Glamour ?

©Photo Anne-So

En passant (je rentre de Madrid, je n’ai pas eu le temps de mettre en ligne l’interview prévue pour ce matin ni de finaliser les autres billets de la semaine, on a pas des vies faciles, quoi !) et parce que le sujet m’interpelle, qu’il faut battre le fer lorsqu’il est encore chaud etcétéra : vous avez sûrement suivi, lu, vu passer les réactions des uns et des autres à propos de l’édito du dernier Glamour, signé par sa rédactrice en chef, Marie Lannelongue, ainsi que le papier intitulé « le vrai business des blogueuses« , lequel est mis en avant sur la couverture.

Comme beaucoup, j’ai trouvé ces articles d’une facilité confondante. On n’y apprend rien : les articles préfèrent faire la part belle au racoleur, voire, au diffamatoire. Le facile fait vendre, ça n’est pas nouveau. Et puis, c’est bien connu : les blogueuses sont des êtres dépourvus de cervelle et vénales à souhait, prêtes à tout pour gagner 100 balles et un Mars. A l’ouest du 2.0, rien de bien nouveau, donc.

Là où je suis perplexe, c’est quand on vient nous faire la leçon en décriant des pratiques (billets sponsorisés en tête) que l’on applique soi-même. S’il est sain de s’interroger sur la place des marques sur les blogs et sur les relations entre les marques et les blogueurs, je ne pense pas que Glamour soit le mieux placé pour nous donner notre petit coup de règle sur le bout des doigts.

Je ne parle même pas du fait que Glamour reproche aux blogueuses de ne plus être « inspirantes ». Là encore, c’est sûrement vrai, du moins en partie. Mais venant de la part d’un magazine qui nous parle de sexe, de glamour à la plage, de sports de plage sexy et autres marronniers de ce beau mois de juin, j’ai comme une histoire d’hôpital et de charité qui me vient spontanément à l’esprit, si vous voyez ce que je veux dire.

Je le vois d’ici, d’aucuns vont m’opposer à juste titre qu’on n’achète pas Glamour pour se culturer mais pour se divertir, et qu’attendre d’un féminin qu’il nous livre une enquête poussée sur un sujet comme celui-ci était sûrement très naïf de ma part. Certes.

Mais quand même.

J’ajoute que lorsqu’on flingue une soirée à expliquer en long, en large et en travers le pourquoi du comment – comment ça marche, un blog, combien de temps ça prend par jour, combien ça rapporte et combien ça coûte, aussi -, c’est un peu contrariant de lire l’exact inverse de ce que l’on a dit.

Je n’ai ni le temps, ni l’envie de développer plus avant. Mais je ne peux que vous enjoindre à lire l’excellente réponse d’Anne-So à Marie Lannelongue, ainsi que celle de Violette (pour une fois qu’on est d’accord toutes les deux, j’ai presqu’envie de dire champagne).

Chère Marie, vous voulez donner du pain et des jeux à votre lectorat, j’entends bien. Vous vous interrogez sur la légitimité des blogs, leur contenu et autres sujets au moins trépidants et truculents et c’est tout a votre honneur. Mais par pitié, ne tombez pas dans cette facilité que vous nous reprochez. Après tout et quoi que vous en disiez, les lecteurs – des blogs, mais aussi des magazines ! – sont bien moins naïfs que vous ne semblez le croire.

Commentaires

A lire l’édito, j’en ai presque oublié que Glamour vivait de la pub 😉

Répondre

Arrête, c’est trop le mal, la pub !

un marronnier de plus sans aucun intérêt !
(viva espagna ^^)

Répondre

Yes, viva espana !!!! (veux y retourner…je boude).

Je pense aujourd’hui que le mieux est d’arrêter de parler de tout ça car les choses se passent exactement comme ce que Glamour avait prévu, les gens achètent leur magazine pour en savoir plus sur cette affaire…

Répondre

Pas faux ! Même si ça me semble important de dénoncer certaines pratiques, quand même.

Le nouveau Glamour m’a aussi beaucoup agacée… Et comme le dit Mry très justement (pour une fois), il faudrait d’abord balayer devant sa porte avant d’attaquer les autres à « édito » ouvert ! gggggrrrrrrr

Répondre

Disons que tout cela est… divertissant, à défaut d’être intéressant.

Lorsque j’ai lu l’article ce week-end (6 pages quand même !) je me disais bien qu’il y avait anguille sous roche et que les propos qui te sont attribués étaient soit modifiés, soit sortis de leur contexte.
Quoi qu’il en soit, désolée, mais la petite Tavi me laisse perplexe : elle a 13 ans, ne connait sans doute rien à la Mode (son histoire, le pourquoi du comment…) et son look de mamie est pire que risible, franchement 🙂

Répondre

Oh ben tu me connais : qu’est-ce que j’aime le fric, et les sacs, surtout ! 😉

Quant à Tavi, je salue son opiniâtreté, je salue sa curiosité. Moins son look, et encore moins la curiosité malsaine et déplacée qu’on lui porte.

Rien à dire de plus, tu as tout dit et les autres blogueuses aussi. Je retiendrai néanmoins que c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité …

Répondre

A fond !

Est ce que Glamour a besoin de faire polémique pour booster les ventes ? Si c’est le cas, je trouve ça triste …

Répondre

Tu noteras que le sujet est en couverture…

Tout à fait d’accord avec toi !
Effectivement la polémique de la relation des marques avec les blogueuses suscite toujours autant d’intérêt. Il est vrai que la « légitimité » de certains blogs peut amener à se poser des questions mais n’oublions pas :

1. L’utilité et le temps passé à créer, développer et entretenir son blog, son lectorat…
2. Et les blogueurs !!! Oui parce qu’on parle que « des blogueuses modeuses »… Mais que fait-on des blogueurs influents (dont je tarais le nom) qui reçoivent également leurs lots de cadeaux et articles sponsos
3. Et que oui il y a comme une histoire d’hôpital et de charité… Travaillant dans les RP, je peux vous dire qu’il arrive aussi que parution (dossier spécial, pages shopping etc.) rime avec publicité !!

Répondre

Perso, si j’aime débattre de certains sujets, j’aimerais qu’on le fasse de manière constructive et non racoleuse. C’est dommage, en fin de compte, que Glamour verse dans ce que le magazine critique le plus vertement… !

Les journalistes se sentiraient-elles menacées pour pondre un de tels papiers ?! Cet edito n’est qu’écho à de nombreux autres articles faussement racoleurs sur le sujet et oui, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité…

Répondre

Rien à ajouter 😉

j’ai trouvé ça gonflé d’un mag qui a une page sur 2 de pub, on le sait on l’achète comme ça on en fait pas une maladie mais de là à cracher sur les bloggueuses alors que la presse fait pareil ……
moi je me demande si les journalistes des rubriques beauté de la presse testent les produits qu’elles conseillent ?

Répondre

Tu sais ce qu’on dit, l’attaque est bien souvent la meilleure défense… !

En fait Marie n’a pas eu de mal à construire son édito dénigreur : elle a tout copié ce qu’elle reproche à sa propre salle de rédac ….

Répondre

Le sujet est en couv donc racoleur à souhait comme tu dis… Le plus dur au regard de ce genre d’article c’est que les blogueuses sont fichues dans le même panier. Il faut aussi remettre en cause la place de l’édito censé annoncer la couleur du support c’est gravos. Concernant le sponso on se fait sans cesse attaquer (par les blogueurs) même quand ça n’en n’est pas, j’en parle en connaissance de cause.
Pour répondre à ton « gazouilli », tu as bien fait d’écrire et sans faiblesse !

Répondre

Je ne sais pas. Parce que l’air de rien, en parler, c’est déjà accorder à ces deux articles plus d’importance qu’ils n’en ont réellement.

étant déjà passée chez Cachemire et Violette, j’attendais ton petit mot sur le sujet avec une certaine joie ;o)

allez, disons boulette de la part de Glamour… qui bénéficie pour le coup d’un sacré coup de pub de la part des bloggueuses sévérement critiquées…

un petit pourcentage ?
;o)

Répondre

T’as raison, on a même pas pensé à négocier 11% de CA sur les ventes… Merde quoi !

Le pire, c’est que j’ai acheté Glamour pour la première fois le mois dernier parce qu’il y avait un sujet sur les blogueuses XXL comme Big Beauty (en gros titre sur la couv, déjà !). Je n’ai pas manqu » d’y trouver déjà, dans un encadré un petit mot sympa à l’intention des blogueuses « Vous aussi, vous trouvez que la blogosphère a pris le molon ? p227…
Ca devient de l’humour de répétition là !

Répondre

Preuve, s’il en fallait, que « la blogueuse » fait vendre 😉

Perso, je vais certainement me faire tirer à boulets rouges en disant cela, mais je partage en partie l’avis de Marie Lannelongue. J’ai beaucoup aimé la fraîcheur des blogs et de cette nouvelle écriture à son début. Cela changeait des magazines féminins et je sais de quoi je parle puisque je suis pigiste. A cause des marques, les blogs sont en contact avec les attachées de presse et ne parlent plus sur le même ton. Cela devient un mauvais magazine féminin car souvent, les produits sont présentés sans enquête ou recherche des blogueuses pour vérifier si ce qu’a dit l’attaché de presse est vrai ou pas. En même temps, c’est normal, ce n’est pas votre boulot et surtout si on vous lit, c’est parce que vous ne parlez pas de la même façon, ni des mêmes produits que ceux que l’ont voit dans la presse magazine. Vous avez une vraie force car une crédibilité due à votre capital sympathie et surtout la liberté de pouvoir parler comme vous le souhaitez. Gardez-la jalousement !

Répondre

Mais nan. Tant qu’on expose respectueusement son avis, quel qu’il soit, je ne tire pas ! Manquerait plus que ça.

Plusieurs choses : les blogs ne recopient pas les communiqués de presse. Ou si certain le font, ils sont vite désavoués par leurs lecteurs, à juste titre.

Crois moi, les attachées de presse ne sont d’aucune utilité dans l’élaboration des billets.

Les marques, c’est une autre histoire. Et je pense qu’il est plus que sain de se demander comment les choses évoluent, quelle place les blogueuses laissent aux marques sur leur blog, etc.

Pour ma part, je suis intimement convaincue que les marques ont toujours fait partie des blogs, d’une manière ou d’une autre. Pour parler de ce que je connais, par exemple, je tiens mon blog depuis 2005 et bien avant que la moindre marque ne s’intéresse à mon petit nombril, je parlais déjà de mes coups de cœur en matière de mode, de beauté entre autres. Et pour ce faire, je citais déjà spontanément des marques.

Tout ça pour dire qu’on a à mon sens un peu trop tendance à diaboliser le tout sans faire la part des choses.

Après, que les blogs perdent en fraicheur, en spontanéité, en authenticité… c’est possible. Mais ça n’est sûrement pas uniquement le fait de l’invasion des relations marques / blogs.

l’hopital dans toute sa splendeur en effet! ils se rendent compte que les blogs sont hyper lus, que le sujet est sensible, et bim, un bon gros sujet débat en couv’ … histoire que l’on parle d’eux sur tous les blogs .. pff

Répondre

Cela étant, on leur fait une bonne pub, là… !

tiens, c’est marrant, mais c’est un magazine que spontanément je n’ai jamais acheté…ce n’est donc pas prêt de changer!!!

Répondre

Et toc ! (j’adore)

Juste pour dire que moi, j’aime ton blog. J’y trouve des infos très intéressantes (et, tu le dis si bien, comme les autres lecteurs j’ai un cerveau) alors que j’ai délaissé depuis longtemps la presse féminine (à qlq exceptions près) qui nous remet chaque semaine les mêmes sujets : régimes, comment se maquiller, tests idiots, etc….

En plus, ton blog ne coûte pas 4,5 euros…. contrairement à ces magazines qui nous vendent de la pub.

Bref! Continue à nous inspirer :-)))

Répondre

Merci Marie…! Et oui, souvent, on omet que les lecteurs ont aussi un cerveau… Truc de dingue, hein ! 😉

Bon billet.
Ben voilà, comme toutes les quelques semaines, régulièrement, les poncifs sur les blogueuses mode/beauté vendues revient… tandis que les blogueurs(euses) cuisine, high-tech, jeux vidéos, etc, etc… ce sont des agneaux remplis d’abnégation sans doute.

Ah Madrid… Espagne, Tapas, Soleil, Vacances……. soupir…

Répondre

Soupirs, comme tu dis !

ce qui est absurde, c’est que chacun est libre de faire ce qu’il veut !
Glamour peut faire de la pub et le justifier en arguant que c’est pour faire vivre la presse et vive la liberté d’expression mais les bloggeurs/bloggeuses sont tous des êtres vains et sans scrupules et c’est vraiment vicieux d’essayer de gagner sa vie comme ça ?
Le fait que tu sois contente de tenir ce blog le justifie entièrement et les histoires de sous et de sincérité sont superflus (et de toutes façons subjectifs).
Quand je viens lire ton blog, je n’attend pas de sincérité de ta part puisque je ne connait qu’une facette de toi mais je suis curieuse de l’avis que tu donnes sur tes lectures, tes sorties, tes achats…
Je suis certaine que la rédac chef de Glamour est la première lectrice de blogs mode et apparemment elle les trouve assez inspirants pour son édito !

Répondre

Pour moi, il est sain de se demander comment la relation marques / blogs évolue.

Même lorsqu’on est un magazine féminin.

Cela étant et en l’occurrence, la critique est tellement absurde qu’elle en devient pathétique.

Si Marie Lannelongue et Gaël le Bellego avaient évité les faux semblants, les ragots et l’attaque facile, ils auraient gagné en crédibilité. Moins en racoleur, évidemment.

Et puis… il est de bon ton de critiquer la blogueuse. C’est bien connu, avec l’argent de la régie, « on s’achète des sacs ».. Alors que les journalistes ont toujours un avis totalement gratuit et dénué de toute relation avec quelque marque que ce soit.

Intégrité, quand tu nous tiens !

C’est pas faux mais au moins vous mettez le doigts dessus… Quand on voit la puissance qu’à la presse mag on se dit qu’il est bon de leur rappeler certaines choses.
Les autres n’ont qu’à bien se tenir ou à pondre de vraies enquêtes.

Répondre

Disons qu’il me semblait important de relever ces conneries. Parce qu’il arrive un moment où finalement, tout cela devient fatigant…!

Ce qui me gêne finalement beaucoup dans son édito « pas glamour » c’est le ton condescendant qu’elle emploi…qui est absolument pas nécessaire pour faire passer son avis, même si j’adhère pas non plus à ce qu’elle souligne…

Répondre

Idem.

L’express aussi a écrit un article, je ne sais pas si tu l’as lu?
http://www.lexpress.fr/styles/mode-beaute/mode/les-blogueuses-sont-elles-achetees-les-internautes-repondent_896925.html
Je suis bien d’accord avec: « Difficile d’évoquer l’indépendance des blogueuses sans faire un parallèle avec la presse: « C’est vrai aussi que le même problème se pose dans la presse écrite. Certains journalistes fonctionnent à fond aux cadeaux et […] les photos de looks se choisissent en fonction des annonceurs du journal. « 

Répondre

Oui, je l’ai lu 🙂

Le problème n’est pas tout a fait le même, il me semble. Sans rentrer dans un débat stérile et sans fin, la dimension annonceurs entre également en ligne de compte pour les journalistes.

Contrairement aux blogs : une pub n’a jamais aucune incidence sur le contenu.

Les blogueuses sont un nouveaux marketing…et alors les magasines seraient ils tout simplement jaloux ? enfin certains parce que d’autres ont compris et préfèrent l’utiliser aussi, plutôt que d’y cracher dessus…

Répondre

L’utiliser en le dénonçant. C’est ça qui est beau, quand on y pense…

C’est simple, après 20 d’achats de divers féminins, j’ai renoncé à la presse papier pour vous installer parmi mes favoris, vos informations sont evidemment subjectives puisque c’est vous qui les énoncées, mais vous le faîtes avec une éthique tout aussi évidente! la création et le maintien de la qualité de votre blog nécessite un investissement personnel
remarquable!
Je pense que les lectrices avisées sauront faire la part des choses d’avec un article tape à l’oeil ( mes mots sont trés mesurés…) visant comme d’hab à appâter le chaland sur un
« nouveau scandale », le nivellement par le bas!
Haut les coeurs alors, chère Deedee et merci pour ce que vous nous faites partager!!

Répondre

Merci à vous Catherine et oui, il est bien naïf de croire que les lecteurs ne savent pas faire la part des choses !

Bonsoir Deedee,
pour vous lire depuis presque 3 années maintenant, je voulais juste vous dire que j’apprécie sincèrement le ton de votre blog, ce côté fraicheur et légèreté qui fait du bien à lire pour faire une pause.
J’aime le côté « info en continu sans sommaire » :un trop beau collier par ici, un bon livre par là … la surprise d’ouvrir la page et de découvrir de nouveaux billets.
Et oui on parle bcp des bloggeuses, nouvel outil marketing oblige … aux lecteurs de faire le tri, et vive le libre arbitre!
Allez hop, un nouveau billet Deedee ! et merci

Répondre

Merci Céline…!

Il y a un truc qui m’échappe.. Ca ferait pas environ 3-4 ans qu’on entends a droite et à gauche que la petite Tavi a 13 ans?

Répondre

Mof, tu crois ? J’ai l’impression qu’elle est surtout connue depuis quoi, un an ?

En en parlant toutes vous lui faite de la pub, au moins pour le mag…mais faut dire ce qui est…c’est juste naze et je crois qu’elle a effectivement oublié que les lectrices étaient les mêmes et qu’elle se tirait une balle dans le pied…

Répondre

Oui, j’ai longuement hésité avant de rédiger ce billet !

Mais les propos de Marie Lannelongue et ceux de Gaël le Bellego sont à mon sens aussi déplacés que diffamatoires. Et ça, c’est important de l’écrire… Enfin je crois !

Je ne le lirai jamais puisque j’ai arrêté de lire « Glamour » because TROP de pub.
Quand ils feront des vides dressing aussi interressants que les tiens Deedee, ils nous rappeleront!

Répondre

Comme dit dans mon commentaire chez Violette : M LANNELONGUE s’autoflagelle à critiquer ce qui,à l’origine, est l’essence des magazines féminins ! Glamour que j’achetais une fois par an non pour le lire mais juste le feuilleter sur le sable ne partagera plus mes coquillages et crustacés sur la plage !

Répondre

Mouais… Je n’ai pas acheté le Glamour, ni aucun autre magazine mode depuis un bon paquet de temps, tout simplement parce que je n’ai qu’à prendre ceux d’il y a un ou deux ou trois ans à la même époque pour y trouver un contenu identique…
Pour ma part, la mode ne me taraude pas depuis que j’ai 5 ans. Je ne m’en suis pas beaucoup préocuppée à vrai dire, jusqu’à mes…30 ans!
Et pourtant, j’achète des magazines de mode depuis mes 18 ans!! Mais que se passait t’il, alors? Et bien, pour ma part, les blogs ont réussi là où tous les magazines de la presse féminine ont échoué. Là où je ne me transposais pas du tout dans leur page mode, (qu’elles se veuillent seulement sources d’inspiration ou non), j’y suis parvenue dans les blogs, un peu dans l’esprit de Dove, quoi! A force de vouloir à tout prix vendre du rêve, on finissait par y rester, dans le domaine du rêve! Les sacs, les accessoires, les vêtements portés étaient pour moi réservés à une élite! Je n’imaginais pas une seule seconde qu’une jeune femme gagnant modestement sa vie puisse y consacrer ce budget là! En résumé, stylée = porte-monnaie. Et puis, j’ai découvert les blogs, les filles, celles de la rue, portant des marques que je connaissais, que je trouvais aussi dans ma ville, ou bien des enseignes accessibles sur le net ET dans une gamme de prix qui me parlait! Bref, enfin, après tant d’année de souffrance, je m’identifiais enfin!
Maintenant, ce sont les magazines féminins qui plagient les blogs… J’ai l’impression de retrouver une ligne éditoriale identique, très street, des contenus d’une pauvreté encore plus affligeantes qu’avant, parce qu’à contrario des blogs, on sort pléthore de pages d’un coup! En gros, j’ai du blog sur papier, et sur plein de pages… Et tout ça, je l’ai déjà sur le Net, avec en plus une différence de taille : la diversité!
Alors, cet édito, constat affligeant de ce que la presse n’est pas prête à concéder là où pourtant elle a échoué est pour ma part un ultime soubressaut avant la mise à mort… Et aurait pu être écrit par un consortium de bloggeuses et adressé à la presse écrite, avec en variable « commencer » à nous inspirer plutôt que recommencer… Amen

Répondre

Oh le pavé!!! Désolé…

Répondre

Je t’en prie ! On est là pour ça, hein, débattre d’un sujet 🙂

Je dirais plutôt que ce sont les magazines qui sont en manque d’inspiration. On voit fleurir les articles sur les blogueuses, le streestyle etc… Mais pourquoi donc si vous n’êtes plus inspirantes? Quand à la publicité n’en parlons pas!
Quoi qu’il en soit vos blogs m’inspirent beaucoup plus que les magazines avec leur séries modes sans vie.
Longue vie à vous

Répondre

Merci Coquillette !

Pfiou merci de remettre les choses à leur place Deedee, j’ai bien cru que j’étais une idiote pataugeant dans une mer de takass… (pardonnez l’expression m’sieur-dame mais tous les autres noms d’oiseau ont déjà été utilisés je crois…)

Répondre

Euh pardon, mais ça veut dire quoi, takass ?

