The Burning House

« The Burning House« , c’est le nom d’un projet initié par Foster Huntington. Sur son blog, il invite les lecteurs à répondre à cette question en lui soumettant une photo, une seule : « si votre maison brûlait, qu’emporteriez-vous ? ». Glauque ? Peut être un peu… Mais à mon tour, j’ai voulu me prêter à l’exercice. Pour le sport. Et parce que même si le thème n’est pas réjouissant, on s’est tous posé cette question, au moins une fois.

Autant vous le dire, la tâche s’est avérée biiiien plus compliquée qu’il n’y parait… ! Comment arbitrer entre les objets de valeurs, ceux auxquels ont est attaché sentimentalement parlant et qu’on ne voudrait perdre pour rien au monde, ceux encore qui sont utiles, irremplaçables… Je pensais y passer 5 minutes, easy. Tu parles ! Je ne sais pas si je dois remercier Marie-Laure, puisque c’est sur son blog que j’ai découvert l’affaire… ! Pour info, sachez aussi que du projet est né un livre, qui compile quelques chouettes clichés, du moins si j’en crois l’aperçu que livre (!) Marie-Laure.

Voilà donc ce que j’emporterais (ou tenterais d’emporter) si mon appartement brûlait (*toucher du bois trois fois de suite pour conjurer le sort*) (superstitieuse, moi ?!) :

  • Mon téléphone, évidemment, puisqu’à l’instar de nombreux petits malins, 99% de ma vie y repose…
  • Mon ordinateur, peu ou prou pour les mêmes raisons sus nommées. Et aussi parce qu’il contient une partie des photos que je ne voudrais perdre pour rien au monde.
  • Mon disque dur, pour les photos qui y sont archivées et sauvegardées depuis 2005 (si je m’écoutais, je ferais une seconde sauvegarde de cette première sauvegarde… J’en connais qui ont comme ça jusqu’à 8 back up. Je ne citerai pas de nom, je ne suis pas une balance !).
  • Les polaroids des soirées avec les copains, pour me faire sourire dans l’éventualité de cette passe qui pourrait s’avérer difficile (ils ne sont pas sur la photo).
  • Notre première photo.
  • De vieux clichés que je ne pourrais jamais retrouver, pour me rappeler qui j’ai été, qui ils ont été (je crois que j’ai un problème avec les photos).
  • Ce magnifique cadre confectionné pour quelque fête des mères… !
  • Thomas et Petit Koala (aucun commentaire ne sera fait plus avant).
  • Ce sac que je ne possède pas depuis très longtemps mais que je chéris assez pour vouloir le sauver.
  • Peut être ce vieux livre, parce qu’il a l’odeur et la saveur de mon enfance.
  • Ce vieux flacon de parfum, lui aussi teinté de l’odeur de mon enfance.
  • Ce petit carnet qui contient les mots doux de mes amis.
  • Cette bougie pour aller de l’avant.

Rien de fou, en fin de compte… et c’est bien ça qui est dingue : réaliser que rien de matériel ne compte vraiment totalement (appelez-moi Sainte Deedee…. !). Non mais blague à part, je serais réellement ultra attristée, voire largement déprimée de perdre tout un tas de choses auxquelles je tiens réellement. Mais quand je regarde cette photo et ce que je sauverais, je me rends compte que ce sont les souvenirs auxquels je suis le plus attachée. Des souvenirs qui, contrairement aux objets, n’ont pas forcément besoin d’être incarnés.

Faites l’exercice, vous allez voir, vous serez surpris !

Commentaires

Qui ne s’est jamais posé la question? Pour moi évidement les enfants donc déjà ça prend de la place. Ensuite les albums de photos de mon père et les miens, notre disque dur avec toutes les photos. Comme toi j’ai un pb avec les photos. Pour le reste tout dépend du temps que j’ai.

Au fait je n’ai jamais eu ma super compli, bouhhh

Répondre

En juillet, résidant dans une petite ville française si proche des incendies côté espagnol j’ai cogité vite fait pour préparer un sac et je n’ai même pas songé à prévoir de sauver ma vieille poupée chérie, ni la petite chaise en paille sur laquelle je me suis si souvent assise enfant, ni les boîtes dans lesquelles s’accumulent des années de photos que maman promet de trier tous les ans. Dans la crainte je suis allée à l’essentiel : de quoi se changer, les papiers d’identité et ceux de la maison.

Répondre

Oui, j’imagine bien qu’il y a un décalage certain quand on est (hélas) amené à faire cette liste « pour de vrai »…

Le thème de ton article a été justement traité cette semaine avec mon amoureux. C’est drôle! (enfin…j’me comprends) Ma réponse a tout de suite été, sans hésiter: MES PHOTOS! Mais le problème qui se pose c’est que j’imprime tous mes clichés depuis…. bah toujours! C’est ce qui se pratiquait à mon époque et j’ai décidé de continuer, même avec l’arrivée du numérique car tout est classé chronologiquement, donc plus sympa à regarder et on est plus attiré par un album que par un disque dur externe. Et dernière raison: la peur de tout perdre en un clic! Je suis donc la mémoire vivante de notre petit groupe d’amis, et surtout la propriétaire d’un certain nombre de dossiers qui sont devenus avec le temps de jolis petits trésors! Mais plus le temps passe et plus les souvenirs s’accroient et je suis en possession de 23 albums de 300 pages chacun!!!! Et je n’ai que 30 ans (et toutes mes dents). Du coup je fais comment s’il y a le feu pour tout porter ??? 😉 Je ne vois qu’une seule solution: adopter un pompier! Bonne journée! 😉
PS: Merci pour ton blog Deedee, c’est un réel plaisir de te lire!

Répondre

J’ai déjà eu un incendie chez moi (ma cuisine à brûlée, avec des flammes jusqu’au plafond – 15 jours de travaux pour tout refaire). Alors bien sûr, tout l’appart n’était pas en feu, mais selon l’expert, si on n’avait pas eu le réflexe d’aller chercher l’extincteur, en 15min y avait plus rien… Et je peux t’affirmer, qu’en ce qui me concerne, si ça recommençait, j’empoignerai ma fille, mon mari, mon sac et un téléphone (pour appeler les secours) et je sortirai aussi sec. Je ne chercherai pas 1sec de plus ce que je pourrais sauver. Si vraiment j’ai le temps, je prendrai le NAS où tout mon boulot de ces 3 dernières années est stocké. Mais mon premier réflexe, serait la survie, et protéger ma fille. (on touche du bois, rien que d’y penser, j’en frissonne encore.. heureusement qu’on a un détecteur de fumée et un extincteur chez nous maintenant).

Répondre

Oui, je me souviens, tu me l’avais raconté. Quelle flippe !

Project intéressant, mais à mon sens un peu faussé. Comme tu le dis , l’exercice s’est avéré difficile et tu as du y réfléchir un moment. En pratique, on n’a pas le temps.

Il y a quelques années, mon voisin du dessous s’est endormi sa clope au bec et a mis le feu à son appart. Dans l’urgence, j’ai mis deux trois affaires dans un sac avant de me retrouver nez à nez avec un pompier qui m’a dit de m’enfermer chez moi (au dessus de l’incendie donc) et de ne pas bouger.

Et bien le contenu du sac est bien différent de ceux proposés dans ce livre. En effet, ce sont pour ce dont je me rappelle des choses bien plus pratiques comme les papiers, et quelques objets de valeurs comme l’ordi, le téléphone et le collier en perle de ma grand-mère.

Répondre

Un concept auquel j’ai pas trop envie de réfléchir …. nous partageons le même flacon de parfum de Dior … il me vient de ma mère , un vrai et beau souvenir d’enfance ..

Répondre

ayant (sur)vécu un incendie le premier réflexe a été : téléphone, famille, animal domestique. Dans ces cas là la réaction reste triviale, sauvez sa peau.

Répondre

J’espère que je ne pourrais que l’imaginer…!

Je me suis souvent dit que j’emmènerai plein de choses si c’était le cas. Et lorsque j’ai du évacuer plusieurs fois dans d’anciens appartements (non, pas de feu grave finalement, ouf!), je n’avais rien emmené, sauf mon téléphone et mes clés, pour pouvoir rentrer au cas où tout irait bien finalement

Répondre

C’est vrai que moi aussi je sauverais en priorité photos et ordi / iPhone. Et puis tous mes bijoux fabriqués à la sueur de mon front et qui ont plus une valeur sentimentale qu’autre chose.

Répondre

On a eu le même nounours dis ! Il s appelle Toudou le mien, je l ai toujours aussi !
Pour le reste, je prendrais au moins un livre (Au bonheur des dames ?), un album photo, mon téléphone, et puis… Mes enfants et leurs doudous !

Répondre

Vrai ? C’est foufou !

Spontanément en lisant ton article il n’y a que mon IPad qui me soit venu à l’esprit,mais on parlait d’objets pas des personnes ,parceque évidemment ma famille passerait avant (quoi que).Plus ça va et moins je suis attachée aux objets et aux souvenirs,mon rêve serait de vendre ma maison avec tout ce qu’il y a dedans pour enmenager ailleurs.

Répondre

Oh toi aussi tu sauverais tes doudous alors ! Ca me rassure, je ne suis pas la seule à y tenir comme à la prunelle de mes yeux 🙂
Au fait, j’ai été ravie de te croiser à l’expo Canaletto, même si nous n’avons pas vraiment échangé !
Signé: la fille à la coque nounours

Répondre

Ahhhhhh mais aaahhh ! Désolée, je suis nulle, je ne t’ai pas reconnue 🙁

Tiens, j’ai acheté le Néon de ce mois ci et il y a justement un article sur l’incendie qu’il y a eu il y a quelques temps dans le 20ème. C’est écrit qu’une des rescapées à publié un petit truc sur son facebook juste après, du style « il ne me reste que mon téléphone, ma voiture.. et ma vie. C’est déjà pas mal ».
Du coup c’est rigolo (oui, il faudrait trouver un autre mot) mais je me suis posé la même question, du qu’est ce que je prendrai avec moi ou pas!
(Mais je crois que je vais te copier, et je vais faire un billet dessus!)

Répondre

Hiiii le nouveau Neon est sorti, MERCI !

j’attends ton billet sur le sujet 😉

Bonjour,
Je suis allée sur le site et je suis surprise de voir que certains sauveraient des clopes ou un plant de basilic! Pour ma part et dans cet ordre: le chat, mon sac à main, le NAS (pour les photos) et zou. Quelques minutes de plus et des chaussures, un manteau et 3/4 fringues pour voir venir.
Bonne journée !

Répondre

C’est ça qui me plait, justement : voir quelles sont les priorités de chacun 🙂

wow, je suis assez fan de ce projet à vrai dire… merci de partager ces clichés, qui ont un côté très intime. Pour ma part, je ne suis pas sûre de pouvoir/vouloir partager ça, mais je trouve l’idée géniale.
Je note l’adresse de ce blog!

Répondre

C’est Shalimar, l’Heure Bleue ou Mitsouko ton parfum? (ou autre, mais je te « sens » bien dans ces 3 là…)

Répondre

Bonne pioche, bravo : Mitsouko, le parfum de ma maman 🙂

j’y ai déjà pensé après que l’alarme incendie se soit déclenchée chez moi un jour, et tout de suite après avoir pensé aux enfants, j’ai pensé à mon chat ^^ et je me souviens m’être dit que tout le reste pouvait bruler ça aurait peu d’importance, mais mon chat, merde! j’aurais du mal à m’en remettre!!!

Répondre

HORRIBLE.

Je connais le site depuis environ 2 ans et j adore l idée !( même si nous savons tous, qu’en cas d’incendie et qu’à moins d’avoir préparé par avance une valise avec tous nos precieux souvenir dedans) il fort probable que la prioriété soit nos papiers, sac,un jean et hop tous dehors !! mais dans ma valise il y aurait toute mon enfance dedans, quelque photos, un livre, et si j ai de la chance, mes bijoux offret par mon Chéri..Je conseille le livre à tou le monde ( en anglais) on a le temps de le savourer, de se reconnaitre en certaine personne ( livre, musique..) Un jeu qui m’amuse aussi : je regarde la photo et j’essaie de deviner l’âge de la personne et son pays Surprise au bout garantie !!

Répondre

Oui, très clairement, si toutefois mon appart brûlait, je n’aurais CERTAINEMENT jamais le temps d’emporter ces quelques trésors avec moi…

J’ai très envie de découvrir le livre !

le « vieux flacon de parfum », c’est tout de même un Guerlain …
J’ai le même ! Que je garde … (sans doute pour les mêmes raisons) …
Vide, depuis pas mal de temps …
(je songe a aller chercher enfin une recharge ronde)

Pour le sac tu peux t’abstenir, si tu veux mon avis (ok non bon),
je trouve cette collection iiimmonde …

Répondre

Oui, vieux, en âge donc. Et je garde le sac, ne t’en déplaise 😉

Mon appart ayant brûlé il y a quelques années j’ai vraiment du mal avec ce projet…

Répondre

Je ne peux que te comprendre…. Et compatir.

j’y ai déjà réfléchi étant proprio j’espère bien que ça n’arrive jamais et je n’arrive pas à répondre à la question à part mon sac, mon iphone, mes papiers important (un meuble sur roulette en gros ça peut être pratique), des fringues, et mon futur chat évidemment 🙂

Répondre

Oui, je n’ai pas mis le chat, ça va de soi ! 🙂

Une fois, il y a trèèèès longtemps, j’ai dû évacuer en catastrophe par la grande échelle mon appartement du 7ème étage. Avec une copine qui dormait là, nous avons vite vite pris nos stilletos et notre collection de photos maton. les pompiers ont pris nos trésors pour que nous puissions descendre la grande échelle sans risque, et un pompier à délicatement, d’une main descendu l’échelle, tenant de l’autre nos si chers objets.
Pas sure que je ferais de même la prochaine fois.

Répondre

Bah moi je l’ai testé dans la vraie vie puisque ma maison a vraiment brûlé. Quand les pompiers m’ont demandé ce que je voulais prendre en urgence, j’ai répondu : mes lunettes, le doudou de mon fils et mon ordi… Mais je crois que la fin de ton billet résume bien ce que j’ai réellement éprouvé face à ce sinistre : rien de ce qui est matériel n’a vraiment d’importance (j’entends bien sûr toutes ces choses que l’on entasse et auxquelles on croit tenir). Une sacrée expérience dont on sort plus léger sur le plan matériel 😉 mais vachement recentré sur l’essentiel : ouf, on est en vie !

Répondre

Wow… Merci de ton témoignage… !

J’allais dire : Et Crevette ??? sur un ton indigné !
Mais je suis rassurée par ta réponse 2 commentaires plus haut… Je suis curieuse de me prêter au jeu, mais au fond je crois que lorsque la situation se présente, prendre ses papiers son carnet de santé son téléphone (on est toutes les mêmes, esclaves de la technologie !) et faire rentrer le chat dans son panier me semblent être le top du prioritaire (objets inanimés, avez-vous donc une âme ?).
Quand même, mon édition Nelson des 3 mousquetaires… Bises !

Répondre

Quand même, Crevette, quoi ! (tu as encore ton carnet de santé, toi ?!).

Attention si tes photos sont sauvegardées seulement sur un disque dur externe : il peut très bien lâcher du jour au lendemain (ça m’est déjà arrivé :/
Si tu tiens vraiment à des documents il faut qu’ils soient sur 2 supports différents à tout moment et bien sûr dans 2 endroits physiquement différents à cause des risques de cambriolage/incendie/casse (ex : ton appart + ton bureau).

Répondre

C’est drôle, je me suis déjà posée la question. Et finalement, le matériel parait superficiel. Rien ne compte plus que mes 2 amours : mon fils et mon mari. Je me suis même posée la question : comment sortir de mon appart s’il brulait. J’espère n’être jamais confrontée à cela. Je touche du bois. Mais si j’avais le temps, je prendrai comme toi, mon ordi, mon dique dur, les photos souvenirs : les choses irremplaçables.

Répondre

Ca me fait penser à l’oeuvre « Autobiography » de Sol Hewitt… Bon lui il a pris TOUS ses objets en photo ! Sinon on nous avait posé la question à la fac (il y a… longtemps !) et j’avais bêtement répondu mon violon alors que tous les autres choisissaient leurs photos… Avec le temps, je me range à leur avis : les objets, on peut toujours les racheter. Même si maintenant avec instagram, flickr fb et cie la question des photos se pose différemment.

Répondre

ça me tente beaucoup de faire ça! mais la plupart de mes affaires sont loin de moi chez ma maman!!!

Répondre

Mon nounours était le même que toi et Armo. Il avait un petit tee-shirt avec « Boulgom university » écrit dessus, non ? Ah, nostalgie…
Je le sauverais bien sûr aussi, avec les doudous de mes enfants et mon ordi (toute ma vie est dessus…).

Répondre

C’est assez bizarre de se poser cette question. Mais comme beaucoup de personnes, j’emmènerai mon mac, mon iphone en priorité. Ils contiennent une grosse partie de ma vie. Et puis après des objets qui ont plutôt une valeur sentimentale, comme un petit miroir qui appartenait à ma mère plus jeune ou alors les cadeaux de mes amis ou de mon ex. Enfin des choses auxquelles je tiens vraiment quoi. 🙂

Répondre

Avec un bagage de 23kg pour s’installer à l’autre bout du monde, sans connaitre personne et pour y débuter une nouvelle vie ça marche aussi 😉

Répondre

J’aime bien ce genre de démarches, non pas pour le coté « maison qui brule » mais pour le coté « analyse de soi ». Evidemment qu’en cas d’incendie, on ne cherchera qu’a sauver sa vie et on n’aura pas le temps de prendre qqs affaires. Mais de reflechir a cela et de choisir, ca révèle nos priorités, notre état d’esprit.
Certains te diront davantage : je sauve la tv, l’ipod et ma paire de chaussures à 800€, alors que d’autres (comme toi) choisiront les souvenirs sans grande valeur monétaire mais sentimentales.

Perso, j’ai deja reflechi a la question rapidement.
En vrac, les premières choses qui me viennent :
2/3 bijoux qui ont appartenu aux femmes de ma famille,
mon bracelet en argent offert à mes 20 ans (tradition familiale),
mes papiers d’identité (pour le coté logistique 😉 ),
mes converse achetées a NY (il y a un vrai souvenir qui est lié a ces shoes),
mon livre de contes (que je lisais tout le temps quand j’etais petite),
mon nounours de petite fille (moi aussi),
une étole offerte par ma maman,
mon réflex (cadeau de mon papa),
un petit livret de papier fait et imprimé à l’arrache par une de mes meilleures amies,
3photos bien spécifiques (de moi, mes parents et mon frère) mais je préfèrerais emmener tous mes nombreux albums photos.
J’imprime quasiment tout car je reste une accro au papier en matière de photo. Perso, je pense qu’on rouvre plus facilement un album que l’on branche un DD pour regarder des photos. Et puis c’est tellement plus sympa sous cette forme.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phasellus libero dapibus felis venenatis, ut odio accumsan velit,