Le cas de l’escarpin pointu

Bon. Je sens bien que cette question vous intrigue.

Or donc, depuis une certaine soirée relooking, je suis l’heureuse détentrice d’une paire d’escarpins. Ceux de la photo là. 18 cm. Bouts pointus. Yep.

Heureuse ? Pas si sûr…

Le lendemain de mon acquisition, j’enfile un pantalon beige, une chemise en jean, ma fidèle veste militaire. Et mes talons, donc. Diantre, que le sol est bas… mais que je me sens sexy !

Je trotte fièrement en tentant de marcher droit (ça tombe bien, la chaussée en bas de chez moi n’est absolument pas défigurée par les travaux). J’atteins péniblement le métro (3 minutes de marche). Manque m’étaler dans les escaliers (avec des talons, il faut lever la jambe biiiieeen haut. Sinon, le talon il butte sur la marche supérieure…). La rame entre en gare, je cours… ou du moins, tente de courir. Raté. Le métro part sous mes yeux.

Dans la rame qui arrive 3 minutes plus tard, pas de place : 5 stations à rester debout, ça n’est pas la mort quand même.

Si, c’est la mort. Je ne sens déjà plus mes pieds et je vous rappelle , au cas où ma logorrhée vous aurait déjà (étonnement) semés, que la journée commence à peine.

Fort heureusement, en bonne fille futée que je suis, j’ai pris le soin d’apporter au bureau une paire de tongs. A peine arrivée derrière mon écran, je les dégaine avec un soulagement difficilement contenable : c’est bien simple, j’ai déjà 4 ampoules. Et je ne sens plus ma voute plantaire.

La journée se passe. En tongs, donc. Ce qui ne manque pas de faire hurler de rire mes collègues, âmes peu charitables qu’elles sont.

Le soir, j’ai une présentation presse au so chic Bon Marché. Suivi d’une soirée relooking (non, une autre) dans un endroit pour le moment tenu secret mais non moins chic. Avec des gens de la hype et des blogueuses mode, mais genre, vraiment mode.

Je suis trop fière, je n’assume pas mes tongs. Et après une journée de confort relatif, j’y crois encore.

Me voilà donc repartie sur mes 21 cm… et là, c’est le drame.

La moindre parcelle de mes pieds me fait atrocement souffrir.

Je ne marche plus, je tente juste d’éviter de hurler-tomber-pleurer à chaque pas.

Au Bon Marché, je sèche la présentation presse pour filer au rayon chaussettes.

47€ plus tard, j’ai une paire de chaussettes moches. Bleues marines. Je rappelle que mes escarpins sont beiges, ainsi que mon pantalon. Si si si, Pamela Anderson est VRAIMENT très distinguée, SURTOUT à côté de moi.

J’arrive à la soirée relooking. Une blogueuse très mode me regarde bizarrement. Curieusement, je sens que la chaussette dans l’escarpin ne remporte pas son adhésion. J’ai presqu’envie de la gratifier d’un « pfff » méprisant. Mais je suis trop occupée à pleurer ma mère.

Finalement, la tong a fini par prendre le dessus sur ma fierté. Je suis rentrée chez moi rincée, jurant à qui mieux-mieux qu’on ne m’y reprendrait plus.

C’était sans compter sur mon courage légendaire. A peine quelques jours plus tard, j’ai porté de nouveau ces escarpins à mes pieds, forte de cette idée que si je ne les chaussais pas au moins une seconde fois, je ne les porterais plus jamais.

Oui mais attendez, elles allaient parfaitement avec mon indécrottable jean moulax du moment !

Et là… Le miracle a eu lieu. Non seulement, je n’ai pas eu à dégainer l’ombre d’une tong mais en plus, je n’ai pas ressenti l’ombre d’une douleur. Je serais bien incapable d’expliquer le pourquoi du comment. Mais la conclusion que j’en ai tirée, c’est que l’escarpin, c’est comme le vélo. Quand tu tombes, il faut se remettre en selle tout de suite.

Commentaires

Une petite photo avec les chaussettes bleues dans les escarpins ? .’-)
En tout cas, elles sont très belles ces chaussures.

Répondre
1

C’est bien parce que c’est toi !

Mince, ça marche pas. Je retente..

1

Vous aviez parlé de vos pieds de mutante, lors du cas des escarpins André,dont acte! ils sont donc à géométrie variable!!
P.s le compeed est incolore, en alternative aux chaussettes….

Répondre

Hein ?

C’est une histoire qui finit bien !
C’est vrai que de belles chaussures – comme des escarpins, c’est quand même la classe ! Mais pour en trouver qui ne fassent pas souffrir, c’est compliqué !

Répondre

Compliqué.. Et coûteux, in fine !

Depuis de malheureuses expériences de ce type , je ne dépasse plus les 8cm … Aprés, comme tu le dis si justement, c’est une question d’habitude et surtout j’ai appris à choisir les escarpins qui me conviennent …ceux avec lesquels je pourrais faire du vélo sans problémes 😉

Répondre

Très sympa cette petite histoire (enfin, pour la lectrice que je suis qui n’a pas subi ce calvaire). Tu as été courageuse de reporter ces escarpins, je pense que je les aurais enfouis au font d’un placard !

Répondre

T’es incroyablement courageuse ! Moi, je n’enfile les miens que quand je suis sûre de ne pas devoir sortir plus d’une heure ou deux (et jamais deux jours de suite). Suis vraiment une petite joueuse comparée à toi ! 🙂

Répondre

Super bien écrit.
Et tu as eu raison de persévérer; ils sont tellement canons ces escarpins.
bise

Répondre

pour avoir vécu ce genre de mésaventure j emmène toujours une paire d escarpin de rechange à petits talons pour éviter les tongs !

Répondre

Vi, je vois 🙂

nan je ne suis pas charitable mais je ris !!
j’ai connu cela il y a fort longtemps avec des bottes de 11 cm et mes pieds s’en souviennent encore 😉
depuis je mets des bottes à talons mais plus raz de terre que haut lol
en tout cas les escarpins sont supers beaux et si tu y arrives : chapeau 🙂
oka

Répondre

C’est scandaleux ! :))

ouiiiii c’est la magie!!!!! je vais aller les acheter!!!je sens qu’ave mes pieds rordus je vais morfler, mais il faut ce qu’il faut!!!

Répondre

A chaque fois que je souffre dans une paire de talon, j’ai l’impression d’être la seule! Ton post me rassure un peu!

Répondre

Disons que certaines semblent plus douées que d’autres, quand même… Et je ne fais pas partie de celles là, tu l’auras compris !

Aaaaah, des chaussures à talons…Je rêverais d’en mettre mais…J’aurais vraiment l’air d’une jument, et avec ces escarpins là, l’air d’une jument d’1m98!!…en tout cas ton papier est super bien écrit, j’ai bien ri!

Répondre

Rhoooo d’une jument.. Comme tu y vas !!! 😀

Toujours avoir une paire de ballerines quand on porte des échasses !

Moi je n’assure pas au delà de 8cm, ma démarche devient trop hésitante.

Et hors de question de repasser au vrai bout pointu, la mode d’il y a quelques années avait laissé des séquelles sur mes petons avec de vilains cors aux pieds dont j’ai mis des années à me débarrasser. On ne m’y reprendra plus, c’est juré craché !!

Répondre

Ah bon ? Mince, je vais surveiller mes pieds de près !

Sans compter qu’avec mon 1,70 m, je dépasserai un bon nombre de mecs en rajoutant une telle hauteur de talon, et je n’ai pas envie de me casser des coups potentiels !!!

Répondre

C’est très tendance aujourd’hui d’être plus grande que son homme 😉

ou alors la chaussure s’est faite à ton pied…
moi aussi je recherche une paire d’escarpin, mais en noir… ils ne les font pas en noir je crois ?

Répondre

Mmm crois pas, non.

Voila pourquoi mon sac à main est toujours blindé de pansements, crèmes et autres remèdes antibobo !

Répondre

Et la crème NOK, tu l’utilises ? ça te permettra au moins de laisser les pansements chez toi 🙂

C’est courageux à toi de retenter. Mes pieds ne supportent plus ne serait-ce que 9 cm de haut. Et si hier matin 7 petits cms de talon, hier après-midi ballerines ! Dur de reprendre les chaussures fermées à talon (même petit) quand on a passé l’été à plat.

Répondre

Ah mais ça, c’est clair. J’ai toujours beaucoup, beaucoup de mal de passer de la spartiate à la chaussure fermée, sans même parler de talons !

Juste parce que l’hiver arrive et que les tongs c’est comme les croc’s… si tu passais aux petites ballerines dans ton sac ?
Mais j’admire ton courage, vraiment !
Je compatis même, pour avoir tenté la semaine dernière des merveilles de 10 cm de talons et en être encore endolorie… et blessée !
Comme quoi la crème Nok (merci !!!) c’est bien mais ça ne suffit pas…
Bisous et courage à tes pauvres pieds ! Je remonte en selle aussi, je souffrirai en pensant à toi 🙂
Anne

Répondre

Oui, la ballerine supplantera probablement la tong. La crème Nok n’agit pas sur la hauteur du talon, pfffff 😉

Hahaha !!!! Je suis morte de rire !
Ta petite histoire est très bien écrite (comme d’hab’, il faut dire…) et je me reconnais teeeelllement dans la fille qui oublie toute forme de fierté dès qu’elle a une ampoule, non, douze ampoules !… Aahhh, j’en ai fini, des journées en talons, pieds nus dans le métro…
Voilà pourquoi maintenant, il y a toujours une paire de ballerines légères dans le sac, au cas où. Oui, on apprend de ses erreurs ! 🙂

Répondre

Merci madaaame 🙂 Pieds nus dans le métro, j’ai jamais fait (mon côté chochotte, sûrement !). Mais pieds nus dans Paris, oh que oui !

C’est normal au départ, il faut le temps que le cuir ( et ton pieds ) se déride un peu . J’ai le tour à chaque fois . Par contre, si tu peux remettre tes escarpins dés le lendemain sans avoir mal, c’est que tes chaussures sont de bonne qualité . Je peux passer la journée, marcher, courir avec certains mais avec d’autres c’est juste pour la soirée…mais ça fait tellement élégant ( et sexy ; )! Bon on évite juste de penser à l’hallux valgus …meilleur ami des escarpins à bouts pointus 😉

Répondre

Disons qu’en matière de chaussures (enfin non, d’une manière générale), je préfère acheter moins mais acheter mieux. Clairement, la chaussure en plastoc qui te fait transpirer le pied, je te dis pas le confort.. !

on a toutes testé une nouvelle paire de chaussures le jour d’un événement mondain (pour ne pas dire Mod’ hein)… et on a toutes pleuré notre mère… enfin moi je m’y reconnais parfaitement… surtout au Bread&Butter à Berlin par 40° avec mes Gaspard Y. aux pieds (enflés par la chaleur), j’ai maudit la terre entière ce jour là 🙂

Répondre

C’est clair. ça rassure.. ou pas ?! 🙂

Comme je me reconnais dans ton récit… Sauf que moi je n’aurais jamais remis les dits escarpins, pas assez courageuse. Et puis 21 cm, euh bah non quoi, sous peine de mesurer 2m01!
Mais bizarrement je fais le contraire, quand je mets des talons hauts (genre maxi 10cm ahah) je porte des chaussures plates pour le trajet en métro du boulot et j’enfile les chausures en arrivant là bas. Où je sais que je vais rester la plupart de la journée assise, histoire de pas mourir du pied! Un peu à la Mélanie Griffith façon Working Girls mais les baskets moches en moins ^^

Répondre

Oui, clairement, c’est une bonne solution d’avoir son back up 😉

Il existe des sticks, façon vaseline dure que tu appliques sur tes pieds pour atténuer le frottement. Pas glam mais imparable pour éviter les ampoules. J’ai pu redécouvrir plusieurs paires d’escarpins ou de ballerines so étriquées que j’avais archivées depuis longtemps grâce à ce stick. A voir du côté du raison pieds and co en parapharma.

Répondre

En fait, je n’en ai pas parlé parce que ça commençait a être un peu long. Mais j’utilise depuis des années la crème NOK d’Akiléine : ce truc là est tout simplement fondamental-magique-indispensable.

Tu m’as fait beaucoup rire avec ton histoire ! Pour avec vécu tellement de souffrances avec des tas de nouvelles chaussures !
Et du coup j’adore ton « proverbe » de la remise en selle 😉
Bonne journée !

Répondre

Toi aussi !

Hello Deedee,

C’est très encourageant tout ça !
Il m’est arrivée exactement la même chose mais je n’ai pas eu ton courage… J’ai même pensé à les vendre tellement elle m’ont fait souffrir…
Ben grâce à toi, les pépètes vont avoir une seconde chance. Quand ? Je sais pas. Mais un jour viendra… 😉

Merci donc à toi pour tant de regain d’espoir !

Bises.

Répondre

Courage, je suis de tout coeur avec toi ! 😀

Nan mais 18 cm, c’est un peu une blagounette, hein ? Je n’ai pas mesuré la bête mais ça doit aller chercher dans les 12 cm max max ?

Répondre

Faut avoir le courage de les « faire » à ton pied, quitte à user et abuser de pansements et autres semelles anti-dérapantes. C’est une accro des ballerines qui te parle.
Sinon tu peux aussi les porter chez toi… J’ai environ 5 paires de chaussures qui attendent comme ça.

Répondre

Moi j’ai définitivement abandonné l’escarpin, c’est une torture, j’ai l’impression que je vais mourir à chaque pas !
J’aimerais tant pouvoir en porter parce qu’il y a vraiment des paires magnifiques mais à chaque fois c’est pareil j’achète, je met une fois, je souffre, et elles restent au fond du placard 🙁

Répondre

Je suis perplexe face à ta conclusion… J’ai deux paires de talons qui m’ont tuéE et quand j’ai refait une tentative, ils ont continué de me tuer… T’avais mis des trucs spéciaux dedans ?

Répondre

Ahaha, tu me fais bien rire même Deedee ce sent petite au milieu des blogueuses mode !

J’avais loupé ton billet sur le relooking Comptoir comment peuvent ils n’inviter que des blogueuses mode alors que je suis leur égérie du quotidien (la preuve http://www.monblogdemaman.com/2010/09/06/publicite-comptoir-des-cotonniers.html )… non mais il y a pas de justice (et j’imagine la tête des blogueuses mode si elles avaient dû se faire relooker par une maman débordée 😉

Répondre

C’etait encore une autre soirée à laquelle il y avait de la vraie blogueuse mode et où je me suis sentie siiiii petite et siiii décalée.. !

Et ton billet m’a bien fait rire aussi 🙂 (Tsonga, la chaaaance !)

🙂 J’ai bien ri en lisant ce billet, ça fait du bien, merci !
Moi, quand cela m’arrive, je suis d’une humeur de chien, mais vraiment … C’est atroce d’avoir mal aux petons !
En tout cas, ces escarpins sont vraiment beaux, j’ai hâte de les voir aux sabots de Gaston 🙂

Répondre

T’en as pas marre de te faire relooker à tout bout de champs?

Répondre

Rhoaa, comme tu y vas : deux soirées relooking = à tout bout de champs ?

J´ai un conseil pour celles qui souffrent du syndrôme du « je veux porter des talons mais je hurle à chaque pas ». Il suffit de mettre les chaussures neuves (oui parce que ce sont souvent elles qui font mal) dans un sachet plastique au congélo. De les y laisser 1/2 heure et de les enfiler direct après. Comme le cuir est froid, et que vos pieds sont chauds, le cuir va se « mouler » à vos pieds. Et là, c´est miraculeux.

Répondre

Tu n’as jamais essayé les produits de Lady’s secret? Je n’ai personnellement pas encore essayé, mais je n’en entends que du bien 🙂

Voilà le lien :
http://www.lady-secret.fr/index.htm

Ils feraient des miracles apparemment! J’essaierai de m’en acheter une paire aujourd’hui d’ailleurs.

Répondre

C’est marrant, pour les escarpins, on m’avait conseille de les porter avec des chaussettes (mais genre… chez toi 😉 une soiree pr detendre le cuir et apres nickel ! Je n’ai jamais essaye mais apparemment ca marche !!!

Répondre

Tres tres drole ta description de cette scene qu’on a tous vecu… Moi la derniere fois, je sortais du restau, tres tard, avec un mal deja lancinant, et la manque de bol, pas de taxi… Sauf que c’etait pas a Paris, mais a Londres, ville beaucoup plus grande, et que j’ai donc marche (de Soho a VIctoria) jusque chez moi en claudiquant, ralant sur mon mec (pourquoi on etait alle la bas, bordel !), pleurant. A chaque foisque ca m’arrive, je me rappelle le calvaire des pieds bandes chinois, mais ca ne console pas !
J’ai essaye toutes sortes de patch en silicone et tout et tout, un talon trop haut, ca fait tres tres mal…Je vais essayer cette fameuse Nok ! Sinon, elles sont quand meme drolement belles…

Répondre

Les escarpins pointus, ça nique les pieds et les orteils et puis c’est tout 🙂
Ça me rappelle il y a quelques années quand j’étais hôtesse, maintenant quand j’en vois j’ai juste envie de me barrer en courant, c’est très chic mais je laisse ça aux warriors de la mode !

Répondre

Belle experience pleine de courage, moi j’avoue qu’avoir mal aux pieds c’est pas mon truc. Pourtant je les trouve jolis, c’est trop beau dans le magasin, presque confortable, t’arrives à tenir debout sans te tenir aux murs, mais pas plus de 3 minutes …

Répondre

Ton article m’a beaucoup fait rire, surtout que depuis l’année dernière je fais des tentatives du genre… sauf que moi même en remontant « en selle » c’est toujours pas possible, je ne sais décemment pas marcher avec des talons !
Par contre rassure-moi, tu as oublié une virgule non? : « 47€ plus tard, j’ai une paire de chaussettes moches. » sinon ça fait vraiment cher la paire de chaussettes moche ! 😉

Répondre

Oufff!! J’ai acheté les mêmes escarpins qui sont juste à tomber. Je les ai portés 10 minutes pour aller sur un salon… Pas eu le temps d’y arriver! Heureusement que j’avais mes ballerines… Bref! En lisant le début de ton post, j’étais dégoutée… et finalement la fin est si heureuse que je reprends espoir! Merci Dee Dee!
Et au passage… j’adore ton blog!
Des bises à toutes.

Répondre

Hi ! Hi ! Hi ! Après quelques mésaventures, j’ai opté pour une super solution : j’ai épousé un homme de ma taille exactement, et pour ne pas l’humilier en le dépassant de 10 cm, je ne porte plus de talons.
Tu ne peux pas imaginer l’orgasme pédestre que c’est, de sautiller dans tes ballerines aux événements mondains, et de voir tous les visages de femmes tordus de douleur, le dos en vrac, les pieds gonflés, les talons de 20 cm enfoncés dans le gazon imbibé d’eau, et niqués par les graviers (et là, juste, tu bouffes tes morts because bordel, les pompes, elles ont coûté une blinde !). Je jouis, pardon, hein, mais je me venge en silence de toutes ces filles qui peuvent, certes, mais qui souffrent.
Et du haut de mes 1,65 m en ballerines (avouons-le : dégoûtée de ne pas pouvoir avoir la jambe magnifiquement galbée par un talon), je leur fais une nique mentale.

Répondre

Morue, m’étonne pas de toi, tiens 🙂 M’en fous, porterais des talons le 2. Avec grâce et élégance… farpaitement !

j’ai adoré ton article, morte de rire derrière mon écran un vendredi après midi où j’ai du mal à m’y mettre !!!
J’ai moi aussi une superbe paire d’escarpin et après 6mois de torture, je peux les porter plus de 4h de suite, on tient le bon bout !!!
Merci pour l’article donc !!

Répondre

Punaise, 18cm …. moi déjè avec 10cm j’ai du mal 🙂

Répondre

Mais euuuuuuuuuuuuh (vais pleurer, je reviens).

🙂 sorry je t’ai lue au premier degré

Répondre

😉

j’espère moi aussi me faire au miennes, des chaussures à talons aiguilles 12cm :/ pour mon mariage le mois prochain ^^ tout les jours je m’entraine 2h avec, en poussant la poussette de mon fiston ^^ je vais y arriver, je vais y arriver !!

Répondre

J’adore, très sympa ton article… C’est vrai que les escarpins pointus font des jambes de folie…
Courage

Sylvie

Répondre

À lire ton histoire, je ne comprends pas pourquoi la bm t’a regardé bizarrement. j’aurais sauté de joie de voir une fille avec des chaussettes bleu marine dans des escarpins pointus beiges…. Je l’aurais félicitée… Surtout qu’47€ elles ne devaient pas être si moches !( y’a des chaussettes moches au Bon Marché?) 🙂
Non, elle devait se demander pourquoi tu avais une tête de martyr, alors que tu étais si smart.

Répondre

Je vais te dire, les bm, c’est plus ce que c’était. CQFD ! 😉

(Pour la petite histoire, j’avais le choix entre une paire de chez DD, 38 euros, vs celles que j’ai prises. Des ravissantes petites ruines Roseanna… Mais bon, j’avais tellement mal aux pieds, je n’étais plus en mesure d’avoir un avis éclairé sur la question…!).

très belle chaussure et je dit que tu est une héroine pour marché avec des talons pareilles lol moi c’est tout juste si j’arrive à tenir plus de 5 minutes lorque j’en essaye en magasins c’est la cata lol du coup je les prends jamais snif!

Répondre

Ben, au moins, ça te fait mal DANS la boutique : ça t’évite de craquer 😉

Hihi j’adore ! je me reconnais tellement dans ce qui tu écris ! Seulement moi je ne suis pas folle à ce point, 8 cm me suffisent (douloureusement) !
Depuis, impossible de sortir sans une parie de ballerines dans mon sac à main + pansements + ciseaux + …
Après on se demande pourquoi on se moque des filles qui ont des sacs énormes… 😉

Répondre

En première lecture j’avais cru que les 47euros c’était pour une paire de chaussures. Du coup, je n’ai pas compris l’histoire des nouvelles chaussures pas assorties aux anciennes.
Je n’ai jamais croisé de chaussettes aussi chères, je ne savais même pas que ça existait. Ouh, la, la faut que je sorte d’urgence de mon laboratoire et que je découvre le vaste monde, moi. : )

Répondre

Oh je te rassure, on peut trèèèès bien vivre sans avoir connaissance de ces inepties !

Ahah, ça aurait bien pu m’arriver, ce genre d’histoire ! …Sauf que tu es bien plus courageuse, parce que jamais je n’aurais osé retenter l’expérience ! Bravo ! …Tiens, ça me donnerait presque envie de me racheter des talons hauts !

Répondre

Courageuse… ou maso !

Les quarante-sept euros de la paire de chaussettes, c’est pas autant une blague que la hauteur des talons ?…

Répondre

Hébé, y en a qui ont du courage ! Perso, 5 cm j’ai du mal, et c’est pas faute d’essayer, mais ma voute plantaire n’accepte que mes fausses converses 5€ à Carrouf’ (on est étudiante fauchée ou on ne l’est pas !)
Je rêve de porter correctement de pareilles merveilles (par correctement j’entends sans ressembler à une débutante en échasses, sans perdre l’équilibre à chaque pas, sans me louper dans les escaliers, et bien sur sans les ampoules, talures et autres joyeusetés qui vont souvent avec … Bref, j’admire ^^

Répondre

18 cm ?? t’es sûre que ça existe ?? ou c’était ironique peut-être !
Moi si j’avais été toi, avec tout les RDV que tu avais dans la journée je n’aurai mis que des chaussures dont je suis sure de leur confort, tu es une warrior toi en fait ;p)))

Répondre

Oui, ça l’était 😉

Tu en as du mérite ! Mais tu as raison, les escarpins, c’est comme quand on tombe de cheval, il faut remonter immédiatement ! Mais, mauvaise nouvelle, une étude vient de montrer que les hommes ne trouvent pas les femmes plus sexy parce qu’elles portent des talons hauts. Si, si c’est prouvé, alors pourquoi souffir ?

Répondre

Oui, j’ai lu ça quelque part, je sais plus où. Bon, en même temps, si j’en crois les regards en escarpins vs les regards sans escarpins… ! Attends, me suis même fait traiter de MILF en escarpins. Si c’est pas la preuve ultime, ça 😉

houlllaaaa j’ai eu mal pour toi en lisant cet article, mes apparemment tes pieds les ont adoptés !! les chaussures neuves fermées c’est toujours l’horreur !! au début…

Répondre

Moi je fais l’inverse: ballerines dans la rue, et escarpins avant d’arriver au boulot/ en soirée ….

Répondre

Plus malin, d’ailleurs.

Une solution : Shopping & Dancing de Scholl. C’est pas glam’ mais il paraît que cela fait du bien aux cornes de dessous de pied.

Répondre

Ben… ça me fait rien, moi, la shopping and dancing. En plus, elle sont tellement épaisses que ça te flingue la grolle direct… (pis j’ai pas de cornes sous le pieds, ouf !)

En revanche, je ne lâcherais pour rien au monde ma crème Nok 😉

En tout cas ils sont très beaux!
Moi je pense, que sur la liste des gens qui ont droit à des places prioritaires dans le bus et le métro, il faut rajouter « les femmes avec des chaussures à talons ». Juste en-dessous des femmes enceintes, des mutilés de guerre et des personnes âgées de plus de 75 ans.

Répondre

Complètement d’accord. On ouvre une pétition ?

Ton hilarante mésaventure m’a fait bien rire en tout cas ! Mis tout est bien qui fini bien comme on dit 😉
Bises

Répondre

Hey!

Moi perso j’aurais TOUJOURS un blocage avec les escarpins pointus ^^

Si ta le temps viens faire un tours sur mon blog, je débute et ya pas foule !
Merci ^^
Nina

Répondre

Les filles nous sommes des courageuses, bah oui quoi vous voyez pas le mal qu’on se donne ou qu’on s’inflige pour être belle!!
En Amérique et plus encore aux Etats-Unis les femmes partent de chez elle avec de petites chaussures confortables et arrivées au bureau hop elles dégainent leurs escarpins…
Perso j’habite pas loin de mon boulot donc je pars toujours en talon (entre 8 et 12cm selon les chaussures) et voilà ça me dérange pas je souffre pas mais pour faire du shopping c’est mode Converse…
Mais des chaussures neuves faut les faire (portez les chez vous pour repasser, ménages, ou ce que vous voulez mais faites les chez vous 2/3 jours avant de le faire prendre l’air) avant de penser sortir sans souffrir.
Mais je te plains quand on a mal aux pieds ça fait vraiment souffrir!!

Répondre

Ahah les escarpins neuf… Faut absolument penser à ne pas sortir avec des escarpins « trop neuf » faut les faire chez soi en les portant pendant le repassage, ou en faisant la vaisselle enfin bref ce que vous voulez mais pendant 2/3 jours histoire de les faire un peu.
En tout cas ta petite mésaventure m’a fait bien sourire et m’a rappelé des moments un peu semblable que j’ai moi-même vécu comme beaucoup d’autre je pense…. Faut souffrir pour être belle il paraît….

Répondre

OMG… alors j’ai 2 choses à dire :
– comme je te comprends… J’ai revécu les sensations en lisant ton post (on dirait que je parle d’accouchement !). Cette terrible sensation de partir de chez soi en se sentant la reine du monde sur ses talons de conquérante et puis cette douleur atroce où tu as l’impression que tes pieds saignent et que tu vas juste devoir arrêter de marcher pour toujours !

– Et puis après, j’ai presque été jalouse.
Parce que je vois que toi, ton problème s’est miraculeusement volatilisé ! Alors que moi, toutes mes chaussures du mal moisissent dans mon placard !

Répondre

Mais est-ce que tu as réessayé ?

Passionnante ton histoire et toujours aussi rigolote, j’adore ! Moi les escarpins ? Nan, pas question… j’admire ton courage même si tu as su dompté la bête ^^

Répondre

J’adore les escarpins, j’en ai une belle collection (souvent des chez Mercadal). Ce qui est important c’est de trouver la cambrure et les cm qui nous vont bien. Une fois que l’on a ces repères (presque) tout est permis 🙂

Répondre

Je comprends parfaitement ce que tu décris! Moi aussi j’ai déjà vécu cela plusieurs paires de chaussures. Et en fait, la 2eme ou 3ème fois, soit la chaussure s’adapte gentiment à tes pieds, soit ce sont tes pieds qui se sont adaptés aux bobos!
mais je comprends parfaitement ce que tu as décris!
kiss

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

massa Praesent id consectetur felis sem, id, odio suscipit neque. commodo