Comment survivre à la grève ?

Eh oui, EH OUI, ça faisait longtemps, hein, qu’on avait pas eu le droit à notre petite prise d’otage collective ? A cette grande joie que d’être tassé, de manquer mourir piétiné par la foule en délire, ou, au choix, de se taper 3 heures de marche à pied, de faire chauffer les peuneux, de tenter d’emprunter un Vélib’ que comme par hasard il n’y en a plus un seul, j’en passe et des meilleures.

Le tout en se faisant engueuler parce que mince, quoi, pendant ce temps là, on ne bosse pas. Faut dire, on est chiants aussi hein, à ne pas être fichu de développer nos dons d’ubiquité.

Et voilà, c’est tout vous, ça, toujours en train de râler au lieu de po-si-ti-ver. Parce que survivre à la grève, c’est facile… Finger in the nose, même ! Démonstration :

  • à défaut d’avoir pris des cours de Pole Dance, faites l’amour à la barre du métro. Mais si, c’est facile. Un peu de nerf, que diable !
  • oubliez votre bouquin et munissez-vous du combiné casque audio + musique relaxante. Là, voilà, vous êtes déjà plus zen.
  • à chaque fois que vous aurez envie de gifler la personne qui vous aura écrasé le pied, bousculé, peloté, piétiné, concentrez-vous sur la musique que vous êtes en train d’écouter. Elle est douce, hein ?
  • empruntez les rollers de votre petit cousin, ceux-là même qui ont des roulettes intégrés aux baskets. Ah oui, c’est sûr, vous aurez l’air d’un vieux con, mais on a rien sans rien, hein, il faut savoir donner de sa personne !
  • répétez en boucle « je suis solidaire avec les revendications des grévistes, je suis solidaire avec les revendications des grévistes, je suis solidaire avec les revendications des grévistes« . ça ne marche pas ? Essayez « même pas mal, même pas mal, même pas mal » en inspirant et en expirant profondément. Puisqu’on vous dit que ça ne sert à rien, de s’énerver…
  • munissez-vous d’une tablette de chocolat. Celle que vous adorez, avec les noisettes et tout le tintouin. Et baffrez vous sans autre forme de procès. Avec ce que vous allez dépenser en énergie aujourd’hui, vous pouvez vous le permettre. Et puis le chocolat est bon pour le moral et en l’occurrence, on va dire que ça ne peut pas vous faire de mal, hein.
  • au pire… posez une RTT. Vous n’en avez pas ? Eh bien, posez une journée de congés sur les 5 semaines que vous accumulez péniblement toute l’année. On ne va pas chipoter, hein.

Ah je vous jure, partisans du moindre effort !

Allez… Bon courage, amis galériens des transports en commun. N’oubliez pas de rester zen, de vous moucher et de dire bonjour à la dame, parce que vous le valez bien !

Et hop, pour les fans d’Adéjie qui me fait l’immense honneur et plaisir de revenir sévir ici, retrouvez tous ses dessins ici !

Commentaires

Retour d’expérience du matin :
– départ 6h30, j’ai attendu le bus 2min.
– j’ai eu le métro (L12) à quai immédiatement.
– il y avait de la place pour s’asseoir.
– j’ai dormi sur tout le trajet.

Résultat : j’ai 1h15 d’avance au boulot et je ne m’attends pas à voir grand monde avant 10h.

Franchement si on pouvait avoir une grève comme ça tous les matins… :o)

Répondre

C’est scandaleux ! Et je pèse mes mots 🙂

J’ai l’impression que tes lecteurs font un début de grève…un seul commentaire avant 8h45…c’est pas fréquent !
Ou bien ils sont tous dans les transports !

Répondre

Ou encore, tout aussi simple que de poser une RTT, quoi qu’un peu plus engagé : se déclarer soi-même en grève, et vraiment soutenir le mouvement !
Car aujourd’hui, je le rappelle, le préavis ne concerne pas que la RATP, mais toutes les professions…

Répondre

Je comprends qu’il y a vraiment des contraintes avec les grèves, mais franchement à moins d’habiter sur la lune ou d’être totalement égocentrique,on ne peut ignorer ce que notre société est en train de devenir….Les grèves sont malheureusement le meilleur moyen d’essayer de conserver des acquis pour lesquels se sont battus nos anciens…
Alors en marchant il faut juste essayer de penser que les grévistes ne font pas juste ça pour emmerder le pékin lambda mais pour essayer de préserver le droit du travail.
Bon courage et bonne journée malgré tout

Répondre

Je ne suis pas sûre que la grève soit le meilleur moyen de conserver ses acquis, ni même que conserver ses acquis en s’y cramponnant envers et contre tout alors même que certains deviennent incompatibles soit plus malin que de les faire évoluer intelligemment…

En attendant et en même temps, je n’ai pas d’idée plus maligne pour faire avancer les choses.. !

misscouettes, je suis tout à fait d’accord avec toi. Malheureusement, le monde des blogueuses et les revendications sociales, j’ai toujours eu l’impression que ça faisait 2 (je ne parle pas que pour toi, Deedee, mais en général). Perso, je suis traductrice indépendante, mais j’irai manifester quand même…

Répondre

Même si cette grève cause un certain nombre de désagréments (dont une proximité pas tjs agréable dans les transports en communs, l’obligation de marcher un peu plus longtemps, de se lever tot..) je pense qu’avec l’actuelle remise en cause de notre protection sociale, on ne peut pas rester sans protester… les grévistes ne font pas ça juste ça pour pourrir la vie des autres, ils défendent des droits qui profitent à tout le monde.
Je ne dis pas ça pour toi deedee, ton billet est au 2nd degré et je l’ai bien compris.. simplement j’ai entendu trop de réflexions ce matin, du genre "ils nous font ch.. avec leur grève", "feignasses tjs en grève".., ces gens pensent uniquement à leur petit confort et à leur situation perso alors qu’un peu plus de solidarité serait aujourd’hui définitivement nécessaire.
Juste une remarque, sur l’expression "prise d’otage collective" qui me fait vraiment grincer des dents…
bonne journée en espérant que ton billet permettra à tes lectrices de voir la grève du bon côté!

Répondre

Bon courage à tous, par ce froid. Moi ce ne sont pas les transports qui m’ont demandé de me débrouiller, mais la crèche de ma toute-petite. Parce que je vis comme une provinciale à Paris: bureau à 10 min à pied de la maison! 😀

Répondre

Ah mais attendez, mes p’tits chats, je n’ai pas dit que je soutenais ou ne soutenais pas la grève (qui a en effet pour but de défendre le pouvoir d’achat et l’emploi).

J’ai simplement rédigé un billet d’humour pour tous ceux qui, comme moi, vont devoir subir cette grève, qu’ils soient partisans ou non des revendications exposées. Et ce afin d’insuffler une touche de légèreté à cette journée qui va être particulièrement pénible pour ceux qui ne peuvent pas se payer le luxe de poser une journée de congés pour soutenir la grève, et qui vont donc en subit de plein fouet les conséquences pas vraiment hyper marrantes.

Si vous voulez vous lancer dans un débat sur "pour ou contre la grève", m’est avis que vous seriez mieux sur un blog social ou politique qu’ici puisqu’en effet, c’est un choix personnel de ne pas verser dans l’analyse économique ou sociale 😉

Bonne journée !

Répondre

Je trouve ce billet méprisant pour les grévistes et biaisé. Dommage, tu nous avais habitué à plus de finesse dans l’analyse!

Répondre

Biaisé ? Analyse ? Ce commentaire, Charlotte, n’est pas vraiment en adéquation avec ce que tu as lu, ou du moins, dis avoir lu.

Salut Deedee, Pour survivre a la grève tu as oublier le télétravail. Je bosse de chez moi, ce matin lever 7h, a 8h j’étais au boulot avec …… 15sec de trajet 🙂

Répondre

Ah ça c’est clair : quand on peut, c’est le pied ! Profites-en bien 🙂

un billet d humour certes, mais répéter ce que nous disent à longueur de journée, je ne pense pas que ça fasse rire tout le monde.
Le terme prise d otage est usé jusqu’à la couture des sacs Longchamp, donc un autre terme s’il vous plait !
Et puis si le pouvoir d’achat s’échappe, comment allez vous vous achetez vos blouses, vos sacs, votre maquillage si cher à votre coeur ?

Mais si vous ne voulez plus avoir de commentaires de ce genre, m’est d’avis que vous devriez fermer les commentaires, parce que là c’est parti pour durer toute la journée. Ben oui, pauvres petites gens pris en otage !

Répondre

Votre commentaire, outre le fait qu’il n’est pas français et donc en partie incompréhensible est insultant. Faites un tant soit preuve de recul, détendez votre string (n’importe quelle marque le string, hein, je ne suis pas sectaire), respirez un bon coup et vous allez voir, tout va très bien se passer. J’accepte qui plus est vos excuses pour ce commentaire déplacé et ridicule.

Les grèves… Quand on a un blog et que ce sont les doigts qui se mettent en grève faute d’inspiration, c’est terrible aussi
virgules.over-blog.com/ar…

Répondre

Ah mais attends arpenteur, tes doigts sont en grève et tu ne les soutiens pas ? C’est tout bonnement SCANDALEUX et (attends, quoi déjà ?) ah oui, irrespectueux. Et biaisé ! Pan.

Je trouve certaines personnes ici particulièrement agressives. Je n’ai pas lu dans le billet de deedee une dénonciation de la grève. J’y ai lu de l’humour, et je trouve particulièrement sain qu’on arrive à prendre du recul et à rire, malgré tout, des désagréments inhérents à un mouvement social, qui existent et qu’il ne faut pas nier même si on soutient la grève.

Détendez-vous un peu…

Répondre

Merci Astrid…! Parfois, les gens me font peur…

Non mais oh, restez cool ! J’hallucine sur la réaction de Charlotte & co… Et dire qu’on reproche aux blogueurs de censurer… la censure, c’est exactement ce que pratiquent ici Charlotte & co. En étant agressifs qui plus est.. La classe ! ça donne envie à tout le monde de soutenir le mouvement, dans ces conditions, c’est un vrai bonheur !

Répondre

Oui Astrid, tout pareil !
VIVE le droit à la liberté d’expression !!
VIVE le droit à l’humour et à la légèreté…
VIVE les petits pauses comme celle-ci qui allègent le cœur et nous réconcilient avec le quotidien.

Répondre

Pas vraiment de grève dans le métro ce matin… De toute façon j’ai fait rébellion, pas question de partir plus tôt, même si ma solution d’urgence aurait été de me taper les 6kms qui me séparent du 15e au 2e à pieds… Au final, j’ai terminé tranquilou dans le métro, j’ai eu mes rames immédiatement et il n’y avait pas un chat !

Répondre

La liberté d’expression : on est tous d’accord (c’est d’ailleurs pour ça qu’on s’exprime) !
La question n’est pas de "rester cool" ou pas, la question est d’assumer ses propos, humour ou pas. Dire "Eh oui, EH OUI, ça faisait longtemps, hein, qu’on avait pas eu le droit à notre petite prise d’otage collective ?" est une façon, humoristique peut-être, de "prendre parti".
Je remarque juste que beaucoup de blogueuses (encore une fois, Deedee est englobée dans le lot, pas visée personnellement)se sentent peu concernées par ce genre de mouvement social, national et peut-être historique aujourd’hui. Certes, nombre d’entre elles sont free-lance et de ce fait, se sentent sûrement peu concernées. Or, je suis aussi indépendante, mais ça ne m’empêche pas d’ouvrir les yeux et de regarder ce qui se passe autour de moi. Voilà, c’est tout : on peut aimer les fringues et les frivolités et avoir une conscience citoyenne, ça n’est pas incompatible…

Répondre

Bien sûr que non, ça n’est pas incompatible. Mais ça me paraît compliqué de généraliser.. Des blogueuses, il y en a énormément.. Bon.

Moi je dis juste "Vive la grève!" et "Vive la campagne!"… (ça aide à très bien supporté la grève ma foi ! Pas de problème d’écrasement collectif.)

Ton billet ne sent pas l’anti-grève à mon sens… c’est juste les termes de "prise d’otage collective" qui, je pense, en ont fait bondir quelques uns. Mais sinon c’est tout plein d’humour.
Bon courage aux urbains en tous les cas !

Répondre

un petit mot pour dire que j’ai bien compris le 2nd degré de ton billet (même si certaines expressions me font un peu grincer des dents aussi :-/). Je voulais juste aussi dire que, puisque nous subissons les inconvénients de toute façon, autant essayer de faire mieux passer le tout en se rappelant le pourquoi du comment…Puis sur fond de musique douce, tout parait plus sympa non?
Et puis, dans mon esprit, être pour la grève c’est être solidaires, non agressifs, du coup se serait cool de d’être en adéquation avec ses idées et de rester, si ce n’est sympa, au moins poli dans les commentaires (enfin je dis ça, je dis rien)….certaines réactions me paraissent un peu…Un peu…Un peu TROP quoi!
Bonne journée à tous et smile (vous verrez ça fait drôlement du bien!)

Répondre

Comme Astrid, Marc, Lorette, Ali…
Deedee postait un billet d’humeur, plus autour des joies du transport en commun que de la grève comme mouvement social…
Pourquoi tant de haine?

Répondre

Oui, je suis d’accord avec Ali, l’expression "prise d’otage collective" est généralement utilisée par les anti-grèves… c’est vrai qu’en y réfléchissant c’est pas une image très fine…
Mais bon, ton post est léger et tout, de l’humour quoi !
Bon courage à tout le monde !

Répondre

Oui, possible que ce ne soit pas fin. De là à en tirer des conclusions hâtives, je trouve ça un peu rude ! 🙂

Arf je viens de lire quelques uns de tes commentaires du jour: c’est dingue comme les gens peuvent être agressifs et peuvent manquer d’intelligence parfois…
Qu’il y ait grève ou pas, c’est comme ça et on ne peut pas faire autrement. En revanche, ça ne sert à rien de péter des câbles (comme ceux qui ont détruit l’accueil de la Gare St-Lazare la semaine dernière). C’est la crise, ok on avait bien vu… Mais je serai quand même assez curieuse de savoir qui est réellement touché dans son pouvoir d’achat dans cette audience ? Perso, ça n’a rien changé pour moi et je ne me sens pas concernée (ooouh que je suis mauvaiiiiise, une sale "consommatrice de base qui passe son temps à faire les boutiques" comme certains pourraient penser ! Mais je rappelle que c’est mon salaire, j’en fais ce que je veux !). Ok il y a des gens dans la merde car ils ont perdu leur emploi, c’est triste pour eux…mais ce n’est pas nouveau ! Des crises il y en a toujours eu et il y en aura toujours (pas besoin de chercher loin dans l’histoire d’ailleurs… C’est cyclique ! D’ailleurs si vous êtes nuls en économie, allez donc faire un petit retour sur les théories des cycles économiques en allant lire (ou relire) les écrits de Burns et Mitchell, Kondratieff ou Juglar (et un coup d’oeil aux dates, ça ne vous fera pas de mal).

Sinon Deedee, bonne journée en espérant que tu n’aies pas trop souffert dans les transports !

Répondre

Mais attends, truc de dingue : AUCUN SOUCIS dans le métro ! Tout le monde a du poser une journée, c’est incroyable 🙂

Pour ma part, je fais grève devant mon mac avec des basket "speciales marchs longues" au pied.
Mon patron ne le sait pas, mais moi oui et c’est bien ça qui compte.

Répondre

Mais elles sont de quelle(s) couleur(s), tes baskets ?

La Raleuse… moi non plus je ne souffre pas de la crise. Mais est-ce qu’il faut accepter que des gens se retrouvent à la rue pour autant ? Moi je suis bien dans mon cocon et les autres, tant pis pour eux ! Parce qu’il y a beaucoup de gens qui étaient déjà dans des situations très précaires et qui aujourd’hui se retrouvent sans rien. Et ils auraient pas le droit de protester ? Et les autres de les soutenir ? En gros c’est "Crève mais tais toi!" ?

Répondre

10h40: j’arrive déjà après la bataille !! c’est fou ce que les gens peuvent être passionnel quand il s’agit de grève (que l’on réagisse positivement ou négativement au billet de Deedee) : quelles que soient les opinions, elles sont virulement défendues…

Pour ceux qui ont peur des transports par un jour comme aujourd’hui, et qui n’ont pu poser de RTT ou autres, faites comme moi : soyez chômeurs !!! 😉 (je précise qu’il s’agit de 2nd degré, et que je donnerai cher pour être coincée par la grève!).

Bon courage Deedee pour supporter les différents commentaires, et comme tu l’as dit si justement dans ta note : met de la musique calme, et bois un thé (si tu aimes ça).

Répondre

La Raleuse, je ne suis pas touchée directement par la crise, moi non plus. Dans mon boulot, on est trop peu pour manifester et se faire entendre. Mais je pense au boulot de mon chéri, de mes parents, de mes amis… Ça s’appelle la solidarité et franchement, vous devriez tous essayer, c’est quelque chose de très beau, au final…

Répondre

Bon… Le problème, c’est qu’après on est obligé de raconter sa vie et se justifier jusqu’à plus soif pour décoler l’étiquette qu’on se fait coller d’office.

En deux mots : la grève, je connais bien. J’ai manifesté il y a quelques mois au sein de mon entreprise pour la revalorisation des salaires les plus bas. J’ai donc fait le piquet de grève avec les autres, tout en me démerdant pour assurer mon boulot (included le soir chez moi jusqu’à tard dans la nuit). Conclusion ? 3 jours de grève.. Pour rien, la direction n’ayant pas accepté de négocier. En revanche, j’ai bien eu les 3 jours de salaire retranchés de ma paye.

Tout ça pour dire que manifester pour les autres, je sais faire. Et que la solidarité, même si je ne vais pas t’abreuver d’autres exemples, je maîtrise aussi, en ce qui me concerne. Les raccourcis sont toujours un peu dangereux..

C’est juste l’expression prise d’otage, c’est tellement nul.
Le reste pourquoi pas, l’humeur, l’humour.
Mais prise d’otage, franchement… c’est tellement une expression rebattue.

Répondre

Le bonheur: je vis à l’étranger et ici pas de grèves!!! Je me souviens de ces jours de grèves à Paris: entre les parfums/odeurs de tous genres et les types qui en profitent pour se coller serré… sais pas lequel est le pire…. Non vraiment je vous plains parisiens: Bon Courage!!!Pour survivre? Lire les précieuses recommandations de deedee…

Répondre

Bah moi j’ai bien compris le sens de ton billet également, et ne comprends pas trop les attaques que tu te prends… Tu as qd même le droit de proposer un plan "comment se débrouiller en cas de grève" sans qu’on y voit une insulte contre les grévistes… Enfin bon bref, pour ma part pas de RER A Poissy/Cergy, comme d’hab, mais j’ai réussi à me débrouiller avec les trains de banlieue et la marche. Et l’avantage d’une grève prévue à l’avance par rapport à la jolie surprise de la semaine dernière, c’est que les gens prévoient, du coup y avait personne… tant que ça ne se prolonge pas, ça ira…

Répondre

Bon, mon commentaire à moi versera délibérément dans la légèreté et la futilité (puisqu’il faut se justifier) : j’aime beaucoup le dessin d’Adéjie !
Merci

Répondre

Tain, voilà, encore du futile… pfffffffff !

Merci pour Adéjie Eruall.

@ Ripley77: hip hip hourra! Entièrement d’accord avec ce que tu dis
@ Isasof: le pire c’est peut être celui qui travaille mais qui n’a pas un salaire décent pour se loger et qui vit dans sa voiture. Le pire c’est de se retrouver au chômage, une entreprise en liquidation, le salaire de décembre toujours pas versé (fin janvier) les papiers pas fait donc ne pas pouvoir s’inscrire au chômage, vivre dans une société qui tolère cela, en être réduit à aller aux resto du cœurs avec ses gosses (cas véridique de ma voisine)…Le pire c’est un président heureux de dire que les grèves ne gênent plus personnes sous entendant ainsi qu’il se contre fiche de la précarité et des gens qui ont votés pour lui (en même temps hein…)….Le pire c’est cela…
Je sors maintenant parce que j’ai tendance à oublier qu’ici c’est un blog frivole et léger (ce n’est pas du tout péjoratif: j’aime la frivolité, j’aime la légèreté et j’aime Gaston!), en même temps c’est bien aussi de s’exprimer et de pouvoir réagir, débattre et s’émouvoir!

Répondre

C’est fatiguant ce genre de billet, ça ne mène à rien ! S’il était drôle encore, mais ce n’est même pas le cas !
Comme tu le dis, ce n’est pas un blog politique alors contente toi d’évoquer tes sacs, tes fringues et que sais-je encore. Il me semble que jusqu’à présent aucun cheminot, aucun instituteur, infirmiers… ne t’as empêché de faire les boutiques !

Répondre

Perso je suis à 100% la grève, mais ça ne m’a pas empêché de bien rigoler en lisant le billet de Deedee. On peut être mobilisé tout en restant de bonne humeur et ouvert, nan ?:)

Répondre

Ah ma chére Deedee, toi qui nous permet un sourire quotidien! Pourquoi tant de haine aujourd’hui par certains commentateurs??
J’ai trouvé ton billet excellent, et estime que si quelques uns ont envie de polémique, ici n’est pas le lieu!!! La vie n’est-elle pas assez triste??!!
Allez, je promet de tenter de faire l’amour à la barre en rentrant!
Peut-on remplacer le chocolat par de la galette des rois??

Répondre

Attends, je demande à voir pour la barre ! :)) Et fais toi plaisir pour la galette des rois, à plus forte raison parce que grève ou pas, elle ne va pas occuper encore très longtemps les boulangeries 🙂

@ Ali et Rypley 77 : Évidemment que les gens ont le droit de manifester, c’est une liberté que nous avons acquise et qu’on ne nous enlèvera pas !
Maintenant, la solidarité est une notion bien discutable… Je ne cautionne pas les casseurs et les gens qui râlent pour un rien, qui se ‘victimisent’ alors que ce n’est pas les plus à plaindre… Les fonctionnaires par exemple, ils ont choisi le public et on ne les a pas forcés. Et franchement ils ne se tuent pas à la tâche, il faut arrêter le délire (et surtout arrêter d’empêcher les gens qui bossent vraiment de se rendre sur le lieu de travail!!!). Espérons juste que cela permettra aux personnes qui en ont réellement besoin de se faire entendre. En attendant, je ne me sens pas plus concernée que ça. C’est égoïste ? Non je ne pense pas, j’ai travaillé à créer à ma propre chance, mais comme je l’ai déjà dit la crise voire la récession éco c’est dans la logique des choses, du marché, du capitalisme (et cela ne m’empêchera pas d’être peut être touchée à mon tour dans quelques années, mais on verra à ce moment-là !).

Répondre

Pour donner un exemple concert, mon copain est conseiller d’orientation psychologue et donc fonctionnaire : son métier va disparaître dans peu de temps, le concours est déjà fermé, car le gouvernement pense sûrement que l’orientation des jeunes, c’est superflu et surtout non rentable. Il a choisi le public parce qu’il considère que son boulot sert à quelque chose. Donc oui, je me sens concernée, oui.
Il y a toujours pire ailleurs, ce n’est pas pour ça qu’il faut tout laisser passer.
Maintenant, vous avez tout à fait le droit d’apprécier la direction que prend ce pays et d’y trouver votre compte, chacun est libre d’avoir son point de vue.

Répondre

Faites comme moi, bossez en Suisse où les bus ne font pas grève et n’allez à Paris que pour le shopping et le fun….

Répondre

pour moi ça aura été l’occas de ressortir ma vespa apres deux longs mois d’hibernations…

Répondre

Je ne peux que confirmer ce qu’ont dit Amaury et la Raleuse!
Je me préparais déja à un trajet infernal pour aller bosser ce matin, et au final beaucoup de rames, quasiment vides! Tout le monde a du avoir peur et poser un jour en prévision… Je me félicite d’autant plus de ne pas l’avoir fait aussi 😀
Quand ca se passe comme ça, j’aime la grève! Forcément quand ca empêche d’aller bosser pendant 2 semaines comme pendant l’automne 2007 c’est quand même vachement moins sympa… 2 semaines de vacances forcées quand on n’a pas de rtt et qu’on est de toutes manieres bloquée à la maison à cause de la grève, ça pique un peu sur les vacances annuelles …

Répondre

Idem ! J’aurais pu écrire ce commentaire à la virgule près 😉

PS : faut quand même être sacrément mal luné pour voir une vraie critique des motifs de grève dans ce billet …

Répondre

@misscouettes: "Ce serait cool d’être en adéquation avec ses idées et de rester, si ce n’est sympa, au moins poli dans les commentaires (enfin je dis ça, je dis rien)….certaines réactions me paraissent un peu…Un peu…Un peu TROP quoi!"… JE CITE, non parce que franchement ton comm’ n’a RIEN à voir avec ce que j’ai dit… Limite blaissant…

Répondre

Léger et drôle? Si l’on trouve les lieux communs et la démagogie drôles, alors oui.
Et puis critiquer ce n’est pas agresser, une agression c’est autre chose. Une vraie prise d’otages aussi. Parfois le second degré a bon dos. Les mots ou expressions (et là je ne parle pas de votre texte mais de ce qu’on lit ou entend souvent dans les medias)sont galvaudés et cela mène à une banalisation sinon inquiétante du moins agaçante: jeudi noir, prise d’otages, tsunami, terrorisme etc.
Cordialement.

Répondre

Quand je ne peux pas me payer le luxe de poser une journée de congé pour me joindre au cortège des grévistes, que mon patron ne considère pas qu’un retard est acceptable même en temps de grève et que je n’ai pas de métro pour aller bosser, je considère que je suis prise en otage, ne t’en déplaise. Laisse donc les lieux communs là où ils sont, tu sembles toi même bien maîtriser ce genre.

J’habite tout près de la fac et je me déplace à vélo.
Alors grève ou pas grève, no soucy for me !

Répondre

Pour ma part, ça me dérange pas trop car j’avais prévu de solder mes 2 derniers rtt de 2008 avant qu’ils ne soient perdus au 1er février… donc je glandouille avec mon chéri tranquille chez nous!
Bon courage à vous!

Répondre

J’aurai pu écrire un long commentaires sur le pourquoi du comment j’ai un peu de mal avec certains commentaires des "pro-greves" à l’encontre des "anti-greve", mais n’ayant pas été gêné pour avoir mon metro ce matin, je préfère profiter de mon excellente humeur et ne pas m’énerver.

Une petite quand même, ami gréviste, toi qui ne pense pas qu’à ta pomme, au lieu de demander une augmentation de salaire, demande plutôt un arrêt de la hausse injustifié des tarifs du metro, du train, de l’électricité, de la poste, etc… parce que TON augmentation de salaire, c’est MON pouvoir d’achat qui la paie. merci 🙂

Répondre

@ Maris( com N°34) : Je n’en reviens pas de ta connerie !

Répondre

Deedee… laisse tomber… (dans le sens "tout cela n’a pas grande importance" je précise 🙂 ).

Répondre

C’est crispant parfois, quand même, quand on te prête des propos que tu ne tiens pas, voire, que tu n’envisages même pas ! Mais tu as mille fois raison 😉

Ce serait sympa d’éviter les insultes, les gars… On peut discuter poliment, non ?
Beeny, tout le monde ne pense pas qu’à sa pomme, contrairement à ce que tu penses. Je ne manifeste pas pour moi mais par solidarité, mon père, bientôt à la retraite, ne manifeste pas pour sa carrière, passée, mais pour les jeunes qui arriveront derrière lui…
C’est si difficile à comprendre ?
(encore une fois, je ne comprends pas les messages de soutien envers Deedee, son propos a donné lui à une discussion, évidemment qu’elle n’est pas visée !)

Répondre

Ah ben ça ne fait jamais de mal, de soutenir ceux qui se font insulter. Tu n’en étais pas, mais d’autres, si.

En revanche, débattons intelligemment et calmement, mille fois oui.

Pour le coup, j’ai un regard de semi-étrangère, et à lire tous les commentaires, une chose me frappe: l’amalgame entre les revendications et le MODE de revendication. Pourtant, la grève n’est pas le seul moyen de vouloir "faire avancer les choses" ou "manifester sa solidarité". En France, c’est le moyen le plus populaire, d’accord, mais pas le seul, et on a parfois tendance à l’oublier et à amalgamer la fin et le moyen. Ce qui fait que de manifester un doute quant à la productivité sociale d’une grève, c’est à peu près aussi criminel qu’être contre le bonheur.
Il me semble que si on arrive à faire la part des choses, on pourra rigoler avec Deedee, et peut-être même, qui sait, trouver des moyens nouveaux, originaux et durables pour "être solidaires".

Répondre

Ouais t’exagère grave là, les trains et métros sont vides ! Et en plus il y a pleins de trains !

Répondre

Alors là, je dois dire que je suis super surprise, et dans le bon sens ! Ai eu mon métro de suite, il était vide.. Les gens ont tous posé un congé ou bien ?! En même temps, j’exagère… j’ai rédigé mon billet hier soir, hein, donc je sais que je suis ultra réactive mais en l’occurrence, je ne suis pas devin 😉

attention ripley77, moi j’ai rien contre les grevistes, il y’a des gens solidaires et je respecte ça.

ce qui me gène, c’est le discours. Il y’a moyen d’être PLUS solidaire. En ce plaignant de la hausse des profits des grands patrons, les employés demandent une hausse de leur profit à eux (leur salaire) alors qu’au final, au lieu d’augmenter les salaires des personnes qui manifestent, si on baisse les tarifs de ces sociétés, on limite les gains des "grands patrons", et la baisse de tarif profite à tout le monde.

Moi, je serai bien pour une greve des usagers

Répondre

@isasof: désolée (vraiment je le pense) je ne voulais pas être te blesser….Le problème avec les écrits, c’est que parfois on (je) m’exprime mal ou je comprends mal…C’était juste pour te dire qu’il y a pire qu’être collé/serré dans le métro..
En réaction avec ce que tu disais. désolée que tu n’ai pas compris non plus.

Répondre

C’est un peu nul de dire que les bloggeuses ne se sentent pas concernées pas les grèves. Chacun(e) fait ce qu’il(elle) veut. Je suis bloggeuse, gréviste et dans une heure manifestante. Après on n’a pas forcément envie de tout mélanger sur son blog.

Répondre

Mon moyen pour échapper à la grève: être gréviste. Je ne m’inquiète pas pour mon pouvoir d’achat autre mesure: chercheuse qui comme lq grosse mqjorité de ses collègues ne compte pas ses heures, bac +8 et payée des clopinettes, ça fait longtemps que j’ai fait une croix dessus. Aujourd’hui si je suis en grève et que je vais manifester c’est parce que je m’inquiète vraiment pour l’avenir de la recherche et de l’enseignement (facs menacées par la LRU, supressions de postes d’enseignants etc…). Et j’en ai vraiment assez de me faire cracher au visage par Sarkozy et ses petits copains du gouvernement qui n’arrêtent pas de dire à qui veut l’entendre que nous ne sommes que des feinéants inutiles.

Répondre

C est vous qui parlez de calme et d intelligence? Un bel exemple dans votre réponse à mon commentaire 45 (on se tutoie d´ailleurs?)
Une question. Pourquoi laissez-vous ouverts les commentaires puisque vous ne supportez pas la critique? Vous encensez ceux qui sont avec vous mais vous répondez par l´attaque si l´on est pas d´accord. Je vous imagine assez toute fierote vous imaginant faire des réponses cinglantes.
Quant à votre réponse, ne vous en déplaise, je la trouve pire que démago, carrément poujadiste.

Répondre

Ah, ça y est, on arrive à la censure ! Merci carlotta, commentaire 58, ça a pris un peu de temps quand même !

Bon courage deedee. Quand je lis des inepties telles que celles que rédigent la dame au dessus, je me dis que tenir un blog, c’est un sacerdoce…

Répondre

@misscouettes : Désolée aussi pour ma part… Je crois que tu n’as pas saisis mes propos: en effet je voulais à peine parler des petits tracas que l’on a lors d’une grève et qui ne sont pas trés graves, en aucun cas je ne voulais faire le parallèle avec des situations de vies (Jamais, en tous cas pas de cette forme cela va de soi!!!)Qui plus est des situations aussi difficiles et tristes (j’en profites pour souhaiter beaucoup de courage aux personnes concernées…Je pense que les temps actuels sont trés difficiles mais en même temps je note un retour aux valeurs, à l’entraide et à la responsabilité de chacun, enfin j’ose le croire) En disant "le pire" je restais dans ce registe de petits tracas… encore une fois et je tiens à le répéter je ne souhaitais en aucun cas être désobligeante ou offenser quelqu’un avec ces quelques mots. Si tel a été le cas je présente mes sincères excuses.

Répondre

tiens mesdames, pour en revenir aux choses qui font ce blog.

Aujourd’hui, si certains on appliqués les conseils de deedee, ils auront peutetre une journée de rtt ou de congés.
Comme les metros semblent fonctionner à peu près…
La conseil du petit père BeeNny, c’est de foncer dans Paris.
C’est un bonheur !!!!

au moins 50% de gens en moins dans les rues, les vendeurs et vendeuses sont détendus, pas de bousculades, et en plus c’est les dernières démarques.

Je recommande d’éviter le parcours de la manif par contre (entre bastille et opéra, arrivée à opéra à 20h)

si j’ai discuté 5min avec un mec qui faisait la manche… et lui, il voit beaucoup moins de monde donc il était un peu deg

Répondre

Ah, ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu une grève à Paris. Et bien, m’y voilà. Merci!!!!!!I love NYC, for sure!

Répondre

Juste un petit mot pour dire que :
1°) On a le droit d’être drôle, même un jour de grève
2°) Perso, je suis gréviste, mais si je vais sur le blog de Deedee, c’est justement pour avoir une pause légèreté, une petite bulle de plaisir. J’ai lemonde.fr pour m’informer, si besoin est.
Je suis assez étonnée devant le nombre de personnes qui demandent à un blog "féminin, parisien et tendance" de parler de grève… Oui, la crise est là, pas la peine d’en parler sans arrêt…

Répondre

Je venais faire tranquillement mon petit tour quotidien chez Deedee … et je tombe en pleine guerre des tranchées (c’est juste une image hein!? n’allez pas polémiquer pendant 3h sur l’expression cette fois…).

Je te trouve bien patiente après cette (ou ces) agression(s) en règle(s) !! Pour ma part, je reviendrais faire mon petit tour un peu plus tard, peut être demain les esprits se seront-ils calmés …

Bon courage à vous tous dans les transports et à toi, Deedee, avec tous ces gentils posts 😉

Répondre

Eh bien moi je dois avoir le seul métier où les principaux bénéficiaires du système sautent de joie à l’annonce d’une grève…
J’imagine comme mes élèves ont été contents de ne pas avoir cours avec moi, aujourd’hui.

Répondre

le droit de grève c’est cool (déjà entendu parler d’un grève en Chine (made in china, qu’ils disent nos vêtements)
et les prises d’otage, c’est pas cool.
quand elles sont collectives, c’est mieux, parce qu’on est pas tout seul on se soutient.
Genre Ingrid elle racontait ça, qu’un type l’avait sauvé sinon elle se serait laissée mourir sans ce co-détenu.
Donc du moment que c’est collectif, tout va !

Répondre

> Pour la raleuse/les medisantes : comme c’est beau ce lieu commun "les fonctionnaires n’en font pas lourd"…
Qu’est ce que tu en sais ? Tu travailles dans la fonction publique ?
Moi, oui. Cette année, j’ai travaillé 50 heures par semaine. Aucune heure sup payé ( travailler plus pour… ben pour rien). Si, j’ai eu une augmentation 5 euros. Oh, oh. Et je suis loin d’etre la seule dans ce cas. Et si on ne fait rien, ça ne va pas s’améliorer avec toutes les suppressions de poste. Certaines anti-fonctionnaires vont bien pleurer quand leurs gosses seront dans des classes de 40 élèves, qu’ils ne pourront plus se faire soigner ou n’auront plus d’inspecteur du travail pour venir les protèger…
Je ne vais pas mentir, j’en connais quelqu’uns dans mon ministère qui n’en foute pas lourd mais ils représentent vraiment une infini décimale de mes collègues. Et pour avoir un chéri dans le privé, je sais que cet infini décimal se trouve aussi dans l’autre secteur.
J’ai pas du tout envie d’être agressive mais les lieux communs m’énervent au plus au point.

Répondre

Finalement, y a eu du monde qui s’est manifesté sur ce poste 🙂 C’est marrant comment les gens ont besoin de justifier leurs revendications !
Perso, je suis 100% pour ta formule "prise d’otage", allé j’en remets une couche !!! 😀
Mais bon on va pas allé plus loin, il est vrai que ce n’était pas ta volonté Deedee de faire un débat politico-social 😀 mais ça tout le monde ne l’a pas compris.

Répondre

Je rejoins Cococerise sur la grève du second degré… les gens me font peur, parfois !

En tout cas, tout était plutôt tranquille dans le métro aujourd’hui, tous ceux à proximité de chez moi avaient un trafic normal et les bus circulaient normalement… Et cerise sur le gâteau: y’avait pas un chat dans le métro ce matin et plein de places assises. Comme quoi, la grève peut avoir du bon 😉

Répondre

Arrêtez de voir le mal partout, la note de Deedee est "légère"!!

J’aurais même rajouté dans ta liste (pour les nanas célibs):
"Mettez votre plus belle mini-jupe, faites du stop, et rencontrez peut être le mec de votre vie!!"

Ben quoi? On peut toujours rêver, même un jour de grève!!;-)

Répondre

Je veux pas rentrer dans cette guéguerre de grève ou pas grève mais pour ma part aujourd’hui c’était entretien d’embauche ce matin et annonce que ma boite était sauvée. Aller faire la grève ??? Je suis déjà tellement contente de pas me retrouver au chômage que ça servirait à quoi d’aller manifester ???

Répondre

Deedee a écrit:
"Quand je ne peux pas me payer le luxe de poser une journée de congé pour me joindre au cortège des grévistes, que mon patron ne considère pas qu’un retard est acceptable même en temps de grève et que je n’ai pas de métro pour aller bosser, je considère que je suis prise en otage, ne t’en déplaise. Laisse donc les lieux communs là où ils sont, tu sembles toi même bien maîtriser ce genre."

non faut arrêter d’exagérer
tu es à la limite emmerdée, voire très emmerdée, mais non, tu n’es pas pris en otage, ta vie n’est pas en jeu, tu sais que tu reverras ta famille, tu ne souffres pas, tu sais que demain en te levant ça ira mieux, tu sais que le soir tu retrouves ton mec, etc etc, c’est pas que ça me déplait, c’est qu’un peu de respect envers les vrais otages qui souffrent ainsi que leur famille, ça fait pas de mal parfois

Répondre

Comment survivre à la grève…?
hum en restant chez soi par exemple :d
ton article a crée polémique apperement, perso il m’a fait sourire
bisoux

Répondre

J’ai tellement pensé à toi Deedee pour la barre du métro!!!Mais j’ai du changer de wagon avant tout Dita Vonteesisme vu qu’un monsieur très très odorant était installé à se frotter les pieds avec son journal…

Répondre

Héhé, pas mal de points correspondent à "comment survivre dans la ligne 4?"!
Drôle à souhait ce billet 😉

Répondre

"Comment survivre à la grève". Tout est dit. Ma pauvre, votre vie paraît bien difficile… Pourtant, il me semble que par rapport à des milliers de personnes qui ont des difficultés de plus en plus graves et n’arrivent plus à boucler les fins de mois (je parle simplement de manger et non d’aller courir les boutiques pour exposer ses plus belles pièces sur son merveilleux blog), votre situation en une telle journée est bien dérisoire : mon dieu, risquer de faire écrabouiller ses nouvelles chaussures dans le métro bondé, mais quelle horreur!!!
Le terme de "solidarité" ne fait apparemment pas partie de votre vocabulaire. Certes, chacun ses idées mais véhiculer encore et toujours les mêmes lieux communs éculés et oser employer des expressions comme "prise d’otages" est parfaitement écoeurant…..et franchement pas trés original.
Vous auriez pu choisir un autre sujet histoire de vous démarquer et d’éviter de pondre de telles sottises.

Répondre

@commentaire 37.
"Les fonctionnaires par exemple, ils ont choisi le public et on ne les a pas forcés. Et franchement ils ne se tuent pas à la tâche, il faut arrêter le délire (et surtout arrêter d’empêcher les gens qui bossent vraiment de se rendre sur le lieu de travail!!!)."
Vous vous prenez pour qui? Je suis fonctionnaire. J’ai choisi de l’être. J’aime mon métier. Je crois au service public et à l’intérêt général. Vous ne savez ni ce que je fais, ni ce que je gagne pour le faire. C’est quoi ces généralités stupides et agressives?? Vous en avez d’autres en réserve pour différents corps de métiers? Vous avez été mordue par un(e) fonctionnaire quand vous étiez petite? C’est ça? Ou bien vous avez tenté de passer les concours et n’avez jamais réussi à en décrocher (la faute à vos capacités limitées dont vous faites merveilleusement étalage dans votre commentaire)….et la frustration est tout ce qui vous reste….Ma pauvre.

Répondre

c’est grace aux grèves que les jeunes ont échappé au CPE il y a quelques temps…ça fonctionne parfois finalement.

Répondre

Suis restée chez moi, pour garder les gnomes, car j’avais donné sa journée à la nounou, histoire qu’elle ne se galère pas pour venir de banlieue… je suis crevée, vivement demain que j’aille au bureau… à pieds !

Répondre

Ouh mais ça grince dans les chaumières ! Les pro-grévistes ont serré leurs petits poings pour cogner cette vilaine, ouh qu’elle est vilaine, Deedee.

Répondre

et ben moi, banco ce soir, sors du taf et pas de rer c avant 23h29…..grrrrrrrrrr

Répondre

Les otages du monde en entier aimeraient avoir la condition de vie des français un jour de grève.. Merci de faire un choix de mots intelligent.

Répondre

Ras le bol des commentaires désobligeants….et stupides ! Ceux qui n’ont aucun travail et qui galèrent prendraient volontiers la place de ceux qui emmerdent le monde alors qu’ils ont tout pour être heureux…allez voir un peu ailleurs si les travailleurs sont aussi heureux qu’en France…au lieu d’être solidaires et de se tenir les coudes en période de crise, ils bloquent les touristes qui en sont excédés de venir à Paris : Trop de grèves entre autre…..sortez un peu ; parlez avec les étrangers….vous comprendrez peut-être ce que veut dire solidarité…Et cessez de râler tous autant que vous êtes ! et cessez d’invectiver Deedee qui est sensas…Bande de jaloux mal dans votre peau….Dégustez un bon carré de chocolat ça ira mieux !!!
Bonne conscience….

Répondre

C’était parfait hier. Moi aussi je m’attendais à galérer, à me taper 1h30 de marche pour atteindre le boulot, dans le frois, le vague à l’ame … mais non! Pas uune voiture, 3mn d’attente pour le bus et arrivée au boulot en avance! C’est le monde à l’envers!

Répondre

J’arrive après la bataille…je lis ce billet aujourd’hui seulement et je suis profondément étonnée de tous les commentaires qui ont suivis !
il en ressort donc deux choses : que la modeuse ne sait s’occuper que de ses fringues et rien d’autres, bien vu le raccourci, et dans le genre, la palme va à "un cheminot ne vous a jamais empeché de faire les boutiques" je cite. C’est affligeant de connerie.
Aussi, la formule "prise d’otage" semble choquer plusieurs personnes, que ces personnes me donnent alors une autre définition parce que se sentir pénaliser par une décision que l’on n a pas prise, et bien ça ressemble qd meme un peu à une prise d’otage, désolée. D’ailleurs voilà une définition officielle : "Personnes prises pour faire pression sur quelqu’un, sur un groupe voire sur un État, afin d’obtenir qqch d’eux"…ça y ressemble un peu qd même non…
Je suis autant scandalisée par vos commentaires désobligeants que vous l’êtes sur ce billet, comme quoi, on peut trouver des points communs. A bon entendeur..
Deedee, merci pour ton billet et pour les réactions qui en découlent…ça nous permet de réaliser que tout est possible, parfois on atteind le fond de la connerie et après on creuse…Trouver cet article insultant montre que vous vous êtes trompés de cible….

Répondre

@orev33 pour ses commentaires pleins de fiel 78 &79.Pourquoi rabaisser les gens par des termes aussi exagérés et injurieux que "parfaitement écoeurant" et les sentiments que vous prêtez à la maitresse des lieux:"mon dieu, risquer de faire écrabouiller ses nouvelles chaussures dans le métro bondé, mais quelle horreur!!!"

Et bien vous, vous vous prenez pour qui mon pauvre; pour un parangon de vertu et redresseur de tort et toujours soucieux de l’intérêt général ? En fait un fonctionnaire macho ET injurieux ET méprisant…Vous avez réussi quel concours, au fait, celui du grand donneur de leçon ? En toutes hypothèses, réussir un concours ou un diplôme n’a jamais été une preuve d’intelligence, on le voit bien avec vous. Allez mon grand, allez manifester et surtout veillez sur nous en restant assuré de votre supériorité!

Répondre

Les petits roquets sont très facilement de sortie sur Internet, cachés bien au chaud derrière un pseudo et une adresse IP. Ils pratiquent l’insulte à tout va et confondent liberté d’expression et débat… Laissons-les croire qu’ils sont tellement plus intelligents que nous, tu sais ce qu’on dit sur le royaume des aveugles 😉

Chère Deedee,
j ai suivi le feuilleton des commentaires hier et ce avec beaucoup d attention et…de stupéfaction!
Ras le bol de ces donneurs de leçons puants qui estiment toujours avoir raison.
Ouai y en a marre de ces grèves sans fin, ouai y en a marre de ces gens jamais contents qui pourrissent ton quotidien, ouai y en a marre de ces gens qui flinguent ton blog…A croire qu une bande de hyènes désoeuvrées est à tes basques ma pauvre! Tiens bon!!!

Répondre

@ Orev33 : Tout ça me fait bien sourire ! Et pour votre gouverne, je n’ai pas tenté de passer des concours de la fonction publique car cela ne m’a jamais effleuré l’esprit. Il en faut pour tous les gouts certes, mais j’ai choisi une vie un peu plus trépidante ! D’ailleurs, tout ce débat injurieux est vraiment sans intérêt et sans saveur… Peut-être est-ce le signe d’un esprit étriqué ? Who knows ? Pour le reste, "Le papa de Deedee" a tout dit !

Bonne journée à tous et bon week-end (merci Deedee pour avoir initié malgré toi ce grand débat surréaliste qui m’a bien fait sourire pendant ma pause café !).

Répondre

La grève n’a pas de résultats évidents, mais la raison pour laquelle beaucoup de personnes désagréables moments de travail. En raison de la grève, je suis en retard au travail pour 2 heures, ce qui est de mon nouvel emploi. et si vous ne voulez pas la perdre!

Répondre

La Raleuse, dire que tous les fonctionnaires sont des fainéants c’est pas un peu raccourci ça ? Si tu penses qu’être prof ou instit est un boulot peinard… ben tu dois au moins casser des cailloux dans une mine pour penser ça.
Mon mari a été facteur pendant 2 ans parce qu’on avait besoin de bouffer. Il a fini par demissionner parce que c’était trop dur… et pourtant je peux te dire qu’il est dur à la tâche. Donc j’ai vraiment du mal à entendre que les gens de a fonction publique ne devraient pas se plaindre.
Non Moi je n’ai pas le droit de me plaindre parce que je travaille à mon compte, mais les autres ils ont le droit. Je pense pas qu’on est le droit de juger de la pénibilité d’un métier avant de l’avoir pratiqué.

Répondre

Ben rouges les baskets, sinon on te marche sur les pieds dans les manifs !

Répondre

Attends, tu veux dire que toi, tu crains pour tes shoes ? Pffff, t’es rien qu’une pauvre blogueuse, tiens ! (j’en suis aussi, hein, ça n’est donc qu’une demi-insulte :))

Quoiqu’il arrive, évoquer les grèves est toujours un sujet trés délicat, surtout si il s’agit d’une grève qui concerne en majorité la fonction publique. De toute façon, le sujet entre personnel de la fonction publique et personnel du privé finit toujours par s’envenimer et laisse place à des réactions qui sont à la limite de l’incorrection. Pour ma part, j’ai fait grève, en tant que prof, pour défendre une école publique qui me semble-t-il s’étiole. Je suis favorable aux réformes mais à condition qu’elles aillent dans le sens d’une amélioration pour le bien-être et la réussite des élèves. J’ai conscience d’avoir encore de la chance d’être dans l’Education nationale, il y a des gens tellement plus en difficulté actuellement ; mais je trouve qu’on ne donne pas assez de chance aux élèves en difficulté dans ce système. La grève est toujours source de soucis pour les non-grévistes mais en même temps, je ne vois pas quelles solutions pourraient être utilisées pour faire remonter un mécontentement. On a déjà essayé les pétitions, les débrayages de 55 minutes, travailler et être gréviste…. Ton billet n’était pas agressif mais le sujet est trés sensible. Bonne continuation et désolée pour le sérieux du message sur un blog qui est une mine de fraicheur, d’informations diverses et d’humour.

Répondre

Ne sois pas désolée pour le sérieux du message, bien au contraire ! Comme je le disais un peu plus haut, je ne suis pas certaine que la grève soit le meilleur moyen de faire bouger les choses.. Cela étant, comme tu le soulignes très justement, il ne semble pas exister d’autre moyen aujourd’hui pour être entendu.. ce que je regrette.

Par ailleurs, cette grève englobe à mon sens plusieurs combats très différents.. Pour l’Education Nationale comme pour notre système de santé, il faut clairement réagir… Pour ce qui est des avantages acquis par certaines professions qui fondent comme neige au soleil, lil me semblerait plus opportun de tenter de faire évoluer les choses intelligemment plutôt que de se cramponner coûte que coûte à des spécificités qui semblent hélas de plus en plus impossible à mettre en oeuvre.

Le changement n’est jamais chose facile.. Mais à le nier lorsqu’il est nécessaire, on court à mon humble avis à la catastrophe..

Ouaiffff… bof….
Je vais me faire des amis mais tant pis… Il y un moment où il faut peut être arrêter de rêver, les gens qui sont scandalisés à l’idée qu’on aide les banques pourraient peut être demander leur avis aux islandais ou aux anglais dont l’argent s’est envolé quand leurs banques ont tout bonnement disparu. Vous préférez qu’on vous les donne à vous les milliards? Eh bien ça n’arrivera jamais et de toute façon à quel titre? Et les banques, c’est juste un exemple… Je ne mets tous les grévistes dans le même paquet, je trouve que certains ont de vrais revendications (je pense notamment aux hopitaux…) mais il faudrait vraiment arrêter, déjà qu’on vit dans un des rares pays qui dépense l’argent qu’il n’a pas…

Mais je voulais surtout dire à Deedee: tiens bon, il y en aura toujours pour lancer des faux débats sur ton blog; ils viennent ici pour l’humour, l’espace de liberté, l’ouverture d’esprit et adoptent un comportement totalement inverse… Laisse tomber et belle route à toi!

Répondre

Même si je soutiens Deedee, et cette grève, dire que y en a marre de ces grèves sans fin, faudra pas de plaindre quand nos gamins seront 40 par classe, sans Rased pour ceux qui en ont besoin, ou plus la première année de maternelle…Ce que j’en dis.
Bref, ça mis à part, des bisous pour Deedee!

Répondre

Mais complètement. Tu noteras d’ailleurs que je n’ai jamais dit le contraire !

En fait, ce que je constate surtout, c’est que la grève fait perdre la tête à certaines personnes qui n’hésitent pas une seule seconde à me prêter des propos que je n’ai pas tenu (ni même pensé, d’ailleurs !), en pratiquant copieusement l’insulte au passage.

Je trouve ça assez cocasse, in fine. Surtout de la part de personnes qui s’érigent en défenseurs des libertés…

Le propos de mon billet, je le répète puisque certains n’ont même pas pris la peine de le lire, n’était ni de soutenir, ni de condamner les grèves. C’est un choix. Certains on fait le choix de débattre intelligemment de cette grève dans les commentaires et pour ça, je les remercie.

En revanche, je me permets de conseiller vivement à tous ceux qui mêlent hâtivement et arbitrairement censure, insultes, poujadisme (celle-là elle m’a fait hurlé de rire, j’avoue) et autres inepties du genre de péter un coup et de rester à tout le moins corrects dans les commentaires. On est pas chez mémé ici, merde !

Pour tout le reste, la porte reste grande ouverte au débat, le vrai.

Youpiiiiiiiii !

Répondre

"Mais complètement. Tu noteras d’ailleurs que je n’ai jamais dit le contraire ! "
Oulà oui je sais t’inquiète!!!!!!:)

Répondre

Le public contre le privé, les soi-disant avantages des uns contre les non-avantages des autres, EDF contre GDF, les parents contre les profs ..
Diviser pour mieux régner : vous connaissez ?
Et pendant ce temps, on ne parle pas des vrais problèmes …

Bref, perso, si on pouvait connaître cette tranquillité dans les transports tous les jours, le pied ! 🙂

Répondre

Nom d’une pipe! Palsembleu!

Je suis tout de même assez étonnée par temps d’extrêmisme de part et d’autre.

D’abord, j’avoue qu’à moi aussi l’expression "prise d’otage" m’a fait un peu mal aux yeux. Cependant, ne soyons pas de mauvaise foi, cet article se voulait léger, drôle. L’expression a beau être malheureuse, elle est entrée dans les moeurs, il ne me semble pas que Deedee souhaitait écrire une note politique. Tout cela valait-il une telle levée de boucliers?

Plus que l’article, ce sont les commentaires qui ont attisé les uns et les autres. Et oui, en les lisant, on retrouve une opposition qui est le reflet de notre société, c’est ainsi. Pourquoi s’énerver à ce point, pensez-vous réellement faire changer d’avis vos "opposants"? Ah oui, il y en a un certain nombre de raccourcis, de clichés… des deux côtés!

Je terminerai quand même par un petit témoignage personnel sur cette journée de grève, puisque c’est le sujet des commentaires:

Je suis enseignante. Totalement en accord avec les revendications des grévistes. J’ai des classes de 35 élèves, c’est énorme, c’est épuisant. Il y aura toujours des personnes pour estimer qu’on se la coule douce, je l’ai compris depuis longtemps, je préfère laisser couler que de prêcher dans le désert.
Je n’ai pas fait la grève. Pourquoi? Je n’ai même pas une journée de salaire à perdre. Les fins de mois difficiles, oui je connais.
Est-il beau ce cercle vicieux?

Je ne pense pas que Deedee soit une écervelée. Elle l’a d’ailleurs montré. Et oui, on peut aimer la mode ET avoir une vie intellectuelle, n’en déplaise à certains que cette image de la femme semble déranger.
Deedee a raison: pétez un coup, saperlipopette (est-ce assez distingué comme juron?)

😉

Répondre

La grève ? quelle grève ?!

lol la solution ultime : vivre en province ! Dans mon bled pas d’embouteillages, pas de stress, pas de manifs…juste des vieux qui regardent les manifs à la télé en ouvrant de grands yeux et en essayant de comprendre quelles sont les raisons de ce joyeux bordel lol

Répondre

Wow… ‘tain c’est chaud ici !!

Je découvre seulement maintenant ce post et les commentaires durailles qu’il a engendré et j’ai juste envie de dire à certains d’essayer de se détendre un peu malgré la crise (et non pas de "péter un coup" comme le conseille Deedee parce que après… bon ok, faites comme vous voulez !)

(Un peu) plus sérieusement maintenant… OUI les temps sont durs, OUI le pouvoir d’achat baisse, OUI les banques se cassent la gueule, les entreprises licencient à tour de bras, etc… Je pense que tout le monde ici (et là-bas aussi) en a parfaitement conscience, à commencer l’auteure de ce post qui, ne l’oublions pas, ne fait que publier ce que l’on appelle un billet d’humeur, pas plus !

Billet d’humeur : Article d’opinion, souvent court, qui présente de façon sarcastique ou humoristique un événement ou un sujet d’intérêt général susceptible d’attirer l’attention du lecteur et d’apporter un sujet de réflexion, mais certainement pas de se faire insulter.

Et ouais, n’en déplaise à certains, on est juste sur le blog very girly d’une parisienne trentenaire qui nous conte combien sa vie est "trépidante et truculente" (n’en déplaise à certains) et s’il y a des coups de gueules à lancer, il y a certainement d’autres endroits bien plus appropriés pour cela.

Wouala ! C’était juste "ma réflexion à moi", et je la partage avec tous ceux qui le veulent bien en souhaitant également un excellent week-end à tout ceux qui en on envie ;o)

TERRY

Répondre

ah les petites bourgeoises parisiennes…

Répondre

Calmement, posément, courtoisement, je dirais simplement qu’assimiler ce mouvement de grève à une "prise d’otage collective" pour ensuite dire que c’était du second degré est une manière bien pratique de ne pas assumer ce que tu as écrit.
Et écrire ensuite que tu es d’accord avec les revendications, mais pas avec le moyen d’action, tout en admettant que tu n’as pas de solution de rechange… euh… c’est un peu facile aussi, finalement. On est censés faire quoi, alors ? Attendre en silence pendant que tout s’écroule, tant qu’on n’a pas trouvé de solution autre ? Je ne sais pas si tu as remarqué, mais le gouvernement actuel n’est pas exactement adepte du dialogue social, à la base…
Alors oui, c’est un blog léger, d’accord. Mais tu as abordé un sujet qui ne l’est pas, en prenant clairement position dès le départ contre le mouvement de grève le plus important depuis des années. Ne t’étonne pas des réactions passionnelles, il y a des des gens qui sont allés dans la rue parce qu’ils n’en peuvent simplement plus de leurs conditions de vie.

Répondre

J’ai pris l’option chaussures qui vont bien et mp3 pour arriver à bon port. L’avantage c’est qu’avec tout ce bruit, j’ai pu chanter à tue-tête sans nuire à personne 🙂

Répondre

Pour celles qui parlent "de conserver leurs acquis", sachez que rien n’est jamais acquis dans la vie et qu’il faut toujours travailler.

Répondre

Ben… moi perso jt en talons hauts ! Et oui et à pied entre neuilly et neuilly tout simplement parce que jt hébergée chez des potes lol.

Et quand il a fallu prendre un bus pour Puteaux…Nada tout marchait… le métro marchait bien également et pas trop bouchons en plus par rapport à d’habitude… toujours les mêmes soucis…

Ensuite, concernant les vacheries sur le blog de deedee… mais calmons nous, dépassionnons le débat voyons…

Pour faire la part des choses :
1- y a des fonctionnaires et assimilés qui glandent et d’autres pas (cf ma mère en hopital qui bosse à mort ou un de mes oncles qui étaient sncf et qui passaient la journée à bouquiner et faire son marché…)

2- il y a des avantages justifiés et non… et oui les primes de déchouchés sncf etc…sont des illusions et surtout des conneries d’avantages à la con… et certains sont la bienvenues (désolée pas d’exemple sous la main..Ah si les trucs hospitaliers pour que la pénibilité du travail soit une miettouille compensée par "l’amicale du personnelle"…

Alors flûte quoi.. pourquoi ne pas réaliser qu’il y a 2 POIDS 2 MESURES !!!

Répondre

Tiens, ces bottes me rappellent quelquechose …

Répondre

@Deedee, son cher papa, la Râleuse et tous ceux du même acabit : je vous laisse à vos pauvres "débats" stériles et ne vous inquiétez-donc pas, je ne reviendrai pas de sitôt sur ce blog…. Mon esprit "étriqué" comme vous dites n’y survivrait pas.
J’avais il est vrai oublié la règle d’or qui prime ici : ne jamais contredire la maitresse de maison et ses lèche-bottes. Quelle grande ouverture d’esprit ma foi de considérer toute opinion contraire comme une insulte. Commencez-donc à balayer devant votre porte et à regarder autre chose que votre pauvre nombril avant de donner des leçons de vie. Je vous salue bien bas.

Répondre

J’arrive bien longtemps après la bataille, mais… J’aime ajouter mon grain de sel !
En ce qui me concerne, rien ne m’a choqué dans cet article, même l’expression "prise d’otage". Je l’ai trouvé drôle, rien de plus. Il y a bien d’autres endroits pour polémiquer, je pense.

Même les commentaires me font rire ! Presque tous ceux qui prônent une prétendue "ouverture d’esprit" appliquent systématiquement le contraire de leur beau prêche ! Et que dire de ceux et celles qui se sentent agressés alors qu’ils sont les agresseurs : « Je te parle mal, mais tu as intérêt à me répondre gentiment, ou je me fâche tout rouge ! ». Bah quoi, c’est drôle, non ?
Cependant, je constate encore une fois que, comme disait le regretté (surtout aujourd’hui…) Desproges : « on peut rire de tout, mais [vraiment pas] avec tout le monde ! » Quel dommage…

Mais bon : « […] c’est tout vous ça, toujours en train de râler au lieu de po-si-ti-ver. » Je crois que cette phrase résume bien la grande majorité des commentaires ici.

Enfin bref. Je crois que je parle déjà trop. Je reviendrai, j’aime bien ce blog. Alors à bientôt ! 🙂

Répondre

@orev le cher papa te dit barre toi, t’es déja revenu une fois de trop!

Va rejoindre les fachos de ton genre et essaye de raisonner au lieu d’injurier.

Répondre

Répondre à miss Julie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sed non suscipit Praesent commodo risus sem, justo Curabitur libero neque.