Commentaires

Precisement ce que je viens de dire à qui je viens de quitter sans cette fois me soucier d’être taxée de femme donc d’hystérique, capricieuse tendance borderline etc. On a beau n’être ni féministe ni nymphette chouineuse certaines grandes décisions basiques mais si minimes nous feront toujours passer pour des folles à contentionner – et surtout le « ne fréquente plus de près ou de loin ces vagins sur pattes ». Tu vois je ne commente que rarement mais les larmes venant j’ai vite cliqué chez toi pour le mantra et je te remercie de tout mon coeur, comme beaucoup de donzelles ont sûrement le coeur apaisé de te savoir sans oser intervenir. Merci infiniment Deedee, je pense que beaucoup aimeraient laisser un mot & il faudrait oser lorsqu’on bredouille, c’est cafouillant mais cela vient de loin et j’espère que cela témoigne de ce que tu permets à tant d’entres nous. Cpaciba <3

Répondre

Marie, ton commentaire me touche beaucoup. Bon courage pour ces moments difficiles que tu sembles vivre et… Haut les coeurs : « demain est un autre jour »… !

Oh Merci à toi :’o) La conclusion aux introspections du week-end que tu permets est très apaisante, la semaine est comme un gros toutou qui bloque tout le champ de vision, comme une grosse truffe de chien sur une caméra. C’est moins impliquant de réagir aux autres posts, pourtant délicieux, & quand l’horizon se dégage il faut l’assumer mais surtout continue ces fameux mantras, encore merci et douce soirée :’o)

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram