Mon coach sportif

Oui
je sais, ça fait très prétentieux de parler de son coach sportif,
surtout quand on le voit une fois par an et qu’on le partage avec des
centaines voire des milliers de motivés d’à fond la forme… Mais que
voulez vous, je trouve que ça en jette de le placer négligemment au
détour d’une conversation : « non Georgette ce soir je ne peux pas venir j’ai rendez-vous avec mon coach sportif« . Pas mal non?

Toujours est-il qu’en dépit des apparences, mon coach n’est pas
hyper utile… Bon, d’accord, je ne suis pas un modèle d’endurance,
d’opiniatreté et de volonté en matière de sport. On a beau vouloir
traquer et éradiquer le capiton, quand on sait qu’il faut pour cela
suer corps et âme au moins trois fois 30 minutes par semaine,
personnellement, ça me décourage d’entrée de jeu. Il faut dire que le
sport et moi, ça n’a jamais été une grande histoire d’amour. En dehors
de la danse et de la gym, et un chouïa le roller, et bon d’accord,
aussi la natation, je déteste courir, je ne joue que peu au Tennis,
j’ai peur des chevaux, je n’ai aucune endurance, je n’aime faire du
vélo que sur le plat, à la moindre côte pfff, je lâche prise, j’exècre
le ski, je n’ai jamais réussi à décoller en ski nautique, j’ai des
points de côté dès que je force un peu trop, j’ai toujours été dans le
peloton de queue lors de ces horrible cross scolaires… Non, vraiment,
le sport n’est pas fait pour moi, à moins que ce ne soit l’inverse !
Malgré
tout, je suis vraiment hyper motivée pour faire concurrence aux bimbos
qui peuplent les plages du sud de mai à septembre, et j’essaye de ce
fait bon gré, mal gré, de faire un semblant de sport une fois par
semaine depuis au moins trois mois (wow avouez que ça force l’admiration !). Dans un club. Si si ! avec des bimbos, des machos mais aussi
d’autres gens tout a fait classiques et aussi motivés que moi, c’est
dire si les cours sont punchy. Et, chose formidable, le club vous
propose le suivi d’un coach sportif histoire d’optimiser les résultats
de tant d’engagement et de courage. Après quelques semaines de lever de
cuissots poussifs couplés à une récupération intensive dans le sauna,
je me suis donc décidée à me prendre vraiment en main. Rendez-vous est
pris avec le coach, MON coach : une jeune femme ‘achement sympa, ouf !!
j’avais peur de tomber sur un vieux roublard. Elle me demande mon
objectif. Non, faire la bimbo sur la plage n’en est pas un m’assure
t’elle en me regardant bizarrement, se raffermir en revanche pourquoi
pas. Je lui explique un peu ma philosophie de vie (apéros, apéros,
dîners et apéros), mon mode de vie et mes attentes, sans oublier bien
sûr de lui en dire un peu plus sur mes capacités physiques. J’ajoute
que les machines, très peu pour moi. Si je suis prête à bimboïser sur
la plage, pas question de me faire reluquer par une bande de biscotos
testostéronés et en manque d’attention. C’est là où le bât blesse,
puisque cette moins charmante coach me rétorque du tout au tout : « ah mais vous ne pouvez pas espérer vous muscler si vous ne passez pas par la case machines« .
Et là, c’est le drame… car je n’aime déjà pas particulièrement suer
sur un tapis de sol en compagnie d’une trentaine de personnes, mais je
me dis qu’au moins en cours, nous sommes tous embarqués dans la même
galère disgracieuse et limite grotesque. De là à en faire de même sur
une machine.. Je suis beaucoup moins, mais alors BEAUCOUP moins
convaincue…

Alors quoi, il me faut renoncer à un corps de sirène sous peine d’y
perdre ma dignité, ou au contraire, affronter courageusement les
machines, IPod vissé dans les oreilles et l’honneur dans mes basketts ?
Tsss, quand je vous dis qu’il est difficile d’être une femme….. !

Partager l'article

Commentaires

ah ben alors la je sais de quoi tu parles, j’en ai fait de la salle au lycee et meme apres!

des machines ou tu souleves les poids par les jambes, les bars, etc!!! et la machine a abdos hein? tu as deja vu comment c’est? une chaise tres haute sans assise et hop tu dois te soulever devant, sur les cotes en te tenant sur les avants bras!! je te jure pour rien au monde je ne referais cet exo!!! ;-)) en plus comme tu le dis tout le monde te regarde et ca c’est franchment nul je trouve!!!

mais bon je veux pas te decourager hein? apres tu vas craner sur la plage en bimbo !!!

moi ce soir aussi je vois mon caoch sportif, je vais au power plate!!

Répondre

Mais enfin…

…c’est pas du tout pretentieux d’avoir un coach… tout le monde devrait en avoir un.Le mien, je l’adorais… la ici, j’ai pas encore tate du coach japonais mais je sens que je vais m’y mettre.

Répondre

Roh moi je préfèrerais encore utiliser les machines que de m’ennuyer à 100 sous de l’heure dans un cours collectif, y’a pas photo ! Tu devrais essayer Deedee, tu peux faire les choses à ton rythme et selon ta morphologie, je suis sûre que tu y prendrais goût 😉

A part ça j’adore la photo ;-))

Répondre

C’est vrai que c’est utile un coach, ca evite de faire n’importe quoi (Gaffe a la muscu: on peut vite « enfler » au lieu de s’affiner).

Sinon, methode Ecossaise, pour la fana d’aperos: la biere, ca fait enfler…mais le whisky, ca asseche! En alternant convenablement, bye le sport et bonjour les kilos en moins 😉

Bonne journee et bon sport

Répondre

Pourquoi ne pas essayer l’aqua-gym ? Ca me semble plus sain et plus doux pour la bimboïsation non ?

Après je ne suis pas expert, je suis plutôt adepte de la pratique (continue hein !) d’un sport quelconque tout au long de l’année.

Répondre

30 jours puis la plage

Tu devrais y aller en te fixant un mois de réflexion. Au bout de 30 jors tu saura si tu es capable de supporter ça ou non. Et il sera presque temps de partir bimboiser à la plage 🙂

Répondre

Etonnant que tu n’aimes pas les machines ! C’est ce qui te permettra d’avoir un bon résultat très rapidement pourtant !

Je ne sais pas si tu as déjà testé, mais tu peux essayer l’electrostimulation. Ca fait un peu robocop avec tout les fils branchés sur le corp mais ça marche vraiment TRES bien ! J’ai vus autour de moi des résultats étonnant avec ces petites machines.

Répondre

L’ENFER

Le sport, j’aime pas.
En fille que je suis, je m’étais dit un jour que ce serait bien que j’en fasse quand même. Pour faire comme toutes les autres filles, folles de leurs corps et de leurs salles de gym. Alors je me suis inscrite, certainement un jour où j’avais du boire, où j’avais perdu tous mes repères. J’avais un type, un soit disant coach sportif à deux balles, qui passait son temps à me reluquer dans l’effort, qui me donnait des conseils nazes…bref, il m’a dégouté à vie. Je m’en suis débarrassée, je l’ai supprimé, j’aurais bien voulu le faire en vrai le supprimer. Cela aurait été d’utilité publique, parce que si ça se trouve, maintenant, il traumatise des centaines de femmes, je me sens encore coupable.
Ensuite, j’ai essayé la natation. Presque 3 fois par semaine j’allais à la piscine. Avec palmes, pince-nez, masque, bonnet…la totale. So glamour. C’était dur, j’avais mal partout, ça travaillait sévère, mal aux cuisses, mal aux fesses, mal aux abdos (inexistants chez moi), mal aux bras. Comme je suis grande, on m’a vite confondue avec une nageuse Est Allemande, limite les gens me parlaient en allemands. Bref. Pendant 3 mois, je rentrais crevée, j’ai senti la javel (et c’est tenace cette odeur là), j’avais la peau dessechée, les yeux de lapins albinos. Je rentrais chez moi en état de mort cérébrale, incapable de faire quoi que ce soit, j’ai frôlé de divorce, j’ai arrêté de nager.
Maintenant ça va mieux, je continue mon sport favori: le levé de coude occasionnel amateur. Et ça me va bien comme ça.
Le sport, j’aime pas.

Répondre

>> Ahah Laure, je ris une fois de plus et me reconnait également dans ta description de nageuse. Noon, pas dans le coup de la taille, juste la javel, les courbatures sur l’ensemble du corps, les yeux de lapin explosé, bref, un pur moment de bonheur. 3 fois par semaine en plus, je dis chapeau ! je n’y allais que difficilement le dimanche, lendemain de sorties en plus, facile. Moi non plus, j’aime pas le sport, mais dans ce club où je vais, ça va, je ne suis pas -encore-traumatisée. Hier soir, j’ai même fait 3/4 de cours + 30 minutes de machine.. Si si, j’ai réussi, avec la complicité de mon IPOd !! (si j’avais pu mettre des lunettes noires je l’aurais fait)

>> Le Power Plate Esme, j’en rêve !! Mais mon plan Orsec ne me le permet pas pour le moment.. Tiens nous au courant de la suite hein !!!

>> MissPink : je suppute que le coach sportif japonais est un cran au dessus de son homologue français, am I wrong ?! J’aurais les boules de ne pas comprendre (j’avais un coach quand j’ai habité à Madrid.. la cata, je lui faisais tout répéter 15 fois de suite, j’étais toujours en décalage.. assez traumatisant comme expérience !), et surtout, d’affronter une rigueur hors norme.

>> Hélène : l’avantage des cours, c’est que d’une part, le prof te motive sévère (la demoiselle au fond avec le t shirt prune, elle se croit à la plage ? ooops!), et que d’autre part, tu n’as pas le mâle en manque de rincage d’oeil qui guette le mouvement qui mettra si joliment le gras de ton bide en valeur… Je déteste qu’on me regarde suer, c’est au dessus de mes forces !!

>> Spaz : merci pour le conseil, mais la bière de toutes façons, je n’aime pas, et le whisky n’est buvable que coupé au coca (light de préférence, mais quand tu demandes dans un bar un whsky coca light, curieusement les barmans se foutent de toi. Comprends pas….!). Non, moi j’aime le vin, les frozen margarita, le porto, les coktails fruités à la vodka. Rien de bien méchant quoi 🙂

>> L’aquagym Jordan oui, effectivement c’est top, d’autant que faire du sport dans l’eau est hyper agréable, mais : 1. la piscine à côté de chez moi propose ce sport en semaine, de préférence à des horaires impossibles (genre le mardi à 14h). 2. Je refuse de faire trois kms jusqu’à la piscine suivante, le retour étant en général physiquement périlleux, et 3. c’est qui plus est un peu dispendieux.. beaucoup de négatif !

>> Manu : hihi, bonne idée, ça se tente 🙂

>> Kybla : ce ne sont pas les machines qui m’insupportent, mais le regard des autres… Je déteste les gens qui vont à la gym pour reluquer les autres et faire de la gonflette, et sur les machines, ce genre de personnes est légion !! du coup….j’évite.. Pour l’électrostimulation, oui, il faudrait que j’essaye !

Répondre

SOUVENIRS SOUVENIRS

Ah oui, moi aussi parfois j’allais à la piscine le dimanche matin, alors que j’avais un peu forcé la veille. C’était dur…
J’y allais avec deux amies (qui étaient également de la partie la veille au soir), et la piscine dans laquelle nous allions avait un toit façon verrière en forme de dôme. Et nous, en filles que nous étions, nous nagions côte à côte, on discutait tout le temps, et lorsque nous passions sous ce dôme ça amplifiait les sons et donc toute la piscine nous entendait nous plaindre « oulàlà, ça va pas, j’ai l’impression que je coule, attendez moi les filles, je vous dis que je coule…je coule vraiment…glouglouglou » ou encore les résumés de la veille « han, t’as vu la copine de Jules, comment elle est trop vulgaire! Franchement je comprends pas ce qui l’attire » « oui, c’est vrai ça, elle a un genre spécial quand même. Et puis t’a vu le nouveau mec de Mathilde, il ressemble grave à son frère, vous croyez pas qu’il faut y voir quelque chose en rapport avec la psychanalyse? Oh mince, regarde, y’a Laure qui refait plus surface. Elle a coulé. Ah bah non, elle est sortie » ….
De grands grands moments ces dimanches matins à la piscine.

Répondre

Nan mais sinon pour la remise en forme, il y avait un truc que j’aimais bien : Le parcours sportif !
J’en faisait avec un ami qui voulait perdre ses rondeurs abdominales, pourtant travaillées avec ardeur à la Kronembourg. Bref, cela permet de tout travailler, sans excès (voir nageuse allemande de l’est) et sans trop de matage intensif.

Et en parlant de scrutage en détail, ne pensez vous pas que certaines filles dans les salles de gym ne le cherche pas (je pose la question, je ne vise personne :p )

Répondre

Sujet ô combien douloureux! Le sport pour moi c’est méga beurk aussi. J’ai tenté la salle de sport l’année dernière. J’étais assez assidue aux cours, les résultats étaient pas mals … par contre les machines j’ai pas trop osé (mais peut être que comme toi avec de la musique…).
C’est quoi ton club ?

Répondre

Le parcours sportif…voyons voyons…tu veux parler du truc dans les bois, où il faut s’accrocher à des barres et faire des tractions, sauter par dessus des branches, et autres réjouissances? J’ai fait ça quand j’étais en 6ème je crois, parce qu’on m’avait obligée bien entendu, et il me semble que j’en avais bavé.

Pour ce qui est du matage professionnel en salle de gym, pour y avoir passé certaines heures, il me semble que pas mal de filles viennent pour essayer de lier contacts avec hommes aux regards de chacals. Moi, mon coach et les autres nazes, si j’avais pas été une fille, je lui aurais volontier collé mon poing sur le museau.

Décidément, le sport c’est pas pour moi. Mais est-ce que le shopping peut être considéré comme un sport? Ouiiiiii je crois bien. Parce que quand je rentre d’une séance de shopping, suis crevée.

Répondre

Sujet ô combien douloureux! Le sport pour moi c’est méga beurk aussi. J’ai tenté la salle de sport l’année dernière. J’étais assez assidue aux cours, les résultats étaient pas mals … par contre les machines j’ai pas trop osé (mais peut être que comme toi avec de la musique…).
C’est quoi ton club ?

Répondre

Bilan d’un sportif

Souvenir de natation :
Au collège : option voile, natation dans une eau à 14° quand on tombe. A force on a appris à ne pas tomber.
Au lycée : « Bon, tout est inscrit sur le tableau. Vous avez 90min. » Rapide addition du nombre de longueurs pour découvrir avec horreur qu’on nous croyait capable de traverser la Manche en autant de temps qu’il faut à 22 joyeux imbéciles pour courir après un ballon.
A l’école : Partis à 15, 13 regardent les filles en maillot en salivant des yeux (ça manquait de filles à l’école), 2 nagent : ceux qui étaient trop myopes pour faire comme les autres.
Bon au final je n’ai pas vraiment progressé en natation.

Souvenir de lutte : 2 dents cassées. J’ai encore la dispense rédigée par mon dentiste.

Souvenir de course d’orientation : 10km dans les bois et la boue, 20km pour retrouver les filles qui s’étaient perdues, 2 arbres escaladés pour échapper aux chiens d’une chasse à cour qui passait par là. J’ai vite laissé tombé.

Souvenir d’escrime : un miroir brisé en travaillant ma position, une cuirasse déchirée, deux fleurets cassés et une demi-douzaine d’heures de colle pour tout ça.

En y réfléchissant j’ai un rapport au sport assez discutable. L’avantage c’est qu’il n’y a pas de plages dans l’Aveyron alors n’ai pas trop à m’en faire.

Répondre

Ahah !!!

Le parcours de santé…!! déjà, il faut en trouver à Paris, et ensuite, euuuuh, je crois bien que c’est trop dur pour moi !!! M’enfin merci quand même Jordan 🙂 Nan, le top, c’est de pouvoir nager un peu l’été dans la mer : comme tu es en maillot, tu palpes bien le capiton et tu mesures bien l’ampleur des dégats. Du coup, tu es hyper motivé piquer une tête, ça raffraichit et sur un malentendu, ça peut éliminer la glace que tu viens de t’enfiler. Dans tous les cas, ça donne bonne conscience 🙂

>> La piscine le dimanche, j’y allais avec mes parents. ça nous donnait l’occasion de nous voir un peu (puisqu’aucune copine n’était assez motivée pour traverser Paris et me retrouver vers midi à la piscine). mon père nageait 10 minutes et en avait marre, ma mère s’arrêtait souvent entre les lignes, nageait moins vite donc me ralentissait et me faisait coucou dès qu’elle me croisait.. malgré tout, j’aimais bien ces séances, c’était assez marrant !

>> Béa, je vais au Club Med Gym, l’antre de la gym moderne et citadine…!!

>> et oui Jordan : clairement, certaines filles le cherchent un peu, mais c’est loin d’être la majorité. La plupart sont juste des filles qui traquent mollement le gras en se disant que sur un malentendu, ça peut passer. en revanche, les mecs sont carrément plus dans le délire matage et gonflette à bloc, beurk

Répondre

lol

Un mec qui n’aime pas particulièrement le sport.. incroyable (et appréciable ;)) !!

Répondre

Je te comprends Deedee, moi aussi j’aime pas les machines, je m’ennuie à mourir dessus. Mais bon, si tu dois en passer par là…

Tu as raison, ça en jette à mort de dire que l’on a un coach sportif;-) J’adore dire à mes amis « non désolée, je ne peux pas , j’ai yôôôgâââ ce soir! »Je crois que c’est ça quand on est pas une sportive dans l’âme, on aime bien frimer avec des trucs comme ça;-)

Répondre

tout pareil que toi Deedee ! le sport, quand j’étais jeune, c’était sous la contrainte (la peur du zéro au bac !) Et depuis, le seul truc que j’ai réussi à tenir, c’est l’aquagym.

C’est complet, ça muscle bien : faut pas croire, le lendemain, t’as des courbatures ! et avantage non négligeable : l’eau cache les rondeurs, les maigreurs et même la forme (informe) d’un vieux maillot de bain que le chlore te finira, alors pas la peine d’investir dans un Eers !

et j’y allais avec une copine, comme ça, on se motive mutuellement.

comment ça j’y allais … bon d’accord, j’y retourne 😉

bon, c’était mes conseils perso !

Répondre

Désolé pour le re-commentaire… C’est juste un F5 mal placé…

*bon trouver un truc à dire… gniiiiiiiii… Idée ?*

Alors d’abord je dois pas être le seul sportif à venir sur ton blog. Ensuite, le roller, pourquoi tu n’en fais pas un peu plus qu’un iota ? En plus si tu en fais le matin tôt ou en fin d’après midi, tu pourras prétendre à un bronzage geisha… Ca en jette aussi non ?
non ! bon…
😉

Répondre

Moi je connais un sport tres naturel et tres agréable pour perdre quelques kilos 😉

Quoi ???????????!
C’est le printemps ou quoi ?

Bisous

Répondre

>> tout a fait d’accord avec toi Nadia ! seules les non sportives peuvent se targuer haut et fort de leurs efforts émérites et sans bornes 🙂

>> Chris : entre copines, c’est sûr que c’est plus sympa. Moi, j’en ai eu marre d’attendre les mienne, j’ai pris le taureau par les cornes et j’y vais seule, sinon, j’attendrais encore…

>> JOrdan : j’aimerais bien faire un peu plus de roller, mais en rentrant du boulot, curieusement j’ai d’autres choses à faire :))

>> Caro : pas sûre que ce soit hyper efficace contre la cellulite.! mais ça se tente, c’est sûr 🙂

Répondre

la voix de la sagesse….

Vous vous souvenez certainement de ce qu’ a répondu ce cher Sir W. Churchill quand un jour qq lui a demandé le secret de sa forme (pas trop les formes.. )
« Mais le SPORT cher ami, LE SPORT !!! JAMAIS de SPORT !!!! »
Il n’avait pas tort…
Bon, pour le bikini de cet été c’est une autre affaire….

Répondre

HELP

J’ai rien compris au commentaire de Caro.

Deedee, tu as l’air d’avoir compris, même que tu veux tenter, alors c’est quoi?

Répondre

hihi

>> Merci Lily, je ne m’en souvenais plus 🙂

>> Laure : le sport en chambre, tu vois ?! 🙂

Répondre

Ah bah non, je voyais pas. Je vois maintenant. Merci pour ces éclaircissements Deedee.

Répondre

Mais non Deedee, tu n’as pas l’esprit mal tourné! Tu es une fille bien !!!!

Pas mal pour perdre quelques calories : t-shirt + trench pour sortir alors qu’il fait a peine 12° à Paris.

Autre option : rendre visite à un proche qui a une gastro (moi avec ma soeur la semaine dernière).

-3kg sur la balance. Je passe les détails mais tu te rends compte que tu assures niveau sprint sur 30 mètres (distance chambre à coucher / sanitaires)

lol

je sais c’est pas très fin ….

Répondre

ça faisait trop longtemps que je n’avais pas entendu ce mot: sanitaires. C’est dingue, je dis jamais ce mot moi.
Bref.
A mon avis, pour ce tonifier et perdre du poids, de toute manière, il n’y a pas 36 solutions: c’est sport et diet. Point barre. La misère pour moi. J’aime trop manger des tas de trucs et boire du vin. Je ne serai dons jamais mince. Mais j’en ai fait mon deuil.

Répondre

Désolée Laure

Expression encore utilisée par mon Homme, qui est d’une famille pied noir (lien de cause à effet ??)
Ce mot est malheureusement rentré dans mon vocabulaire … un petit côté désuet qui me plait bien…

Répondre

>> il ne faut pas être désolée Caro, c’est plutôt marrant de dire « sanitaires » ! moi non plus je ne l’utilise jamais, mais uniquement parce que c’était le mot utilisé en pension quand j’y étais. Du coup, je l’ai rayé de mon vocabulaire 🙂 En revanche, j’aime bien utiliser de temps en temps des mots délicieusement surannés (cqfd) 😉

>> Laure : clairement. Perso, j’essaye la version sans Diet car j’aime trop les apéros sympathiques version vin rouge, saucisson, crudités à picorer accompagnées d’olives, de tapenades et autres délicieusetés bien huileuses. J’ai encore la chance d’être relativement mince, mais alors, qu’est ce que je suis molle !! D’ou le sport 🙂

Répondre

lol

J’en peux plus Hélène tellement je ris :))) Tu es excellente !

Répondre

Ouais d’abord! Hélène a raison, ça veut quoi « relativement »?
Tu es mince nom d’une pipe!

Répondre

Oui, moi aussi lors de mes années de pensionnat, le moment juste après l’étude et le dîner (enfin…si on peut appeler ça un dîner. heureusement que ma mère me cachait des tas de trucs dans mon sac le dimanche soir…sinon, je serai morte empoisonnée), la chef de maison nous disait de passer aux « sanitaires », ce qui voulait dire douche et tout le reste. J’avais oublié ça Deedee. Mais c’est loin… pas sniff du tout.

Répondre

pffffff! Encore un mot en moins! «  »ça veut DIRE quoi… »

Répondre

>> Ben ça veut dire que la mollesse ne me permet pas de jouir comme il se doit de ma minceur 🙂 Malgré tout, quelque chose me dit qu’il va falloir que je m’y fasse parce que gym ou pas, les choses ne vont pas aller en s’améliorant ! Comme je suis absolument incapable de faire quelque régime que ce soit…!!

>> ahah Laure, décidément, doit on conclure que les femmes qui ont été en pensionnat et qui on souffert de la cantine dégueu sont obligatoirement des paniers percés ??!!! 🙂 Ma mère aussi remplissait ma valise de cochonneries que j’engloutissais en quelques heures : des paquets entiers de Lions, de Mars & co. Une fois, je me souviens avoir dévoré 6 Mars d’affillée… Je ne peux plus en voir un seul en peinture !! (et après on s’étonne que je sois molle…)

Répondre

Ah oui, moi, c’était les shamallows (pas certaine que ça s’écrive comme ça mais bon, tout le monde a compris). Je voulais absolument faire comme dans la pub, en mettre le plus possible dans la bouche, et essayer de parler clairement. J’arrive à en mettre 12! C’est mon record. Bon, au niveau de comprendre ce que je dis ensuite, on repassera, mais moi ça m’éclate. Parce que oui, j’avoue, je le fais encore. Souvent d’ailleurs. Mon fils a 10 ans, et on fait des concours tous les deux. Pour l’instant, lui il est à 8. En général, on finit ces séances en bonne crise de fou rire, et l’Homme nous regarde l’air accablé. On rit encore plus.
Ma mère, elle me mettait aussi du saucisson, mais je n’avais pas de quoi le couper. PAs grave, j’y allait à l’ancienne, avec les dents. Mais ça, je le fais plus maintenant, je suis devenue une dame…enfin presque.

Répondre

Je comprends ton pb Deedee : ma meilleure amie peste contre sa mollesse alors qu’elle fait un 34. C’est vrai que du coup, habillée ou en maillot, la silhouette n’est pas perçue de la même façon.

Répondre

Ahhh ça fait du bien d’être comprise !!

>> Le pire Nadia, ce sont ceux qui te regarde de haut en bas méga dubitativement quand tu leur dis qu’une troisième rasade de choucroute, vraiment, ça ne serait pas raisonnable, en te sortant « mais qu’est ce qu’elle nous fait celle là, elle veut perdre un os ou quoi ?! »…. On m’a même déjà traitée d’anorexique alors que franchement, je ne fais pas pitié !!! Quant à l’épreuve du maillot, je n’en parle même pas… Quand tu es mou, c’est pire, les gens ne s’y attendent pas, et je gagne toujours à la surprise dans mon groupe sur la plage !! yeah

>> Laure : j’imagine trop la scène des chamallows (tentative d’orthographe bis) ! excellent 🙂

Répondre

Bon. Je dois intervenir.
Tu passes combien de temps en maillot dans l’année ? Et combien de temps en jean ?
Parce qu’en jean tu es canonissime, saches que moi qui n’ai pas une nature jalouse je me surveille pour ne pas te sauter à la gorge quand je regarde tes jambes (oui c’est alambiqué mais je me comprends), donc n’et-ce pas bien sûr, la mollesse on s’en fout un peu les 4/5ème de l’année.
Moi qui suis grosse et ferme, crois-moi, je m’en fiche pas mal que mes fesses tiennent toutes seules 😉
D’autant que la fesse est le muscle le plus facile à travailler. Je te montrerai un exercice qui marche, si tu veux 😉 (que je ne fais pas, il manquerait plus que je sois obligée de faire du fitness, en plus d’être ronde).
Tout ça dit sans la moindre agressivité, ne nous méprenons pas 😉
C’est juste que c’est bête de ne pas s’aimer quand on est foutue comme toi.

Répondre

Aie…

deedee c’est le sujet qui fâche…parce que depuis ma grossesse je ressemble à une monstreuse chose appelée « maman »…avec 65 kilos…pour 1m65..ce qui est normal au niveau IMC dixit ma nutritionniste..sauf que.. avant ma grossesse je faisais 49 kilos et rien que du muscle…quand je regarde des photos de mois je pleures…toutes les larmes de mon corps…et non je ne suis pas anorexique…les membres de ma famille sont extremement minces…
donc j’ai du mal à digérer mes 65 kilos …bref..
à l’époque je faisais 2 heures de sport par jour…oui oui 2 heures de sport…et dans un club de sport et je ne ressemble pas du tout aux bimbos qui allaient au club je portais toujours un large tee shirt et un jogging immonde…mais le résultat était là en 4 mois j’ai obtenu des fesses de black superbes bondées..des cuisses minces et fuselées.. ( c’est pour cela que je pleure..dorenavant elles st grasses et couvertes de cellulite) des épaules musclées..( un peu comme madonna..).Et effectivement je faisais 45 minutes de cardio et le reste c’était les appareil de muscu..et les cours d’abdo fessiers…mais le résultat tu ne l’aurais que si tu y vas régulièrement une fois par semaine ça me sert à rien…au bout de 4 mois tu as des résultats visibles mais à condition d’aller tt les 2 jours..c’est ce qui ne fais rire qd je vois les bonnes femmes qui se font opérer des fesses..c’est ce qu’il y a de plus faciles à muscler..par contre tu souffres…mais il faut voir le bon coté si le lendemain tu as mal..c’est que tu as bien travaillé tes muscles..

Bon allez je suis motivée je file m’inscrire…Envie de retrouver mes 49 kilos…mais c’est chaud faut faire un régime…et ça je déteste…

Répondre

ben alors la Deedee, je vais faire pareil que Helene! tu as une classe innée comparée a moi qui ressemble plus a l’hippo dans fantasia! alors en maillot de bain pff tu t’en fous, tu vas dans l’eau au pire si tu as vraiment peur que tout le monde voit tes cuisses « molles »!!!

Répondre

Oh la la

Je n’ai pas fait ça pour récolter des flatteries, même si d’accord, les flatteries ça fait plaisir, même si je sais garder les chevilles fines, même si je déteste faire la fausse modeste, donc je suis consciente que je suis mince, même si je suis molle, et même si je déteste parler de silhouette et poids & co, parce que pour moi, il n’y a pas une silhouette bien ou pas, c’est un ensemble de petits détails que n’importe quelle silhouette peut avoir, mince ou pas. La grâce, le port de tête, le visage, l’expression, les mains (je suis ‘achement sensibles aux mains !), la gestuelle etc. Bref, Hélène et Esme, merci, je n’ai pas cherché vos compliments mais je les apprécie à leurs justes valeurs (et je suis un peu génée aussi) 🙂

Hélène une fois de plus tu m’as fait mourir de rire !! j’ai adoré le coup des fesses fermes, évidemment je suis preneuse pour l’exercice (que je ne ferais pas non plus, parce que je me plains mais je continue les apéros et les efforts minimum pour pallier la fesse molle. Je sais, je n’ai donc théoriquement pas le droit de me plaindre, mais ça serait ‘achement moins drôle si on pouvait même pas se plaindre de la Vie trop injuste, nan ?!)

Et Esme : si si, je t’assure que ce n’est pas « mou » mais mou, mais je suis experte dans l’art du jeté de corps dans l’eau rapido presto (heureusement que je ne me baigne pas en Bretagne où il faut marcher 30 minutes pour avoir de l’eau jusqu’à mi cuisses !!).

Bon enfin c’est maladroit tout ce que je viens de dire mais je crois que de toutes façons, rares sont les personnes qui s’apprécient, quels que soient leurs défauts. On est jamais contents de ce qu’on a : moi même, je rêve d’avoir les yeux bleus ou verts, raté, ils sont marrons cochon ;)))

Répondre

C’est vrai, de toutes façons ce qu’on a ne va jamais et c’est toujours mieux chez les autes, j’ai été un peu rapide dans mon commentaire Deedee, désolée 😉
C’est vrai quoi, il n’y a rien de plus pénible que de ne pas avoir le droit de se plaindre parce qu’on est mince : ça n’empêche pas d’être insatisfaite ! 😉

Répondre

Dis moi,c’est de quel côté en Bretagne qu’il faut marcher si loin ?
Ce n’est pas le souvenir que j’ai de mon ancien chez moi.

Répondre

Mmmmm

Réflexion faite, je crois que c’était en Normandie vers le Touquet. je sais, je suis IMPARDONNABLE d’avoir Bretagne et Normandie !

Répondre

Le Touquet c’est pas dans le Pas de Calais ?

Répondre

erf

J’ai un doute là Amaury.. tain, je vais passer pour une snob de parisienne qui ne sais rien placer précisément sur une carte de France en dehors de Paris, ouch !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

odio Sed consequat. luctus Praesent id commodo venenatis, facilisis Lorem vulputate, dapibus