter son âge pour paraître plus jeune ( = rapport une coupe de cheveux, une petite veste plus adaptée à son âge…. qui nous rebooste la silhouette)…

Répondre

Oui, j’ai vu ! 😉

Et pour le reste, je suis pleinement d’accord avec toi.

Je suis complètement en phase avec ton coup de gueule et encore étonnée par la virulence des comm’ que tu as reçu… notamment le comm’ de la personne malade… il ne faut pas tout mélanger, tu as raison de réagir!!! Comme toi, je ne dis plus « moi, jamais » et je commence à jeter un oeil à toutes les techniques « douces » les jours où mon visage est vraiment fatigué alors que j’ai la pêche… et en même temps, je repense à ce que n’aimais pas sur mon corps/mon visage il y a qques années et que je regrette maintenant dc je me dis qu’il faut que profite de ces 1ères rides avant d’avoir les autres!!!

Répondre

Il ne faut pas tout mélanger, c’est clair. Mais j’ai discuté un peu avec cette personne, en toute franchise. Je pense qu’elle a réalisé qu’elle avait été un peu loin dans ses propos. Et de mon côté, je comprends, pour l’avoir vécu, qu’on puisse avoir envie de vieillir et qu’on puisse jalouser une nana qui n’accepte pas ses rides.

Hélas, les choses sont rarement aussi simples…

C’est forcément donner des « leçons de vie » être en désaccord avec la façon dont tu as choisi de vivre la vie? Je pensais que ce que je faisais c’était simplement discuter des points de vue. Désolée si ça a sonné autrement.
En tout cas, je ne crois pas que les gens qu’y refusent croient forcément que c’est « superficielle » de le faire. Pour moi, au moins, ça me semble juste cher, douleureux, inutile (car ça revient) e, dans la plupart des cas, moche. Mais bon courage à ces que ne pensent pas comme moi! Et bonne courage à ces qui pensent comme moi aussi, peut être on sera moins désirée par les papys quand on sera une mamie.

Répondre

J’adore ton « peut être on sera moins désirée par les papys quand on sera une mamie » 😀

Blague à part : j’ai résumé les 6 mails en tout que j’ai reçu à ce sujet. Dans ces 6 là, certains, dont celui de la jeune femme atteinte d’un cancer, étaient plus durs, plus choquants ou plus véhéments que d’autres.

Etre en désaccord avec moi ne signifie donc pas « donner des leçons de vie », raison pour laquelle j’ai choisi de faire un billet sur le sujet.

En revanche, recevoir des « tu vaux mieux que ça », « moi, j’aimerais avoir le droit de vieillir », oui, je trouve que c’est un peu too much.

Merci d’avoir exprimé ton avis ici 🙂

Pour ma part, j’ai plus que songé à faire diminuer le volume de les cuisses et de mes fesses par la chirurgie (chacun ses complexes) puis je me suis ravisée. Je lisais plus haut que si Catherine Deneuve se sentait plus épanouie avec son visage inhumain(je ne vois pas d’autre mot), c’était tant mieux pour elle. Je crois justement qu’elle ne sent pas mieux du tout, et qu’elle ne se sentira jamais mieux. Je ne crois pas du tout aux injections et aux coups de bistouris qui résolvent les complexes et font se sentir mieux dans sa peau. C’est franchement se fourrer le doigt dans l’oeil que de croire qu’un fois les seins plus gros, le regard plus frais ou les lèvres plus gonflées, on se sent mieux.
Après, les histoires de diktats de la société, la pression professionnelle, ou tout simplement les envies tout simplement esthétiques, je les comprends parfaitement. Mais je considère aujourd’hui que c’est prendre de trop gros risques (médical, celui de ne pas savoir s’arrêter, celui de ne plus se ressembler…) pour une envie qui reste superficielle. Attention de ne pas voir de jugement négatif dans le mot superficiel d’ailleurs…
Ne vois aucun jugement dans ce que j’écris, après tout, chacun se gère, mais il y a d’autres choses à faire pour se sentir mieux.

PS: vieillir, c’est pourrir? Bien entendu! Mais en quoi est-ce un problème?

Répondre

Ben.. pas sûre, tu sais.

J’ai plusieurs amies qui se sont fait refaire les seins et crois moi, elles sont beaucoup plus heureuses et épanouies depuis.

Je pense de mon côté que quelle que soit l’action « mécanique » qu’on peut s’infliger (en l’occurrence, tout ce qui peut influer sur les rides), celle-ci est vaine si elle ne s’accompagne pas d’une vraie démarche plus profonde : pourquoi on le fait ? Comment ? etc. Se faire accompagner pour que justement, le coup de bistouri (je grossis volontairement le trait) ne soit pas un acte isolé mais au contraire, un des maillons d’une démarche globale.

Quant à pourrir… euh, ben moi, l’idée ne me réjouis pas spécialement.

En lisant ton billet, j’ai eu l’impression de m’entendre parler ;o)
Je passe pour la fille superficielle au boulot quand je parle de la « peur » de vieillir et mon envie de ralentir les effets du temps par le biais des techniques qui sont mises à notre disposition, mais je m’en fiche, je sais qui je suis et si j’ai envie de faire quelque chose pour me trouver « belle » plus longtemps et ralentir la déchéance physique et bien je le ferai, après tout où est le mal ? L’image qu’on a de soi est importante je trouve et si je le fais ce sera plus pour moi que pour les autres (mon homme est contre par exemple…) Ce n’est pas parce qu’on se préoccupe de son physique, de son apparence, que l’on est forcémment égoïste….

Par contre, comme le dit justement Sarah Babille, si on met le doigt dedans, le risque est de ne plus pouvoir s’arrêter… A voir dans quelques années, je n’ai QUE 31 ans et pour l’instant pas vraiment de rides ;p)

Répondre

Tiens, nous avons le même âge… à croire que cette préoccupation est inhérente à la jeune trentenaire ! (tu remarques que je tente de minorer notre âge l’air de rien 😉

J’aurais toujours du mal à comprendre ceux qui disent que s’occuper de soi est forcément nombriliste, égoïste, surfait et superficiel.

Au contraire. S’occuper de soi, c’est respecter aussi les autres : ce sont les autres qui nous voient, qui supportent notre image parfois jusqu’à 10h non stop dans une même journée.

Moi, quand la petite vieille qui prend le métro en même temps que moi le soir joue avec son dentier (elle le décolle avec la langue, se fourre les doigts dans la bouche pour le remettre en place etc. 10 fois de suite), j’ai juste envie de vomir et de lui demander si elle veut l’adresse d’un bon dentiste qui pourra l’aider à résoudre ce qui est visiblement un vrai problème depuis 3 ans… !

faut dire aussi que vieillir c’est aussi dans la tête…
je connais des jeunes qui se comportent comme des vieux et l’inverse…

Répondre

Ma première réaction a été la surprise à la lecture de ce post : je me rappelle quand l’année dernière tu avais émis l’hypothèse de faire un blog de streetstyle de belles grands-mères ou grands-pères. Je pensais donc que tu trouvais les rides belles.
Et puis, je me suis regardée (façon de parler) et même si je trouve que certaines femmes ont vraiment la classe en vieillissant, je n’aime pas les plis que prend le haut de mon front après une trop longue réflexion (non, en fait, je plisse tout le temps du front !) encore moins ceux autour de ma bouche. Alors je te comprends, avec toutes les techniques qu’il existe aujourd’hui, ca semble tellement façile de combler tout ça, pour surtout ne rien voir !
Bref, cet article me rappelle un travail que j’avais dû fournir pour un cours de marketing et qui prenait appui sur les cahiers de l’Observatoire Nivéa (je mets le lien, car c’est super bien fait http://www.observatoirenivea.com/Cahier_all.aspx?Page=2 )

bonne journée Deedee et puis quand on voit des photos de toi, tu fais toute jeune trentenaire !!

Répondre

Pour rebondir sur le com de Stéphanie « PS: vieillir, c’est pourrir? Bien entendu! Mais en quoi est-ce un problème?

En quoi c’est un problème ? Bah je sais pas moi mais tu trouve ça beau une pomme pourrie ? Une rose toute flétrie ? Moi perso pas vraiment…

Répondre

Je n’avais pas lu ton précédent article ou tu as évoqué cette idée, mais je ne suis pas contre ces petites techniques qui permettent de donner un petit coup de jeune au visage, sans tomber dans l’excès, mais par contre, il faut savoir garder des limites, car souvent quand on commence on a du mal à s’arrêter et à ne pas vouloir tester d’autres choses si on en as le budget biensur
moi aussi je n’ai pas spécialement envie de vieillir, car l’apparence compte beaucoup de nos jours, même si elle n’est pas l’essentielle
si un jour tu tentes quelques choses, moi je serais ravie que tu nous fasses partager ton ressentie sur le résultat
par contre, bon je ne juge que sur photo, mais tu es très jolie et soit les photos sont prises sous une bonne lumière mais je ne vois pas de rides

merci pour cette article qui change un peu de tout ce qu on peut lire

Répondre

Pas sûre de tenter.. Mais si je le fais, je vous tiendrais au courant, tu penses !

Merci à toi pour ce commentaire.

J’ai envie de dire que chacune mène sa vie comme elle l’entend. L’important n’est-il pas d’etre heureuse et se sentir bien dans son corps et en harmonie avec son environnement ? Comme tu le dis, avec l’age, il n’y a pas que ta peau qui devient mature, tu es assez grande pour mesurer tes actes et tes choix, pas besoin de sermon.

Répondre

That’s it !

Ce qui m’intéresse vraiment, en revanche, c’est de pouvoir discuter du thème de la vieillesse avec d’autres, ici sur le blog ou ailleurs. Parce que c’est intéressant de savoir comment les autres gèrent cet aspect des choses.

Effectivement, les donneurs de leçon ne s’intéressent pas à l’art contemporain! Tu es aussi leur conseillère beauté, mode alors le constat d’échec a du mal a passer. Le temps fait son oeuvre…. et ça fait peur a tes lectrices!

Répondre

Je ne pense pas qu’on puisse parler de « conseillère ». Plus de copine, à la rigueur, qui partage un point de vue.

Et bien souvent, l’agressivité est signe de mal être… Je ne prends donc pas mal certains propos déplacés. Je suis juste parfois soufflée par la véhémence d’un propos qui me paraît totalement décalé par rapport au propos de base.

Merci Delphine pour ce billet ! J’aimerai bien que l’on arrête de toujours nous faire culpabiliser à chaque discours ou propos qui n’est pas politiquement correct. J’ai l’impression que l’on vous saute à la gorge pour tout et rien dans cette ère de web 2.0. J’aime lire des articles avec un avis, une pensée et non pas des phrases bien aseptisées. Et nous ne pensons pas tous pareils, quel est le but de voir une agression personnelle à tout bout de champ ?
Un brin d’honnêteté quand même, à chacun son narcisse (psychologiquement reconnu comme sentiment nécessaire je précise) et moi avec mes 27 années à rigoler avec mes yeux, et bien ce n’est pas la joie. Et j’en ai marre d’aller dans des boutiques de cosmétiques à Berlin (la capitale du green et du nature) et de me faire envoyer paitre quand je demande conseil pour une crème antirides : « vous n’y pensé pas, vous êtes trop jeune ». « Ben non, il te suffit juste de me regarder dans les yeux ma bichette ».

