Une histoire d’hirondelles et de cheveux

Je sens que vous avez bien aimé ce concept de photos-de-Paris-devinettes… Je me trompe ?

En voilà donc une nouvelle pour vous, prise l’hiver dernier.

Vous le savez, j’apprécie grandement les œuvres de street art qui essaiment au coin des rues, même si, je l’avoue, l’engouement pour le genre décliné a l’envi et un peu à tort et à travers finirait presque par me lasser…

Toujours est-il que j’ai bien aimé cette petite phrase mi-poétique, mi-absurde (des hirondelles dans les cheveux, franchement, moi je veux bien mais c’est limite un peu cracra !). Je ne sais pas qui en est l’auteur, mais là n’est pas la question.

La question étant : saurez-vous trouver sur quel bâtiment parisien ce tag était apposé ?

Commentaires

Sur un « tuyau » (ou une cheminée, j’ignore comment on appelle ça) de Beaubourg !

Répondre

Oh la, je suis nulle ! Je ne connais pas trop Paris donc je ne pourrais te dire !
Mais les hirondelles dans les cheveux, ouiiiii (enfin si elles sont propres et calmes) :p

Répondre

Ben moi j’aime beaucoup la police utilisée et je sais qu’à la Butte aux Cailles tu as de supers dessins sur les murs qui donnent de la pêche à cette rue !! oui je sais j’ai pas trouvé l’endroit ou tu as pris cette photo zut 🙂

Répondre

Centre Pompidou…Et il me semble en avoir vu un autre similaire dans le marais…

Répondre

Pour ne pas faire comme tout le monde: Jussieu?

Répondre

Ca ressemble fort à Beaubourg. J’aime croiser ce genre de jolies phrases au hasard de balades parisiennes.

Répondre

C’est tellement chouette de croiser de la poésie à un coin de rue.

Célestine

Répondre

Ca pourrait aussi être à proximité d’un hôpital, non ? En tout cas, la photo est jolie et ces phrases poétiques amenuisent le côté individualiste de la grande ville, j’aime bien !

Bonne journée !

Répondre

les cheminées de Beaubourg ! trés poétique comme phrase !

Répondre

C’éest à baubourg sur l’une des cheminées. Et c’est l’oeuvre de THFT, pour la petite info ! Bonne journée à toutes

Répondre

J’avais pris la même photo ou presque donc effectivement, je confirme, derrière Beaubourg !

Répondre

Beaubourg… mais j’ai comme l’impression bizarre que j’arrive un peu tard…

Répondre

Le street art je suis fan , j’essaime les moindres recoins de ma ville pour faire les photos de mon blog 🙂
Dommage je suis trèèèèèèèèèèèèèès loin de Paris!

Répondre

Vous êtes FORTS : c’est en effet sur l’un des piliers de Beaubourg que l’on peut apercevoir ce tag !

Répondre

Oh c’est marrant, le même artiste en a fait plein dans le XIe avec le texte « je me souviens du jour où les chevaux ont commencé à pleurer »… 🙂

Répondre

Répondre à Malou Cheveux Courts Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

massa non Praesent mattis ante. ultricies Aliquam consectetur amet,