16-07

Veni, vidi, surfi !

Biarritz

Or donc, je reviens tout juste de 36 heures passées à Biarritz, invitée par Roxy au Roxy Pro.

Si vous êtes une béotienne en la matière – ce qui était mon cas jusqu’il y a peu – il s’agit d’une étape du championnat du monde de surf féminin. Un championnat au cours duquel 18 surfeuses s’affrontent en 8 manches, dans 5 pays différents et sur 7 mois, le Roxy Pro correspondant à l’étape française, donc. Un championnat, enfin, qui a été annulé, faute de vagues. OUIN (et croyez-moi, ça n’est rien de le dire !).

  • Qu’est-ce qu’on fait à un championnat de surf quand il n’y a pas de vagues ? 

On chouine, évidemment, surtout quand on vient pour la première fois. Et puis, on décide que la plage, le soleil, la mer, et toutes les activités qui sont proposées par les partenaires du Roxy Pro en marge du championnat  suffisent amplement à nous combler.

On commence donc par quitter le mode connasse de parisienne un poil trop stressée, on sort son short et sa paire de tongs. Et on se laisse porter si ce n’est par la vague, du moins par les événements.

D’abord, on déambule dans l’espace proposé aux badauds : mix en plein air, baby foot gratuit, ateliers, gratuits, là encore, de yoga, paddle, cours de surf, ateliers coiffures et manucures et plage à volonté. Oui, il y a pire.

Ensuite, on s’inscrit à un cours de SURF. Carrément. Et on passe les 2 heures suivantes sur le sable, puis dans l’eau, fière comme un pou d’avoir réussi à se lever – et à rester ! – sur sa planche du premier coup, et pour les 20 allers-retours suivants. Merci Eric !

On passe l’heure suivante à récupérer, mollement étalée sur l’un des transats qui borde la piscine de l’hôtel.

Et puis, on déniche un petit resto pour faire connaissance avec la gastronomie locale, et on se régale à grand renfort de foie gras, crevettes marinées et autres mets youpi. On va ensuite boire un verre dans une des soirées organisées par Roxy. Et puis on se dit qu’on en profiterait bien pour faire un tour de Biarritz by night, et on est bon pour 2 bonnes heures de marche à la fraiche.

Le lendemain, on décide que Biarritz est une ville décidément bien trop jolie pour qu’elle ne nous dévoile pas aussi son visage, le jour. On découvre la boutique adorable d’un contact sur Facebook (Au Pigeonnier, la sélection y est à tomber, je vous la recommande). Retour à la plage, où l’on scrute l’horizon et l’océan qui reste d’huile, raison pour laquelle on décide de profiter encore de la plage avec les copines, des mix et des surfeuses qui, a défaut de dompter l’océan, vont et viennent naturellement au milieu de tout ce petit monde. Et puis, l’heure du départ sonne déjà. Et on retourne à la case départ.

J’ai beaucoup, beaucoup aimé cette parenthèse. Assez pour avoir envie d’y retourner l’année prochaine, avec des vagues cette fois, je l’espère, pour un nouveau cours de surf et pour assister à ma première compétition de surf !

IMG_6763a

IMG_6748a

IMG_6749a

IMG_6790a

roxy pro

IMG_6788a

IMG_6777a

IMG_6767a

IMG_6796a

IMG_6761a

Coucou Bianca Buitendag !

IMG_6740a

IMG_6747a

IMG_6759a

IMG_6757c

IMG_6705a

Malvina, la seule fille capable de déambuler avec une couronne de fleurs sur la tête à la plage sans avoir l’air ridicule. #jalousie !

IMG_6702a

 

Vous pouvez voir d’autres photos sur le blog d’Adenorah, avec qui j’ai partagé une partie de cette aventure.

Partager l'article

Catégories : Voyages voyages

Tags : , , , ,

Commentaires

26 réponses à “Veni, vidi, surfi !”

  1. virginie B dit :

    tes photos donnent terriblement envie, c’est l’objectif… je veux partir là bas, faire du surf moi aussiiiii

  2. Un chouette intermède même si la compétition a dû être reportée! J’adore le surf et la côte basque, alors je t’envie ;)

  3. Astrid dit :

    rhaaaaaaaaa…*soupir* *envie* ….

  4. Marie dit :

    et en plus t’as la marque du maillot quoi ! (et de la combi). Forcément c’est mieux avec des vagues, l’agitation de la compétition, le suspense de la finale, mais le Roxy Pro est toujours un chouette moment !

  5. Dommage pour les vagues car ça vaut vraiment le coup ;-) Mais déjà si Biarritz et l’esprit qui règnent autour des compétitions de surf t’ont charmé alors c’est gagné ;-)

  6. Ravie que Biarritz t’ait plu !
    Je me souviens de toute ces années sur le bord de la grande plage… et tout de suite, le sourire est là.
    Désormais, c’est à mes tout petits choupinets que je fais découvrir chaque été la ville. Ils adorent y passer du bon temps. (Bon, il faut dire que je triche au niveau logement, j’ai de la famille là-bas… ça aide !)

    • Deedee dit :

      CHANCE ! J’avais déjà été à Biarritz il y a quelques temps. Mais je ne me souvenais pas de la beauté de la ville. J’ai adoré !

  7. Justine dit :

    Ca donne enviiiiie! C’est d’ailleurs mon prochain objectif sport, le surf!

  8. L0o dit :

    Bah… Et elles sont où les photos de Gaston en combi sur son surf ^^

  9. juliette dit :

    J’aimerais trop refaire du surf, c’est trop bien (et ça muscle comme il faut) ! Ton article me donne envie…

  10. annouchka dit :

    Je n’aime pas me baigner, j’ai peur des vagues et j’aime pas le surf (coucou la rabat-joie) mais je me délecte à chaque lecture d’article sur le Roxy Pro. Je suis une femme toute en contradiction :) Tes photos sont canons… vive la plage.

    • Deedee dit :

      Believe it OR NOT : je n’aime pas les vagues moi non plus ! :)

      C’est dire à quel point j’ai aimé le surf, pour lutter contre ma peur^^

  11. Soniachocolat dit :

    Oh trop bon la photo de Gaston qui surfe!

  12. Faire du surf sans les vagues c’est un peu à la Brice de Nice… En tout cas ça a du être un chouette événement :)

    • Deedee dit :

      Ah non, faire du surf sans vagues, ça n’est pas possible. En revanche, faire du surf avec des gentilles vagues, ça, oui !

  13. shalima dit :

    Han, trop bien ! Et tu as réussi à te lever dès la première fois ? Je suis jalouuuuuse ! (je me lève, parfois, pas à chaque fois, et pas longtemps, hélas !)

  14. hossegorr dit :

    Euh c’est vraiment toi sur la photo ? Parce que j’ai pris un cours d’une journée et si tu n’es pas en méga condition physique tu meurs…A leur jour faire cela si facilement, tu te dis que c’est facile mais c’est physique !!!
    Hossegor est aussi réputé comme spot de surf …c’est là que j’ai pris mes cours…mes enfants ont réussi à se lever du premier coup…les adultes ont galéré…mais la sensation est tellement super…mais fini la cote basque et les landes j’ai besoin de soleil….donc c’est la Grèce cette année

  15. Ophelie dit :

    Tes photos et ton texte sont parfaits !
    Heureuse de t’avoir découverte :)

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise