Big Google is watching you

Copyright photo Global Graphica

Hier soir, je surfais mollement à droite à gauche, confortablement installée dans le canapé. D’un lien à un autre, je finis par atterrir sur Google Street View, lancé il y a quelques jours à peine dans les grandes villes françaises.

Forcément, j’entre l’adresse de mes parents, celle de ma boîte, de mon home sweet home et autres beaucoup moins avouables (*) et constate que le résultat est plutôt pas mal du tout.

Quant tout à coup, stupeur : devant mon nid douillet, que vois-je, au milieu de trois pelés et un tondus ? Mon scooter. Yep, celui-là même. Carrément. Limite si on ne verrait pas la plaque minéralogique dites-donc !

J’ai beau me dire que les piétons sont floutés, idem pour les plaques, je ne sais pas trop quoi en penser…

(*) Oh ça va, hein, que le premier qui n’a jamais googlisé un ex, un crush ou autre personne vienne me jeter le premier macaron !

Post Scriptum : en parlant de Street Art, ne loupez pas le (ou la ?!) Slick, une foire d’art contemporain en marge de la FIAC qui fait la part belle au street art et à l’esprit funky.

Commentaires

Oui je te confirme je trouve cela un peu flippant!!!
Par contre pour moi il n’y a aucune photo de mon adresse (ou pas encore!!!) ou je ne sais pas comment ça marche………ou alors le 93 ne les intéresse pas ;-)))
Allez c’est vendredi………on sourit!!!

Répondre

Je crois que c’est limité aux grandes villes pour le moment.. Même si effectivement, le 93 jouxtant Paris, on aurait pu s’attendre à trouver son bonheur.. ?!

Je ne connaissais pas et en bonne curieuse j’ai testé.

Tout cela a été fait au printemps dernier, un jour où il faisait plutôt beau et chaud. En tout cas, pour Montmartre. Déduction tirée de la prise de vue de la boutique de mon Amoureux : la vitrine et la porte ouverte et d’autres petits détails analysables… C’est jaune rigolo tout ça…

Répondre

Peut-être par que je suis un peu parano mais Google finiera par tout dominer, d’un point de vu du business et des renseignements sur les particuliers. C’est un peu (voir très) flippant.
Forcement j’ai aussi googlé mon adresse et en plus de la facade on voit, comme toi, le scooter d’un pote qui devait être chez nous le jour où ça a été pris!

Répondre

Je suis d’accord avec Foley… Google me fait flipper. Rien qu’en affichant des pubs en rapport avec le sujet de mes mails sur gmail.

Répondre

ça, ça n’est pas très flippant… Les publicités sont contextualisées grâce au contenu de tes emails.. Quoi que, en écrivant ça, en effet.. !

hallucinant! ca m’a permis de faire un tour dans mon ancien quartier a paris, c est comme si j’y etais…en effet un peu flippant!

le concept n’a pas encore ete mis en place sur google maps uk…pourtant avec toutes les cameras de CCTV, ca devrait pas etre complique a mettre en place!

Répondre

c’est tres marrant, juste apres avoir lu ton article et poster mon commentaire, voila que je tombe sur cet article: londonist.com/2008/10/lon…
ce n’est donc pas google is watching you mais seety is watching you!

Répondre

C’est quoi un crush???
Oui, moi aussi Google m’inquiète, et il y a de quoi…

Répondre

Quand on googlise mon adresse, on voit les poubelles sorties. Trop glamour….

Répondre

Cela ne me choque pas plus car c’est la suite logique des choses. Le pass navigo, le pass pour rentrer dans son immeuble, les codes barres auxquels on nous a bien habitués, cartes bancaire, cartes de fidélité et j’en passe…
Nous sommes dans une société de consommation dirigée par les franc-maçons, alors préparons nous (et on nous y prépare déjà avec tout ça) aux microchip. PAF ! Marqués ! Tous ! Viendra un jour ou l’on en aura tous une sous la peau. Elle nous permettra de rentrer chez soi par un simple signe de la main, d’acheter sans cartes, sans pièces ni billets, ni chéquier, de ne plus avoir besoin de clefs de voiture, d’appartement, boîtes à lettres etc…
Et tout ça avec de belles paroles et en jouant sur la carte de la sécurité etc…pour rassurer les gens. Vous savez, les animaux ont commencé par être tatoués, puis, il a été inventé des puces électronique ("comme ça nous retrouverons votre chien/chat en moins de deux") hop, plus de liberté pour les animaux. On nous fait croire que c’est bien et indispensable. Mais tout cela ne sera que mensonge, ce sera juste des moyens de nous contrôler, nous observer un peu plus, comme les animaux. Et si nous refusons cela, nous serons des "anti-social" et nous crèverons car nous ne ferons pas parti du système (donc, pas pouvoir rentrer chez soi=pas de maison/appartement, nous ne pourrons pas acheter de la nourriture, pas de moyen de prendre les transports etc). Actuellement, c’est, "tu n’as pas d’argent, tu ne peux pas acheter" donc tu ne peux pas manger, donc pas vivre. Ensuite ce sera "Tu n’as pas ta microchip ? désolé, tu ne peux pas acheter/manger/vivre". Ça à l’air gros ce que je dis, mais nous nous en approchons de plus en plus vite. Si on nous avait parlé il y a quelques décennies des divers pass que l’on a maintenant, nous n y aurons pas cru, et bien préparons nous au pire car tout est possible.
Essayons d’éviter tant que possible tout ce qu’on essaye de nous faire subir. Ne plus acheter dans les grands magasins (dur pour certains/certaines de se passer de shopping ou de choses soi-disant indispensable à notre quotidien, mais qu’est ce que c’est à côté de la vie humaine ?). Pas compliqué non. Avant les gens n’achetaient que le nécessaire. Ils allaient chez le fromager pour le fromage, chez le boucher pour la viande (ou on y trouve des œufs tout comme chez le fromager), chez le charcutier pour la charcuterie, chez le primeur ou au marché pour les fruits et légumes, épices et compagnie, la boulangerie pour le pain. De plus nous ferons beaucoup d’économie. Tous ces petits commerces se perdent au profit des grands magasins/industrie de la mal bouffe qui veulent nous faire consommer plus que ce que nous avons besoin. Ben oui, on passe devant des cd/dvd, rayon décoration, maquillage, articles ménagers, des jouets, des vêtements, des choses à grignoter etc…Et bien, si l’on achetait que dans les petits commerces, nous n’aurions pas toutes ces tentations mais que ce que nous avons besoin et ce qui nous fait vivre. Achetons sans code barre au maximum ! Refusons ce qui est encore possible d’éviter afin d’avoir une vie plus saine. Pour ceux qui habitent à la campagne, c’est d’autant plus simple. Les gens des grandes villes sont et seront les premières victimes ce tout ça.
Enfin voilà, mon coup de gueule…Je n’ai pas envie de déclencher un débat ou foutre mon bordel, juste, que, c’est un sujet qui me touche et nous touche tous et c’est bien d’ouvrir les yeux un peu plus tôt et s’attendre au pire, puis de trouver des alternatives tant que possible. Notre société est satanique…

J’ai regardé par curiosité le truc google…je ne connaissais pas. J’y ai vu un voisin dans mon quartier, ses courses à la main, rentrer chez lui. Piou…gravos quand même.

Bonne journée à tous et résistez tant que possible.

Répondre

Satanique, carrément ! Je ne sais pas si j’irais jusque là.. Même si je constate avec effroi certaines dérives.

Mouai… inquiétant ? C’est un peu notre faute… on demande de plus en plus de services, de plus en plus de détails alors… Et puis ce n’est pas comme si c’était du temps réel, ce qui existe pourtant genre dans les grandes villes où tu peux allumer en direct sur ton écran depuis ton fauteuil la caméra à l’angle de la rue pour vérifier qui passe par là… Google nous montre seulement une image fiuxe alors forcément il y a du monde dessus… et sur le nombre c’est sûr qu’il y en aura sûrement qui se trouveront là où ils n’étaient pas censés être mais…
Je trouve quand même ça très pratique !! Pour avoir eu l’occasion d’habiter à l’étranger à plusieurs reprises et donc de devoir chercher un logement sans être sur place, c’est quand même pas mal pour avoir une meilleure idée !!

Répondre

Bah moi, j’ai pas réussi à trouver ton scooter Deedee…snif lol

Répondre

Encore heureux ! Manquerait plus que ça !

Tant que t’as pas vu une nana à ta fenêtre avec ton cher et tendre…moi, j’dis tout va bien!!;-)

J’en ai fait une note aussi avant hier, tellement je trouve le truc bien foutu!!

C’est vraiment un travail de titan ces milions de photos!!

Je pense que ça peut être utile quand tu déménages par ex…Avant d’aller visiter l’appart, tu visionnes la rue en détails…ça évite les déplacements inutiles.

Répondre

Je pense qu’ il ne sert a rien de flipper. Je considére cet outil comme un formidable moyen de de repérer aussi. Je l’ai decoubert hier et je me suis bien amusée franchement.
Pour info, google street view ne fonctionne pour le moment que dans un seul pays par continent (hors Afrique et amerique du sud) et en île de france, que sur la petite couronne.

Répondre

Oui, flippant tout ça : j’habite au fond d’une cour et la photo a été prise un jour de travaux chez mon voisin du 4e. Résultat, la porte de la cour est grande ouverte, on distingue la voiture rouge de ma voisine du 3e et on voit les ouvriers en train de charger les gravas dans une camionnette. Quant au flouté, il est léger, surout pour les personnes attablées au resto d’à côté 🙂
En tout cas, une chose est sûre, le concept de "Private life" est à enterrer pour tous les Parisiens, photographiés par Google, surveillés par l’Etat 🙂

Répondre

Je réponds à Sol.N pour son long texte très très intéressant et je confirme que tout ce qu’il ou elle dit est vrai. Je m’intéresse à cela depuis pas mal de temps.Ce qui est dit à propos de la microchip ne tardera pas à arriver et tout ce met en place insidieusement depuis déjà quelques années. Ce qui est décrit dans son texte c’est précisément ce que l’on peut lire dans le texte de l’Apocalypse chapitre 13 verset 16, la marque de la bête sous la peau, le chiffre 666. C’est à dire un code. Nous y voilà presque, déjà dans certaines discothèques en Espagne ils ont commencé de pratiquer des implants sous cutané de micro puce pour remplacer la carte de crédit. Oui notre époque est satanique. Ce n’est qu’un début. Du coup je vais faire flipper tout le monde avec ça!!! Mais bon on s’y attend non???

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sed lectus quis felis ante. ut ultricies tristique leo. Lorem diam id