Comment j’ai (presque) divorcé de mon portable


©Krizia Victoria

Ouiiii, bon, je sais ce que vous allez dire : la fille va nous parler du fait que lâcher son portable de temps en temps, c’est bien. Allo quoi !

Oui mais non. Enfin si. Mais, attendez, laissez-moi parler !

Or donc, j’ai, comme nombre d’entre vous je crois, un téléphone greffé dans la main. D’abord, parce que c’est -en partie – mon métier : de poster des photos et des stories sur Instagram, de checker celles des autres, de répondre à vos commentaires ici ou là (oui, tout ça c’est à cause de vous !), de tenter de répondre à mes emails, enregistrer un rendez-vous et j’en passe. Et puis, c’est évidemment aussi un outil du quotidien dont je ne pourrais pas me passer… Que ce soit pour consulter un itinéraire, épingler une adresse de resto sur mon Mapstr, jouer au Scrabble sur Wordfeud (#mamiedeedee)… mon téléphone, c’est ma vie.

Assez logiquement et puisqu’il est une extension de moi même, il me suit partout. Ou plutôt il me suivait partout (musique dramatique, zoom sur un visage fermé, presque accablé).

Rassurez-vous, le divorce n’est pas prononcé, loin s’en faut. Ce qui ne m’a pas empêchée de prendre une décision radicale : le portable n’a plus droit de cité dans la chambre.

C’est-à-dire que jusqu’à présent, il trônait à mon chevet. La première chose que je faisais le matin, au saut du lit ? Regarder les dernières photos et stories sur Instagram, checker les dernières publications de Facebook et Twitter, commencer à traiter mes emails. Je finissais par me lever à moitié groggy, les yeux éclatés et fatalement complètement à la bourre. Le soir, même joueur jouait encore une fois : je pouvais passer des demi-heures entières à remonter mon feed Instagram, sans fin, dans une boulimie de consommation de contenus proche de l’overdose. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé (peut être quelques réflexions de l’homme ?), mais j’ai pris de la distance par rapport à la scène et je me suis vue, mutique, hypnotisée, isolée. Pathétique, quoi.

Voilà. Je m’appelle Delphine et depuis plus de deux mois maintenant, je suis une grande fille, je ne dors plus avec mon téléphone 🙂

Et vous savez quoi ? La Terre ne s’est pas arrêtée de tourner. Je n’ai pas loupé l’info du siècle (en ce moment de toutes façons, on bouffe assez d’élections pour m’écoeurer jusqu’à la nuit des temps), je n’ai raté aucune opportunité de quelque ordre que ce soit. En revanche, j’ai gagné un peu de temps le matin. Et surtout, surtout, beaucoup plus d’échanges enrichissants avec monsieur (sortez les violons !). J’ai même, miraaacle, repris le chemin de la lecture. Tout ça en ayant le sentiment parfaitement grisant que mon portable est à ma solde, et non l’inverse. C’est qui le patron ?!

Moralité ? Les décisions les plus évidentes sont parfois les meilleures… ! 

Commentaires

bravo Deedee ! en plus du temps retrouvé pour la lecture et les discussions tu as peut-être aussi gagné un meilleur sommeil, non ? en début d’année j’ai décidé de ne plus me servir de mon téléphone après 22 heures et je dois dire que ça marche plutôt bien. la force est en nous !

Répondre

Malheureusement non… Mais j’ai vraiment un sommeil calamiteux.

Perso, ça fait 2 ans que mon sommeil s’est complètement deglingué, comme ça d’un coup sans prévenir (le traitre!) Et le Donormyl est en train de me sauver (2 euros et qqs en pharmacie, sans ordonnance).

Coucou,

Tu devrais lire le Miracle Morning. C’est un bouquin sur comment commencer ses journées pour obtenir la vie dont on rêve et ça n’est que du bon sens.
J’ai bien aimé 🙂

Bises

Répondre

Oui effectivement très bon livre !! pas forcément applicable partout mais cette « hygiène de vie » me fait, perso, rêver 🙂

Alors de mon côté, le bouquin comme la philosophie me sur-saoulent. Se lever aux aurores n’est pas une bonne chose pour tout le monde : chacun son rythme ! Se lever aussi tôt ne convient pas à tout le monde, et souvent, le changement d’habitude se doit au prix d’une privation de sommeil.
Bref, c’est comme tout : c’est séduisant, mais c’est loin d’être une solution miracle…

Poser des limites et savourer le moment présent; que ce soit avec un portable ou dans d’autres domaines, on prend facilement de mauvaises habitudes et j’adhère complètement à ce besoin de décrocher pour se recentrer sur ce qui nous fait réellement du bien.

Répondre

le luxe suprême : rêver pendant la journée au chapitre que l’on va lire le soir. Un véritable échappatoire ! Et ensuite discuter avec les copains de nos best-of bouquins. Meme au 21e siècle, la lecture nous réserve aussi des trésors 🙂

Répondre

J’ai presqu’envie de dire, SURTOUT au 21ème siècle 😉

Ahahah comme je me retrouve dans tes mots ! Je devrais faire pareil !
Mais comme il me sert de réveil, je suis encore un peu embêtée pour le moment .. .Quand je rentrerai en France et aurai mon appart’, je remettrai mon ancien réveil et tenterai ta technique 🙂
C’est bien que tu aies franchi ce pas, c’est vrai qu’on est tous scotchés à nos téléphones, moi la première ! Merci pour cet article 🙂

Répondre

C’est ce que je fais depuis un peu plus d’un an. Je regardais toujours un film avec le téléphone dans la main, il était à côté de moi lorsque je lisais, je mettais 30 minutes à me lever etc… Le téléphone est toujours dans ma chambre mais maintenant, je regarde un film ou lis, sans lui. Lorsque je me réveille, quelques caresses aux chats et je me lève. Comme je suis seule à petit-déjeuner, c’est à ce moment-là que je regarde vite fait ce qui a pu se passer durant la nuit. J’évite également les infos qui ne sont pas toujours joyeuses pour bien débuter la journée. Bref, je me réapproprie des petits plaisirs de la vie que j’avais mis de côté à cause de cet objet connecté/dépendant sans pour autant me déconnecter de l’actualité. Et ma foi, je vais bien mieux !

Répondre

C’est vraiment la tendance du moment: la détox du portable. Depuis le début, je me suis méfiée de cet outil. Effrayée de voir comment se comportait les accros. N’empêche comme tout le monde j »ai succombé et j’essaye régulièrement de me raisonner pour l’utiliser moins souvent. J’ai décidé depuis peu de noter les restaurants, les livres que j’ai envie de lire dans un joli petit carnet pour me prouver que non, l’iphone n’est pas indispensable. La nuit, je l’éteint et j’essaye depuis quelques temps de ne plus le consulter dès le réveil. J’ai aussi fait 10 minutes de détox où on nous avait conseillé de déplacer nos applis pour avoir une première page blanche et profiter réellement de notre fond d’écran. Ca prend un peu de temps, mais je trouve que c’est une bonne idée et très sympa. Bref, je te soutiens dans cette rude bataille contre l’addiction au téléphone portable. On va y arriver 😉

Répondre

« c’est qui le patron ?! » 😀

Répondre

Bonne résolution! Moi mon problème c’était de vérifier Snapchat au lit et fatalement de m’endormir devant complètement abrutie. Mon téléphone reste dans ma chambre mais loin, très loin comme ça le matin je suis obligé de me lever si je veux m’en servir (astuce pour arriver à se lever le matin).

Répondre

c’est qui le patron, bordel ! C’est toi,c’est nous !

Répondre

Le seul hic c’est que mon portable me sert de réveil au quotidien … il serait peut être temps de s’en acheter un vrai ! En out cas, ça donne envie de se détacher de tout ça un peu 🙂

Répondre

Oui je confirme, un réveil, ça coûte 5 à 10 euros 😉

Et puis un téléphone portable ça émet plein d’ondes et franchement l’idée de dormir avec un appareil qui balance des ondes au niveau de la tête pendant que je dors me terrifie ! Pour moi ce serait comme téléphoner avec pendant 8heures d’affilée, l’horreur !

C’est toi le patron, mais oui !
Sage décision ! Le portable reste un outil pour améliorer notre vie et pas pour la pourrir. Mon téléphone me sert de réveil en semaine, mais il est en mode avion, tranquille le chat, c’est moi la patronne hé hé !

Répondre

Je suis accro, comme la plupart d’entre nous, mais j’ai aussi cessé de l’emmener dans la chambre à coucher. Je dormais de moins en moins bien, avec des réveils au milieu de la nuit, où je me retrouvais happée par le fil twitter/Facebook ou Instagram…. Depuis que mon portable dort dehors, ces réveils intempestifs ont complètement cessé, et je dors beaucoup mieux !

Répondre

Ici, le portable est interdit à table même pour les invités et c’est pas mal !

Répondre

C’est certes une véritable entrave pour un grand nombre de geeks, mais personnellement mon smartphone me permet de gérer, au fil de l’eau, tout aussi bien mes messages privés que professionnels ainsi, lorsque je rentre le soir, j’ai du temps libre pour ma famille. Par contre, le soir chacun ses batteries en mode silencieux.

Répondre

Je comprends tout à fait qu’on puisse considérer les smartphones comme un frein aux relations sociales, mais quand on est loin de chez soi ils sont quand même très pratiques pour rester en contacter avec ses proches…

Répondre

Le feu ça brûle et l’eau ça mouille.

Alors là, je suis fière de toi ! Tu as réussi ce que j’essaie de faire depuis des mois. Je pense que je vais essayer ta méthode et le bannir de la chambre à coucher. Ça m’aidera à moins l’utiliser.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram