Dans les appartements de Mademoiselle Chanel…

appartements-coco-chanel

Il y a bien longtemps déjà, au début de ce blog (et donc dans une autre vie^^), j’avais eu la chance de visiter les appartements de Gabrielle Chanel sis au 31 de la rue Cambon. Où l’on s’aperçoit que j’ai fait quelques progrès en photo… même si le chemin est encore long pour avoir un résultat digne de ce nom ! Je ne suis pas pleinement satisfaite de ces photos-ci non plus. A vrai dire, mon reflex est en train de me lâcher et je ne lui ai toujours pas trouvé de remplaçant, faute de budget (parce que je sais TRES BIEN quel modèle je voudrais mais bon voilà). Fin de la parenthèse.

8 ans plus tard, j’ai retrouvé intact tout le plaisir et la chance que j’avais eu à m’immiscer dans ces lieux. A découvrir l’univers chargé de symboles de cette grande dame, à humer, presque, son parfum. A sentir sa présence. Il se murmure que Gabrielle Chanel occupe encore les lieux. « Elle est amusée de nous voir » vous dirait même Nadia (je crois qu’elle voit des gens morts).

Je ne saurais l’affirmer. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’il règne en ces lieux à l’opulence baroque une atmosphère un peu lourde, chargée d’histoire… et d’émotion.

Cet appartement, Coco l’occupait pour se ressourcer, lire, écrire, inviter ses amis à dîner. Peu matérialiste et attachée aux symboles plus qu’aux objets (la plupart des éléments présents dans son appartement n’ont aucune valeur), elle dormait chaque soir au Ritz.

On accède à ces appartements par l’escalier mythique de la Maison. En voici un aperçu :

 

Le vestibule

appartements-coco-chanel-18

Une statue accueille le visiteur et le plonge dans une entrée aux murs tapissés de paravents sur lesquels  s’épanouissent des fleurs de camélia, l’emblème des dandys que Gabrielle déclinera ensuite en bijoux.

appartements-coco-chanel-17

appartements-coco-chanel-9

Un imposant miroir domine la pièce. Vous reconnaissez sa forme ? C’est celui de la place Vendôme, du flacon de N°5…

appartements-coco-chanel-22

 

Le salon

appartements-coco-chanel-21

Il recèle un nombre incalculable de symboles : croix, Budhha, lions, cartes de tarot divinatoire, épis de blés, pampilles de lustres érigées en bibelots… impossible de les recenser ici en quelques mots.

appartements-coco-chanel-20

appartements-coco-chanel-13

L’appartement, s’il vit par le truchement de l’âme de sa créatrice vit aussi tout court : la Maison ne conçoit pas ces lieux comme un musée. On s’assoit, on touche, on prend possession des lieux… Avec respect et une certaine timidité ! La preuve avec Nadia qui trône dans l’immense canapé, où nous avons toutes (nous étions une petite dizaine) marqué une pause. Moi aussi j’ai ma photo souvenir, comme à Disney mais en plus mieux ^^

chanel-canap---copyright-paulinefashionblog
Merci Pauline pour la photo !

appartements-coco-chanel-14

appartements-coco-chanel-16

Oui, c’est cette petite cache anodine qui a inspiré le fameux film de Jean-Paul Goude.

appartements-coco-chanel-15

appartements-coco-chanel-12

appartements-coco-chanel-10

appartements-coco-chanel-11

 

Le boudoir

appartements-coco-chanel-6

Ce second salon, attenant au premier, est plus petit, plus intime. Là encore, on retrouve les paravents plaqués aux murs. Et cette atmosphère indéfinissable…

appartements-coco-chanel-7

 

La salle à manger

appartements-coco-chanel-4

appartements-coco-chanel-3

La salle-à-manger n’est pas moins dénuée de symboles que les autres pièces. Le guide qui nous accompagnait ce jour là nous expliquait qu’étant très bavarde, Gabrielle Chanel aimait confiner ses invités dans la pièce afin d’avoir toute leur attention jusqu’au bout de la nuit. Je devrais y songer pour mes prochains dîners… !

Ainsi se termine la visite. La seconde statue de l’entrée nous raccompagne en désignant la sortie.

appartements-coco-chanel-8

On regagne les escaliers, et on ne résiste pas à occuper les mêmes marches que celles que Mademoiselle occupait pour observer les défilés.

appartements-coco-chanel-2
Merci Vanessa pour la photo escalier (vous l’avez peut-être aussi vue passer sur Instagram ^^)

J’espère que cette visite vous aura plu autant qu’à moi !

++ Merci à Chanel pour ce moment fabuleux ++

Commentaires

Je dois avouer trouver ce lieu un peu austère. Peut-être que c’est dû à l’ambiance et le symbole du lieu que je n’arrive pas à saisir au travers des photos. Mais les anecdotes doivent être agréables à glaner au gré de cet appartement.

Répondre

Merci Deedee pour la visite, je serais curieuse de connaître le contenu de la bibliothèque. Que lisait donc Coco, ma jumelle astrale 😉 Je suis plus jeune qu’elle le serait maintenant mais du même mois, ça crée des liens, non ? Ah non.:D

Répondre

L’atmosphère a l’air spéciale mais rien que pour les souvenirs, ça doit être intéressant à découvrir.
Bonne journée
Chloé

Répondre

C’est vraiment une grande joie de découvrir cet endroit mythique grâce à toi! Merci!

Bises,
Céline.

Répondre

Merci pour la visite en images et en mots de l’intérieur de cette grande dame ! Belle journée à toi 🙂

Répondre

Bravo pour votre, une agréable découverte !

Répondre

Bonsoir, ton article m’a interpellé quand tu dis qu’Elle occupe encore les lieux.. Avant de me rendre au 31 rue Cambon, je fondais l’espoir de faire quelques photos dans l’escalier mythique. J’ai senti comme si Elle me disait je vais t’y aider, tu le mérites. En arrivant, une dame très sympa nous a accueilli et je lui ai demandé si elle pouvait nous conduire à l’escalier. Elle m’a dit mais bien sûr, vous pourrez même y faire des photos et elle a continué en disant je suis désolée mais nous ne pouvons pas visiter le reste car il s’y passe actuellement des négociations (comme si elle allait m’amener dans le charmant appartement que tu as eu la chance de visiter). J’ai halluciner, moi qui venais juste acheter un petit miroir car je n’ai pas les moyens pour le reste. D’ailleurs quelques jours plus tard je me suis rendue chez Emmaüs, que j’ai plus l’habitude de fréquenter, et j’y ai vu plusieurs petites vestes dans l’esprit Chanel, un signe ?
En tous cas j’ai très envie de revenir dans ce lieu qui m’a beaucoup touché. D’ailleurs j’ai appelé le SAV le lendemain de ma visite, pour redire combien j’avais été bien reçue et j’avais presque les larmes aux yeux..
Merci de m’avoir lu, belle soirée

Répondre

Répondre à Ma fine bouche Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.