Oh la la !

La semaine dernière, Benefit invitait quelques blogueuses pour leur livrer quelques trucs et astuces en matière de maquillage.

A ce stade, je dois vous confesser que je suis toujours un brin perplexe devant les produits de cette marque : j’adore leur positionnement, j’adore le second degré induit par les noms des produits, leur utilisation, leur packaging. J’aime cette idée qu’on ne camoufle pas, mais qu’on est soi en mieux.

Pourtant, à chaque fois que j’ai acheté un produit qui promettait de me sublimer, j’ai été déçue. Systématiquement.

Je me souviens notamment d’un baume matifiant, Dr. Feelgood de son p’tit nom. Lequel promettait à mon minois de ne plus jamais briller tout seul dans la nuit. Alléchée par cette promesse (encore plus tentante après 12h d’escale à Kuala Lumpur, lequel compte UN SEUL magasin de duty free) (je sens que je vous fais pleurer, là), je me suis emparée du produit fissa. Las ! La bête n’a jamais livré ses secrets, bien que j’aie tenté à maintes reprises de la dompter. Appliqué avant le fond de teint, le baume empêche justement le fond de teint de tenir. Appliqué après, il forme une sorte de film épais et coloré pas franchement ragoutant. Enfin, appliqué après le fond de teint et après un léger voile de poudre, il matifie vaguement, certes, mais la couche de produits présents sur votre front est telle qu’honnêtement, bon, voilà quoi.

Voilà donc la raison qui m’a poussée ce jour là à accepter l’invitation de Benefit : comprendre, enfin !, le mode d’emploi de ces petites merveilles de produits.

Sur place, on peut dire que nous avons été vernies. Camoufler nos cernes, cacher un petit bouton, illuminer le teint, redessiner nos sourcils : tour à tour, nous sommes passées entre les mains expertes des 3 filles qui faisaient des heures sup pour nous sublimer.

Je n’ai pas eu de révélation ce soir là, mais je suis repartie avec quelques trucs que je me suis promis de réutiliser, notamment grâce à quelques petits trésors que l’on m’a offert : un blush à tomber (Bella Bamba de son petit nom), un zappeur de boutons que j’avais déjà acheté maintes fois et qui est très efficace (Boo Boo Zap), une poudre de nacres vraiment bluffante qui comble les rides et donne un vrai petit coup de frais (Powderflage).

Et puis, surtout, je me suis jetée dans le premier Sephora pour acheter le produit que vous voyez sur la photo et pour lequel nous avions eu une démo ce soir là : Stay don’t Stray. Ce truc là est vraiment dingue. Je l’applique sur la paupière avant d’appliquer mon eye liner et oh, magie !, le trait tient sans filer toute la journée. Vraiment.

J’ai tenté également avec une ombre à paupière, laquelle a la fâcheuse manie de se strier dans les plis de la paupière à la fin de la journée. En l’occurrence, le résultat n’est certes pas parfait, mais la base permet d’optimiser radicalement la tenue du maquillage.

Je me devais de partager avec vous cette révélation make up 😉

Bonne journée !

Commentaires

J’utilise aussi cette base depuis plusieurs mois, elle n’est pas mal en effet. Même sans maquillage, ça donne un côté frais au regard! Mais pour eye-liner, je ne l’ai pas trouvé révolutionnaire : certes il tient plus longtemps, mais pas la journée entière (sur moi en tout cas). En revanche, pour les ombres à paupières c’est vraiment chouette, elles ne virent pas et, sans pour autant qu’on ait l’impression de venir de se maquiller à 20h, elles tiennent mieux! Reste que ce produit est assez cher, 25€ si mes souvenirs sont bons…

Répondre

Ah c’est marrant, de mon côté, ça le fixe de manière drastique !

Tu utilises quel type d’eye liner ?

Coucou ! Ah mais moi je ne me maquille plus les yeux sans ces bases ! Tu dis que la tenue n’est pas nickel là, alors ce qu’il te faut : la primer potion de Urban Decay. Déjà, c’est moins cher, et ça marche super. Il paraît que la Too Faced Insurance est très bien aussi, mais je ne l’ai pas essayée, je ne suis déjà pas prête de finir mon flacon de primer potion.

Seul défaut : le packaging, qui fait qu’à un moment, je devrais couper le tube pour récupérer le produit à la fin. MAIS ! Il paraît qu’ils vont la re-sortir en tube ! Donc, si vous la voulez, attendez un petit peu, vous y gagnerez au change je pense…

Répondre

Tiens, connais pas ! Merci

Peut-être vais-je l’essayer alors car je connais ce problème du fard à paupières qui file dans le pli … C’est la cata ! Et ça ne me donne guère envie de mettre du FAP le matin … . J’utilise déjà le « eye seal » de Make up for ever, qui rend waterproof tous les produits qu’on applique dessus. Bon, c’est pas mal mais c’est pas infaillible !

Répondre

J’avais testé aussi celui-ci. Pas mal mais pas infaillible : bien résumé 😉

C’est vrai, c’est peut-être dû à l’eye-liner que j’utilise, c’est un Yves Rocher que j’ai acheté pour essayer! Mais du coup il migre sur le pli de la paupière malgré tout.
Un conseil sur l’eye-liner parfait et facile à appliquer?!

Répondre

Je crois que l’eye liner parfait dépend trop de ce que chacune attend pour être recommandé comme tel 🙂

J’en ai trouvé un qui me convient bien, celui que j’ai linké dans mon billet : https://www.deedeeparis.com/blog/eye-liner-feutre-brun

Si tu as le courage de t’atteler à la lecture des commentaires, il y avait eu pas mal de pistes recommandées 🙂

je me permets de rebondir sur la quête de l’eyeliner parfait et facile à appliquer: il faut essayer Magic Ink (toujours chez Benefit) c’est l’eye liner qui s’applique en un éclair car son pinceau applicateur n’est pas trop mou (donc ne se plie pas et suit docilement le tracé de la main) ni trop rigide (trop rigide=moins maniable). Ma technique pour les nuls: tracer des points de long de la paupière au ras des cils. Après il n’ya plus qu’à relier les points! C’est comme les jeux pour enfants qui laissent apparaître un dessin!

Répondre

Bérangère : un gel-liner, avec un pinceau liner ou biseauté. Ca change tout !

Répondre

Mauvais souvenir avec la marque Benefit. J’ai testé chez Séphora il y a peu, produits lissant, matifiant, anticernes : le résultat était très joli sur le coup et puis au bout d’une heure j’ai brillé comme jamais, j’avais des gratouillis sur tout le visage, l’anticernes a filé dans les ridules et, pour couronner le tout, a provoqué de belles rougeurs sur les paupières inférieures (j’avais signalé la réactivité de ma peau à la maquilleuse, laquelle m’avait dit aucun problème avec les produits Bénéfit). Donc pour moi c’est no-way.

Répondre

Ah, sympa ! Les produits ne sont pas hypoallergéniques, donc. Good to know !

Benefit pour moi c’est une histoire d’amour et de désamour qui a commencé avec le Dr Feelgood, comme toi: super déçue. Il est encore plein dans un de mes tiroirs. Puis le Benetint qui je n’ai jamais dompté non plus. J’ai donc boudé la marque des années, pour ensuite tomber amoureuse du blush Coralista, haïr Lemon Aid, et accepter boi-ing (malgré un packaging pas pratique). Donc dans l’ensemble c’est quand même pas terrible.Et pourtant, et pourtant… dès que je passe devant un rayon je m’arrête, je tripote les produits… Je ne peux pas m’en empêcher.

Répondre

Ben, c’est un peu pareil. Ils sont superforts en marketing & co mais je suis souvent déçue par leurs produits. Rhaaa quoi !

Ah oui c’est génial les bases à paupières. 2 autres très bien aussi sont l’urban decay (le flacon est très joli en plus je trouve) et FY eye de Benefit justement 😉
Sinon Benefit, le packaging me fait toujours craquer bien que je n’arrive pas à toujours trouver le bien fondé de certains produits…
Bise

Répondre

Urban Decay.. décidément, il va falloir que je teste !

Pas convaincue par benefit à part le packaging qui est sympa, j’ai essayé leur anti-cernes, smoky eyes, bof… et je préfère primer potion d’urban decay comme base paupière et aussi leur base pour les lèvres qui fait tenir le rouge (je ne sais plus le nom)…

Répondre

Bon, j’aurais du acheter un Urban Decay si je comprends bien !

Ben j’espère que t’as été payée dis donc hein parce que tout tes followers twitter ont bien compris au combien cela te rendait folle de rage ces marques qui demandent de la pub aux blogueuses gratuitement. quelle horreur. Pour que l’on se rende un peu compte, ton forfait s’élève à combien ? Par exemple ton billet sponso fructis ? Je me doute que cela va engendrer une réponse bien sentie, mais tes coups de gueule continus me semblent de plus en plus condescendants.

Répondre

Ma chère Julia,

Pour répondre à ta question, bien évidemment, je suis payée 5000€ pour chaque produit placé dans un billet. C’est pour ça que j’arrête de bosser d’ailleurs, je suis pleine aux as !

Pour le reste, une marque qui commande de la pub à un blogueur, qui a le culot de lui demander de bosser 1 journée mais qui « souhaite vivement éviter l’approche purement mercantile » (sic), oui, ne t’en déplaise, j’appelle ça du foutage de gueule.

Je vois mal où est la condescendance dans cette situation mais je t’en prie, n’hésite pas à m’expliquer la vie : j’adore ça, les gens qui ont tout compris et qui distribuent (gratuitement !) leurs leçons.

J’utilise la base Primer Potion de Urban Decay et je confirme pour le moment je n’ai pas trouvé mieux 🙂 (en plus elle existe en deux versions neutre ou illuminatrice)

Répondre

Vous êtes pénibles hein à la fin avec ce truc de chez Urban Decay ! ça va pas me coûter cher, la blague 🙂

Tu vois tu t’énerves ! « n’hésite pas à m’expliquer la vie : j’adore ça, les gens qui ont tout compris et qui distribue (gratuitement !) leurs leçons. » c’est quand même limite too much et en aucun cas fondé… Ce n’était en aucun cas le message de mon propos. Je peux quand même donné mon avis, car je suis malheureusement de l’autre côté de cette barrière marketing tant redoutée (non par attachée de presse, métier que tu portes dans ton coeur). Je ne suis pas juste un troll qui aime foutre sa merde dans la blogosphère ou sur ton blog. Il y a quand même une chose que vous devez savoir, vous mesdames les blogueuses, c’est que cela vous plaise ou non, vous êtes depuis quelques années un mode de visibilité fort alléchant pour les marques, je ne te cache rien. Ce qui en résulte, c’est que dans la hiérarchie, tu as donc maintenant un supérieur qui n’y connait rien mais qui n’en démord pas « approchez les blogueuses », soit une pression permanente, comme celle de dénicher des partenariats etc. Tu sais que je te lis depuis plus d’un an maintenant, j’apprécie tes billets, et c’est le seul commentaire un peu poussif à ton attention que je me suis permise d’écrire. Pourquoi ? Parce que je n’arrive plus à suivre. Parce que je lis moult de « statuts » qui envoient paitre à tout-va les trop nombreux communiqués de presse reçus, les relances ou les demandes en tout genre pour une visibilité sur deedeeparis (et je comprends sans mauvaise foi aucune que tu en reçois des vertes et des pas mûres). Je t’avoue que c’est le sponso fructis qui m’avait bien mis de mauvais poil, marque beaucoup trop cheap à mon goût pour avoir une mise en avant sur ton blog que j’aime pour sa qualité et les différents sujets abordés. Alors oui, j’ai vu un peu rouge, surtout au vu de tes coups de gueule sur twitter. J’ai malheureusement l’impression que nous sommes (ceux qui marketent es sphère 2.0 [SIC] (et je t’assure que cela ne me rend pas heureuse mais on vit comme on peut) tous mis dans le même panier, et parfois un peu plus de « respect » et bien cela ne ferait pas de mal quand même parce que c’est sûr « nous non plus on n’a pas des vies faciles » (non ce n’est pas moi qui t’aie envoyé cette demande je confirme bien abusée, que tu as mentionnée plus haut). Voilà.

Répondre

Oui, je m’énerve. Au vu du contenu de ton premier commentaire, on se demande bien pourquoi, hein.

Bien sûr que tu peux donner ton avis. Les commentaires sont fait pour ça. En revanche, pardon, mais il existe une nuance, et non des moindres !, entre exprimer une opinion et attaquer à base de propos fallacieux.

Critique autant que tu le veux, mais ne mélange pas tout et surtout, n’invente pas, tu veux bien ?

Pour le reste, je sais ô combien le métier d’attaché de presse n’est pas facile. Je l’ai exercé quelques mois, suffisamment pour savoir que je n’aurais jamais le cran de l’exercer plus avant. Je sais aussi que nombre de journalistes / blogueurs ne sont pas faciles à aborder (oh, le bel euphémisme).

Que faire, alors, pour que chacun y trouve son compte ?

Voilà ce que je te propose : échangeons nos métiers ne serait-ce qu’une journée, tu veux ?

On verra comment tu t’en sors quand tu devras lire environ 200 mails par jour (dont environ 15 seront ciblés et en rapport avec la ligne éditoriale du site internet pour lequel tu travailles), avec une cinquantaine de relances téléphoniques en sus (sur cette 50taine de relances, on peut évaluer le taux de relances utiles à 1%). On verra comment tu gères les réponses des marques qui ont du blé et veulent utiliser les blogueurs pour faire de la pub gratuitement (c’est vrai, le but d’une marque n’est pas de gagner de l’argent, jamais. Les marques sont philanthropes, c’est bien connu !).

Le fait est que nous arrivons à la même conclusion : le respect, chère Julia, est en effet fondamental. Et il n’est clairement pas unilatéral.

Delphine, je comprends ta réaction quant à mon coup de sang qui n’était pas très malin et foncièrement pas respectueux. Je m’en excuses. Par contre je ne vois pas ce que j’ai inventé ou ce que j’ai émis comme propos fallacieux, j’ai honnêtement commenté ce que j’ai lu plusieurs fois sur ton twitter. Certes, plus qu’un questionnement mon premier commentaire était clairement une attaque, je confirme. Je ne suis pas là non plus pour jouer à qui c’est qui à le job le plus chiant non plus. De plus, coquille de mon fait, non, je ne suis pas attachée de presse. Je bosse pour une petite boîte sans gros budget et ma remarque n’était pas en soi une polémique par rapport aux marques qui ont de l’argent mais ne veulent rien débourser tout en voulant obtenir une visibilité sur les blogs. Mais plus un questionnement sur comment approcher les blogueurs de manière pro, quand d’un côté ils ne veulent pas être achetés et de l’autre hurlent au scandale dès qu’il y a des demandes abusives (mon propos là est vraiment général, toute généralité n’est pas synonyme de vérité universelle). Anyway, je m’attendais bien à cet échange un peu houleux. On va pas tergiverser mille ans et on va pas jeter mémé dans les orties non plus. Bonne soirée Deedee !

Répondre

Merci pour ces excuses, acceptées.

Maintenant qu’on est sur de bonnes bases, discutons entre personnes sensées et respectueuses l’une envers l’autre.

Quand je parle de propos fallacieux, je me réfère à ton premier commentaire : non, je n’ai pas été payée par Benefit pour faire ce billet. Comme indiqué dès la première ligne dudit billet, nous avons été invitées par la marque afin de tester quelques produits. Comme indiqué, toujours, nous sommes reparties avec quelques produits. Comme indiqué, enfin, j’ai acheté moi même un des produits qui m’intéressait et qui ne m’avait pas été offert.

Le problème de Twitter, c’est qu’il est difficile de comprendre et de se faire comprendre en 140 signes.

Aujourd’hui, je me suis énervée car, comme je l’indiquais un peu plus haut, voilà quelques jours que plusieurs marques me demandent de travailler pour elles (tournage sur une journée, rédaction d’un billet sponsorisé etc.) contre… ben contre rien du tout, en fait.

Or, s’il est bien évident que je fonctionne avant tout par coup de cœur et que les rares billets sponsorisés sont toujours signalés comme tels, rien ne m’énerve plus qu’une marque qui se fout de toi en te demandant un TRAVAIL pour promouvoir leur marque, j’insiste !, pour le plaisir.

Hier, un type m’a même répondu qu’il avait du budget mais qu’il préférait le garder pour la pub sur les sites (sic).

Alors, s’il n’est certainement pas facile d’aborder les blogueurs, hurler au scandale lorsqu’on reçoit une demande abusive ne me semble pas délirant.

Pour ma part, si tu veux que je te résume les choses, on pourrait dire que sur les 50 propositions que je reçois par semaine, 48 sont abusives.

Que faire, alors ? Ne pas répondre du tout et passer pour une connasse ? Répondre, comme je le fais dans la mesure du possible jusqu’à présent pour expliquer qu’il y a foutage de gueule et ainsi passer pour une connasse vénale ?

Si tu as la solution, je suis preneuse !

Bonne soirée Julia.

Merci à toi Delphine pour ces retours et cet échange. Sache que je comprends bien ton avis et ta position, les joies de la communication via les réseaux sociaux amènent leurs lots de généralités et de prises de position bien arrêtées qui déforment les propos. C’est dès lors facile de s’insurger sans foncièrement avoir compris l’idée dans sa globalité. Erreur de mon fait. Je n’ai malheureusement pas de solution à ton problème mais pour terminer sur une note plus légère suite à ton billet sur la recherche de l’eye liner j’ai bien évidement couru me le procurer le Shiseido, et je ne te remercie pas car bien sûr il est parfait et qu’à 28€ le pot ça ne va pas arranger mes affaires…

Répondre

Bon, si ça peut te rassurer, je pense que le pot dure un bout de temps : je l’ai acheté il y a déjà quelques semaines et j’ai beau en mettre tous les jours, il en reste toujours autant 😉

Pour le reste, je reste ouverte au débat.

Bonne soirée

Une superbe marque de maquillage : Urban Decay ! Bonne qualité, il y a en pr un moment,jolie packaging et non tester sur nos amis les aminaux …

Répondre

Perso ,je suis grave FAN de Benetint’ de Benefit!
Comme fards à joues,rouge à lèvres ,le tout pour un teint super naturel,
rosé à souhait,
super frais si on sait le doser,
et ça tient toute la journée,
le plus bel effet à moindre effort,celui qui ne craque pas à tort!
à mon humble avis.
Sur ce ,bonne nuit,merci pour ce nouveau produit,signé Sophie

Répondre

Stay don’t stray est un parfait anticernes et That gal un produit fantastique, pour le visage et pour le moral!

Répondre

Dommage que Julia ait plombé… c’était intéressant de lire les commentaires avec comparaisons bénéfit et urban decay (suis souvent hésitante chez sephora devant les présentoirs). Fidèle lectrice de l’ombre, je commente peu mais j’apprécie de venir ici me détendre sur ce blog « classe et branchouille » juste comme j’aime (je pense au billet sur la boutique hermes magnifique!) et Julia tu aurais pu (du) faire un mail privé pour tes griefs qui n’apportent rien au débat du jour. Bref Deedee je trouve que tu es attaquée « gratuitement » justement et c’est vraiment dommage que les gens n’aient pas mieux à faire ou écrire. Voilà mon coup de gueule du jour et tu as tout mon soutien. A te lire….

Répondre

Ah de la beauty, alors je viens ajouter mon grain de sel, tu te doutes bien. Les essentiels pour le teint chez Benefit sont à mon sens :
– Le Boi-ing : idéal pour camoufler les imperfections et les cernes. Il y a du zinc dedans (si je ne m’abuse) donc je crois que ça fait un peu réduire le bouton en même temps.
– Le Hello Flawless : meilleur fond de teint poudre de tout l’univers à mon sens. On peut même un peu le mouiller si on veut plus de couvrance (essayé et approuvé).

Après, si tu veux plus d’artifices, tu ne peux vraiment pas passer à côté du :
– BenetTint : produit mythique de la marque. Je n’en suis pas totalement fan, mais il fait tout de même son petit effet.
– Brow Zings pour maquiller les sourcils.
– Porefessional pour camoufler un peu les pores dilatés.
– L’Eyecon si tu as le contour de l’oeil déshydraté. L’astuce : tu le mélanges à ton anti-cernes et le résultat est vraiment pas mal. Ca réveille le regard, en tout cas chez moi.

Pour le Stay Don’t Stray, je suis plutôt mitigée. C’est pas mal mais il y a honnêtement mieux ailleurs, la base pour les paupières Urban Decay. Celle-là est littéralement une tuerie. Et chez Bare Minerals ils en avaient sorti une pas mal il y a quelques saisons, vendue sous forme de stylo.

Mais ce que tu as oublié de dire c’est que le must chez Benefit, le top du top, le truc dont on ne peut pas se passer c’est l’épilation des sourcils. Pas faite partout, certes, seulement dans quelques corners Sephora… Mais une fois qu’on l’a essayé, on ne peut plus s’en passer.

Répondre

Bon, ben moi, j’ai beaucoup aimé l’échange entre Deedee et Julia. Je vous comprends, chacune de votre côté et je vous félicité d’avoir conclu votre débat houleux sur une touche d’eye liner!

Répondre

Je ne connais pas grand chose en maquillage, pas grand chose sur la marque, si ce n’est que j’ai adopté un de leur produit il y a quelques années pour cacher une cicatrice complexante au cou. C’est un petit stick jaune qui s’appelle You’re bluffing. Et c’est vraiment bluffant !

Répondre

Je suis svt attirée par les produits Benefit surtout par le packaging d’ailleurs. La dernière fois c’est le Primer Potion d’Urban Decay qui l’a emportée (oui je sais encore…) suite à une mauvaise critique du Bénéfit sur le site de Sephora. Par contre le stay don’t stray m’attirait bien et je pense que je vais me laisser tenter.

Répondre

oups je voulais dire porefessional à la place du stay dont stray

Répondre

En ce qui me concerne, j’utilise la base des CCB 5créateurs de beauté) qui est sensée éviter que le fard à paupières de strie à la fin de la journée. Là encore, loin d’être parfait, mais c’est mieux… En revanche, si le Bénéfit est révolutionnaire, je veux bien tenter l’expérience !

Répondre

bonjour,

j’utilise plusieurs produits de la marque benefit et ceux qui ont eu un résultat probant sur moi (peau de couleur mate, mixte et peu de cernes) sont: le posietint: blush qui s’applique avec un pinceau comme un vernis à ongles mais sur les joues bien évidemment. Le rendu: un coup de frais instantané et surtout une bonne mine quasi naturelle; je suis également comblée par le porefessionnal: base de teint à mettre avant le fond de teint ou même dessus qui matifie vraiment le teint. Le rendu: la peau est unifiée et surtout matifiée, une retouche est nécessaire dans l’après midi sans abimer le maquillage et c’est tout!
Les prix ne sont pas des moindres il est vrai, mais parfois il faut que le porte monnaie souffre pour être belle!

Répondre

Haaa merci pour ce testing, et heureuse de voir qu’un produit tient enfin ses promesses 🙂 Bizz

Répondre

Si tu cherches une base vraiment efficace pour la tenue des fards à paupières, je te conseille la Shadow Insurance de Too Faced. Elle tient sa promesse et ne coûte pas un bras ^_^

Répondre

Bonjour!
Merci Deedee pour cet article et surtout pour le bon plan « Stay don’t stray » que je ne connaissais pas. J’utilise plutôt Urban Decay, notamment la fameuse base Primer Potion qui fait tenir le maquillage sur les paupières… une vraie merveille!
Je vais donc tenter!

Répondre

Répondre à Missfricadelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

porta. ut Donec ut venenatis fringilla venenatis, velit, dapibus mi,