Répondre

Essaye Nuxe ou Caudalie pour les premières rides : les produits sont top 🙂

ouh les fautes de la mort ! L’émotion m’a fait zapper la relecture… Je vais pleurer dans mon coin sans larmes pour ne pas accentuer ma défaite…

Répondre

😉

Ma petite soeur m’a arraché mon 1er cheveu blanc à 18 ans, je ne voulais pas y croire jusqu’à quelle me le montre! On dit que pour les hommes, c’est plus facile, car ils gagnent en charisme et pouvoir de séduction….. (si la tendance cougar ne se répand pas trop vite^^…). Je vais avoir 30ans dans une semaine et je peux t’avouer que pour un homme, voir son visage fatigué le matin, son volume capillaire diminuer et autres joies du vieillissement, ne sont pas des plus plaisantes.

Profiter de la vie et se sentir bien dans ses pompes, je crois qu’il est là l’essentiel, et si on se sent mieux avec quelques ridules en moins pourquoi pas ;o)

Répondre

Oui, je confirme : mon mâââri vit assez mal la calvitie… Mais pour les implants, on repassera ! (jamais compris pourquoi ils « plantent » les cheveux tout droit, c’est horrible).

J’adore ton article. Me reconnait trop dedans !!!
34 ans / 2 BB, pas envie de vieillir, de grandir, …
Je scrute la moindre ride, tire sur mon visage le matin en me demandant si il ne serait pas temps de faire un premier lifting …
Le bouquet dans tout cela, c’est que lorsque j’en parle à mon dermato, il pouffe de rire en me disant  » ma chérie, t’es trop jeune pour faire tout cela ».
C’est là que je me dis que mon vieux dermato est super sympa, mais plus du tout dans le coup.
« mon chéri, maintenant, il faut belle, mince, bien gaulée, sans cellulite, intelligente et faire 20 ans qu’en t’en as 40 ans … »
Apprends de la vie et la vie t’apprendra
(désolée … je t’ai un peu spammé aujourd’hui … mais il fallait que je réponde !!!).
Bisouxxx
Lisa marie

Répondre

Mais nan… c’est le but des commentaires et ça me fait plaisir : « spam » autant que tu veux !

Ah mais c’est pour ça que tu ne réponds pas à mes mails ! Tu reçois trop de leçons de vie qui saturent ta boîte 😉
(Je plaisante, ne t’inquiète pas :-))

Je n’ai pas grand-chose à rajouter suite à ta note. Je voudrais vieillir belle au naturel… surtout, surtout parce que j’ai très peur de toutes les techniques artificielles, pas forcément parce que je pense qu’on doit toujours s’accepter telles que nous sommes.
Je ne supporte plus mon image en ce moment donc je comprends ta note. C’est la 1ere de mes 3 grossesses qui me donne l’impression d’être tout sauf épanouie et sexy, sans parler de quelques cheveux blancs, de joues moins fermes, etc….
On m’a proposé il y a 3 semaines de tester une nouvelle technique qui a l’air très intéressante. On t’en a parlé aussi ?

Ps: pour ceux que ça peut intéresser, j’ai pris beaucoup de temps il y a quelques dimanches pour rédiger un récap assez casse-c…. au sujet de la délicate question de la ride:

http://letheoremedelescarpin.com/2010/10/18/anti-rides-concours-cosmetique-garnier/

Répondre

pffff c’est vrai, je suis grillée : je n’arrive plus du tout à gérer mes mails… C’est la cata !

Je ne crois pas avoir reçu cette proposition de test (ou alors j’ai zappé le mail… ;). Accepte pour nous raconter !

Mortelle ( sans mauvais jeu de mot) cette petite réponse !!!
J’aimerai pouvoir répondre aussi bien que toi quand j’entends des donneurs de leçon.

Répondre

Mof, tu sais…

bonjour Deedee,

Pas facile le sujet dis.

je me suis moi aussi posée beaucoup de questions à ce sujet. Mon chéri étant plus jeune que moi, rides et premiers cheveux blancs ont constitué un sujet de reflexion. je n’ai pas osé aller plus loin que l’application des crèmes et le sport pour ralentir le processus, pourtant j’y pense,mais je me dis que si je commence, je ne pourrais pas m’arrêter et cela me fait peur… je porte sans doute sur moi un regard beaucoup plus dur que mon entourage et leurs compliments me consolent, mais j’y repense de temps en temps…

Chacun est libre de ses choix, essayons simplement dêtre bienveillants les uns envers les autres.

Bonne journée

Répondre

Bienveillants… ahhh, comme ça me parle, et comme nous en sommes loin, souvent !

Pff …. J’ai 25 ans et je me retrouve déjà dans ce que tu dis … (pas que j’ai des rides, ou la peau terne mais la PEUR de vieillir … d’être dans l’état d’esprit dans lequel tu es … Je suis pire loool C’est moi qu’on devrait critiquer et pas toi :o)

Répondre

Je pense qu’il ne faut pas réduire la vieillesse à la formule: »vieillir c’est pourrir » d’abord cette expression n’est pas belle car vieillir c’est également plein de choses positives que chacun découvre au gré de ses expériences…ça peut être apprécier d’avoir de l’expérience et être heureux d’en faire profiter ceux qu’on aime,prendre du recul face à certains évènements dans la vie ou à certaines personnes,apprendre à renoncer à certaines choses sans en être frustré…etc Attends un peu pour les injections de botox, c’est prématuré….

Répondre

Je ne la réduis pas à cette formule. En l’occurrence, je m’attachais à cet aspect des choses ici : le physique, uniquement, à travers les rides.

Mais il y a évidemment plein d’autres aspects bien plus séduisants. A mesure que je vieillis, par exemple, je suis plus sûre de mes choix, mieux dans mes baskets.

Et à brûle pourpoint, je serais plus tentée par l’acide hyaluronique que par le botox 😉

Bisous

Coucou toi! De mon côté j’avoue que ça m’amuse de garder mes cheveux blancs, marque du temps certes, mais aussi petite rebellion par rapport à une société qui veut cacher à tout prix la mort et donc la vieillesse. Mais ça ne veut pas dire que j’accepte de vieillir pour autant! Vieillir ou plutôt « augmenter en âge » ne veut pas dire qu’il faut se laisser aller, prendre du poids « parce que c’est l’âge », ne pas prendre soin de sa peau parce que le vieillissement est inéluctable… Bien sûr que la machine se fatigue, mais on peut très bien l’entretenir pour retarder l’inéluctable. que ce soit par le sport, une crème adaptée à une peau qui n’a plus la vingtaine, ou pour certains un petit peu plus. Nous ne sommes pas égaux dans le vieillissement, et pas égaux non plus dans la façon de gérer l’image que nous renvoie le miroir, parce que c’est aussi lié à notre histoire, notre vécu qui nous sont propres. A chacun de voir ce qu’il lui faut pour être bien dans sa peau, parce que c’est ça l’essentiel!
bises

Répondre

Hello !
ça ne m’étonne pas de toi 🙂 Et c’est ce que j’aime chez toi, ton assurance et ton caractère bien trempé : ce sont deux grandes qualités à n’en pas douter !

Et comme tu le résumes si bien, à chacun de trouver sa solution pour « s’accompagner » en vieillissant. Tant qu’on y trouve son compte…. C’est peut-être ça, le plus difficile in fine !

J’adore quand le papa de deedee intervient,je trouve ça trop mignon.

Répondre

En même temps, notre rapport à la vieillesse est tellement personnel que je ne vois pas comment on pourrait te juger là-dessus. De toutes façons, il y a toujours des donneurs de leçons qui, au final, ne font pas mieux que nous. Moi aussi, je m’interroge sur la vieillesse à un autre niveau puisque je visite des maisons de retraite pour ma grand-mère. Et certaines personnes sont tellement diminuées qu’elles font vraiment peine à voir et je me dis que cela doit être déprimant de voir tous les jours des gens se dégrader autour de soi, nous rappelant ainsi sans cesse que cela va peut-être nous arriver.

Répondre

Ne me parle pas des maisons de retraite…

la vieillesse c’est la sagesse, les petits arrangements (maquillage botox injections…) des petits arrangements qui sont supers! 🙂 si on en abuse pas.
ça me rappelle des souvenirs, à 20 ans on dit que les vieux ont 30 et à 30 c’est 40… et puis un jour, on est heureux et on PROFITE à fond 🙂 car tout ça c’est la vie! et on sait que ça ne sert à rien de se battre contre des choses auxquels on ne peut rien changer.
alors belle vie à toi Deedee
Loune alias @vialelau

Répondre

C’est exactement ça… !

Au papa de deedee > On voit que vous n’êtes pas une fille 🙂
Mais il est vrai que votre réponse est pleine de sagesse !!!

Répondre

Bonjour Deedee,

je suis toujours très surprise de voir avec quelle facilité des gens qu’on ne connaît pas (ou qu’on connaît mais là, la discussion est plus aisée) se croient autorisés à intervenir sur nos choix et à les juger. Si ce n’était que la vieillesse, mais ça marche aussi pour le choix de faire des enfants ou non, celui de se marier et j’en passe.
Pour le coup, je ne partage pas ton point de vue sur la vieillesse mais je pense que le principal, c’est de se plaire et d’être en accord avec soi-même peu importe la manière dont on s’y prend.
La « bien-pensance » (néologisme quand tu nous tiens!) est un des fléaux de notre société. Il est hallucinant et disproportionné qu’on te jette à la figure des cancéreux mourants à propos d’un billet au ton somme toute léger et féminin.
Désolée d’avoir été aussi longue.
Je te souhaite un très bon week-end prolongé.

Répondre

Je t’en prie. On discute, on s’exprime et on est là pour ça 😉

Bon WE !

T’ayant vue il n’y a finalement pas si longtemps, je ne pense pas personnellement (moi je :-)) que pour l’instant des interventions même minimes, soient nécessaires, mais bon, c’est mon avis (moi par contre à mon âge je me paierais bien un lifting complet si je le pouvais…)
Par contre je reste outrée par les messages que tu as reçus. Chacun vit l’avancée en âge à sa manière, et je ne trouve pas plus superficiel de souhaiter garder un visage le plus avenant possible que de se demander quand ILS vont inventer la piqûre miracle à rescaper une articulation défectueuse.
Car vieillir c’est aussi se détériorer de l’intérieur, alors on pourrait dire qu’il faut faire avec et se résigner.Mais non, là, tout le monde trouve normal certaines opérations qui permettent à certains de remarcher sans douleur, ou de se servir de leur bras…
Idem pour la malade qui voudrait tout simplement vieillir. La malheur des uns n’a jamais fait le bonheur des autres et ne donne pas le droit de juger.
Si toutes les personnes qui ont des merdes multiples dans leur vie, passaient leur temps, aigries, à critiquer les désirs ou peurs des autres cela serait tout simplement invivable…
Bisous !

Répondre

Tu sais, je le dis mais entre le dire et le faire… Moi qui ai horreur des picouses, pas franchement sûre de sauter le cap !

Pour le reste, je suis pleinement d’accord avec toi… Mais je préfère me concentrer sur les rides d’abord, hein… Chaque plaisir en son temps ! Bises 🙂

Ah ouais mais ça, les gens qui t’ont « cernée » (moua ha ha quel jeu de mots, je m’aime là) en trois lignes et profitent de tes petits mots pour t’asséner leurs grandes vérités, leurs leçons, leurs conseils si avisés et plus généralement leur opinion qui est tellement meilleure que la tienne, c’est tout le temps !

Quand j’allais pas bien j’ai reçu quelques mails dont un qui m’a marquée parce qu’il me disait – comme à toi avec ta cancéreuse – que j’avais une chance folle d’avoir le luxe d’aller mal et que d’autres étaient en train de mourir et que franchement je ferais mieux de me taire.
En gros.

Parce que c’est clair qu’on sait pas ce que c’est qu’une maladie grave et que jamais personne qu’on connaît n’est décédé.

Mais ces filles qui t’ont mailé, elles ont juste BESOIN de se valoriser et de se dire qu’elles ont compris la vie et qu’en plus elles sont sympa parce qu’elles essayent de t’aider à voir la lumière quoi.
Ingrate que tu es ;-)))

Globalement, j’ai remarqué que quand tu exprimais ton opinion sur un sujet, tu avais toujours pléthore de gens pour comprendre que tu penses ça parce que tu n’as rieeeeeen compris et que c’est comme ça ou comme ci que tu devrais penser.
Bah oui, mais des fois on peut avoir compris et puis quand même ressentir les choses autrement et avoir l’outrecuidance de juste vouloir l’exprimer.

Non mais en fait Deedee, on se demande de quel droit tu oses dire ce que tu ressens sur ton blog quoi !!! 🙂

Répondre

Bonsoir,

je trouve le ton de ton billet assez violent (vieillir c’est pourrir etc…) et quelle agressivité dans le ton de certaines de tes « défenderesses »; je ne sais pas qui est le plus donneur de leçon. En tout cas, petit message de soutien à la « cancéreuse » comme nommée ici, qui si elle n’étais pas agressive dans son mail initial comme tu la dis, en a eu pour son grade; elle dois se sentir bien seule aujourd’hui; c’est vraiment dommage tout ça…
une lectrice qui n’aime pas non vieillir.

Répondre

Alors que je venais de lire ton billet, tellement dans l’air du temps, je suis tombée sur un article très intéressant également dans Vogue Homme International Automne-Hiver intitulé « Qui dit vieux ? » qui parle justement de l’IDEOLOGIE contemporaine qui interdit de sublir les assauts du temps sans les REPOUSSER à toute force… J’y ai trouvé une très belle citation de Proust « Le Temps qui d’habitude n’est pas visible, pour le devenir cherche des corps et, partout où il les rencontre, s’en empare pour montrer sur eux sa lanterne magique »… Tout ça pour dire qu’effectivement les signes de l’âge sont inulectables et les combattre, de façon autre que naturelle via une hygiène de vie la meilleure possible, est vouée à l’échec ! Alors oui, la tentation est grande de tenter des acides ou autres interventions, surtout quand la pression exercée par les DIKTAT est forte, mais je me suis souvent surprise à trouver pathétique une femme « refaite » et « artificielle » (car il ne faut pas se leurer, aucune technique n’est invisible, surtout pour les gens qui nous entourent au quotidien), alors que j’ai n’ai jamais eu de pensée « mauvaise » pour une femme ridée. Quand je vois Catherine Deneuve, j’ai vraiment mal pour elle, j’ai l’impression qu’elle est en plâtre, et qu’un bout va tomber d’un moment à l’autre. Ma mère qui a le même âge a des rides, bien évidemment, et je ne peux pas dire qu’elle est plus belle qu’avant, ce serait hypocrite, mais c’est une belle femme de son âge, et rayonnante de vie. Comme dirait mon arrière grand-mère « on ne peut pas être et avoir été ». Et comme elle, je pense qu’il vaut mieux apprendre à accepter les signes de l’âge tôt, car sinon, c’est l’escalade et la dépression assurée…

Répondre

Oui mais qui de ceux qui ne veulent pas pourrir mais qui n’ont pas les moyens des acides et autres botox ? Car c’est un luxe finalement de lutter avec les plus grosses armes contre le vieillissement massif.

Répondre

C’est là un tout autre sujet, mais tu as raison : on pourrait dire qu’avoir peur de vieillir, c’est un « souci de riche ».

Ça prouve une nouvelle fois que les gens n’arrivent pas à s’occuper de leurs fesses. Pour ma part, puisque tu en parles, ce n’est pas de voir un changement s’opérer qui me fait peur dans la vieillesse, mais c’est juste le fait de me rapprocher de la mort …

Répondre

je lis à l’instant ton billet sans avoir pris connaissances des réactions du post sus-cité mais je suis effarée de la violence et le besoin irrépréessible de nombreuses personnes de vouloir à tout prix convaincre d’autres de leur soi-disant « morale bien pensante »qu’il faut suivre et de leur démagogie (à 2 balles).
Pourquoi n’aurais-tu pas le droit d’envisager les injections et d’en évoquer le projet éventuel sur ton propre blog?
Moi je dis qu’à la rigueur tu n’as même pas à te justifier ici…

Chacun sa façon de vieillir, ça n’empiète sur les libertés et les droits des autres et surtout vive la chanson de Lilly Allen, quoi!

bises d' »une vieille de 39 ans qui se pose les mêmes questions que toi mais qui a eu un super compliment d’une vendeuse des Gal’Laf’ lors d’une virée shopping avec sa fille de 12 ans »

sophie

Répondre

Je pense qu’en fait dans notre société on a des tabous … la vieillesse, la mort, la maladie … tout est lié et inconsciemment tout fait un peu peur, après on l’accepte et on l’intègre à différents degrés, si on veut ralentir ben on fait comme on le sent car ce qui compte c’est de se sentir bien … c’est pour ça que certaines femmes ressemblent à des poupées barbie du visage … bon et certaine fois pas que du visage !!

Répondre

Hello,

Un petit moment que je n’avais pas commenté mais le sujet m’interpelle.

Le commentaire de ton père me parle énormément. J’ai l’impression que de belles choses m’arrivent en vieillissant.

Alors que je pensais à la vieillesse en terme de physique (pas de pourriture quand même 😉 ), mon avis a complètement changé depuis que je suis mère. A 31 ans, (ma fille a un an), j’ai l’impression de beaucoup plus accepter tout ça… le fait que la jeunesse continue indirectement au travers mes enfants ?? Je n’en sais rien, mais c’est un sentiment vraiment agréable et reposant…

Mais peut-être que je changerai d’avis, qui sait ?

Répondre

Et un homme qui te donne son avis ça te dit Deedee ?

Ton billet n’est pas politiquement correct et je trouve ça très bien.
Quelques injections d’acide Hyaluronique faites par un bon chirurgien peuvent être un vrai bénéfice.
Ma mère en fait, elle gagne 15 ans, et garde un visage naturel. Elle garde des rides aux yeux et au front ce qui donne un effet parfait.
En tant que mannequin je vois beaucoup de mes collègues qui vers 25 ans font quelques injections et si c’est bien fait ça ne se voit absolument pas (en revanche le botox c’est autre chose).
J’espère accepter le fait de vieillir, de voir mon visage se modifier, car dans le mannequinat les rides sont difficilement acceptées. Je suis un homme et pour les hommes les rides sont plus facilement tolérées. Je sais, c’est pas juste mais c’est comme ça.
Vieillir c’est aussi vivre, donc c’est quand même pas si mal. Mais si un jour je suis gêné par les traces du temps sur mon visage, je ferai appel à un bon chirurgien. Je ne suis cependant pas mécontent de vieillir car je me sens de mieux en mieux dans ma peau, plus mature, plus cool, plus responsable sans devenir chiant !
Le problème c’est qu’il y a souvent un décalage entre ce que nous sommes et l’image que peut nous renvoyer notre miroir.
Catherine Deneuve est souvent moquée à cause de sa chirurgie. Ok, on peut ne pas aimer, mais à 67 ans, elle est quand même pas mal la Deneuve !
Il y a des gens qui vivent très bien avec leurs rides et je trouve ça super. Un visage ridé peut complètement me plaire.
Mais pour d’autres c’est difficile, voir impossible, donc dans ce cas pourquoi ne pas faire appel à la chirurgie… mais avec modération ! Le tout est de conserver ses expressions et surtout d’être bien et en phase avec soi.

Répondre

Bon, j’ai envie de mettre mon grain de sel aussi. J’ai lu ce que tu avais mis dans ton article précédent, et moi, ça ne m’a pas choquée. Quand est-ce que l’on pourra s’exprimer sans être jugée et moralisée à tout bout de champ ? Et puis même si tu passais le cap, en quoi cela peut-il bien regarder les gens ?? Je suis tellement agacée de cette polémique que je vais être vulgaire : « qu’est-ce que ça peut leur foutre ? »
Tu n’es tout de même pas au point, comme une certaine blogueuse sans scrupule et qui n’a pas assumé, d’inviter tes copines blogueuses à une botox party parce que tu as eu des injections gratuites !
A croire qu’un blog doit rester impersonnel pour ne pas être attaqué de façon injuste et moralisatrice.
Suis énervée tiens.

Répondre

Waaahou quel déchaînements de posts, et bien oui oui et oui je suis d’accord avec toi et je le dis, lorsque l’on est comme moi (allaez j’assume plus de 40 ans mais plus hein !!) à ne plus pouvoir se supporter (celles qui t’adressent ces mails ne sont peut être pas encore dans cet optique là) à se laisser pousser la mèche pour planquer ses rides, à se détester tout simplement à ne pas se supporter face à un objectif ou à un miroir, je préfère encore une injection d’acide (et je suis de plus en plus décidée) et enfin m’aimer qu’à me taper 25 leçons de psy ou m’offrir des pots de crème à 395 euros avec effets peu garantis !! Chacun sa vie et son truc, ne vivons nous pas dans le pays des droits de l’Homme et de la Tolérance, alors chacun fait ce qu’il veut , bon ok j’ai pas envie de me retrouver avec la face de Sheila ou de lolo Ferrari (ha non mince elle c’était les seins, quoique les lèvres) et puis, j’en connais qui se font lifter autre chose alors !! ahhh je vais mieux !!

Répondre

Ben… me semblait pas que ca se voyait les rides à travers la laine…. ;)))))))))))

Allez je vais faire court parce que c’est ta vie (et ton corps !) t en fais bien ce que tu veux… Juste siteuplait, pas de trucs dans les lèvres là, c’est trop moche !!!

Répondre

« Chacun fait fait fait
c’qu’il lui plait plait plait! »
[LoL]

Blague à part moi je suis contre la chirurgie esth. et tout ça mais ça doit juste etre de la jalousie cachée parce que je n’ai pas les moyens 🙂

Mon conseil: dis toi toujours que quand tu reçois des méchancetés déguisées en leçons de moral bidon (mais pour ton bien hein 😉 ) c’est toujours de la jalousie.

Répondre

J’ai aussi peur de vieillir et je suis bourrée de complexes alors crois-moi si j’ai l’occasion et les moyens, j’utiliserais les moyens esthétiques qu’on peut me proposer. Et je me fiche si ça plait pas à certains, c’est mon physique et mon argent et je ne fais de mal à personne.

Répondre

aimer c’est entretenir, et ne pas laisser dépérir. si ça doit passer par de la « technique », ça passera par là! nan mais!
je suis a 200% d’accord avec toi, c’est trop facile de se laisser vieillir, grossir, etc.

Répondre

Comme je te comprends !
Quel dilemme que d’accepter de vieillir et accepter les modifications de notre image que l’on n’a pas choisies et qui ne nous plaisent pas.
Accepter, il le faut bien, parce que sans ça on deviendrait folle, puisqu’on n’a pas le choix de faire autrement, mais aussi parce que c’est vrai que les traces de notre âge sur notre visage sont aussi le reflet de ce que l’on a vécu et qu’il y a là une certaine beauté …
Alors l’idéal serait bien de trouver un juste milieu : d’une part faire en sorte que ce qui est inéluctable soit plus acceptable, et tenter de l’accepter vraiment, et d’autre part s’efforcer de prévenir, traiter et atténuer tant qu’on peut ces signes de notre vieillissement, signes qui se préparent tout doucement depuis notre tendre enfance, afin de ressembler au mieux à l’image que l’on aimerait donner et qui correspond à notre âge intérieur.
Mais comment admettre ces critiques : « comment peux-tu te permettre de dire ça quand ta voisine va mourir à trente ans », « mais pour qui tu te prends, alors que tu as déjà la chance d’être si jolie », … profites du moment présent, oui oui et re-oui, même si c’est difficile, mais le reste : ah non !
Je pense aussi que le vieillissement est un sujet d’importance, et ce d’autant plus que de nos jours, nous les femmes souhaitons réellement maîtriser notre vie et notre image, à l’inverse de toutes ces femmes qui nous ont précédées depuis les débuts de l’histoire de l’humanité et qui n’avaient que peu leur mot à dire.
C’est pourquoi j’ai débuté une série d’articles sur mon blog sur ce sujet, et je me permets de te mettre le lien correspondant au premier article de la série, qui est plus longue à terminer que je ne le pensais !
http://0z.fr/A2h1Y

Répondre

Ouais ben moi, l’autre jour, j’étais dans une boutique en train de regarder des robes sur un portant. Tout allait bien jusqu’au moment où la vendeuse s’approche de moi: « Je peux vous renseigner mademoiselle? ». Je me retourne pour lui répondre, et là, elle écarquille ses yeux, porte sa main à sa bouche et pousse un « OH PARDON MADAME! », avant de se confondre en excuses. Je ne te dis pas l’envie que j’ai eue de lui péter les dents.

Répondre

J’ai eu un cancer il y a 2 ans, un accident cérébral il y a 7 mois…. et je comprend parfaitement ton discours puisque je ressens exactement la même chose 😉 Pour le moment je me contente de me ruiner en sérum, crème hydratante, lissante, contour des yeux, masque fermeté etc… mais je sais que bientôt ma dernato pourra manier ses petites aiguilles ! Chacune ses faiblesses, chacunes ses priorités, chacunes ses névroses !

Répondre

Merci pour ton commentaire Laly.

J’en ai récemment parlé avec une collègue adepte… rien de choquant, juste de quoi lui l’empêcher de se sentir ‘marquée » dans le miroir, de combler ce décalage qu’elle peut parfois sentir entre l’image extérieure qu’elle renvoie (si elle conserve les signes du temps) et ce qu’elle est à l’intérieur…

Selon moi, tant que cela aide la personne à se sentir bien…

Pour l’instant, du haut de mes 28 ans, bien évidemment, je serais plutot contre mais que vais je dire dans 10 ans, quand les nuits sans sommeil liées mes enfants se verront sur mon visage, quand ma ride du lion me donnera l’air sévère ou quand mes petites pates d’oies seront devenues des pates d’éléphants ?

Ne pas en sentir le besoin actuellement ne veut pas dire qu’il ne sera pas là demain…

Moralité : si cela te fait du bien, vas y !

Répondre

J’ai pas dit que j’allais le faire, hein. C’était plus une réflexion d’ordre général 🙂 Mais j’ai la même conclusion que toi : j’aime pas les gens qui assène leur avis péremptoire sur une question aussi personnelle que celle-ci.

…Ça me fiche juste un peu la trouille. J’ai des amies qui sont passées par la chirurgie et elles sont bien mieux dans leur Converse depuis ce jour mais j’ai noté quelques petits trucs qui me laissent perplexe…(mauvaise respiration par le nez (pour une rectification du nez) et deux trois petits trucs qui donnent envie d ‘attendre encore 😉

Répondre

La chirurgie est un acte extrêmement violent, traumatisant. Et clairement, une intervention n’est pas sans conséquences !

Ouh là là quel sujet ! c’est bien facile de donner des leçons de moral, mais il ne faut pas se voiler la face… personne n’aime vieillir ! moi la première ! Et on n’est pas toutes égales devant le vieillissement, alors si un petit coup de pouce peut aider certaines à accepter, je dis pourquoi pas, le tout c’est d’être bien dans sa peau 🙂
Bises

Répondre

En dehors de toute considération sur la chirurgie esthétique (que personnellement je réprouve totalement), il me semble qu’une légère contradiction habite bon nombre de réponses à ton post: ainsi, le fait d’être contre la chirurgie et de le dire relèverait d’une attitude moralisatrice et bien-pensante alors que le fait d’être pour serait le signe d’une grande liberté d’esprit et d’actes… L’argument de la liberté individuelle est déjà assez pauvre en ce qu’il aboutit au relativisme le plus total (chacun fait ce qu’il lui plait, il n’est plus permis de juger quoi que ce soit) mais alors vouloir faire passer son conformisme et son peu d’assurance pour du libre arbitre…

Répondre

Pas vraiment. Qu’on soit contre mon avis ne me dérange pas, bien au contraire : il est enrichissant de débattre. Débattre… c’est là tout le problème : asséner un avis péremptoire est bien plus facile et de ce fait, fréquent. C’est d’ailleurs le cas de ton commentaire, si je ne m’abuse ! Bonne soirée.

Je n’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires, mais ton billet mériterait d’être publié dans Cosmo « pour ou contre le botox ». Pour moi, le plus important c’est d’être bien dans ses baskets. Tu vis mal tes rides, alors tente les injections et peut être que finalement tu ne trouveras pas le résultat si top que cela. Affaire à suivre donc…

Répondre

Le Botox me tente moins que l’acide hyaluronique ! 😉 Merci Christell.

Je n’ai pas eu le temps de répondre à chacun de vos commentaires individuellement, mea culpa, hein. Mais je tenais à vous remercier d’avoir pris la peine de débattre intelligemment du sujet : on a presque pas eu de troll, ce coup ci. La vérité, ça fait plaisir ! (mais ne sourions pas trop, au risque de creuser nos rides) (ça vaaa, j’décoooonne !)

Répondre

Putain de sujet.
La mort et ses artefacts dans la vie.
Oui la société qui nous oblige blabla. Oui la morale/l’éthique qui nous incite blabla.
Et quid de notre libre arbitre ?
Tu veux te refaire les seins, te coller des produits dans la peau, te faire galber les jambes, te faire liposucer… ou au contraire rien de tout cela.
C’est ta vie.
Sois libre bordel !
Pas besoin de se justifier.
Pour ma part, je ne ferai rien.
Mais ce n’est pas pareil, je suis un homme, c’est plus simple.

Répondre

J’aurai bien un conseil, mais il ne va pas te plaire ! lol ! Prend quelques kilos – au vue des photos de Gaston, tu as de la marge !! – et tu verras tes petites rides s’estomper ! ? je viens d’avoir un bébé, j’ai encore 4 kilos à perdre, ms j’ai plus une ride !! hihihi

Répondre

Deedee, comme je te comprends, je vais sur mes 33 ans (dans 1mois 1/2) et ma peau, mon corps, mes cheveux changent. J’ai beaucoup changé après la naissance de mon fils et je m’étonne encore de voir une femme ayant des enfants être mince ! C’est un mystère pour moi (bon ok j’ai des soucis de thyroïde depuis qui n’aide pas mais enfin!)

A 20 ans on ne pense pas à tous ça…en tout cas pas moi.

Je fais plus jeune que mon âge pourtant, d’ailleurs dans le boulot parfois je dois faire plus mes preuves que d’autres dès le départ juste parce que je ne porte ni tailleur ni teint triste (je suis comptable en cabinet d’expertise comptable depuis presque 15 ans).

J’ai moi aussi très peur de vieillir, de mourir, mais surtout de mal vieillir, c’est-à-dire de ne pas être en phase tête et corps, voir même de ne pas me voir comme je suis.

Je pense personnellement que l’appréciation de soi aide à vieillir et que si une taille de bonnet en plus redonne le sourire à une femme alors qui peut se permettre de juger.

La vie serait effectivement plus simple si on s’acceptait telles que nous sommes mais la vie est loin d’être parfaite.

N’oublie pas non plus qu’une femme est par définition insatisfaite et jamais contente de ce qu’elle a (même si c’est faux, ce n’est pas totalement faux)

Et puis on ne pense pas à ça tous les jours, les matins avec où l’on se trouve en beauté, les gens le remarquent mais les jours sans ben c’est jour-là on aimerait avoir 20 ans physiquement…

Courage pour les comm désobligeants, on ne peut ni être d’accord avec tout le monde, ni plaire à tout le monde.

Bye !
PS : (ahhh mes 31 ans….c’était bien 😉 non j’rigole :))

Répondre

y a un dossier « rester jeune » dans le Nouvel Obs de cette semaine. peut-être t’intéressera-t-il.

Répondre

Ahah, j’irai voir ça. Merci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

ante. et, dictum efficitur. Praesent risus. quis