L’épopée lactée, saison 3 / Interview live de Lucie, éleveuse bio

Précédemment, dans l’épopée lactée

Lors de la saison 1 et 2 de l’épopée lactée, je vous racontais pourquoi, moi qui voulais allaiter mon fils, j’avais finalement décidé de lui donner du lait infantile.

Il y a quelques jours, je suis allée à la rencontre de Lucie, éleveuse bio dans la région de Montauban dans le cadre de ma mission pour Nactalia, un lait infantile bio. Je voulais comprendre comment on passe de la ferme au biberon, comment un lait infantile bio est produit, comment les animaux sont traités, quelles sont les exigences et les critères de fabrication du lait, la différence entre un élevage bio et un élevage conventionnel et découvrir le quotidien d’une éleveuse.

J’ai ainsi fait la connaissance de Lucie.

Lucie a une trentaine d’années, le sourire contagieux, le verbe haut et cet accent aveyronnais qui font qu’on se sent immédiatement bien à ses côtés. Eleveuse depuis une dizaine d’années, Lucie a repris l’exploitation de son papa, que l’on verra passer rapidement lors de la traite des vaches.

Lucie est une passionnée. Comment ne pas l’être quand son travail est un véritable sacerdoce ! Dès potron minet, elle s’attelle à traire les vaches et leur prodiguer des soins avant de les mener au pâturage, aidée de la chienne qui jappe joyeusement aux côtés des vaches. L’hiver, le troupeau reste au sec, sur un lit de foin, à l’abri sous le auvent qui jouxte la ferme.

Il faut ensuite gérer le nettoyage de la ferme, les contrôles du lait, le soin des veaux qui sont nourris avec le lait de leur mère et restent chez Lucie jusqu’à leur 3 mois lorsque ce sont des mâles. Les femelles quant à elle resteront à la ferme avec leur mère et le reste du troupeau. Logistique, gestion, paperasse, la journée ne manque pas d’activités !

Une seconde traite est effectuée en fin d’après-midi : les vaches ont les pis lourds et demandent à être traites, cela les soulage.

Nombreuses avaient été vos questions lorsque je vous avais proposé de les poser à Lucie, sur Instagram. Voici donc ses réponses dans ce replay du live que j’ai organisé avec elle à la ferme, fin juin.

J’aurais initialement voulu diffuser cette vidéo en IGTV sur Instagram mais pour une raison que j’ignore, c’est impossible…! Pas plus mal, ça me permet d’être un peu plus prolixe sur le sujet : on ne raconte jamais aussi bien les choses que lorsqu’on n’est pas limité par le nombre de signes !

Dans ce live, Lucie nous explique pourquoi elle a choisi ce métier d’éleveuse, en quoi il consiste exactement, comment ses journées se déroulent, combien il y a de vaches sur son exploitation, comment elles donnent du lait, la différence entre un élevage bio et un élevage traditionnel et pourquoi elle a fait ce choix, les délais à respecter entre deux inséminations pour l’animal, ce que deviennent les veaux après la naissance et enfin pourquoi elle a choisi de travailler avec Nactalia. Avec en guest star imprévue Joséphine 🙂


Tout est ici :

Last but not least, si vous aussi vous voulez visiter une ferme bio et comprendre comment les éleveurs travaillent, Nactalia organise des portes ouvertes. Il suffit de vous inscrire pour y participer, c’est totalement gratuit !

Article rédigé avec amour pour Nactalia. Un immense merci à Lucie pour son accueil et aux équipes de Nactalia pour leur ouverture : j’ai pu poser absolument toutes les questions, les miennes, les vôtres, sans aucune langue de bois, je tiens à la mentionner ! 

4
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *