La (non) Week List

love

 

Je sais. Je sais que je devrais continuer, pour leur faire la nique, parce que la vie, parce que. Je sais. Mais j’ai le coeur lourd, si lourd. Pour mon amie, pour Matthieu, Magali, Véronique, Marie, Franck, Séraphin, Marion, Lola, Nathalie… La liste est si longue… 13 novembre, 7 janvier, 11 mars, 11 septembre… Combien de prénoms, combien de dates encore faudra-t-il graver dans nos coeurs ? Combien de pleurs verseront nous encore, impuissants, face à l’obscurantisme d’une poignée de fanatiques ?

Aujourd’hui, je n’ai pas l’envie de faire semblant, pas l’envie de continuer coûte que coûte, de lutter par les mots, par le chiffon. Je sais, c’est important. Mais je ne peux pas. Pas encore, pas tout de suite. Mon coeur saigne trop encore de ces pertes. Je suis écoeurée, meurtrie. Je. Je me semble si indécent, si dérisoire face à toute cette souffrance.

Alors j’attends. Des jours meilleurs. Et je lutte. Par des câlins, forts. De l’amitié. De l’amour. Des SMS. « On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime ». Dites-leur, n’ayez pas peur d’être des Bisounours… Parce qu’à la fin, il ne reste plus que ça : l’amour.

Prenez soin de vous. Je vous embrasse, fort.

 

Partager l'article

Commentaires

Je n’en peux plus, mais vraiment plus. Je travaille sur un lieu qui pourrait être une cible, la sécurité a été renforcée depuis janvier mais là peut-on monter d’un cran ? Je n’en sais rien. Face à des fous déterminés je pense qu’aucune barrière n’est infranchissable. J’ai envie de baisser les bras, de me terrer mais il ne faut pas ce serait une victoire pour l’obscurantisme. Alors j’avance vaille que vaille, je plaisante, je taquine, je souris et j’aime les gens (enfin les vrais gens) !

Répondre

Comme c si juste!
d bzoos ma chere Deedee
L’

Répondre

Je me sens pareil aujourd’hui. Merci pour cette chanson qui m’a mis les larmes aux yeux mais que je vais partager parce que oui, on ne le dit jamais assez. Love ma belle et prenons soin de nous et de ceux qui nous entourent.

Répondre

Oui,c’est tellement juste… l’amour c’est tout ce qu’il reste..Merci.

Répondre

Je me dis la même chose depuis quelques jours, et il faudra du temps pour reprendre la vie. C’est difficile, c’est absurde. Mais il reste notre amour à tous et sous toutes ces formes. C’est ce qu’on a de plus fort et il faut s’y accrocher. Courage.

Répondre

une fois le choc de la violence et la sidération passés tu reprendras goût à la vie et à toutes les jolies « futilités ». je crois qu’on a tous besoin d’une pause, de prendre un peu de recul mais au final la vie et l’amour vaincront.

Répondre

Merci…
Et tout pareil, même si je fais partie de chanceuses qui n ont perdu personne, et que je remercie encore mon frère et sa chérie d avoir sans le savoir choisi le bon endroit ce soir-la, au lieu de juste un peu plus loin…
Des quintaux d’amour, oui, pour tout le monde et par palettes entières, c est ca qu il nous faut !

Répondre

après la sidération et le chagrin je commence à ressentir un sentiment de fierté et de colère et d’envie de défendre mon pays et de ne pas laisser d’autres anéantir ses valeurs pour une idéologie fanatique. j’ai envie d’entrer en Résistance comme mes grands-parents l’ont fait en leur temps. merde ce ne sont pas nous les faibles. touche pas à ma manière de vivre toi le misérable lâche qui te sens fort et couillu armé jusqu’aux dents en flinguant des gens par derrière et totalement démunis. qui es-tu pour vouloir imposer ta loi??

Répondre

Je trouve que c’est bien, même nécessaire de se prendre quelques jours et de réfléchir sur tous ce qui est en train de se passer. Nous ressentons trop de peur et de colere et d’incompréhension pour pouvoir être capable de tirer des conclusions. Je suis très inquiète quand je vois le comportement de bcp de personnes depuis vendredi. Rien n’interdit de rester silencieux quelque temps et de laisser les chaussures de danse dans le placard. Il s’ est passé une chose terrifiante et il faut la reconnaître, l’analyser et comprendre que ce n’est pas un pays particulier qui cause des problèmes à vrai dire c’est une idéologie qui se sert de la fragilité des gens. Que faire alors ? Rester debout et penser à une manière de contredire des pensées radicales. Ne pas se laisser guider par la peur, ecouter tous ceux qui sont inquiets et trouver ensemble une solution. Les bombes ne transmettent pas d’intelligence et de l’humanité.

Répondre

Simplement merci pour tes mots et cette chanson.
Quand je pense que la dernière fois que l’on s’est vu c’était au vide dressing, nous parlions de futilités, de nos futurs voyages, nous avions le sourire, nous vivions tout simplement !
Vendredi soir j’aurais du être au Carillon…
Bon courage dans ces moments difficiles, en espérant que demain soit meilleur.
Je t’embrasse.
Céline

Répondre

Bonjour Delphine,
Oui la liste est longue, cet attentat nous touche tellement…. nous avons perdu une amie au Bataclan…Elle chantait et danser avant de mourir.
Nous allons nous relever.
Bon courage à toi.

Répondre

Bonne fête Deedee, j’espère que tu retrouves le sourire/ta joie de vivre/l’envie.
A bientôt de te relire/voir…

Répondre

Merci Seb ! Oui, dis moi la prochaine fois que tu viens, avec plaisir 🙂

Tain, je suis deg, je ne voyais plus de posts sur ton blog via mon sage lecteur de RSS et je m inquietais et que vois je ce jour !!! En fait c est mon lecteur qui deconnait, tu avais repris une activité normale, ouf ! JE me faisais du souci !!! Par contre je ne suis pas, je pense, le Seb à qui tu réponds juste au dessus ! Spa bien grave mais dis lui a lui qu il te prévienne la prochaine fois arf ! En tout cas, go on the trépidilife 😉
CU

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

sem, fringilla Aliquam odio Nullam porta. dictum risus