Il était une fois.. le Kikoy

(Oui, je sais, la photo est laide et ne rend pas hommage à l’ingéniosité de la chose… Je suis partie en vacances comme une voleuse, rien eu le temps de gérer correctement, j’te jure !)

Or donc, je vous en parlais il y a peu : le Kikoy.

Le Kikoy, c’est avant tout l’histoire d’une sœur et de son frère. Marianne et Jean-Baptiste ont vécu enfants au Kenya. En janvier 2009, ils décident de revisiter le Kikoy, le paréo traditionnel porté par les hommes de la côte est-africaine : le Kikoy de Simone et Georges était né !

Je suis tombée littéralement amoureuse de ce bout de tissu qui a le bon goût de répondre à lui seul à une triple problématique : le kikoy est malin, joli et solidaire. Si si, tout ça à la fois !

Démonstration.

D’abord, le kikoy est malin, donc. D’un côté, un paréo artisanal, de l’autre, une serviette en éponge ultra fine : toutes celles qui trainent péniblement leur valise de vacances COMPRENNENT les petits bonds de joie que j’ai fait lorsque j’ai réalisé que j’allais pouvoir emporter une serviette-paréo aussi peu encombrante pour mes vacances.

Mais l’objet ne se contente pas d’être malin. Il est beau. Rapport que j’ai beau ne pas descendre à la Voile Rouge, donc, je tente d’avoir un minimum de standing quand j’étale ma serviette à côté des autres congés payés de la côte méditerranéenne. De ce côté là, rien à dire : le Kikoy est sobre et sied parfaitement à mon élégance totalement naturelle (ahahah).

Enfin, et c’est là je crois ce qui a achevé de me convaincre, le Kikoy est solidaire. Totalement produit au Kenya (leur producteur est certifié par la KEFAT, la Fédération Kenyane pour le commerce Alternatif, et bientôt membre de la COFTA), il est assemblé en France dans un Centre d’Aide par le Travail qui accueille des personnes handicapées.

Le tout pour une somme de 45€… Un prix fixé pour que les producteurs choisis par Simone et Georges puissent vivre dignement de leur travail.

Dans la vraie vie, il est vendu dans une vingtaine de boutiques en France, dont le Printemps ou Franck & Fils à Paris. Vous pouvez également l’acheter directement sur Internet.

Une bien belle histoire qui je l’espère, vous séduira autant que moi !

Je vous laisse, je retourne buller… sur mon Kikoy 😉

Commentaires

Génial !il synthétise tout ce que je cherchais !
merci Deedee et bonnes vacances !

Répondre

et hop, comment tu créés le besoin, 95 euros de moins sur mon compte (bah oui un blanc pour moi et un noir pour l’hom…)
inutile de préciser que je les trouve superbes 🙂

Répondre

Moi aussi j’adore le Kikoy ! Je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de l’emmener en vacances…
Et MArianne et Jean Baptiste sont tellement adorables !

Répondre

Pas super convaincue… mais respect pour le côté Solidaire : ça c’est top !

Répondre

ah zut j’apprend l’existence de ce truc alors que je viens de rentrer ! faut donc que je me trouve un plan pour repartir !

Répondre

Question bête mais comment ça se prononce ?

Répondre

Répondre à Mymy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Curabitur ante. Praesent consectetur Sed Phasellus dolor tempus elit. Donec