Opération poubelle jaune : l’aluminium part à la benne pour être recyclé !

Photo @DR 

Vous l’avez peut-être remarqué : depuis quelques semaines, plusieurs communes, dont Paris, ont fait évoluer la collecte de tri : pour 25% des français, il est désormais possible de jeter les petits emballages métalliques en aluminium directement dans les poubelles jaunes, en plus des traditionnels papiers, cartons, conserves et bidons en métal, aérosols et contenants en plastique.

Les capsules Nespresso sont elles aussi concernées : dans ces communes, il suffit de les mettre telles quelles à la poubelle eh hop, elles sont recyclées. Vraiment ?

Pour comprendre concrètement ce qu’il advient de nos capsules et autres petits contenants de moins de 6cm comme les opercules de yaourt, les couvercles…, j’avais pu me glisser il y a quelques semaines dans le centre de tri des déchets ménagers de la Syctom, à Nanterre. J’avais notamment pu voir la machine à courant de Foucault financé et créé à l’initiative de Nespresso et soutenue par plusieurs autres entreprises formant le CELAA (Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier) permettant de recycler les petits contenants et emballages en aluminium de moins de 6cm.

Cette fois-ci, j’ai voulu interviewer un expert du recyclage et de la collecte en France  pour bien comprendre tous les tenants et aboutissants de cette avancée. Laurent Bastida, responsable régional de plusieurs centres de tri Citeo, a répondu à quelques questions pour nous aider à y voir plus clair. Pour ceux qui ne connaitrait pas, Citeo est une structure qui travaille avec les entreprises pour réduire l’impact environnemental de leurs emballages et papiers en les transformant en nouvelles ressources. Elle travaille avec les associations pour sensibiliser les citoyens à la valeur du geste de tri, avec les start-up pour développer les innovations qui font progresser l’économie circulaire et enfin avec les pouvoirs publics, pour contribuer aux objectifs français et européens en matière de transition écologique.

Voici ses réponses :

 

Le tri des petits emballages en aluminium, l’avis de l’expert

Combien y-a-t-il en tout de centres de tri sur le territoire français ?  

Il existe 178 centres de tri sélectif sur tout le territoire. Sur ces 178, 27 sont équipés pour trier les petits contenants et emballages en aluminium. En tout, ce sont 15 millions d’habitants et 25% de la population qui peuvent jeter directement leurs capsules Nespresso, mais également leurs petits emballages en aluminium (barquettes, opercules de yaourts) dans leur poubelle jaune. Ces déchets de petite taille sont ensuite triés au cœur de 27 centres de tri équipés de machines à courant de Foucault.

En quoi la machine à courant de Foucault est-elle une innovation majeure pour les petits contenants et emballages en aluminium, dont les capsules de café Nespresso ? 

Le principe est connu depuis très longtemps. On l’utilise dans les centres de tris pour l’aluminium depuis longtemps. Ce qui est nouveau, c’est que de nouvelles machines ont été développées et permettent aujourd’hui de recycler quasiment l’intégralité des emballages en aluminium, y compris les plus petits comme les capsules de café, les opercules de yaourts… tous ceux qui font moins de 6cm de diamètre.

Pourquoi ces machines n’ont-elles pas été développées plus tôt ?

Le coût de leur développement est exorbitant : il faut compter 170 000 euros pour une machine. Il faut donc convaincre les centres de tri que c’est un investissement qui peut être rentable pour eux.

Pour les convaincre, on a commencé historiquement, depuis 25 ans, par favoriser le recyclage pour les emballages qui ont un intérêt économique à être recyclés. Il faut que le coût du développement du système de tri soit rentable. Et c’est le cas aujourd’hui sur les gros contenants et emballages en aluminium notamment.

On a aussi privilégié les déchets qui avaient le plus gros potentiel de débouchés. Les gros déchets d’aluminium forment ainsi une « balle » qui est envoyée chez un affineur, lequel refond de nouveaux lingots qui deviendront des pièces automobiles ou aéronautiques, par exemple, contrairement aux plus petits contenants en aluminium qui ne pouvaient jusqu’à présent pas être recyclés par les affineurs car ils partaient en fumée. Il a fallu rechercher des débouchés concrets pour les recycler véritablement.

Aujourd’hui, les petits contenants en aluminium qui sont recyclés partent dans des usines de pyrolyse (il existe 2 unités en Allemagne, une expérimentale en France) pour que l’aluminium soit récupéré et ensuite refondu. C’est une vraie avancée en termes d’économie circulaire.

 

Comment faire en sorte que tous les centres de tri adoptent des machines qui permettent de recycler les petits alu ?

On fait la promotion auprès de porteurs de projets de l’intérêt d’installer ce type de machines. On est également amenés à financer des programmes pour moderniser les centres de tri.

Citeo a une dotation spécifique pour financer les équipements liés au recyclage de petits métaux, une enveloppe de 50 000 euros.

Ça va se faire progressivement sur les gros centres de tri en particulier. Ça prendra plus de temps sur les petits centres de tri pour trouver des solutions pour que ce soit économiquement viables pour eux.

Nespresso a co-créé cette filière de recyclage des petits emballages en aluminium avec le CELAA et CITEO il y a 10 ans et investit 5 millions d’euros par an depuis pour permettre de trier les petits emballages en aluminium en les recyclant dans la poubelle jaune. Au risque de radoter, aujourd’hui, c’est le cas pour 25% de la population française.

 

Comment fonctionnent-elles ?

Le courant de Foucault est un principe physique. Les machines des centres de tri équipés permettent de récupérer automatiquement l’aluminium. En gros, il s’agit d’une roue polarisée qui tourne à 2600tr/mn, en fin du tapis sur lequel circulent les déchets. La roue est composée en périphérie de pôles d’aimant nord et sud alternés. Elle crée par sa rotation un champ magnétique alternatif. Ce champ magnétique alternatif induit un courant alternatif dans tous les emballages aluminium passant à proximité. L’opposition de phase entre le champ magnétique alternatif de la roue polaire et le champ magnétique résultant du courant alternatif induit dans l’aluminium, provoque l’éjection des emballages aluminium et permet donc de les trier.

Selon leur poids, les emballages aluminium ne vont pas réagir de la même manière : les produits légers comme les feuilles d’aluminium froissées sont éjectés à l’horizontale. Les autres sont éjectés selon une trajectoire parabolique. Ils sont ainsi séparés dans deux bacs distincts et pourront être recyclés de manière différente.

NDLA : Vous pouvez lire cet article de France Aluminium Recyclage pour en savoir plus !  

 

On connait le volume des petits aluminium recyclés ?

On en est au début du processus. En 2016,  660 tonnes ont été recyclées, mais il existe des gisements de plusieurs milliers de tonnes ! Les perspectives sont très positives, la proportion des petits alus vs les gros est significative. Sur les centre de tri qui sont équipés des machines à courant de Foucault, elles recyclent en moyenne 100 tonnes de gros alu, auxquelles viennent s’ajouter 50 tonnes de petits alus.

C’est très encourageant, car cela signifie qu’on augmente de 50% le recyclage de l’aluminum !

Depuis quand est-il possible de recycler les capsules dans la poubelle jaune à Paris et dans 499 autres communes ?

Depuis le début de l’année. Il y a eu ce qu’on appelle une extension des consignes de tri auprès des habitants. Tous les emballages plastiques et métalliques peuvent désormais être jetés dans la même poubelle et être recyclés.

Fin 2019, environ 25% des Français peuvent mettre tous leurs emballages métalliques dans leur poubelle de recyclage ; ils seront près de 50% en 2022. L’ambition de Nespresso est de collecter et recycler 100%  des capsules grâce au développement d’une filière complète de tri, de recyclage et de valorisation des petits emballages en aluminium et en acier. A votre avis, à quel horizon est-ce envisageable ? 

Difficile à dire. Il y a une phase de modernisation du parc de centre de tri sur tout le territoire français. On essaye de faire en sorte que tout soit près d’ici à 2022 : à cette date, on vise 60 centres de tri équipés qui permettront de servir 30 millions d’habitants.

Est-ce qu’on a une idée du nombre de français qui trient leurs déchets ? Le tri sélectif est-il vraiment effectif ?   

Si on parle d’emballages et de papiers, les chiffres les plus récents indiquent que 51% des français trient systématiquement et que 88% disent trier.

A votre avis, comment pourrait-on faire pour que les français trient plus systématiquement et plus efficacement ? Faut-il mettre en place un système d’amendes comme à Shanghaï ? 

Je ne crois pas que ce soit une bonne idée ! Même si aujourd’hui il existe une amende en cas d’abandon de déchets et une redevance collaboration : moins de déchets = moins de coût. Le recyclage est grâce à cette mesure 30% à 50% plus important.

Il existe 3 leviers pour trier davantage :

– Un accès au tri et à la collecte simplifier : développer plus bacs de tris, les rendre plus accessibles en ville. Par exemple, le projet pilote de trilib, à Paris : ce sont des bacs de tri qui comprennent plusieurs entrées pour plusieurs types d’emballages

– Diffuser la connaissance de la consigne de tri : plusieurs actions pour ce faire, comme le mouvement « trier c’est donner » et son site dédié sur lequel on peut tester ses connaissances, en savoir plus, se géolocaliser,…

– Informer sur le bénéfice du tri sélectif : il y a beaucoup d’idées reçus. Par exemple, les camions bennes à Paris sont des camions divisés en deux. Donc oui, les poubelles jaunes sont collectées dans le même camion mais les emballages sont bien triés pour être recyclés !

Que devient l’aluminium recyclé ?

L’aluminium est un matériau 100% recyclable et il est recyclable à l’infini !

C’est vrai pour d’autres matières mais pas pour toutes. On obtient une matière qui a les mêmes propriétés que la matière vierge et qui se prête à 100% aux mêmes usages.

L’aluminium recyclé est ainsi réutilisé dans des usages quotidien (téléphone, voitures, canettes, capsules…).

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que recycler l’aluminium permet d’économiser énormément d’énergie contrairement à l’utilisation de matière première : l’aluminium est fabriqué à partir de boxite, qui est cher et loin, pour résumer, et qui se raréfie. Utiliser de l’aluminium recycler permet de préserver les matières premières et d’économiser 95% d’énergie.

BONUS

J’avais fait un appel aux questions sur Instagram,

Comment se passe le recyclage des objets mixtes ? (par exemple couvercle avec couche en plastique)./ @SKAIETTE

C’est le matériau principal qui constitue l’emballage qui prime pour son recyclage. Par exemple, une brique Tetrapack est constituée de fibre cellulosique mais aussi de plastique et d’aluminium. Comme la fibre est majoritaire, on envoie les briques dans des papeteries pour refaire du papier. Les papeteries séparent le plastique et l’aluminium qui la composent pour le recycler, ou bien les valoriser sous forme d’énergie.

Faut-il vider les capsules de café lorsqu’on les jette ?

Non, le café est brûlé en pyrolyse : le marc de café est séparé de l’aluminium puis brûlé dans un four à pyrolyse qui permet de récupérer l’aluminium et ensuite de le refondre pour en faire de nouveaux objets : vélos, ou canettes, par exemple.

POUR ALLER PLUS LOIN

Voilà, j’espère que cet article vous aura appris quelques petites choses !

Article rédigé en partenariat avec le pôle RSE de Nespresso

Commentaires

Merci Deedee pour cet article ! J’ai eu plein de réponses à mes questions 🙂 TOP 🙂 Merci beaucoup…Par contre un truc (autre) que je comprends pas c’est pourquoi chez ma mère dans le 12eme arrondissement, la mairie de Paris lui ont fournis il y a plus d’un an un bac pour le compost…mais il n’y a jamais eu de suite sur cette bonne idée.Pas d’explications, pas de bac pour les déposer, rien..dommage

Répondre

bauxite
(pour le reste, très bien, l’article, et encourageant)

Répondre

Merci… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

accumsan et, vulputate, libero Nullam luctus leo. dolor felis felis diam neque.