Un point sur les engagements RSE de Nespresso

Photo @asthetik

Les engagements de Nespresso en matière de Responsabilité Sociale et Environnementale sont régulièrement interrogés, ce que je trouve globalement sain : il est grand temps que nous, consommateurs, acceptions de renouer avec la réalité de la production, au sens large !, et des conséquences que peuvent avoir nos choix sur la planète. Nespresso est une entreprise qui pollue, c’est un fait, mais c’est aussi une entreprise qui s’engage : si je suis la première à dire qu’il reste beaucoup de choses à faire, je salue aussi les initiatives non négligeables mises en place par la marque (un aperçu ici). Critiquer, c’est bien, c’est même fondamental. Avancer, c’est encore mieux, si vous voulez mon avis !

Pour tenter d’y voir plus clair et faire le tri parmi les nombreuses infos qui circulent sur le sujet de l’engagement de la marque, je vous proposais il y a quelques semaines sur Instagram un contenu un peu différent : il s’agissait de poser toutes les questions que vous n’osiez pas forcément formuler directement à Nespresso de manière complètement anonyme.

Extraits

Vous avez été nombreux à m’envoyer vos questions : Nespresso s’est engagé à répondre en toute transparence aux questions les plus posées. Voici leur réponse :

Le recyclage des capsules

Question – Les capsules sont-elles vraiment recyclées, quelle garantie le consommateur a que les capsules sont recyclées ?

La réponse de Nespresso – Nespresso publie ses données sur le recyclage dans le monde entier dans son rapport RSE, qui est audité par Bureau Veritas.
En parallèle, chacun peut contacter Citeo, l’éco-organisme missionné par l’Etat pour le recyclage des emballages en France, qui pourra témoigner du recyclage de nos capsules dans la filière de tri sélectif.

Pour aller plus loin :

 

Q – Comment les capsules sont-elles recyclées ?

N – L’aluminium est un matériau 100% recyclable et recyclable à l’infini. Nespresso a mis en place il y a 10 ans avec le CELAA et CITEO une filière de recyclage permettant de trier tous les petits emballages en aluminium dont les capsules en aluminium, grâce à l’équipement des centres de tri avec une machine à Courant de Foucault. Aujourd’hui 25% des Français peuvent recycler leurs capsules en les triant dans la poubelle de tri (A Paris, Rennes, Rouen, Nice, Strasbourg etc.) avec un objectif de 50% de Français à horizon 2022.

En parallèle Nespresso a mis en place sa propre filière de recyclage. Ces capsules en aluminium Nespresso collectées dans + 5000 points de collecte (en déchetteries, Points Relais, Boutiques Nespresso) et entreprises, ainsi que celles récupérées par nos coursiers, sont envoyées au centre de recyclage de Remondis aux Pays-Bas, dédié au recyclage des capsules Nespresso de plusieurs pays européens. Là-bas, le marc de café et l’aluminium sont séparés pour être valorisés.

Pour aller plus loin : 

Q – Combien de capsules sont recyclées chaque année, que deviennent celles qui ne sont pas recyclées ?

N – Près de 20% de nos capsules sont recyclées en étant collectées via notre filière de collecte dédiée (dans nos boutiques, les points relais, les déchetteries, les coursiers, les entreprises…).

En plus de ces 20%, un pourcentage de nos capsules est aussi recyclé via le bac de tri sélectif. Déjà 25% de la population française peut déposer les capsules en aluminium dans ces bacs. Mais comme nos capsules sont mélangées avec tous les autres petits emballages en aluminium, nous ne pouvons pas mesurer exactement leur part, nous n’avons donc pas de chiffre à communiquer à ce sujet.

Pour aller plus loin : 

Les Echos – Nespresso France veut recycler 50 % de ses capsules en 2025

Q – Quel est le coût du recyclage (financier /énergétique) ?

N – Nespresso investit cinq millions d’euros par an pour le recyclage de ses capsules usagées que ce soit pour sa filière de recyclage dédiée ou pour le développement de la filière collective de tri sélectif.

Nespresso a créé un fonds de dotation dédié à encourager les collectivités à s’équiper pour proposer le tri de tous les emballages en aluminium aux habitants : à chaque tonne d’aluminium qui sort du centre de tri, Nespresso verse 300€, quels que soient les emballages en aluminium récupérés. Le gain énergétique du recyclage d’une capsule est phénoménal puisqu’on sait que recycler l’aluminium requiert 20 fois moins d’énergie que produire de l’aluminium primaire (l’aluminium « secondaire » étant issu du recyclage).

Pour aller plus loin :

 

La composition des capsules

Q – Que contiennent exactement les capsules ?

N – Une capsule Nespresso est composée de 90% de café frais moulu et 10% d’aluminium.

Pour aller plus loin : 

60 Millions de Consommateurs – Pas de stress avec les dosettes et capsules de café

Q – Est-ce que le contact de l’aluminium avec le café n’est vraiment pas nocif ? Est-ce qu’elles contiennent de la graisse animale, des nanoparticules … ?

N – Il n’y a pas de contact entre l’aluminium de la capsule et le café, et vous ne trouverez pas de trace d’aluminium issu de la capsule dans votre tasse de café Nespresso – 60 Millions de Consommateurs l’a démontré grâce à une étude réalisée par l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) à la demande de l’association de consommateurs en 2013, accessible publiquement ici.

Il n’y a que du café dans nos capsules, excepté pour nos cafés aromatisés qui contiennent aussi des arômes naturels (chocolat, noisette, vanille par exemple). La liste des ingrédients est indiquée sur l’étui et nos cafés font l’objet de 4 contrôles inopinés par an des autorités pour vérifier notamment la composition de nos cafés.
Il n’y a pas de graisse animale non plus évidemment, la crema que nous obtenons dans nos cafés est issue de la fraîcheur du café, conservée grâce à la capsule qui préserve le café de l’oxydation, et du processus d’extraction par haute pression.

Pour aller plus loin : 

Q – Nespresso est-il transparent sur la provenance des produits ?

N – Vous trouverez la liste de nos ingrédients sur nos étuis : nos capsules ne contiennent que du café, excepté les cafés aromatisés qui contiennent aussi des arômes naturels (chocolat, noisette, vanille par exemple). Nous sommes une entreprise qui est très contrôlée, à la fois par les associations de consommateurs mais aussi par les autorités sanitaires, nos cafés font l’objet de 4 contrôles inopinés par an de la part de la Direction Générale de Protection des Populations.

Q – Pourquoi ne pas faire de capsules compostables ? Pourquoi garder l’aluminium alors que des solutions plus écolo existent ? Pourquoi ne pas proposer des capsules réutilisables / lavables ?

N – Nespresso ne propose pas de capsules biodégradables pour 2 raisons : d’abord, car aujourd’hui ces matériaux (végétal biodégradable ou plastique biodégradable) ne permettent pas de préserver à 100% des arômes du café de l’air, de l’humidité et de la lumière. Deuxième raison : en France, ils ne sont pas vraiment biodégradés. Pourquoi ? Parce que la plupart d’entre eux doivent être biodégradés dans des « composteurs industriels », à des conditions spécifiques de température et d’humidité, et que ces composteurs n’acceptent en général pas les emballages ! Donc en réalité, ces capsules ne bénéficient d’aucune filière de recyclage, contrairement à la promesse qui en est faite aux consommateurs.

Pour aller plus loin sur le sujet :

Nespresso – Pourquoi ne pas choisir une capsule biodégradable 

 

La culture du café

Q- A quand le café 100% commerce équitable ?

N – Aujourd’hui, il n’y a pas assez de volume de café de la qualité et des notes aromatiques que nous demandons qui soient certifiés Fairtrade. En parallèle, il faut savoir que ce sont les producteurs de café qui choisissent de se certifier ou non – nous ne pouvons rien imposer. Par exemple, être certifié Fairtrade impose de se structurer en coopérative, ce qui n’est pas la façon de travailler de tous les producteurs. Et concernant les revenus, rappelons que Nespresso paie le café 30 à 40% plus cher que le prix du marché, soit un prix supérieur au seuil fixé par le commerce équitable.

Pour aller plus loin :

Nespresso – Des labels au service des producteurs de café et d’un café de haute qualité 

Q – Quelles sont les conditions de culture de tous les cafés Nespresso ?

N – Nespresso a co-conçu avec l’ONG Rainforest Alliance son programme pour une qualité durable AAA, qui rassemble des critères portant sur la qualité du café, la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des producteurs.

Pour aller plus loin :

Nespresso : Témoignages de Rainforest Alliance et d’un producteur de café sur notre programme AAA pour une Qualité Durable

Q – Quid de la rémunération aux producteurs ?

N – Nespresso paie le café 30 à 40% plus cher que le prix du marché, ce qui permet aux producteurs de mieux vivre. Il est essentiel pour Nespresso que les enfants aient envie de reprendre la ferme de leurs parents, car sinon le travail effectué ensemble pour obtenir un café de haute qualité sera perdu. Il est donc primordial que les producteurs de café vivent décemment de leur culture. Ce prix est consultable sur notre rapport RSE mondial qui est certifié par Bureau Veritas. C’est un élément intégral de notre programme de développement durable, le « Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable » qui est co-conçu et soumis au regard de nos ONG partenaires comme Rainforest Alliance et Fairtrade par exemple.

Pour aller plus loin :

Nespresso – Rencontre avec un producteur de café et une agronome Nespresso autour de la protection de la biodiversité

 

La gestion de L’empreinte Carbone

Q – Comment replanter des arbres peut-il suffire à compenser l’empreinte carbone ?

N – En plus de l’article ci-dessous, il est nécessaire de préciser que nous ne faisons pas que planter des arbres, nous assurons le suivi des 500 000 arbres plantés chaque année sur 30 ans par PUR Projet, entreprise sociale spécialisée dans l’agroforesterie. C’est ce travail de longue haleine qui permet de compenser nos émissions de CO2. En parallèle, nous cherchons continuellement à réduire nos émissions.

Source

Pour aller plus loin : 

Voilà, j’espère sincèrement que ces réponses vous aideront à faire le tri entre fantasmes et réalité. J’attends pour ma part la suite des actions menées par la marque pour tendre à une consommation de café qui soit la plus responsable possible !

Article rédigé en partenariat avec le pôle RSE de Nespresso

Commentaires

Je trouve pour ma part très fascinant ce que fait Nespresso en matière de RSE. Cela me ravit de voir qu’une si grande enseigne d’abord reconnaît les impacts de son activité sur l’environnement et a pris le parti de mettre du prix dans la réduction de cet impact. Mais l’ autre volet de leur politique RSE que j’irai questionné est la chaîne de production de leur matière première pas la capsule en aluminium, mais le café en lui même ? Quest ce qui est fait de ce côté la?

Répondre

Bonjour, avant de tomber sur cet article, je trouvais votre site sympa.
Ce qui est drôle c’est de le trouver entre un article sur le « block friday » et un autre sur une parka eco. Merci pour le Greenwashing, j’espère qu’ils vous ont bien rémunérée

Répondre

Ah, c’est drôle, mon back office me dit pourtant que c’est la première fois que vous mettez les pieds ici ! Je ne perdrais pas de temps à essayer de vous expliquer quoi que ce soit, j’en ai suffisamment passé à expliquer le pourquoi du comment. Surtout, je suis persuadée que les attaques dans ce genre n’ont qu’une conséquence : décourager quiconque de s’engager vers une voie plus responsable. Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

id lectus sit id velit, accumsan dictum ut Donec diam id,