L’Egoïste Romantique – Frédéric Beigdeder ***

J’ai toujours lu beaucoup. L’avantage d’être cloitrée chez soi à défaut
d’avoir un travail est que je vais enfin pouvoir mettre à jour un tant
soit peu cette rubrique, desespérement vide depuis trop longtemps.

Je commence donc tadaaaaaaa ! Par L’Egoïste Romantique
de mon ami Beigbeder. Bon je l’admets,ce n’est pas mon ami. N’empêche
que j’aime son écriture acerbe, cynique, complétement dysjonctée et
loufoque, même si parfois ses jeux de mots sont un peu lourds et ses prises de position…un peu douteuses…

Ce livre est donc, une fois de plus, un Beigbeder pur jus, qui
compile le quotidien d’un Oscar Dufresne plus en forme que jamais.
Entre vacuité de son existence et virées trépidantes, il nous entraîne
dans une aventure fantasque et in fine pas si vide de sens.

Du vrai Beigbeder, qui ne fera pas changer d’avis ses détracteurs pas plus qu’il ne decevra ses fans.

Morceaux choisis :

« En france, l’été, tout à coup, clac : il ne se passe plus rien
pendant deux mois. Je suis fier de vivre dans un pays capable d’arrêter
de vivre du 1er juillet au 31 août. Le reste de l’année, il ne se passe
rien non plus, mais on fait semblant qu’il s’y passe quelque chose »

« La chute de la Bourse est une excellent nouvelle. Elle punit
les radins, qui ont voulu mettre leur pognon de côté. Elle récompense
les cigales et ruine les fourmis. Claquez vite votre fric tout de suite
! Car même les épargnants cessent d’être épargnés »

 » 11 septembre 2001.
Les Twins Towers se sont écroulées. – Après-midi piscine »

« Plus t’es bourré, plus tu te crois irrésistible, et moins tu
l’es. Tu te prends pour un surfeur androgyne, genre Keanu Reeves dans
Point Break, et elles voient un gros rougeaud, genre Paul Préboist dans
Mon curé chez les nudistes »

Et caetera …

 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *