Une journée avec André Gas, fondateur de Gas Bijoux

Pour bien commencer la semaine, je vous embarque pour une visite trèèès privée des ateliers Gas Bijoux et pour cause : ceux-ci n’ont été ouverts aux visites que 3 ou 4 fois depuis 40 ans… C’est dire si vous êtes VIP, sur ce coup là !

Or donc, vendredi dernier, une joyeuse bande de blogueuses en goguette s’est retrouvée à faire l’aller-retour à Marseille pour découvrir le fief de la marque créée par André Gas à la fin des années 60.

Allez hop, je vous embarque !

Au sortir des 3 heures et quelques de TGV, la première étape de notre périple nous attendait : le restaurant d’André Gas, le Café Populaire.

? Le Café Populaire ?

Je ne connais que mal Marseille. Je ne saurais donc vous dire si l’adresse est particulièrement cotée ou non, ou si elle est populaire au-delà de son nom. Une chose est sûre : je m’y suis sentie bien, tant parce que le décor est parfait, que par le contenu des tapas que l’on y déguste. Mamma mia, la mozarella… sans parler du reste !


Café Populaire // 110 Rue Paradis – 13006 Marseille // 04 91 02 53 96

? Les ateliers Gas Bijoux ?

Sur les hauteurs de Marseille, on accède à cet atelier par une petite porte dérobée : impossible de localiser l’endroit si on ne le connait pas !

Sur place, on découvre une soixantaine d’ouvriers et d’artisans, qui officient dans cet atelier niché dans l’ancienne maison de la famille.

Famille, le mot est lâché : en découvrant cet atelier, j’ai compris à quel point Gas Bijoux était une marque imprégnée d’histoire.  L’histoire d’une famille, son cœur, son âme. Et celle de cette famille et des artisans qui aujourd’hui, la compose, est empreinte de générosité, de soleil. Et de qualité. (oui, à ce stade, j’ai été obligée de vous coller un « lire la suite » : le billet aurait été outrageusement trop long autrement !).

Tout commence à la fin des années 60. Graveur de métier, André sillonne alors les plages de Saint Tropez pour vendre ses toutes premières créations. Gas Bijoux était née !

Aujourd’hui, ce sont donc pas moins d’une soixantaine d’artisans et d’ouvriers qui ont repris le flambeau, sous la direction d’André Gas.

Sur place, on découvre un joyeux gourbi. Ça martèle, ça cliquète, ça ronfle, ça crie, ça rit… On se fait toutes petites, nous, « les parisiennes ». Las ! L’accueil que l’on reçoit est à l’image de son fondateur : généreux.

Tous les bijoux sont entièrement réalisés à la main. Brodés, tissés, gravés, polis, émaillés… Chaque pièce est unique et issue d’un savoir-faire unique lui aussi. Et on le comprend vite, à observer les dizaines d’étapes nécessaires à l’élaboration d’une pièce.

On passe du macramé à la gravure, de la gravure à l’émail.

On jette même un coup d’œil aux futures créations, et au détour de quelques discussions avec les ouvriers, on apprend que ceux-ci proposent souvent leurs idées, leurs créations. L’esprit de famille, je vous dis !

A 17h, on a tout juste le temps de siroter une limonade tunisienne confectionnée par Fatima, l’ancienne nounou des enfants d’André qui fait désormais partie de l’atelier. Et l’heure du départ sonne déjà…

J’ai adoré pouvoir découvrir les coulisses de Gas Bijoux pour vous les faire découvrir à mon tour. J’ai adoré la créativité, le savoir-faire et, pardon si je radote, la générosité des personnes que j’ai rencontrées. J’ai beaucoup aimé la personnalité d’André Gas, passionné, passionnant…

J’aimais déjà la marque pour ses créations. Aujourd’hui, je sais exactement d’où vient ce bracelet, par exemple, et les heures qu’il a fallu pour le confectionner. J’espère que vous avez aimé votre visite autant que la mienne 😉

Merci à Nadia et Marie d’avoir organisé cette journée fabuleuse !

? Toutes les photos ?

Commentaires

J’adore cette marque (ma mère aussi d’ailleurs…) et je suis épatée d’apprendre que tout est fait en atelier par des petites mains,et en France! Ravie!! Merci de nous avoir fait partager cet article! 😉

Répondre

My pleasure 🙂

Je ne connaissais pas trop Gas avant que vous n’en parliez toutes vendredi dernier. Je trouve les bijoux géniaux et cette visite super! Je ne manquerai pas d’aller manger de la mozza au Café populaire lors de ma prochaine visite à Marseille

Répondre

Aaah j’espère bien ! Tu nous diras ce que tu en auras pensé 😉

alors là je suis épatée! je n’aurais jamais cru que tout était fait à la main – ça me plaît encore plus du coup! et puis c’est toujours pareil: voir des gens qui travaillent avec leurs mains (et créent de belles choses en plus) ça me donne toujours super envie de faire ça aussi… je me demande très souvent pourquoi je n’ai pas eu l’idée plus tôt et fait un apprentissage d’un métier manuel (tu me diras, on peut toujours s’y mettre)
merci pour cette visite Deedee!

Répondre

Oui, exactement : il n’est jamais trop tard Laurence 😉

Je suis séduite, enchantée par ce reportage, moi qui aimait déjà beaucoup cett marque alors là je suis conquise et vais ressortir illico mes « Gas » bijoux.

bonne journée

PS : les plats présentés ont l’air succulents, frais et goûteux

Répondre

Je suis franchement ra-vie que vous appréciiez toutes la visite !

Merci pour cette visite. J’aime beaucoup cette marque, découverte depuis peu, pour la finesse de ses bijoux. Et le Café Populaire, tout ça donne envie de s’échapper vers Marseille.

Répondre

J’y serais bien restée plus longtemps, je l’avoue !

Merci pour ce reportage ! Le talent et la valeur humaine s’exposent rarement,
merci de les mettre ainsi en lumière, ils font faire partie de mon carnet de bonnes adresses !

Répondre

Oui, tu as raison : c’est une des raisons pour lesquelles j’aime découvrir les coulisses d’une marque. Bien souvent, les surprises, quelles qu’elles soient !, sont nombreuses 🙂

Encore des boulettes au risotto du café populaiiiiiiire !
C’était magique comme journée

Répondre

Et de la mozza, et de la mozza !

Tout d’abord, je trouve que tes photos sont magnifiques, elles donnent envie d’y etre (on croirait des photos d’Afrique du Nord dans les annees 60, je sais pas si c’est tres parlant comme comparaison… mais ca sent le soleil).
Ensuite, franchement, ca fait tres tres plaisir de savoir qu’une belle marque comme GAS a ce fonctionnement artisanal et familial, on aime encore plus la marque (et perso, j’ai encore plus envie d’y acheter quelque chose). Merci pour cette visite !

Répondre

J’ai utilisé une option « sunny day », bien vu 🙂

Merci à toi pour ton enthousiasme et tes compliments !

Oh trop bien !! Suis jalouse !!! Gas est ma marque de bijoux préférée, je suis accro à leurs boucles do’reilles… erci beaucoup pour cette visite !

Répondre

Merci Anne-Sotte !

C’est un photo reportage génial ! Je crois que j’adorerais travailler dans un atelier de ce type. Merci de nous avoir fait profiter de cette visite !

Répondre

C’est un vrai bel atelier, à n’en pas douter 🙂

Gas fait les plus beaux bijoux fantaisies que je connaisse. Très belles photos. Merci

Répondre

Merci à toi colorspop ^^

J’ai toujours été méga fan de cette marque ! J’ai pas mal de choses de chez eux que je shoppe à la boutique de saint trop’ bien sur !
Bisous

Répondre

La meilleure 😉

L’ex nounou qui se retrouve dans l’atelier et fait de la limonade, voilà qui change des usines standardisées!

Répondre

Oui, ça, c’est certain ! Et c’est ce qui m’a plu.

Entre autres 😉

Il fait drolement plaisir ton article! Que cette marque ait pu subsister en fabriquant en France sans acheter du made in China ou India (bon peut-être les fournitures?) je dis bravo!
Très bel article et belles photos. Et en plus les bijoux sont superbes. Je serais curieuse de voir comment ils gravent les bagues en argent.

Répondre

Je ne pense pas que les fournitures soient made in China & co. Mais je demanderai confirmation 😉

ouiiii j’ai aimé la ballade que tu viens de nous offrir !
La lumière semblait magique et les instants passés très inspirés par l’esprit Gas !

Répondre

La lumière était belle, la journée aussi 🙂

On adooooooore ce billet tu t’en doutes !!!!

Répondre

Oui, particulièrement toi !J’ai bien pensé à toi sur place, tu aurais été folle de voir les sacs de perles, les sachets de strass etc 🙂

Quelle chance ! C’est un rêve que tu viens de vivre, merci de nous l’avoir raconté 😉 Et pour m’achever, dis-nous que tu es repartie avec les poches pleines… Héhéhé 😉
Comment as-tu trouvé la collection, le style est-il le tien ? Personnellement, je suis fan de cette marque et je ne dis pas ça par ce que je suis de Marseille 😉

Répondre

Ton article me rappelle mon stage de 3ème dans l’atelier !! A l’époque j’avais pu créer un bracelet qui avait été vendu, j’étais plutôt fière …
En tout cas, ça fait plaisir de revoir des images !

Répondre

très joli reportage, j’aime leur bijoux et l’été je porte aussi leur parfum « ensoleille moi « qui me rapproche un peu de la plage…

Répondre

Quelle chance tu as! Tiens telle que vous me tenez aujourd’hui, je suis parée de bijoux GAS…ma marque de bijoux fantaisie préférée! Un peu jalouse tout de même:1) La petite amie de mon beau-fils a eu un très beau collier pour ses…14 ans (moi j’ai… disons, quelques dizaines de plus) 2) J’aurais adoré être du voyage. Merci de nous avoir fait partager ce moment…

Répondre

Je trouve que tes photos reflètent toute la poésie de la marque! merci beaucoup pour cette visite!

Répondre

Magnifiques photos, très belle ambiance…en plus, c’est un produit unique et surtout français!!! Je dis BRAVO, merci Deedee pour ce beau reportage photo.

Répondre

j’adore ce genre de post : voir les coulisses d’une marque est toujours intéressant et en plus tes photos sont superbes. merci pour la balade ! et avec tout ça je me dis que je ferais bien un p’tit tour à Marseille moi aussi.

Répondre

Je connais plus le restaurant que la marque, c’est une bonne adresse de Marseille et en plus vous avez eu beau temps. @+

Répondre

[…] bijoux est unique. D’ailleurs pour celles qui souhaitent en savoir plus, je vous renvois ici pour connaitre les « coulisses » de la marque. Bracelet Tresse doré à […]

Répondre

j’ai travaillé pendant des années avec ANDRE, puis avec ses enfants, ce fut un régal de vendre ces créations. J’ai rencontré tous les créateurs de bijoux des années 70 , il fait parti des meilleurs .
Ces créations et certaines pièces uniques sont des éléments essentiels de la décoration de mes chambres d’hôtes et il ne se passe pas un jour sans que la famille GAS ne soit présente au CLOS DES SOURCES .

Répondre

C’est marrant de voir ça ^^ mon arrière grand mère a travaillé dans son atelier, j’ai eut droit aux premiers Gas grace à elle 🙂

Répondre

Je connais plus le restaurant que la marque

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram