Putain de classe moyenne !

ça avait pourtant bien commencé : au CP, et malgré un an d’avance, j’étais la plus grande de la classe. A peu de choses près. Je me serais également accommodée d’être la plus petite, notez, rétive que je suis à l’idée de rentrer dans un moule bien formaté.

Et puis, très vite, les choses se sont gâtées. De plus grande, je suis passée à une taille moyenne : ni trop grande, ni trop petite. Pile dans la plaque. Résultats scolaires ? Moyens : ni bons, ni mauvais. Un bac avec mention assez-bien, ni très bien, ni passable. De bonnes études, ça, oui… une exception qui ne fait que confirmer la règle.

Aujourd’hui, les choses ne s’arrangent pas. Ni trop jolie, ni trop moche. Taille ? Moyenne. Poids ? Dans la moyenne lui aussi, ce qui est sûrement à prendre pour une chance. Cheveux ? Mi-longs. Situation financière ? Ahah, là, je sens que je vais vous surprendre puisque je me situe… dans la moyenne : ni trop pauvre pour prétendre à quelque aide que ce soit, ni trop riche pour passer du statut de locataire à celui, tant convoité, de propriétaire. Et c’est pas pour demain la veille, vous pouvez me croire. En revanche, over méga riche à en pleurer si j’en crois les impôts… Mais je peux m’asseoir sur un éventuel prêt immobilier, trop pauvre ! Et là encore, cette situation est un luxe au vu de ceux qui rêveraient probablement de faire partie de cette moyenne.

Ce qui ne m’empêche pas de râler, quand même ! Parce que bon, c’est comme quand mes parents me disaient de finir mon assiette parce qu’en Afrique et ailleurs dans le monde, des enfants qui n’avaient pas ma chance crevaient littéralement de faim. Pas que je m’en fiche, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit (ouh la la, je m’enfonce là ! Mais si je n’apporte pas ces précisions, on va me demander quelle marque de yaourt très précisement je consomme parce que bon, les Activia c’est pas comme les Mamie Nova ma bonne dame, ils sont plus mieux emballés que les autres), vous voyez ce que je veux dire.

Et puis confidence pour confidence, c’est plus fort que moi : je suis une adepte du mieux, pas du pire. Parce qu’il y a toujours pire et que se complaire dans cette acceptation ne fait pas avancer le schmilblick.

Tout ça pour dire quand même que putain de classe moyenne !

Commentaires

J’comprends bien Deedee…Personne ne t’en voudra de t’énerver contre ton appartenance à la classe moyenne. Avant c’était un luxe, aujourd’hui finito, c’est juste énervant d’être moyen. A lire absolument: "La dérive des classes moyennes" de Louis Chauvel (prof à Sciences Po et chercheur en sociologie).

Répondre

Uééé enfin y’a pire, genre moi avec une taille en dessous de la moyenne, de la thune en dessous de la moyenne etc…

Pi la classe moyenne tend à disparaître, avec un peu de bol tu seras aspirée vers le haut ! 😀

Répondre

Ben ça alors la râlerie est une chose contagieuse!!!!! Mea culpa Deedee pour mon humeur d’hier, parce que du coup……..Mais en fait c’est tellement bon de râler un peu, ça fait de bons billets! :oDD
allez c’est pas tout ça mais j’ai du ralouillage à faire aujourd’hui.

Répondre

Ah non mais moi j’adore râler ! C’est un peu ma seconde nature, t’inquiète 🙂

Et oui la classe moyenne c’est ce qui t’empêche d’être proprio ou alors de pouvoir t’offrir toutes les belles choses que tu présentes. A choisir j’ai mon petit chez moi, mais je ne fais que regarder passer les trousses voyages à 45 €. Enfin ne nous plaignons pas, il y en a qui regardent passer et la trousse à 45 € et qui doivent débourser tous les moins une location dont il ne leur reviendra rien au bout du compte. Et souvent pour une cage à poules sans jardin! Donc profitons de notre classe moyenne et espérons ne pas descendre en dessous. Bonne journée à tous 😉

Répondre

Je préféré être dans la classe moyenne que dans celle en dessous même si j’ai aucune aide et que des fois j’aimerais bien en avoir.

Répondre

Eh oh, Deedee moyennement jolie?
Alors là, pas du tout d’accord ! Crois-en nos papotages de haute volée des pauses café !
Pour le reste, profites-en, ça ne durera peut-être pas !

Répondre

hehe tu me fais penser à mes complaines d’ado : ni grande ni petite , no grosse ni maigre , ni blonde ni brune (chatain), les yeux ni bruns ni verts (noisette), bac assez bien itou (ainsi que tous mes examens) …
Et plutot classe moyenne bien sur … locataire , c’est moi qui fais des prets immo pour les autres), du mal à boucler les fins de mois (mais trop "riche" pour etre aidée par l’etat oeuf corse)…
Allez je ne me plains pas loin de là … il y a pire c’est sur … mais mieux ce serait pas mal aussi 😉

Répondre

Ben console toi miss, t’as un des meilleurs blogs féminins français !

Répondre

Wow, dis comme ça je me fais rêver ! Merci 🙂

Moi je me dis surtout que, viser plus haut, et bien, c’est louable, c’est normal, c’est motivant, ambitieux, bref tout ce qu’on veut… tant qu’on oublie pas qu’il y en a qui galère, qu’on reste humble et conscient de sa chance, pas déconnecté de la réalité.

Je me dis que d’accord, je ne peux pas faire tout ce que je voudrais, surtout également en matière immobilière (et encore, je me plains pas trop, j’ai pu acheter mais j’ai dû mettre bien de désirs dans la poche avec beaucoup de mouchoirs par-dessus), mais il y a une chose sur la quelle je reconnaîtrais toujours la chance d’être dans la classe moyenne : le confort que c’est de pouvoir quand même faire ses courses quand on veut, et même si on doit faire attention, à ne pas être obligé non plus de systématiquement tout calculer, tout comparer, tout mesurer, et pouvoir se faire des petits plaisirs, ne pas se priver etc…

Répondre

Comme je te comprends! Classe moyenne en effet par moment ça fout les boules, même si en effet on est pas les plus à plaindre. Mauvaise classe pour les allocs rentrée alors qu’à la fin du mois, tout en faisant attention on est prit à la gorge, bref, je connais et je te comprends.
Par contre, pour le moyennement jolie, permets moi de douter:)

Répondre

Tu m’as l’air parée pour adhérer au Modem, didon.

Répondre

Je pense qu’on sera nombreux à se reconnaître dans ce "portrait" de toi. Je pense que c’est aussi une question d’age, il y a une période de notre vie où est forcé de passer par cette "phase moyenne". C’est en ce moment pour nous. Maintenant il faut attendre l’avenir, voir si l’on va passer dans la classe au dessus, ou rester dans celle ci, ou descendre… le truc c’est que tout ça est très incertain, contrairement à la génération de nos parents qui ont gravit les échelons sociaux assez naturellement, c’était dans l’ordre des choses…

Répondre

pas besoin d’être riche pour être propriétaire .. Il faut juste être malin, les loyers parisiens sont tellement chers que pour quelques centaines d’euros en moins, vous pourriez vous offrir un joli appart en banlieue ( et pas que dans le 93 hein ) ..

Répondre

Voui mais moi je veux rester à Paris..

Ah la classe moyenne, c’est sur que c’est pas toujours le pied mais c’est vrai qu’il faut regarder des fois qu’il y a plus pauvres que nous!
Moi je rêve (les yeux ouverts) d’une carte bleue sans fin, de pouvoir acheter tout ce qui nous fait plaisir et être proprio… Pour être d’origine du Sud, ayant vécu 7 mois à Paris, il est vrai que chez vous tout est plus cher (c’est hallucinant). Avec mon conjoint, à salaire plus élevés ici, on vivait moins bien qu’à Toulouse!
Allez courage Deedee!
PS : Kat06 j’ai trop apprécié de retrouver une de mes expressions ("oeuf corse"). Enorme!

Répondre

haaan tu sais, ça me fait penser à l’émission de TF1 là, rêve d’un jour ? Une fois, une femme avait eu une CB illimitée pour la journée.. Mon rêve absolu !

Sur ces phrases, qui nous accablaient plus qu’elles nous poussaient à finir nos légumes, mon grand-père, lorsque ma mère me sommait de ne plus geindre car il y avait plus miséreux ailleurs, me conseillait de lui dire :
"amputé d’une jambe devrais-je me ravir de ne pas l’être des deux"
et puis de toute manière, mes carottes ont toujours fini dans mon bidou (non en fait sous la table, après je me proposait volontiers pour débarrasser et ainsi éradiquer de manière définitive la menace légumineuse en bon petit soldat des calories que je suis)

Répondre

Hello Miss,
C est le paiement des impots sur le revenu
qui te met dans ces états la Deedee ???

Ou la complainte du pouvoir d achat ?!?!?
Bon, sinon proprio tu pourrais peut etre l etre non ?
Pas a Paris evidemment mais d une tite baraque/mansarde dans un trou paumé non ? (Comme moi, enfin, c est a la banque pour le moment !!!)

Bref… je m egare moi zaussi mais l essentiel c est de savoir deja profiter de ce qu on a… et ca a l air d etre bien ton cas (ha les WE à NY lol ;))))))))) )

Tchouss Miss

Répondre

Mouif, entre autres.. .Et puis aussi le prêt immobilier que je ne peux pas contracter pour cause de pas assez d’argent. ça me gave un peu… Surtout quand je vois les copains qui commencent à donner une nouvelle impulsion à leur vie (achat d’appart à Paris, bébé etc.) et que moi, j’ peux point. Mais ça changera, c’est sûûûûûr 🙂

"Vous êtes juste au dessus des quotas limites pour le prêt étudiant… vous gagnez "trop" pour les APL… non, vous êtes juste au dessus des revenus limites pour le prêt à taux zero…" je gagnerai un chouilla moins (mais vraiment un chouilla), je gagnerai peut être plus (avantages divers)! Etre dans la tranche basse de la classe moyenne, c’est désespérant et rageant!

Répondre

Petite consolation: ton blog n’est pas moyen du tout, ton blog est dans la classe d’au dessus !!! Bah tu vois…

Répondre

Merci Bouclette, tu es adorable 🙂

Mademoiselle Deedee,
moi je trouve ta moyenne tout à fait charming, tu me fais penser à Audrey Tautou dans Amélie Poulain (en moins neuneu ok)et je trouve que tu représentes bien Paris, loin des clichés et des treggings peau de dauphin 🙂

Répondre

Oh la la, arrêtez : on va croire que j’ai écrit ce billet uniquement pour être flattée, après 🙂

En Belgique c’est pareil, si tu es très pauvre ou très riche, on t’apporte tout sur un plateau d’argent.
Par contre si t’es au milieu t’as droit à rien. Quedalle.Niet.
Et je te parle pas des prix des maisons pour l’instant : l’horreur.
J’aime dire et répéter qu’on nous prend pour des vaches à lait.
Bisous

Répondre

Cette fameuse phrase de:"finis ton assiette!!"
Il parait que vers mes 7ans je ne me suis pas privée pour répondre:"Tu pourrais leur faire à manger aussi,parce que si je mange,ça aide pas les enfants qui ont faim tu sais"
Et paf la grand-mère!

Répondre

J’ai pas osé l’écrire (et si j’en crois la réaction de certaines dans les commentaires, bien m’en a pris !), mais j’ai du tenir le même discours peu ou prou à mes parents 🙂

Prettyness :t’es plutôt jolie (en tous cas bien au dessus de la moyenne)
Poids : t’es plutôt fine
Argent : non non t’es bien au dessus de la moyenne je te jure (et être propriétaire c’est pas la panacée non plus)
Intelligence : encore au dessus de la moyenne
cheveux : bon là ok 🙂

En tous cas tu m’a fait sourire 🙂 (et hop encore au dessus de la moyenne)

Répondre

Merki… Je rougis d’aise ! (ouais, c’est bon la flatterie, quand même)

si tu te bats pour être la doyenne des moyennes, cela pourrait te sortir du lot ooppsss 🙂

Répondre

Je trouve ta petite complainte à la limite de l’indécence…D’après ce que tu donnes à voir de ton mode de vie sur ce blog, il est assez évident que tu as des revenus bien au dessus de la moyenne des français!Il n’y a pas de honte à cela mais il faut simplement en avoir conscience. Mais en effet le déclassement des classes moyennes dont parle Louis Chauvel est une réalité douloureuse pour notre génération…

Répondre

Aaaaaaaaaah, je l’attendais, le com de la justicière du net qui n’a même pas pris la peine de lire le billet et qui se permet de sermonner en montant sur ses grands chevaux.

Relis, j’insiste. Après on en reparle. Et ait au moins la décence de ne pas me prendre pour ce que je ne suis pas s’il te plaît. C’est fatiguant, les commentaires dans ton genre. A la limite de la décence, même.

je suis assez d’accord avec la fée clochette.

Je fais aussi partie de la classe moyenne, mais les sapes Maje, Zadig et Voltaire, Gérard Darel (ha je rêve d’un sac Darel),… pour ne parler que de fringues, c’est hors budget.
Mais je considère que j’ai progressé, étudiante c’était uniquement pendant les soldes mes achats de fringues.
Et puis la vie est belle en classe moyenne finalement, je peux partir en vacances au moins une fois dans l’année, remplir mon frigo, sortir et boire des apéro (habillée parfois comme un sac, soit…).

Mon vrai luxe c’est de vivre à Paris !

Répondre

Eh bien tu es déjà au dessus de la moyenne, chère petite Emilie.

Car figure toi que moi même, quand j’étais étudiante, je ne me suis quasiment rien acheté pendant 5 ans, prêt étudiant oblige. Soldes ou pas. C’est ce que j’écris : il y a toujours pire. Et si on veut jouer à ce petit jeu là, on peut y aller, pas de soucis.

Ah ! Je suis dans la classe moyenne suisse et c’est pareil. On paye un max d’impôt, d’assurances maladie, de tout. Pas la peine de rêver être proprio dans le coin… Nan, nan. Ca fait des années que je suis pas partie en vacances. Et je veux dire ‘partir’ ! Genre, prendre l’avion pour plus de 4h !

Par contre, je suis au-dessus de la moyenne en poids. 😀

Et mes genoux sont indéniablement cool vu qu’ils sont plus pourri que la moyenne. Yay !

Répondre

Mouais j’suis en plein dedans aussi…
Mais le pire est à venir puisque cette classe tend à disparaitre et malheureusement rares sont les élus de cette classe moyenne qui passeront au-dessus plutôt que dans la couche inférieure…

Répondre

Si on en croit les médias et les économistes, notamment ceux que j’ai écoutés hier soir chez Taddei, une partie de tes potes primo-accédants n’aura bientôt plus que ses yeux pour pleurer… La baisse de l’immobilier n’est plus une idée farfelue, et si tu mets quelques noisettes de côté, tu pourras peut-être acheter dans quelques mois.

Répondre

Mon mâââri est agent immobilier et… bon, ben sur Paris, la baisse, elle n’a pas l’air vraiment confirmée…

C’est l’immobilier qui nous fout dedans, à Paris.

On nous prend vraiment pour des pigeons!!

Pour le prix d’un studio sur Paname, t’as une barraque de 5 pièces en province…Hélas, comme tu as pu le constater les prix baissent partout sauf chez nous…;-)

Répondre

Et voilà, exact, cf. ma réponse ci-dessus 🙂

Moi cette année j’ai compris que si je veux être proprio un jour avec mon chéri: je ne dois plus m’acheter d’it bag jusqu’à mes 50 ans, plus de cosmétos à gogo et ne plus m’acheter de fringues comme avant…

Répondre

Deedee : courage !

Moi-même homme moyen de la classe moyenne, je vis de pain et d’eau fraîche avec un peu d’alcool dans l’eau fraîche.

Accéder à la classe supérieure, j’y songe, mais ce n’est pas dans mes moyens !

Répondre

Je me suis tout à fait reconnue dans ta description… si ce n’est que je suis plus petite que la moyenne et que niveau études… plutôt chaotique !
Je gagne BEAUCOUP d’argent pour les impôts mais franchement si ma mère ne m’aidait pas tous les mois, je serais dans la "dèch"… Elle m’aide pour mes courses. Et je ne suis pas dépensière. Quelques fringues (encore qu’en ce moment, RAS de ce côté là)… si j’ai mon abonnement dans un club de sport qui me plombe mon budget déjà trés serré…
La disparition de la classe moyenne je n’y crois pas une seule seconde… on ne sera jamais tiré vers "la haute"…

Répondre

Et sinon, ça va bien Deedee en ce moment ? Que de sources d’énervement. Ta rentrée n’est pas tiptop ? Hier, je ne te demandais pas ta marque de yaourt (je ne me serai pas permis une atteinte aussi directe à ta vie privée:). Je voulais simplement te dire que les fabricants étaient sur les dents avec ces histoires d’écologie et de devdur et que, même s’ils se moquaient éperdument de la planète, ils se devaient d’entrer dans le process "eco".
Maintenant jolie Deedee, si tu veux descendre tes impôts, il ne te reste qu’une option : faire une demi douzaine de mini-"demi-part"-deedees !!!

Répondre

Il y’a des affaires immobilieres a faire dans Paris, mais je pense que c’est surtout le fait que nous ne pouvons pas acheter ce que nous voulons dans que le quartier que nous souhaitons!

Répondre

Je suis assez d’accord sur le principe du mieux plutôt que du pire, ça aide à avancer. Je suis comme toi dans la classe moyenne et si je vivais en province, avec le même salaire, j’aurais une vie confortable. Ici, je peux pas trop m’autoriser de loisirs, pfff. Je pourrais me contenter de ma situation en me disant qu’effectivement, c’est pire ailleurs mais non, je veux le mieux. Puis, si à nos âges, on se contente de ce qu’on a, on n’ira pas bien loin.

Répondre

Putain, je te plains…être dans la classe moyenne, quelle atrocité ! C’est peut être pour ca que tu as un blog…non?

Répondre

Rhooo, comme c’est bien vrai tout ça! Pas assez pauvres pour les aides et soi-disant assez riches pour payer des impôts exorbitants… Mais pas pour le reste (confort etc.) Sale situation mais il est clair que d’autres ont moins de "chance"… Quand au fait que les classes moyennes tendent à disparaître comme je l’ai lu dans un des commentaires, ce n’est certainement pas parce qu’il y a plus de riches mais bien l’inverse… Malheureusement…
Sinon, pense "radical": avec la crise économique et ce qui se passe en bourse, on va arriver à un bon crack boursier et les riches comme les pauvres devront vivre au troc! Ca remettra les pendules à l’heure ainsi! lol (non, c’est ironique hein ça, mais vaut mieux en rire)

Répondre

Je me situe également dans la classe moyenne : un salaire correct (= + que le smic), une voiture tte neuve (mais un prêt dessus), je me vire la moitié de mon salaire chaque mois sur un compte (=comme si je payais un loyer) et je m’achète de temps en temps un dvd, un cd ou alors je fais un shopping et je sors dîner presque chaque week end.
J’ai un niveau de vie assez confortable je dois dire mais je sais que quand je vivais à Paris, j’étais "pauvre" : obligée de tout calculer, j’étais à découvert constamment et je ne pouvais pas m’acheter des fringues… Voilà pourquoi je suis partie et bientôt, j’aurais mon appart presque face à la mer avec une surface assez grande pour un loyer correct.

Ne t’inquiètes pas, tu arriveras bientôt à être propriétaire, il suffit d’avoir assez d’apport ^^

ps : et non, tu es très jolie 🙂

Répondre

Il faudrait peut-être fonder un comité révolutionnaire contre le fait de mettre les gens dans des classes, des catalogues.
Ma mère déteste par exemple faire partie désormais du "3ème âge", avant le 4ème.
Peut-être que l’on évoluerait mieux sans se cataloguer les uns les autres…
Bonjour je m’appelle Arthur, je suis homosexuel, je fais partie des cadres supérieurs encore dynamiques, je suis propriétaire, les impôts me sucent le sang, je suis diplômé de science truc… etc… etc…
Commentaire nul, je le sais, mais on a assez critiqué les nazis pour leurs critères de sélection, et on fait pareil.
Bon d’accord on ne tue personne, mais l’esprit est bien là…

Répondre

Mais est-ce les gens qui imposent des normes ou subissent-ils les normes dictées par la société ?

Je suis d’accord avec toi Deedee…effectivement on gagne peut être suffissament pour s’acheter des Darel Maje et autre…mais la claque monumentale qu’on se prends dans la gueule lorsqu’on veut acheter un appartement fait vraiment mal…moi perso j’ai l’impression de regresser…ma maman etrangere a réussi à se payer un appart seule tandis que moi et mon mari qui gagnons bien notre vie on pleure…Bon tu me dira on peut aller habiter en grande banlieue mais moi j’ai pas envie!!!Paris non plus d’ailleurs et letruc merdique c’est quand tu as des momes…bah tu commences à regarder les écoles…et comme par hasard les villes les plus cheres sont les villes avec des écoles réputées….puis j’en ai marre de devoir tout payer plein pot…Je ne suis pas assez pauvre et pas assez riche….

Répondre

Tu sais Deedee, il parait que le bonheur ne dépend pas du fait d’être locataire ou propriétaire (par exemple). C’est pas moi qui le dit, c’est Peter Koenig, un ex-financier génial qui a developpé une théorie intelligente sur l’argent et les projections que nous faisons sur lui. Ce qui ne m’empêche pas de rêver des low-boots Prada de cet hiver, et je ne suis pas proprio de mon appart ;-))

Répondre

Tu sais Deedee, il parait que le bonheur ne dépend pas du fait d’être locataire ou propriétaire (par exemple). C’est pas moi qui le dit, c’est Peter Koenig, un ex-financier génial qui a developpé une théorie intelligente sur l’argent et les projections que nous faisons sur lui. Ce qui ne m’empêche pas de rêver des low-boots Prada de cet hiver, et je ne suis pas proprio de mon appart ;-))

Répondre

Pauvre petite fille riche : la classe moyenne vivant à Paris n’est pas vraiment pauvre . Dans le vaste monde , il y a au moins 95 personnes sur 100 plus pauvres que toi . Et je suis sûr que tu as oublié de comptabiliser la valeur ajoutée de tes amis du web et là peut-être tu passes chez les nantis .

Répondre

Blablabla… Brassens a bien mieux exprimé que moi la tare dont tu sembles être affectée. Je ne développe pas plus avant. Un seul et unique conseil : prends des cours de lecture. Je t’assure, ça te sera TRES utile.

et moi, que devrais je dire avec mes 940 euros de salaire ? Des fois, a travers tes posts j’ai l’impression que t’es souvent occupé de te plaindre mais je peux t’assurer que tu as certainement bien plus de revenus mensuels que moi (et beaucoup d’autre certainement)parcequ’avec a peine 1000 euros de salaire de nos jours tu ne fais pas grand chose. Pauvre petite fille riche…

Répondre

Et allez. J’en ai un peu marre, pour être honnête, des gens qui prennent tout au pied de la lettre… J’essaye de parler d’une situation en général, je m’en CONTREFOUS du salaire que tu touches, je ne déballe pas le mien, je ne déballe pas les mensualités que j’ai pour rembourser mon prêt étudiant ni l’argent que je dois mettre ailleurs pour d’autres personnes.

C’est trop difficile d’essayer de LIRE sans extrapoler et surtout SANS INSULTER ? Pauvre petite fille riche ??? Mais sans déconner, d’où tu te permets d’écrire ça ????!!! C’est juste hallucinant !

Mon salaire aujourd’hui (qui n’est pas non plus mirifique), je le dois au fait que je me suis sortie les doigts du cul et que je me suis endettée sur 10 ans avec des mensualités de dingue pour faire des études. Alors s’il te plait, évite les assertions déplacées et insultantes, ça me rend dingue qu’on puisse être aussi con pour tenir des propos aussi grossiers et indécents.

Heuu c’est bien beau tout ca ( et j’ai lu tous les commentaires ) mais les belles marques dont vous semblez familieres ne font pas partie de mon vocabulaire, je crois meme qu’elles doivent etre difficile a trouver dans les petites villes de provinces … grande economie donc je dois dire.
Pour le reste, je faisais partie de la classe moyenne basse s’ecroulant dans la basse du au fait que mon salaire part en aide afin que les membres de ma famille puissent avoir quelque chose a manger tous les mois afin d’eviter d’aller quemander l’aide alimentaire .. alors proprio ou non la question n’est pas la…
Il faut toujours voir le positif dans toute chose, tout instant .. tout peut toujours etre pire, profitons.

Répondre

Exactement vio, c’est d’ailleurs ce que j’ai écris 😉

je vous trouves un peu dur!!! Riche pour moi c’est celui que j’ai croisé avant hier et paye chaque mois 5000 € d’impot mensuel soit plus que mon salaire mensuel et celui de mon mari…Classe moyenne= je paye plein pot….allocation logement trop riche allocation de rentrée scolaire trop riche….pret immobilier = trop pauvre….ah si je peux m’acheter un deux piéces de 29 metres carré pour 4…C’est vrai je peux rester locataire…sauf que dans 30 ans quand je prendrais ma putain de retraite je n’aurais que 39 % de mon salaire…même pas de quoi payer mon loyer actuel…

Répondre

Je crois qu’on est dans le même cas 🙂 Moi, je peux acheter un 9m² sous les toits avec chiottes sur le palier en m’endettant sur 30 ans :))) Mais on est que deux, ça le fait non?! 😉

J’ai fait une folie pour devenir borderline et sortir de la classe moyenne: je me suis coupée les cheveux ;)))
Sinon je suis dans la classe des hauts et bas financiers, ce qui fait une moyenne…moyenne…
En province, ca passait, mais j’arrive à Paris la semaine prochaine, et je pense que je vais changer de statut… Je ne serai plus dans la classe moyenne mais la classe… du dessous… (convoité…moyennement) Misère… lol
Bon blog en tout miss 😉
Bon weekend!

Répondre

Moi, je suis dans le moyen âge.
De taille moyenne (ce qui est plus pratique pour se vêtir quand on a pas les moyens). Et quand je vois qu’on peut être président très petit et être plus que moyen , ça me met en colère et je perds mes moyens.

Répondre

Wouaouh ! Ca dézingue sec, ici ! Certes si on n’est pas d’accord, comme Deedee le rappelle souvent, on passe son chemin, mais quelle violente réactivité !
C’est si dure de se lire critiquée ou mal comprise (hum, elle le dit) par les autres ?
Enfin, un peu de prise de bec amène toujours du lectorat, donc parfaitement intéressant in fine, eh eh 😉

Répondre

Tiens, ça faisait longtemps qu’on nous avait pas servi la rengaine de la censure & co.

Marie, ça te ferait plaisir que je te traite de "Pauvre petite fille riche" ? Moi non plus, figure toi.

Donc moi, je comprends que deedee réagisse, même vivement. Après tout, quand on commente vivement, je ne vois pas pourquoi l’auteur d’un blog n’aurait pas le droit, à son tour, de répondre sur le même ton… Deedee c’est pas Bernadette Soubirou, elle n’a pas à tendre l’autre joue quand on la gifle !

Répondre

Ahah : la comparaison avec Bernadette Soubirou est particulièrement bien trouvée Anne 🙂 Merci, parfois j’ai l’impression de parler chinois…

Bah moi ce fut exactement la même chose : j’adorais Paris (même si je n’étais pas coutumière des marques de luxe et des restos branchouilles mais peu importe…) mais ça commençait vraiment à bien faire de dépenser 700 euros par mois dans un loyer pour 40m2 : mes amis de province dépensent la même chose pour devenir proprios de maisons de 120 m2…

Du coup on a fini par déménager pour Lyon. Le coeur un peu gros au début. Et puis en fin de compte on s’y retrouve : tout est moins cher, la ville est très jolie et on part en week-end beaucoup plus facilement (les alpes et la provence ne sont pas loin…).
On ne peut pas voir le beurre et l’argent du beurre : Paris est devenue trop chère pour les classes moyennes.

C’est chiant mais c’est comme beaucoup de choses dans la vie : il faut faire des choix, si on ne veut plus subir ça, il faut se barrer !

Moi perso, j’ai vécu 5 très belles années à Paris mais je veux commencer à faire des projets à long terme. Je ne me vois pas payer 1 200 euros de loyer le jour où je voudrai avoir un 3 pièces pour élever un enfant et encore moins quand je serai à la retraite (surtout que d’après les économistes, les personnes de notre génération ne gagneront que 30% de leur salaire actuel…).

Répondre

Juste parce que ta remarque sur le "ni trop riche pour passer du statut de locataire à celui, tant convoité, de propriétaire".
Ce n’est pas lié à la richesse, mais à la manière dont tu gères ton argent, et à tes attentes.
Car en devenant proprio, tu as plus petit que ce que tu pourrais avoir en étant locataire.
Il faut juste être prête à vivre en se faisant beaucoup moins plaisir pour épargner, pui pour prendre le prêt, puis pour rembourser.
Désolée, mais étant en plein dedans, ça me hérisse de lire cette phrase.

Répondre

C’est la troisième guerre mondiale qui éclate?…Faut me prévenir que je me mette à couvert.
Blague à part, et ce n’est pas méchant ce que je vais dire, mais avoir un blog qui marche plutôt bien et avoir un boulot sympa (je ne parle pas de salaire) attirent toujours des jaloux (ou plutôt jalouses…)^^

Répondre

On peut être jaloux ET poli, aimable et surtout, censé Erwan, tu ne crois pas ? 🙂 Quoi que… en fait peut-être pas.

Malheureusement la jalousie s’accompagne souvent de méchancheté gratuite…sorry

Répondre

il faudrait déjà définir ce qu’est la classe moyenne .
L’ami wikipedia dit:
"On la définirait très largement comme incluant les individus d’un revenu allant de 1200 € (revenu médian des salariés à temps plein en France) à 3000 € par mois. Cette délimitation généreuse d’une classe moyenne élargie donne un éventail de conditions de vie très différentes. Toutefois, selon l’Observatoire des inégalités, les classes moyennes correspondent aux salariés gagnant entre 1 200 et 1 840 euros par mois".
A partir de là existe aussi la classe moyenne superieure (allant jusqu’à 5000 euros net / mois).
Donc des situations très différentes…la classe moyenne basse a des difficultés de fin de mois , ne serait ce que pour les besoins élémentaires, la classe moyenne supérieure peut se permettre de ne pas faire ses comptes ric rac et peut craquer régulièrement sur des fringues, voyages, etc…toute la différence est là ..savoir que l’on peut craquer ou non (c’est ça le vrai luxe).
Ceci étant à moins de 30 ans deedee ne désespère pas…dans les 5 ans qui viennent tu es en capacité de faire un bond dans cette hiérarchie, et quand tu vis à deux c’est encore plus "facile" ….

Répondre

Bon, j’arrive après la bataille, mais j’ai personnellement trouvé ce billet très juste. L’autre jour, en lisant le Nouvel Obs spécial Immo, j’ai failli m’étrangler en voyant qu’à 26 ans, avec mon copain, sans enfant, on faisait presque partie des 10% des Français les plus riches au niveau des revenus mensuels…Pourtant, idem, trouver un appart correct sur Boulogne ou Paris où loger au moins 2 futurs mini-nous relève pour le moment du doux rêve, et pourtant j’ai un apport non négligeable. Et je ne dépense vraiment pas beaucoup en fringues…
Je pense vraiment qu’il faut faire une définition de classe moyenne spécifique à Paris et petite couronne. Une personne seule avec un peu plus du smic, je ne vois pas du tout comment elle fait pour vivre sur Paris!

Répondre

C’est clair qu’à Paris, la définition de la classe moyenne n’est pas la même… !

Je viens juste de lire ta réponse à mon comm (43).
Et puis j’ai lu un peu par hasard ta réponse à Marie (49) . Je t’assure que " pauvre petite fille riche " n’est pas une insulte : juste un peu condescendant peut-être , un brin moqueur OK , mais insultant non .Je n’ai aucune raison de t’insulter voyons . Désolé que mon commentaire ait eu cette réaction négative de ta part.

Répondre

J’assume toujours ce que j’écris .
J’ai vérifié sur le net et dans mon " pays " (qui n’est pas Paris) : l’expression est quelque peu paternaliste , un peu moqueuse , mais nullement "ultra méprisante ni insultante " . Le mépris et l’insulte sont vraiment autre chose !!!

Répondre

Bon… Devons-nous vraiment pinailler et débattre 15 ans sur le ton de ton commentaire initial ?… Je n’ai pas franchement l’impression que ces derniers échanges soient réellement constructifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nullam Aliquam et, dolor Praesent efficitur.