Un week-end à Lisbonne : le compte-rendu !


Trois jours à Lisbonne… Trois jours pour s’évader de la frénésie parisienne, se reposer, visiter, manger et faire la fête : inutile de vous dire que le programme était malgré tout un brin chargé !

Sur place, nous retrouvions une amie exilée dans cette ville depuis bientôt un an. Notre pourvoyeuse de bons plans number ouane, ex aequo avec vous et avec Lucy qui m’a carrément envoyé 3 pages de bons plans par email : merci merci merci, j’aurais pu partir 3 semaines avec le kilos d’adresses que vous m’avez livrées sur un plateau !

Pour l’heure, je tente un compte-rendu succinct pour les prochains baroudeurs lisboètes. Je tente, j’ai dit…

Jour 1 : Baixa / Chiado / Alfama

Lever 4h45… ça tire… ! L’avantage, c’est qu’il est à peine 10h lorsque nous débouchons dans le quartier de Baixa, un des quartiers centraux de la ville. Sur place, on déambule mollement dans les rues : j’adore me perdre sans suivre d’itinéraire précis lorsque je suis en vadrouille.

Nos pas nous mènent devant l’elevador de Santa Justa, un des 4 ascenseurs qui ont été classés monuments historiques en 2002. J’y reviendrai !

On marque une pause dans une courette un peu en retrait de la rue, café Intermezzo. Des gospels chantent déjà Noël et à Lisbonne aussi, Clooney fait des ravages…

Nous retrouvons notre guide qui ne se prénomme pas Nathalie mais Elisabeth Plaça Comercio.

Impossible de monter dans le tramway 12, il est blindé. On ira donc dans l’Alfama à pied. Sur place, je découvre des ruelles adorables un peu hors du temps. Gros pavés, azulejos et petites biquottes dont le linge pend aux fenêtre jalonnent notre parcours. Les rues sont calmes, et la grisaille de l’automne n’entame pas le plaisir que bous avons à découvrir la ville.

Entre le mirador de Graça et le château de Sao José, nos pas nous mènent dans une friche livrée au graffeurs locaux. Gniiiiiiiiiiiii !

Après une pause dej au Chapitô, un resto / bar / théâtre / école de cirque un peu barré et plutôt sympa (voir la fin du billet pour l’adresse & co), on redescend jusqu’à la Conserveira de Lisboa, THE échoppe de boîtes de conserves de sardines, morues et autres poissons. Le lieu est minuscule, un peu hors du temps là encore, j’adore. Et je repars évidemment avec mon lot de morues à l’huile précieusement conservée dans une jôôôlie boîte.

Il est près de 17h et le jour touche déjà presque à sa fin… On décide de monter dans le so fameux tramway n°28 pour faire un tour d’horizon version flemmards. Bon. Alors. Laissez moi vous dire que le métro à l’heure de pointe, c’est petit joueur à côté du tram 28. Ici, ça grogne, ça pousse, ça s’entasse pire que de la morue en boîte. Et le chauffeur de crier « allez-y, avancez ! ». Mouais bon, j’veux bien moi mais je suis à deux doigts de vomir mon déjeuner quand une touriste qui elle aussi, doit barouder depuis des heures pour être dotée de cette odeur de petit renard séché me colle sous le nez son aisselle.

Nonobstant, le jeu en vaut la chandelle… je l’avoue. Le tram s’accroche avec tout ce petit monde sur des pentes ultra glissantes et traverse la ville par ses quartiers les plus connus. A voir absolument, donc.

Le soir, nous dînerons après l’apéro dans un très joli resto… français…, le Petit Bistrot, le Toma La Da Ca initialement choisi étant plein ! Puis nous irons d’un bar à l’autre comme il se doit à Lisbonne. Fin de la première journée.

Jour 2 : Bélém / Bairro Alto

Les nuits sont courtes à Lisbonne. On m’avait prévenue mais j’avoue je grimace quand le réveil nous tire violemment des bras de Morphée sur le coup des 11h. Oh et oh, on est en week-end, hein !

Nous décidons de mettre cette journée à profit pour découvrir le quartier de Bélém. Un des seuls qui m’avait d’ailleurs laissé un vague souvenir de cette visite que j’avais faite 15 ans auparavant.

Ici, on découvre un tout autre Lisbonne à un petit quart d’heure de tram à peine du centre. Beaucoup de touristes, évidemment, plus qu’ailleurs. Nos pas nous mènent de prime abord dans un restaurant. Et puis, bien sûr, en guise de dessert… La fameuse, l’inénarrable, l’immanquable Antiga Confeiteria de Belém. On y fait un peu la queue, mais il parait que le jeu en vaut la chandelle.

Docilement, on se prête à la coutume locale et on achète nos Pastéis de Belém, que l’on déguste sur un banc au soleil. Oh-mon-dieu. Ce truc est tout bonnement divin. La crème façon flan un peu moins compact et délicieusement aromatisée est encore chaude et coule dans notre gorge, pendant que la pâte, une succession de couches finement feuilletées croustillent allègrement sous nos dents. Je suis au Paradis !

Ainsi revigorés, on attaque les curiosités locales : monument érigé à la gloire des grands explorateurs portugais, Torre de Belém, Mosterio dos Jeronimos. Malgré l’afflux de touristes, c’est beau, et finalement plutôt paisible.

Nous reprenons le tram pour terminer la journée Bairro Alto. L’ascençao de Bica nous amène en haut du quartier, là où restaurants et bars accueillent le chaland. On prend un premier verre au Naobal, un bar dont la terrasse, sublime, surplombe l’estuaire.

Dîner dans un petit resto local, où je déguste une sole.. je ne vous dis que ça, pour la somme de 8,50€… ! Nous terminerons la soirée au Maria Caxuxa, un bar à la déco complètement barrée.

Jour 3 : Bairro Alto

Nous décidons d’occuper notre ultime journée à la découverte du haut du Bairro Alto. Point de départ : Plaça Rosario, dans le quartier de Baixa. Nous commençons la journée par un shot de Ginjinha, une eau de vie concoctée à base de griottes. A part ça, tout va bien, merci beaucoup. Pour déguster cette spécialité dont la recette reste inchangée depuis le XIXème siècle, rendez-vous au Ginjinha Sem Rival, en plein cœur de la ville (adresse toujours à la fin du billet).

Là encore, on déambule sans but, direction Baxia Ciado avec un ou deux stops dans de très jolies boutiques de déco locales. Les rues sont calmes. je suis quand même un peu surprise par l’alternance d’immeubles aux façades rutilantes qui succèdent à des pans entiers d’immeubles abandonnés.

Nos pas nous mènent dans le Bairro Alto, direction Praça dos Flores où nous marquons une halte au Pao de Canela pour le déjeuner. Lucy m’avait parlé de cette place adorable, calme et paisible. Je suis moi même séduite par l’étrange sérénité qui règne sur ces lieux.

Quelques boutiques plus tard (mais oui, là encore j’ai mis les adresses à la fin du billet !), nous voilà arrivés à notre ultime spot lisboète, et non des moindres : le panorama de … aïe, trou noir !, qui embrasse la ville.

Pour reprendre le métro, on emprunte l’elevador de Santa Justa, édifié par un élève d’Eiffel en 1902. N’hésitez pas à monter tout en haut de la tour, c’est flippant, certes, mais le jeu en vaut la chandelle !

Le séjour touche déjà à sa fin. J’ai le sentiment d’être passée à côté de tellement de choses encore : le Pavilhaô Chinês dont les horaires d’ouvertures n’ont pas coïncidés avec notre programme, les bars, évidemment (j’ai la très nette impression que la Lisbonne estivale n’a RIEN à voir avec celle que nous avons découverte ici !), certains monuments… Bref, il va falloir que je retourne profiter de la douceur de vivre lisboète… je ne vois que ça !

CARNET D’ADRESSES

Se restaurer :

Chapitô – Alfama
un resto / bar / théâtre / école de cirque que vous aviez été très très très nombreux à me recommander ! Nous y sommes allés samedi midi. Les places à l’extérieur étaient toutes déjà prises, dommage. Nous avons du nous rabattre sur la salle à l’intérieur qui présente beaucoup moins de charme, mais dont la fenêtre nous a malgré tout permis de profiter du panorama qui se déploie à nos pieds… Fabuleux.
Les assiettes sont simples mais bonnes, les prix super raisonnables.
> Rua do Castelo – 21 886 7334

Toma La Da Ca – Barrio Alto
je n’ai pas pu tester cette petite adresse de quartier. Mais là encore, vous aviez été quelques uns à me la recommander, et comme notre guide touristique local (!) plussoiyait chaleureusement, je l’ajoute ici. D’après ce que j’ai compris et vu en partie, on y déguste des plats traditionnels lisboètes dans un cadre de cantine.
> Traversa do Sequeiro, 38

Principe do Calhariz – Barrio Alto
Un petit resto de quartier typique, qui ne paye pas de mine mais où vous pourrez déguster morues et soles succulentes et autres plats typiquement portugais. Le tout pour une somme totalement dérisoire.
> Calçada do Combro 28/30

Le Petit Bistrot – Barrio Alto
Certes, il s’agit d’un restaurant français. Mais autant pour l’assiette que pour la déco, l’endroit vaut le détour ! Cuisine plutôt française… vous vous en seriez douté. Mention spéciale également pour l’accueil très chaleureux du tenancier, Pascal.
> Rua do Almada, 29 – Plus d’infos

Intermezzo – Baixa
Le lieu, une pizzeria somme toute assez basique (du moins dans l’assiette, la déco étant plutôt chouette) où l’on peut également boire un verre, vaut surtout pour son emplacement idéal : ultra central, en plein quartier de Baixa, on se pose sur une des quelques tables de la cour.
> Rua Garrett, 19

Claras em Castelo – Alfama
A deux pas du Château San José, un tout petit resto qui ne paye pas de mine mais où déco et bons petits plats en font une bonne petite adresse !
> Rua Bartolomeu de Gusmao, 31

Antiga Confeitaria de Belem – Belem
L’adresse incontournable pour déguster les fameux pasteis de nata.
> Rua de Belem, 84

Boire un verre :

Ginjinha Sem Rival – Baixa
L’adresse incontournable, l’unique, la seule, la vraie où déguster une eau de vie parfumée à la cerise.
> Rua das portas de Santo Antao, 7

Naobal – Barrio Alto
A voir surtout pour la vue époustouflante qui surplombe l’estuaire. Mention spéciale pour les couvertures à dispo, comme sur les toits de New York 🙂
> euuuh je cherche l’adresse et je vous dis ?!

Shopper :

Oui, évidemment, Zara propose le même choix qu’en France avec 30% de réduction en moyenne. Mais vous trouverez aussi de très jolies boutiques multimarques, parmi lesquelles :

D’ici et là – Vêtements // Accessoires
la boutique jouxte le Pavilhao Chines. Sélection totalement gniiiii de trucs de filles : sacs-à-mains, foulards à tomber, ballerines, fringues, évidemment.
> Rua D. Pedro V

Cool de Sac – Vêtements // Accessoires
Une jolie petite boutique multimarques (Paul & Joe Sister, American Vintage, Repetto, Vanessa Bruno). Vaut surtout pour les petits accesoires (headbands, bijoux etc.) locaux et donc, moins chers.
> Rua D. Pedro V, 56 b/c – Groupe Facebook

A vida portuguesa – Déco
Un magasin de déco au top : vieilles cartes postales, papeterie, tampons encreurs et j’en passe. A voir absolument, ne serait-ce que pour la beauté des lieux !
> www.avidaportuguesa.com

Conserveira de Lisboa – De la morue en boîte !
L’adresse incontournable où shopper d’authentiques boîtes de sardines, morues et autres poissons en conserve. La boutique en soi vaut le détour !
> R. dos Bacalhoeiros 34

Plus de photos :


Commentaires

Il est à peine 8h et je reviens d’un voyage à Lisbonne… Merci Gaston !

Répondre

ah Lisbonne, ville que j’adore et que j’ai plaisir à retrouver tous les ans en janvier!!! un vrai plaisir de deambuler dans les rues la bas!!! merci pour le petit tour qui me permettra de patienter jusqu’au prochain voyage!

Répondre

Merci de t’être donnée la peine de faire ce compte rendu, riche en informations (et merci à tes lecteurs/lectrices de leurs bons plans !)

Billets pris pour Février !

Répondre

ooh merci! 3 jours à Lisbonne, c’est ce que j’ai offert à mon homme pour ses 30 ans – l’anniversaire était la semaine dernière, le voyage prévu en juillet, jai hâte!! du coup je récolte toutes les infos possibles et rêve en regardant les photos…
ton billet me conforte dans mon choix : )

Répondre

ca me rappelle des souvenirs cet article…. Les pasteis sont divins je suis au bord d’avoir retrouvé la recette!
Sinon il y a encore meilleur! Les queijadas! C’est à Sintra! Une ville proche de Lisbonne, on peut y aller à partir de la gare! C’est tres joli, une ville pour les amoureux!

Répondre

Les photos et les comm. donnent vraiment envie de voyage et Lisbonne semble vraiment une ville à découvrir (ce qui m’attire le plus: les vieilles échopes comme la boutique de sardines)Merci pour ce billet et bon week end 🙂

Répondre

LOVE LISBONNE!….que de bons souvenirs! Tu es passée juste à côté de mon hôtel (qd tu es assise sur le quai il n’est pas très loin) Quelle ambiance cette ville…et puis le poisson, MIAM!!

Répondre

c’est quand même impressionnant le nombre de choses que tu fais en 3 jours. une semaine que je suis à Buenos Aire et je crains de ne pas en avoir fait autant.

Répondre

grandiose !
j’y suis allée pour le boulot il y a longtemps… ce que j’ai trouvé MYTHIQUE c’est bien le tram qui monte la colline ! et de nuit… quel rêve !

Répondre

Ton billet sur Lisbonne est super, ça me donnerai bien envie d’y retourner … ^^
Malheureusement je crois que pour tout lieu un week end n’est jamais suffisant …

Répondre

Mes plus chouettes moments d’évasion sans bouger de mon bureau, c’est sur ce blog que je les passe. Merci Deedee …

Répondre

Rhaaa merci, c’est un sacré compliment que tu me fais là !

Bonne fête Delphine!

Répondre

Héhé, merci, toi aussi !

Canons tes photos !!! Merci pour ce joli compte-rendu et le sacré boulot que ça représente…

Répondre

J’avoue que ça m’a pris un peu plus de temps que je ne l’aurais cru 🙂

Aaah…. Tu m’as donné envie d’y retourner. J’y suis allée en avril dernier pour la Fête des Oeillets.
On avait eu un temps superbe à tel point qu’on avait pris le train pour se faire une journée plage à Cascais.
Le trajet du Tram 28, n’a plus aucun secrets, on a du le faire à tous les moments de la journée…
En revanche, les flâneries dans certains coins m’ont un peu fait froid dans le dos. Bien loin des sentiers touristiques, la came est partout, les seringues usagées et le reste du matos abandonnés dans les escaliers d’un quartier résidentiel…
Sinon, moins lusitanien certes mais l’un de mes incontournables : as-tu testé les cocktails géants dans le Bairro Alto?

Répondre

J’y suis allée il y a 2 ans, j’ai bien aimé le coté authentique. Mais même en juin il faisait froid et il y avait beaucoup de vent.

Répondre

En cas de nostalgie gustative:

Pastelaria Belem, Batignolles, Paris
47, rue Boursault, 75017 Paris
01 45 22 38 95
Metro rome

Répondre

Rhaaaaa, MERCI ! Ils sont vraiment bons ?

Je ne connais pas du tout cette ville, j’espère y aller un jour car ça me donne l’impression d’une ville assez tranquille mais qui bouge tout à la fois, et assez à l’échelle humaine en fin de compte.

Par contre j’ai déjà eu l’occasion de goûter les fameux Pastéis de Belem, et je confirme que c’est une tuerie ! (et pourtant c’est tout con, de la pâte et de la crème… comme quoi)

Répondre

Oui ils sont aussi bons, le cadre a moins de charme qu’a Lisbonne mais le gout est là!

Répondre

ça donne envie, tout ça… visite de Lisbonne sur la Wish-list des voyages 2011 😉

Répondre

Hello Delphine,
je voulais t’envoyer un petit clin d’oeil, précisément aujourd’hui ou le calendrier te célébre. Juste pour te réchauffer les jours qui s’annoncent frisquets, comme toi et moi ne les aimons pas. Et c’est toi qui, encore une fois m’apporte ce ptit moment de bonheur en prolongeant mon été. J’ai adoré cette ville. Ce qui est drôle c’est qu’il y a deux trois ans, j’ai fait aussi une photo de ce joli tout croquignolet petit magasin qui vendait des vêtements avant que Georges ne squatte la vitrine. Si tu veux je te l’envoie, pour le contraste c’est marrant.
Allez zou!!!!
Bonne fête!!!
L’

Répondre

Merci pour cette magnifique découverte, je ne connais pas Lisbonne, mais je pense que je vais me faire un weekend prolongé pour découvrir cette ville …

Répondre

La sole mmmmh à cette heure ci c’est un crime de l’afficher !
et le sourire à Baxia Ciado, j’aime bien cet humour ! Jolie promenade grâce à toi

Répondre

j’ai adoré Lisbonne, son atmosphère, ses collines, le chateau Sao Jorge…et les pastéis bien-sûr dont j’ai cherché la recette que j’ai mise en ligne jeudi sur mon blog !

Répondre

contente de savoir que mes bons plans t’aient servi delphine 🙂
j’y pars lundi pour 3 jours, je suis trop contente!!

pour ce qui est des immeubles en piteux état dont tu parles et qui ont attiré ton attention, je suis tout à fait d’accord avec toi, ça tire un peu la beauté de la ville vers le bas. cela s’explique par deux choses : la première, le gouvernement/la ville n’a (hélas) pas les moyens pour subventionner des travaux de rafraichissement des immeubles du centre ville (et aux vues des récentes unes de la Presse sur l’état des finances du pays, cela ne risque pas être le cas prochainement – rehélas). L’autre raison est que Lisbonne est peut-etre la dernière des capitales européenne dont le centre ville soit encore réellement populaire – nombreuses sont les personnes aux revenus tres modestes qui habitent en plein coeur de la ville à deux pas de l’Avenida da Liberdade, les Champs-Elysées locales. Il y a une loi qui empêche les propriétaires d’augmenter les loyers de ces appartements, loyers bloqués depuis des années donc. Du coup, des personnes (plutôt âgées d’ailleurs) vivent là, ultra bien placées, en payant un loyer complètement dérisoire ne leur permettant ni à eux, ni à leurs propriétaires, de financer des travaux de ravalement de façade. C’est l’avantage et l’inconvénient de la ville : elle garde toute son authenticité populaire, véritable âme de lisbonne (pas de bobos envahissant et dénaturant le centre-ville) mais les immeubles sont dans leur jus – c’est le moins que l’on puisse dire!
je me rêve déjà mon pasteis de nata….
bises et bonne fête!

Répondre

Waouh ça donne bien envie d’aller y faire un petit tour !! Très belles photos.

Répondre

Ouaouh chouette compte rendu et jolies photos, merci;
Lisbonne a ete elue meilleure destination europeenne 2010 il ya peu par l’association europeEnne de consommateurs.
Etant originaire de la bas, ça fait plaisir.

Répondre

Merci Deedee pour ton compte-rendu et Bonne Fête!
Je suis allée à Lisbonne il y a 2 ans lors d’un WE aussi et j’ai adoré malgré le froid en décembre. Je ne pensais pas qu’il faisait froid là-bas début décembre!
Les monuments de Bélem, les azulejos et les pasteis sont ce que j’ai préférés. Tes photos sont très belles. Bon WE!

Répondre

Un petit conseil gustatif également ! La pâtisserie que t’as recommandée Mr G est pas mal, mais en tant que véritable portugaise, je te conseille Canelas. Certes, c’est dans le 93 mais ils font les meilleurs pasteis que je n’ai jamais mangé en France (faut aussi goûter ceux au Nutella, certains disent que c’est péché, moi, j’aime pécher avec eux) !

Sinon, après Lisbonne, va falloir essayer Porto, autre ville, autre ambiance, autres découvertes…

http://www.portugalvivo.com/canelas/

Répondre

Merci de ce reportage et de ces très belles images. On en vraiment envie d’aller flâner à Lisbonne.Merci

Répondre

chouette compte-rendu!
installée depuis 4 ans à Lisbonne, envoutée et passionée par cette ville, j’adore voir les images et impressions des personnes qui la découvrent!!!
trop tard pour des bons plans pour ce voyage, mais des tonnes de bons plans en réserve pour une prochaine fois, si besoin 😉
(le miradouro dont le nom t’as échappé c’est são pedro de alcantara)

Répondre

Rhaaa merci ! Je vais corriger de ce pas 🙂

merci beaucoup pour les photos Deedee ! j’y suis allée mi-octobre et cela me donne envie d’y retourner.
As tu fait le musée de l’Azulejo ? il est à faire !

Répondre

Merci pour ce petit carnet de voyages. J’ai vécu plus d’1 mois juste à côté de Lisbonne mais n’y ai jamais mis les pieds. Quelle frustration …

Répondre

J’étais passée te lire, sans prendre le temps de te féliciter pour cet article super bien documenté. Un plaisir!!
Tu m’as vraiment donné envie d’y retourner. ( denier séjour en juin 98, sous la flotte, avec des milliers ou millions de touristes, lors de l’Expo Universelle. Pas idéal pour profiter pleinement de la ville…)

Répondre

Magique !
Un commentaire de plus d’une ex visiteuse de Lisbonne. Revoir les photos ça me ramène à juillet 2009 et mon voyage le long des côtés portugaises. Lisbonne m’a captivée… et les natas de Belem aussi. C’est également à Belem que j’ai dégusté mon meilleur repas de tout le séjour au Bem Belem.

Je garde tes adresses pour mon prochain séjour.
Et une adresse d’un bon petit hôtel ?

Merci pour le moment évasion.

Répondre

Article excellent et exhaustif. Nous avons préparé notre séjour à Lisbonne grâce à lui et aux infos données sur le site de l’association Lisbonne Âme & Secrets (www.lisbonne-ame-secrets.com) Leur site est également une mine d’infos régulièrement mise à jour. Vos deux sites se complètent bien !

Répondre

De retour d’un long weekend à Lisbonne, merci beaucoup pour cet article qui nous a été bien utile pour repérer les petits coins à visiter et les bonnes adresses 🙂
Le compte-rendu de notre escapade est ici : http://www.frelie.fr/tag/lisbonne/

Répondre

De très belles photos de cette belle capitale de lisbonne! Je suis parti à lisbonne il y’a deux semaines et je compte y retourner l’était pour passer plus de temps dans cette ville.

Répondre

Je sais que ce n’est pas dans Lisbonne mais la petite ville de Sintra et son château pittoresque sont vraiment à faire. Cela ne prend qu’une heure en train pour s’y rendre. Mais c’est vrai que pour un weekend à Lisbonne il y a autre chose à voir

Répondre

nous partons demain pour Lisbonne , merci pour les infos c super et surtout pour ce compte rendu qui nous donne déjà envie d’y être

Répondre

Génial, profitez-en bien !

Beaucoup à dire sur Lisbonne, du bon et du moins bon avec le tourisme grandissant. Perso, on a suivi une visite avec l’asso Âme & Secrets (http://www.lisbonne-ame-secrets.com/) lors de notre 2e séjour et ça s’est avéré bénéfique, beaucoup d’informations alternatives, ce qui se fait rare. Bélem, moyen, il y avait foule, difficile d’apprécier.

Répondre

Plein de bons conseils !!! On va s’en inspirer.
Et j’aime vraiment beaucoup tes photos, tu as l’œil 😉

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram