The Loooooove Boaaat – Stockholm

Dernière escale de cette semaine en mer : Stockholm !

Les choses étaient plutôt mal engagées puisque par suite d’intempéries, nous avons du accoster à une soixantaine de kilomètres de Stockholm. Sueurs froides, cris de stupeurs, tremblements et atermoiement sans fin, et pour cause : en bonnes bloggeuses qui se respectent et crèvent d’envie de faire du shopping, nous ne pouvions décemment PAS envisager de zapper cette ultime étape !

Plus de peur que de mal nonobstant puisqu’une navette puis un bus nous ont permis de rejoindre la capitale suédoise en presque moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Le dieu du shoping nous a finalement entendu, thank God.

De Stockholm, je repars là encore un peu frustrée par la rapidité de notre excursion : quelques heures sur place, qu’est-ce à prendre pour saisir l’essence d’une ville… Je vous le demande !

Je ne saurais dire si l’accumulation de ces sauts de puces est le seul responsable, mais j’ai moins été touchée par cette ville. Je l’ai trouvée un peu froide, un peu impersonnelle, beaucoup moins chaleureuse qu’Helsinki qui est définitivement mon coup de cœur de la semaine. Même si l’incroyable joie de vivre des suédois (et des finlandais, d’ailleurs) est hallucinante : gentils, aimables, clairement heureux de vivre, même quand ils grimpent une côte de 300m, même quand ils font la queue… La différence avec la France est violente !

Nous avons déambulé du sud de Norrmalm au nord de Södermalm en passant par l’inratable Gamla Stan. Tout le monde voit de quoi je veux parler, évidemment ! Il faisait froid (7°C en plein mois de juin, le premier qui me dit qu’il vaut mieux avoir trop froid que trop chaud, je le frappe), ce qui a amplement justifié deux pauses Chai Latte et un empilage de pulls plus ou moins gracieux. Bon d’accord, plutôt moins que plus.

Quelques belles découvertes même si attention, les mots qui vont suivre risquent de heurter certaines sensibilités : point de shopping. Zéro, niet, que dalle. Un truc de dingue, je vous avais prévenu !

La faute à cette petite boutique que j’ai adorée mais qui n’avait plus la marinière de mes rêves, rouge, parfaitement bien coupée, bords roulotés dans ma taille. Rest in peace.

La faute à cette autre boutique qui proposait des petites parkas bien plus chouettes que le sac à poubelle argenté dont j’étais affublée bien malgré moi, et puis non, ‘achement moins chouettes après consultation du prix.

La faute au guide Hachette, « un grand week-end à Stockholm » édition 2008 qui marque, p104, qu’on trouve une boutique Mini Market au 132 de la rue Asögatan, que tu traverses TOUTE la ville pour trouver, bravant le froid, le crachin et le mal de pied (j’en fais trop, là ?) pour t’entendre dire par une gentille vendeuse d’une boutique voisine que Mini Market a fermé. Il y a 4 ans. En n’omettant pas au passage de te dire d’acheter un guide récent parce que bon, tu risques de rater des trucs vraiment bien avec ton antiquité.

La faute aux hommes qui râlaient, arguant qu’ils étaient ici pour visiter, pas pour faire du shopping, et qui pour la peine, se sont copieusement rincé l’œil avec les suédoises (comment vous dire… 1m80, fines, élancées, blondes comme les blés, une peau velouté, des grands yeux clairs… C’est décidé, je me remets au sport en rentrant à Paris !) : une belle bande d’osthorgoths, je ne vous le fais pas dire !

Ah ça pour sûr, on a pas des vies faciles. CQFD.

Conclusion : I’ll be back… Parce qu’il paraît que Stockholm vaut bien plus que cette impression mitigée qu’elle m’a laissée…

Avant de partir : la minute Street Art locale, évidemment !

Avec une spéciale dédicace à Emmanuelle et aux filles du Yarnbombing !

La journée s’est terminée par une compétition de ping-pong sauvage arrosée de Mojito, raison pour laquelle vous n’avez que ce compte-rendu aujourd’hui. Oh eh oh, je suis en vacances, hein !

// Carnet d’adresses :

Merci à tous pour la pluie de bons plans que vous m’avez laissé, particulièrement Camille. Quand je vous dis qu’il faut que je revienne…

Shopping : (eh oui, c’est bien là le plus drôle, j’avais QUAND-MÊME des adresses !)

Life is Good, Asögatan 132 – Tel. 08 644 23 95. Boutique vintage + vendeuse adorable.

Twist & Tango, la fameuse boutique à la marinière rouge, www.twisttango.com

Monki, une sorte de H&M like qui propose de jolies pièces plutôt bien coupées et pas très chères (cf. nadia et sa veste à tomber !) – Götgatan 19 – Tel. 08 640 08 41 Urban Outfitters, Topshop et un H&M tous les deux mètres, je ne vous fais pas de dessin.

Iris Hantverk, Västerlanggatan, 24 : une des seules boutiques pas trop touristiques dans Gamla Stan. Beaucoup de jolies choses pour la maison (plaids, objets de déco…) et pour la salle-de-bain (notamment des brosses traditionnelles suédoises).

Marimekko : valable aussi (et surtout) à Helsinki, Ärstaängsvägen 31 G, cf. cette fois-ci le superbe ciré déniché par Frieda. Tel. 08 440 32 75

Partager l'article

Commentaires

J’ai adoré cette ville (abordée le 29 décembre, pendant les jours les plus courts, avant de partir le 31 pour Helsinki (où le soleil se couchait à 14 H et non pas 15 H)).
J’ai adoré la propreté obligatoire : dans Paris pouvons nous voir un cendrier tous les 100 mètres ? Des toilettes accessibles par tous, partout ? Des automobilistes disciplinés face aux passages piétons dont nous n’avions pas compris l’existence ? J’ai adoré le fait que tout soit accessible à fauteuil roulant ou poussette. J’ai adoré la chaleur humaine dans le froid, la luminosité du port, les couleurs des maisons et bâtiments.
Rentrant en France, j’ai eu l’impression d’habiter un pays sous développé.
La méchante me l’avait dit "Allez en Suède !!!!)
Perso, mais c’est mon avis et je le partage, je pense que tu devrais envisager de retourner à Stockholm avant Helsinki.
Pour Helsinki, tu as peut-être eu de la chance lors de ta courte visite, mais je garde le souvenir d’une ville ayant été totalement dévastée pendant la deuxième guerre mondiale, et reconstruite en modèle "stalinien". Et c’est un style architectural qui lasse très rapidement…
Mais tu le sais, croisière ou pas, la vie n’est qu’un long calvaire 🙂

Répondre

Finalement, tu nous as fait un tour d’Europe du nord… pas mal pour cette journée électorale.

J’avais bossé la politique européenne dans ces pays du nord mais j’ai été évincé à la PPDA de cette soirée… Ah comme tu le dis si bien "La vie est une jungle"

Bon retour 🙂

@Calpurnia : "Mais tu le sais, croisière ou pas, la vie n’est qu’un long calvaire :-)" Et bien comme ça on ira loin… Chapeau bas

Anti-spam :
quelle est la capitale de la Belgique ?
Deedee se met réellement à l’heure européenne.

Répondre

Dis-donc Clement, d´ou tu manques de respect a Calpurnia ?

Calpurnia : oui, j´ai vraiment envie de revenir… Je SENS que cette ville vaut mieux que le maigre apercu que jén ai eu !

Desolee pour les accents and co, je suis sur un clavier qwerty (yeah), a l´aéroport, d´ou notre avion part… dans 6 heures (re yeah) !

Répondre

je suis impressionnée par la couleur du ciel !

Répondre

J’espère que tu as tout de même pu ramener de jolies pièces vestimentaires sur tout le long de ton périple. (je ne pense pas à ton K-way argenté bien sur ;))

Répondre

Quel dommage que tu n’aies pas pu profiter plus longtemps de la ville, ça m’a l’air très sympa …
Hâte de voir ton bilan shopping !
Bises

Répondre

Des suédoises d’1m80, blonde en plus ??? Voilà pourquoi je n’irai jamais en Suède avec mon cher et tendre !

Répondre

Génial l’anneau d’amarrage du bateau habillée pour ne pas prendre froid !

Répondre

Très très sympa tout ça! J’ai adoré la dernière photo je dois avouer..
Faut quand même avouer, qu’à Paris, les gens peuvent être heureux de vivre et agréables!;)

Répondre

C’est vrai que ça doit être un peu frustrant de ne faire que passer dans des endroits comme ça… Quand je voyage, j’aime flâner, vivre chez les gens, prendre le temps… Mais bon, tu y retourneras!

Répondre

je viens seulement de lire ton billet : en effet, tu as raté plein de choses à Stockholm, que je ne peux pas détailler ici. Un conseil, retournes-y, et prend un bateau-bus qui fait le tour des îles de l’archipel, c’est magnifique, et il y a des maisons … incroyablement belles. Et passe 1 ou 2 nuits dans une de ces îles (certaines ont hotel ou pension de famille). BIen sûr, c’est mieux en juin ou juillet…

Répondre

Mais siiii détaille, détaille, avec plaisir !

C´est amusant de lire tes réflexions sur Stockholm. Je pense aussi que c´est une ville un peu froide. Je nepourrais jamais vivre là-bas. Je suis comme tu as déja compris, suédoise et j´habite à Göteborg ( 2eme vile) à la côte ouest. La prochaine fois que tu viendra en Suède, je te conseille d´aller chez nous à Göteborg. Ici c´est une bonne ambiance ( pas froide…) et tu trouveras exactement le même shopping qu´à Stockholm. Je peux être ton guide! / Bonne voyage !:)

Répondre

P.S. Et en plus, Twist & Tango est une marque de Göteborg……..:)

Répondre

Bon, je veux bien détailler, mais mon voyage remonte à 3 ans, je vais rassembler mes idées et mes photos et essayer de t’en faire un résumé (quand même) et de te l’envoyer. Je ne connais pas Göteborg dont est originaire Cicci (un peu chauvine Cicci, non ? :-)) mais je suis allée un peu au Nord, malheureusement il ne faisait pas beau, mais c’est vrai que les côtes et les villages sont magnifiques. On ne sait pas où commencent ou finissent la mer et la terre.
Et puis l’année suivante, avant Stockholm, nous avions visité un peu l’intérieur : Tallberg, Mora, Falun, très vert, très boisé, beaucoup de lacs. J’aime beaucoup la Suède, je suis obligée, mon fils y vit et mon petit-fils est Suédois ! Bon, alors, à bientôt !

Répondre

Je ne veux pas trop t’ennuyer, hein 🙂

J’y pense ! Si vraiment la Suède t’intéresse, à part l’inévitable Millénium, je peux te donner des références de romans policiers écrits par des Suédois et qui se passent en Suède, en particulier une écrivaine dont les histoires se déroulent justement dans la région dont je te parlais, au nord de Göteborg. Ca se lit facile et on est bien dans l’ambiance.

Répondre

Chauvine?.., Moi.?. jamais!. 🙂

Marine parle certainment de "Camilla Läckberg" dont au moins un de ses romans est traduit en français ( J´ai vu un à la FNAC…au mois de février

Répondre

C’est ça Cicci, et il y en a au moins 2 traduits en français. Je profite du WE pour te trouver ça Deedee.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Sed id libero pulvinar justo ut risus. consequat. elementum ut