Alors, Huabu ?

huabu

Ouiiii désolée, je vous ai un peu abandonnés cette semaine… Je suis vraiment sous l’eau avec des projets plein les cartons et une masse de travail assez conséquente à abattre (oui, ceci est un euphémisme !). Mais enfin il paraît que « la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a », du moins si j’en crois l’adage que ma grand-mère se plait à nous répéter très souvent (ex aequo avec « quand on n’a pas de tête, on a des jambes », que j’ai pu vérifier un nombre incalculable de fois) (quand je vous dis que ma vie est trépidante et truculente… !). Mais je ne pouvais pas vous abandonner totalement, surtout avant de vous parler de ce resto là.

Au rayon des restos parisiens, certains créent des émules avant même d’être ouverts ; C’est le cas de Huabu (Chinatown en mandarin). Il faut dire qu’il s’agit du dernier rejeton de la pionnière des foodtrucks parisiens, j’ai nommé Kristin Frederick du Camion qui fume. On peut donc dire que le restaurant est bien né. Il n’en fallait pas plus pour que de bonnes fées – Fooding en tête – se penchent sur son berceau quelques jours à peine après son ouverture.

huabu-1

Alors ? Alors, à cause des bonnes fées sus-nommées, j’ai du faire montre de patience avant de pouvoir y déjeuner. Ce qui en soit aurait pu suffire à me décourager : le quartier où est situé Huabu regorge de bonnes adresses, et comme j’ai été livrée avec l’option patience, l’idée de poireauter plus de 5 minutes pour pouvoir passer commande me refroidit en général d’entrée de jeu. Mercredi, quand j’ai constaté que la queue ne dépassait pas sur le trottoir comme elle le fait d’ordinaire, j’ai sauté sur l’occasion.

huabu-2

20 bonnes minutes plus tard (je n’épiloguerai pas…), je repartais avec une odeur de graillon tenace mais aussi avec un bol de riz sauté / poulet Kung Pao, une sorte de poulet frit. Vraiment bon. Très bon. Attendre ainsi dans la queue m’a en outre permis d’apprécier la déco du resto – simple et assez originale à la fois, j’entends par là loin de tous ces restos copiés-collés-bois-bruts-murs-bruts-béton-ciré du moment -, autant que la gentillesse de l’équipe qui oeuvre à la confection de ces petits plats. Le spectacle est aussi dans ces grands woks devant lesquels s’affairent 3 personnes et qui s’étalent juste derrière le comptoir, à côté d’un bar à thé aussi sympathique qu’inattendu.

On fait le bilan ?

Good food, good people et petit prix. N’était le monde, Huabu  est assurément une bonne adresse où déguster un plat chinois à la sauce américaine, comme le poulet Général Tso, une invention culinaire 100 % US ! Oui, asséné comme ça, c’est bizarre, je vous l’accorde. Mais allez-y, c’est bon !

Huabu
67 rue du Faubourg Poissonnière, 9ème
Ouverture du lundi au samedi de 11h à 22h. Menus à 9,80€ et 11,70€, sur place ou à emporter. 

Commentaires

Aie les baguettes plantées dans la nourriture ! A éviter car ça évoque les bâtonnets d’encens sur la tombe d’un mort…
Je vis en Chine donc je me permets d’étaler ma science (adage de ma grand-mère à moi : « la culture c’est comme la confiture… »), j’espère que tu ne m’en tiendras pas rigueur !

Répondre

Absolument pas 😉

Cette adresse me fait bien envie. Surtout que je vis dans la même rue. Aucune excuse pour ne pas y aller!
Merci pour le bon plan 🙂

Répondre

Ça veut dire que tu peux attendre qu’il y ait un peu moins de monde, veinarde 🙂

Je suis fan de nourriture asiatique donc merci pour cette adresse même si avec l’âge, j’aime de moins en moins attendre ;-).

Répondre

Oui.. pareil !

J’y suis allée un soir en semaine la semaine dernière et il n’y avait pas un chat ! Qu’il n’y a pas de quoi fouetter pour la déco et l’ambiance selon moi (le midi, c’est sûrement beaucoup plus sympa).
Le choix était un peu limité : la carte est encore parsemée de « SOON ».
Passons à l’essentiel : j’ai trouvé ça très bon sur le moment mais 10mn après, mon acolyte et moi étions en train de nous plaindre de la lourdeur du plat. C’est vraiment extrêmement gras (dans le genre huileux) et pourtant ça ne m’arrête pas trop en temps normal :/ Ca manque aussi un peu de légumes à mon goût !

Répondre

Les baguettes plantées dans le bol… Outch ! C’est très choquant pour les asiatiques. Vous ne deviez pas le savoir je me permets donc de vous en avertir.
Merci

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ultricies amet, id leo ipsum consequat. tempus sit ut risus. dolor.