J’ai testé pour vous Freecycle

Lorsque je vous avais parlé de Jacqueline voilà quelques semaines, vous aviez été nombreux à me recommander par voie de commentaires Freecycle.

Quand j’ai compris qu’il s’agissait d’un groupe régionalisé sur lequel on donnait, recevait ou échangeait meubles & co, j’ai sauté sur l’occasion : après le déménagement, j’avais quelques meubles à donner. Oh, pas du Louis XV hein. Mais un banc hi-fi ou un bibus, même made un Ikea, ça peut toujours dépanner.

Première étape : l’inscription. Plutôt facile, même si l’interface du groupe d’échange est encore moins friendly qu’un forum russe de l’ère post communiste en vo. J’exagère à peine.

Ensuite, on poste son message. Un principe plutôt bien pensé permet d’indiquer que l’on donne ou que l’on recherche tel ou tel meuble / objet / vêtement.

Et là, c’est le drame. En quelques minutes, on reçoit des dizaines de mails de personnes potentiellement intéressées. On essaye de répondre à tout le monde après avoir identifié le preums à avoir dit banco.

S’en suit une bonne dizaine d’échanges où l’acquéreur du meuble gratuit, j’insiste, explique qu’il est dispo seulement entre 21h et 21h30 les soirs de pleine lune. Mais que bien sûr, si ça nous arrange de lui déposer le meuble à l’horaire de notre choix entre 10h et 17h à l’autre bout de Paris entre lundi et jeudi, qu’on n’hésite pas. Evidemment.

In fine, j’ai fini par identifier le numéro 2 à avoir émis l’envie de réceptionner le meuble et en deux coups de fils, c’était réglé.

Bilan : une bonne vingtaine d’heures consacrées à donner un banc hi-fi, pardon, mais je trouve ça légèrement poussif. Peut-être que je n’ai pas eu de chance avec le désistement du premier acquéreur, mais rien que la dizaine de mails que l’on reçoit à chaque nouveau message publié dans le groupe est franchement décourageant.

C’est sûrement stupide, mais lorsque je donne quelque chose, j’attends à tout le moins qu’on ne me complique pas les choses…

Freecycle, ce sera donc sans moi !

Post scriptum : parait que je n’ai pas donné les coordonnées de Jacqueline à tous ceux qui me les ont demandées. Pardon, je vous avoue que je n’arrive plus du tout, du tout à gérer mes emails… !

Commentaires

J’en ai eu une experience plutot positive… J’ai meme un jeune couple venu chez moi devisseuse a la main pour venir demonter un lit en mezzanine immense en moins d’1/4h et qui m’ont laisse un bouquet de fleurs pour me remercier !
J’ai renouvele l’experience a Sydney quand je me suis installee et ca n’avait pas trop mal marche – ici les gens laissent les meubles a recuperer dehors et tu viens quand tu veux.
Mais c’est vrai qu’on rencontre un peu de tout sur ces groupes…

Répondre

Pas bête l’idée de laisser le meuble dehors en attendant que la personne passe… Pourquoi pas, si j’ose retenter l’expérience !

ça a le mérite d’être clair! 😉
pour ma part, je fais venir la croix-rouge ou un centre social équivalent d’Emmaüs et hop, tout part sans problème. Sinon, c’est vrai que mettre sur le trottoir peut être une solution: en général, dans les heures qui suivent tout est débarassé!
L’idée du copain dans le besoin est pas mal non plus: hier nous avons vidé une partie de notre grenier (tapis, grand miroir, imprimante, valise, sèche-linge, étagères Ikea de cuisine, presse-agrumes, etc…) en donnant tout à un copain qui est à l’aide sociale. Chacun y trouve son compte…

Répondre

Ici, Emmaüs est super tatillon –> un canapé en parfait état mais où il y a une micro tâche sur l’assise ? Recalé. Un banc Hi-fi parfait mais avec une micro rayure sur un côté ? Idem.

Du coup, j’ai depuis longtemps arrêté de les appeler.

Je t’avais déjà fait part de mon expérience lorsque tu avais parlé de ta mésaventure sur Twitter.
J’ai voulu donner un meuble de salle de bain et un radiateur via le bon coin. J’ai eu exactement les mêmes difficultés que toi. Entre ceux qui voulaient l’objet mais pas venir le chercher, ceux qui chipotaient parce que le meuble avait « déjà servis quand même », ceux qui me « juraient crachaient » qu’il viendraient mardi à 19h pour ne jamais se pointer …
Franchement j’ai voulu donner le meuble pour éviter de le mettre à la décharge, mais ça m’a apporté pratiquement 15 jours à me prendre le choux.

Sinon dans le même genre, j’ai mis un annonce sur le bon coin hier pour vendre un truc, j’en suis à trois mail qui m’en propose un prix ridicule (même pas le tiers du prix demandé).

C’est pénible.

Répondre

Oui, je me souviens.

Pour ces mêmes raisons, j’ai arrêté de vendre sur ebay.. Même côté fringues : tu brades une pièce totalement neuve payée 200€ à 80€, tu en trouves encore qui négocient le bout de gras pendant des heures et des heures.. sans déconner les gars, sinon, je vous paye et je vous livre gratos pour que vous acceptiez de prendre ma fringue !

arrgh mauvaise touche xD (désolée pour mon premier message)

je disais donc, j’ai un peu l’impression que maintenant sur les sites où il y a échange ( que les personnes proposent des objets gratuitement ou non, exemple le bon coin), celui qui propose semble devoir se mettre à la disposition de chacun. J’ai eu quelques mails Oo d’un culot assez dingue pour des objets que clairement je bradais et/ou donnais et plusieurs de mes amis ont eu ces mêmes retours. Je trouve cela légèrement dommage car cela n’incite pas les gens à prendre conscience que la récup’ est un vrai bénéfice pour tout le monde ( économique, écologique, vintage ^^ aussi …)

Répondre

(T’inquiète 🙂

Oui, ces comportements n’incitent clairement pas au don… sans déconner, on ne m’y reprendra pas de si tôt, du moins via Freecycle !

Je te rejoins dans tes conclusions. Quand j’ai un truc à donner, dans ma campagne, j’attends les encombrants. Je mets un papier « Je suis en bon état dessus ». Et dans l’heure qui suit, il a disparu. Alors bien sûr, je ne sais pas si mon meuble, écran d’ordinateur etc, se retrouve dans les mains d’une personne nécessiteuse mais au moins, je lui offre une seconde vie et j’aime bien cette idée.

Répondre

Oui, j’aime bien l’idée de la seconde vie moi aussi. Mais il faut que ce soit facile : je n’ai pas le temps, malheureusement, de consacrer 15 jours pour donner un meuble.. !

Testé également (pas Freecycle, mais idem) et ça me gave comme toi. Limite si on ne devrait pas payer les gens pour leur donner gratos du matériel en bon état ET leur déposer au pied du sapin.
Du coup, ma petite télé dort dans ma cave, dans l’humidité et le froid. A mon avis, elle sera dead le jour où je l’en ressortirai…
Super, quoi ! 😉

Répondre

Ben voilà, exactement. Sans déconner, ça me tue !

Moi je reste a fond pour freecycle! Il faut certes s’attendre a faire le tri dans ces emails, mais j’aime toujours autant le service qu’il propose… J’y ai dégoté de super trucs tout en me débarrassant de choses encombrantes sans aucun problèmes..

Répondre

C’est souvent le problème plus tu donnes et plus les gens en demande, comme quoi …

Répondre

Grave. 100 balles et un Mars avec le meuble que je vous donne, cher monsieur ?

J’utilise freecycle depuis longtemps et j’ai eu la même mésaventure que toi au début… Ensuite, j’ai adapté ma stratégie…

Les annonces trop nombreuses ? « grouper » l’envoi des annonces automatique (pas plus d’un mail ou deux par jour) et un filtre dans mon dossier de messagerie.

Les mails de réponses ultra nombreux ? je réponds au premier et une fois l’objet parti, j’envoie une annonce sur le site « parti : désolée pour tous ceux à qui je n’ai pu répondre, l’objet est parti vivre une nouvelle vie »

Les indélicats ? je pose mes conditions et j’annonce la couleur dans mon annonce : « je ne me déplace pas (objet à venir retirer dans tel quartier), RV de préférence le soir de telle heure à telle heure ou le samedi matin. Contact par mail uniquement »

Depuis, je n’ai eu aucune mauvaise surprise, je n’ai rencontré que des personnes sympathiques ! même une qui est venue avec une bouteille de jus de pomme autour de laquelle nous avons refait le monde pendant une heure !

Répondre

Je n’ai peut être pas été assez ferme, c’est possible.

Et je n’ai pas mis le filtre en place sur ma boîte mails (j’aurais du !).

Malgré tout, avec le premier acquéreur potentiel, j’avais posé mes conditions en indiquant que je ne me déplaçais pas et que j’étais dispos uniquement là, là, là ou là.

S’en sont suivis une bonne dizaines de mails où la personne me proposait systématiquement un autre créneau pour venir chercher le meuble et blablabla.

Bref, j’avoue que ça m’a découragée !

Je suis tout à fait d’accord avec Anne Cé!
Tu as un peu essuyé les plâtres. Il faut répondre vite uniquement à ceux qui t’intéressent, être ferme sur tes conditions « à prendre ou à laisser » et faire un mail « Parti: … » sur le site une fois l’affaire conclue.
Et puis, je trouve que c’est plutôt un échange qu’un don. On vient me débarrasser à la fois d’un objet ET de la culpabilité de sur-consommatrice qui va avec, tout ça à domicile, à un jour et un horaire que j’ai choisi…je n’ai pas besoin qu’on me remercie sur 7 générations, enfin, un sourire et merci, c’est toujours mieux et ça arrive la plupart du temps.

Répondre

Ah mais soyons clairs : moi non plus je n’ai pas besoin (ni envie) qu’on me remercie sur 7 générations.

Mais entre laisser mon meuble à l’arrache sur le trottoir ou orchestrer un don, m’est avis que la première solution est la plus simple, et de loin.

Donc.. un minimum de coopération et en effet, un merci sont pour moi les deux composantes principales du don…

sauf que laisser son meuble à l’arrache sur le trottoir, c’est interdit donc si on part du principe qu’on reste dans le cadre légal, freecycle reste très pratique.
Ceci dit, je comprends parfaitement ta déception, je me suis énervée tout pareil la première fois. Après j’y ai mis moins d’affect et plus d’efficacité.
A part ça, je commente très rarement donc j’en profite pour te dire que ton blog est très agréable à lire.

Répondre

Oui, c’est pour ça qu’il faut appeler les encombrants avant de se défausser 😉 (mais sans vouloir faire ma teigne en mode « j’ai toujours raison », c’est moins pénible d’appeler les encombrants et de laisser le meuble sur le trottoir que de gérer des dizaines de mails. Moins gratifiant aussi, je te l’accorde, mais bon… le ration pénible vs gratifiant a tôt fait de pencher vers la facilité) (euuuh le lundi, je ne parle pas français. C’est pas grave, hein ?!).

Merci pour ton commentaire dans tous les cas !

moi qui comptais donner tous mes meubles vintage et mes pièces icônes du design, tant pis, je les garde!

Répondre

C’est que ma culpabilité de sur-consommatrice doit être plus forte que la tienne, chacun ses névroses hein! A bientôt

Répondre

oh non rigolo le truc de rajouter de l’argent et un mars…j’ai vendu des trucs sur Ebay et même constat: plus jamais…..si c’est pour envoyer 10.000photos et 10.000mails de l’objet. Hé oui Emmaius super difficile et exigeant…..

Répondre

Je comprends ta frustration ! C’est un peu décourageant quand on veut bien faire de voir que cela nous prend plus de temps qu’un simple aller-retour à la décharge…
Pour la prochaine fois, teste le vide trottoir : quand j’ai déménagé de Paris, j’avais appelé les encombrants pour quelques meubles bien usés que je ne voulais pas garder, le soir même tout ce que j’avais mis était parti (même une vieille TV HS) avant même le passage des encombrants… et j’habitais en plein XVIème, dans le quartier Passy où on ne s’attend pas forcément à trouver des gens intéressés par des meubles seconde main ! Je crois d’ailleurs que dans certains pays, le principe du Freecycle est justement de déposer les meubles sur le trottoir et de passer une annonce sur internet, le premier qui passe se sert… Tu peux tenter le coup la prochaine fois !

Répondre

Tout pareil. Assez des pas ponctuels, ou des gens pas sérieux. Au travail on avait annoncé un don de 3 moniteurs, et par exemple une fille a demandé si elle pouvait les mettre dans son… Longchamp!!
Bon, au-delà de la blague, Freecycle ça peut être l’occasion de belles rencontres. Voire de trouver des gens prenant des dons un peu tout le temps comme certaines assocs. Comme ça j’ai la carte d’une fille que je peux contacter directement, je sais qu’elle se déplace, et ça réduit les mails.
Sinon, en effet la solution annonce du dépôt dans la rue pour les encombrants via le site internet de la mairie de Paris, et laisser les gens se servir est certainement la solution que je privilégierai désormais.

Répondre

C’est fou cette propension qu’ont les gens à profiter de tout et n’importe quoi, notamment du fait qu’on veuille se débarrasser de quelque chose en en faisant cadeau. Perso, j’opte pour la solution ebay petites annonces, quitte à laisser mes trucs pour 10 euros. Bizarrement, les acquéreurs sont conciliants, arrangeants et à l’heure !

Répondre

J’ai testé un site d’échange, sur lequel j’échange des dvd (fonctionnement: tu donnes quelque chose, tu obtiens des points avec lesquels tu peux « acheter » aux autres membres)mais si au départ j’étais enthousiaste sur le côté écolo/stop à la conso/vive le troc etc… là je le suis moins: ça me fait dépenser de l’argent d’envoyer les dvd, et pour le moment j’ai pas assez de points pour prendre un truc intéressant, qui au final me couterait moins neuf… (un comble) Faudrait que j’essaie les troc party…
Bref, on veut bien faire (pour l’environnement etc…) mais au final pour nous c’est moins bien.
Compliqué, tout ça :-/

Répondre

J’ai eu comme toi une expérience décevante avec freecycle. Je n’ai pas souhaité recommencer.
Depuis je donne à des connaissances, ou à des copains de copains, c’est bien plus simple.
Et sinon, Ebay pour vendre un peu, en sachant qu’on ne fait jamais des ventes exceptionnelles.

Répondre

Je vis la même chose en vendant mes fringues sur Ebay ; « c’est trop cher pour de l’occasion », « vous pouvez me l’amener », etc… ou les gens qui mettent 10 plombes à régler l’enchère. Bref, heureusement que ça me rapporte quelques deniers sinon…

Répondre

Quoii ?? Tu ne livres pas le meuble @ home, avec en sus un p’tit gâteau home-made ! Pff, mais où va-t-on !?!? 🙂 🙂

Répondre

C’est pas de chance! Je n’ai eu que des expériences positives au freecycle, hormis lorsque (et c’est tres souvent) je lis et réponds bien trop tard aux propositions de dons. Je donne et pour cela je spécifie A VENIR RECUPERER à tel endroit (quartier ou ville) ce qui élimine certains profiteurs qui attendent en plus qu’on leur livre! c’est toujours mieux que de jeter.

Répondre

Répondre à Aditha Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

amet, Sed ut id, justo Donec nunc