CHARI-T magazine, le premier féminin caritatif en France

C’est l’histoire d’un nouveau magazine féminin. Mais pas n’importe lequel.

CHARI-T (prononcez « Charity » !) est en effet le premier magazine féminin caritatif en France. Le principe ? Il met à l’honneur les marques qui dédient une partie de leur activité à des actions de charité. D’où le nom… vous l’aurez compris !

Au programme : de la mode, de la beauté, du lifestyle. En somme, les codes classiques des féminins que l’on connait, à la différence près que CHARI-T se fait l’écho des actions menées par les marques qui s’adonnent au « Charity Business ». Pour ce premier numéro, on peut par exemple lire une interview d’Ariane Massenet, marraine de l’Agence Solidarité Logement, découvrir les dessous du combat des « bébés bulles », mais aussi découvrir un test de produits de beauté, une sélection shopping pour l’été… un féminin classique, donc, mais qui fait sens : voilà une bien jolie manière de lire utile et d’attirer l’attention des médias pour accroître le nombre de donateurs potentiels !

Le magazine est diffusé à 100 000 exemplaires et est tiré à 6 numéros par an. Il est entièrement bilingue. Vous ne le trouverez pas en kiosque, mais dans les établissements de prestige et hauts de gamme (hôtels 4 et 5 étoiles, restaurants, spas,…) en France, en Belgique, au Luxembourg, ou bien encore en Suisse, où il est disponible gratuitement.

La maquette est plutôt soignée, le papier de qualité. Et je dois dire que la série mode autour des maillots de bain est particulièrement jolie !

Last but not least, CHARI-T Magazine propose également une petite collection de prêt-à-porter haut de gamme à shopper sur le site du magazine : 50 % des bénéfices sont reversés à l’association CHARI-T qui a pour vocation l’aide aux enfants et aux femmes malades.

Bonne lecture !

Commentaires

Belle initiative , j’achéte dès demain !

Répondre

Tu ne peux pas, il n’est pas vendu. Il est gratuit. Enfin je te laisse lire le billet 😉

Moui, je sais pas, je suis un peu dubitative. Dans le fond, le principe est intéressant oui, mais finalement les sujets traités reviennent toujours au même. A lire néanmoins, pour voir!

Répondre

Mais si les sujets reviennent au même, justement, tu ne crois pas que ça peut valoir le coup d’encourager ce type d’initiative ?

Une belle idée, et surtout une bonne raison de me faire acheter un magazine!

Répondre

Il n’est pas vendu. Enfin, je ne réexplique pas, je l’ai déjà fait dans le billet !

ça me plait ce genre d’initiatives. je suis curieuse de le lire pour voir comment ils abordent leurs sujets, et si tu dis que les edito sont beaux c’est encore mieux 🙂

Répondre

Ah, je n’ai pas dit que les éditos étaient beaux 😀 Les séries photos en revanche oui, mille fois oui !

L’idée est bonne et originale… mais le choix de la méthode de diffusion (établissements de prestige et hauts de gamme…), va limiter la diffusion c’est dommage.
(bon ok, je pense à moi qui ne pourrait pas lire ce magazine qui a titilleé ma curiosité!)
🙂

Répondre

Je ne suis pas sûre, en fait. Car ce magazine s’adresse avant tout à la clientèle qui fréquente ces établissements là. Je ne suis pas dans la cible, par exemple, même si je loue l’initiative (et que j’ai envie de la soutenir, du coup !)

ça va être difficile de se le procurer mais j’aimerais bien le lire.

Répondre

Oui, il va falloir que tu ailles dans un palace 🙂

principe intéressant, à combien est-il vendu ?

Répondre

ok, j’ai regardé la photo, on dirait 4,50€, cela reste raisonnable pour un magazine distribué tous les 2 mois.

Répondre

Euuuuh, en fait, c’est comme le Port Salut… C’est marqué dessus ! Non mais sans rire, ça me tue d’écrire et de ne pas être lue !

Belle idée !
Je l’achèterai dès sa sortie, en espérant que son prix ne sera pas trop élevé…
Au fait, tu sais combien il coûte ?

….naaaaan, j’déconne, j’ai bien lu ton billet ! …c’était juste pour te titiller les nerfs, comme ça, pour mon pur plaisir sadique 😉

Répondre

Morue ! 😀

« dans les établissements de prestige… »
Donc, ce qui est sûr, c’est que je ne le trouverai pas au Grand Café (mon QG hautement pas du tout classouille)
J’irai faire le tour des Hotels de luxe etc… vais bien réussir à en pécho un.

Répondre

Je ne connais pas le Grand Café, je ne peux pas te dire, du coup !

Ouh là là, *ouvrir les yeux*. Bonne raison de le lire aurais-je du dire ^_^ Disons que j’ouvre de moins en moins les féminins et ce beau projet est une raison de me le faire ouvrir 🙂
Bonne journée!

Répondre

Bonne lecture 😉

Moi j’ai bien lu k l’on peut se le procurer k dans les grands palaces…donc comme moi aussi j’aime l’initiative je vais essayer d’aller boire un verre au Plaza Athéné et de le demander….hihihi
Merci du tuyau !

Répondre

Ahah, j’adore la bonne excuse pour aller boire un verre au Plaza 😀

J’ai tout lu..
et cela donne un joli pretexte d’aller dans un palace si une bonne action le finalise en plus, coup double!

Répondre

J’adore l’intro de ton commentaire 🙂 Je vous ai traumatisé avec mes réponses !

oui, ce n’est pas bien grave tu sais, et non je ne lis pas à chaque fois 100% du texte et comme je cherchais un prix soit un chiffre je suis passée à coté du mot « gratuit ».

Répondre

Ah non c’est sûr, il n’y a pas mort d’homme. C’est juste dommage, quand je passe un peu de temps vers minuit alors que les bras de Morphée (et de mon homme !) ne m’attendent même plus, que le billet ne soit pas lu jusqu’au bout. Mais je me le tiens pour dit : la prochaine fois, j’écris juste une phrase, pof ! 😉

aaah, je comprends ton commentaire sec sur ma question innocente, car j’ai maintenant lu l’INTEGRALITE des commentaires (ce que je ne fais pas systématiquement) et je n’étais pas la première à n’avoir pas tout lu.. Tu n’avais pas encore répondu aux commentaires ceci dit.

Répondre

En réponse à ta réponse à mon commentaire, non ce n’est pas le fait de parler uniquement de marques qui font du Charity Business qui me donnerait envie d’acheter ce magazine. Je suis peut- être sans cœur mais c’est un argument qui me touche 🙂

Répondre

Non non, chacun son truc hein, je comprends !

Répondre à Les Perles de Bliss Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nunc risus. at massa amet, ante. elit. nec felis sit commodo ut