Massage anti-âge du visage : focus sur le kobido !

Ce n’est un mystère pour personne : plus que les produits de beauté, ce qui importe vraiment, c’est la manière dont on les applique. Ceci valant tout particulièrement pour les crèmes anti cellulite aussi bien que pour les crèmes anti-rides : dans un cas comme dans l’autre, point de miracle… mais un effet qui peut être davantage visible si tant est qu’on prenne la peine de les appliquer convenablement !

Pour optimiser l’efficacité des produits que j’utilise dans ces deux cas, je m’offre depuis quelques années maintenant des soins en complément : pour les fesses, vous le savez, j’ai recours à Insaf et à son expertise anti cellulite (j’aime toujours recevoir vos nombreux messages des années après pour me dire que vous l’avez contactée de ma part et adorée !). Côté visage, après avoir testé le lifting japonais, c’est à Vanessa (sur la photo, vous l’auriez deviné !) que j’ai confié la lourde tâche de m’ôter 5 ans easy, en deux coups de cuillère à pot.

Je vous raconte ce massage anti-âge qui fait des merveilles si tant est qu’on y ait recours sur une base régulière !

Kesako le Kobido ?

Le Kobido, c’est une technique de massage du visage d’origine japonaise qui intervient sur les méridiens et sur les points d’acupuncture. Il permet de rééquilibrer la circulation de l’énergie du visage ainsi que du cou. C’est cette bonne répartition d’énergie qui est à l’origine de la jeunesse de la peau. Forcément, on aime !

Grâce à une technique de massage qui allie le pétrissage de la peau, le drainage et la stimulation par digito-pression des méridiens issus du shiatsu, le visage est nettoyé, hydraté et « énergisé » via la stimulation des méridiens. Il inclus des techniques de Shiatsu, d’accu-pression et de drainage lymphatique.

En gros, le Kobido est un véritable lifting naturel et permet de lutter contre le relâchement cutané : il atténue la profondeur de la ride, redonne de l’éclat à la peau, augmente son élasticité et stimule la micro circulation. Il diminue en outre les effets du stress (pollution, soleil etc.). C’est dire s’il compte quelques arguments drôlement séduisants !

Concrètement, la séance se déroule en trois étapes et dure entre 50 minutes et une heure : la praticienne (ou le praticien, ne soyons pas sexiste) pétrit les muscles de chaque moitié du visage en les travaillant avec le pouce, l’index et le majeur. Aucun centimètre carré de peau n’y échappe, depuis les maxillaires jusqu’au front en passant par les tempes, le contour des lèvres et des yeux et les arcades sourcilières. La première fois que j’ai fait un kobido, j’ai même pris des claquounettes assez déroutantes… ! En réalité, j’étais tombée sur une praticienne visiblement un peu spéciale ou qui avait peut être besoin de se défouler : dans les faits, le Kobido ne fait absolument pas mal du tout.

Dans un second temps, le pétrissage se change en « twist » (suis-je claire ? Pas sûre…!) qui tonifient les muscles. Pour finir, la praticienne tapote la peau pour achever de réveiller la microcirculation. Eh hop ! 10 ans de moins au compteur. Ou presque : pour obtenir un vrai résultat, on peut s’offrir un Kobido une fois par mois, par exemple. Ou bien faire plusieurs séances rapprochées pendant quelques semaines. En one shot, ne rêvez pas, vous n’obtiendrez rien de plus qu’un effet bonne mine de quelques jours.

Pourquoi j’aime bien le kobido ? 

Parce que c’est facile, parce que c’est un peu cher mais je ne m’offre jamais de massage, ça me permet de compenser. Parce que ça me détend, en plus d’avoir une vraie efficacité. Moi qui aimerais autant que faire se peut éviter les injections (je ne juge pas, aujourd’hui moins que jamais ! J’ai simplement une sainte horreur des aiguilles et l’idée de douiller pour une question d’esthétique me refroidit rien que d’en parler), je suis séduite par ce soin que j’essaye de faire régulièrement.

Combien ça coûte ? 

Vanessa propose 60 minutes à 85 euros (et quand vous voyez le nombre de manipulations réalisées pendant une heure, ça les vaut largement).

Voilà. Vous étiez intriguées quand je vous en avais parlé en storie, j’espère que ce précis sur le kobido vous aura intéressées ! Vous pouvez contacter Vanessa et ses mains de fée directement sur son site.

Evidemment, je n’ai pas été sponsorisée pour vous parler du kobido. En revanche, je remercie chaleureusement Vanessa pour ses super explications !

La prochaine fois, je vous parlerai du Face Sculpting, une autre technique de massage anti-âge très intéressante (on ne m’arrête plus). Et du rouleau de jade traditionnel, complément parfaitement utile, si ce n’est indispensable !, à l’application des soins au quotidien. Un conseil si vous ne souhaitez pas attendre l’article dédié à cet objet, ne vous faites pas rouler et ne vous jetez pas sur le premier rouleau venu, un prix trop bas peut cacher une version en verre ou en plastique… Comptez en moyenne une trentaine d’euros pour un bon rouleau.

Commentaires

1

Merci Deedee pour cet article fort intéressant ! J’ai expérimenté l’aculifting récemment (acupuncture du visage) et j’en suis très satisfaite (amélioration du grain de peau et effet réel sur la « vallée des larmes » et les pommettes, moins flagrant pour le moment sur le front). Je vais me renseigner du coup sur le Kobido, parce que comme toi, je crains de passer aux injections … Bon we !

Répondre
2

Merci Deedee pour ce poste tant attendu 😉
Comme dit dans un message de storie la semaine dernière, si tu as une adresse sur Toulouse (où tu vas régulièrement si j’ai bien vu), je suis preneuse 😉
Merci et bon WE.

Répondre

Merci pour cet article.
Je vais tester les doigts de fée de Vanessa.

Répondre

Merci beaucoup!
J’ai hâte de lire l’article sur les rouleaux de jade car je comptais en acheter pour voir. Je vais patienter un peu. En plus de la qualité, je me pose des questions sur l’entretien (faut-il acheter une pierre d’améthyste pour recharger le jade ou est-ce superflu?). Bref, j’ai hâte! Merci!

Répondre

Bonjour Delphine, juste pour te dire un grand merci pour la découverte du kobido et de Vanessa dont j’ai eu l’occasion d’apprécier les doigts de fée et la grande gentillesse grâce à cet article.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eleifend vulputate, leo Praesent felis Aliquam ante.