C’est marrant, j’ai acheté le Glamour et le lisant je suis tombée sur le c.., tellement l’article avait un parti pris. Euh sinon, moi suis journaliste en poste dans un mensuel (j’écris en société et politique) mais depuis 2 mois, mon boss m’a confié la rubrique Tendances du mag (parce que à titre perso, j’ai crée un webzine féminin). Et bien, je peux vous dire qu’on est loin du rinçage évoqué. Oui, on nous propose quelques tests de produits, de soins. Mais c’est tout (je pense que ce sont les mags très connus qui bénéficient de ce traitement. Sinon que vous dire Deedee, je suis une fan de la 1ère heure donc je vous fais encore un big-up -)

Répondre

Parti pris biaisé, surtout. C’est ça, qui m’énerve, dans l’histoire. Que Gaël le Bellego travestisse des propos qu’en l’occurrence, je ne lui ai jamais tenu. Je ne trouve pas le procédé très honnête.

Merci pour ton commentaire 😉 Je suis très très surprise qu’en tant que journaliste, tu ne croules pas littéralement sous une tonne de produits ! (joie, bonheur des clichés).

J’ai adoré la réponse de Violette.
C’est vrai que vous en faîtes de la pub en en parlant ainsi mais un petit coup de gueule, ça soulage 🙂
Et puis moi, ça me fait sourire parce que j’allais parler de l’audace journalistique dans ma note de demain sans même penser à évoquer le fait que les blogs féminins inspirent une bonne partie du contenu des magazines féminins depuis quelques années….

Répondre

Hâte de lire ton article, du coup.

Assez risible en effet surtout quand on sait que sans la pub des marques le Glamour et les autres n existent plus!!! sur combien de mes séances la rédactrice était obligée de passer une fringue parceque c était un annonceur !! au détriment d une autre qu elle aimait mais qui n avait pas les moyens d annoncer!!! sans parler des cadeaux , voyages de presse et autres que ces dames recoivent en remerciement!!!
Ce que les femmes aiment dans m
les blogs c est la liberté justement, vous parlez de ce que vous aimez!!! et on y voit de vrais femmes !!! avec des fringues abordables!!! pas de tops avec 3 mois de salaire sur le dos!!!

Répondre

Je crois que je débraque puisque je ne me suis m’y au courant qu’aujourd’hui de ce « buzz »(?) 😉 Pis du coup je vais peut-être un peu simpliste mais j’ai toujours pensé qu’on s’en fout de ça. Qu’on est pas dupe ni bête, quand un blog finit par nous ennuyer, on s’en va. Qu’importe les histoires de gros sous, chacunes ses convictions (engendrer du fric ou engendrer de la détente…aller sur un blog pour ses histoires de frics/sponso ou aller sur un blog pour le plaisir) et finalement pourquoi ne pas s’atteler à découvrir de supers bloggueuses pas forcément influentes mais hypra audacieuse en terme de style. Les mettre en avant et faire oublier celles qu’on aime plus.Il n’y pas qu’une Garance Doré (enfin si, mais juste pour les soirées Pétanque Chanel et les voyages à Hong Kong), y’en a surement des meilleures toujours en terme de style. Pourquoi donc ne pas s’épuiser à découvrir ces « nouvelles » bloggueuses intéressante en tout point. parce que perso, je ne m’ennui pas sur la blogo et même si je fais des concours sur mon blog et que je « démarche » des marques pour offrir un lot, ça ne m’empêche pas de ne jamais réfléchir mes billets et de rester dans « l’instantané »! Faut pas tout confondre ni comme tu dis, chercher le « scandale ». Autant faire des recherches constructives et intérressante qui releverait bien de la Mode et non du potin… 🙂

Répondre

Merci pour ton commentaire !

mmmh j’ai lu l’article jusqu’au bout j’ai senti ta consternation, ton étonnement et ta révolte devant tant d’hypocrisie… J’avoue que ce que je ressens dans la presse féminine c’est surtout de l’hypocrisie… Elles ont l’habitude de dire vive les rondes mais mettent des mannequins aux joues creuses en couverture. Complètement contradictoire. Et c’est pareil pour les blogueuses, il y a une sorte de jalousie, d’envie et d’hypocrisie. Il n’empêche chère Deedee que tu es relayée dans ce genre de médias, et que glamour et toi avez presque le même contenu. En cela tu leur fait concurrence, donc ils te dévalorisent pour mieux se donner une légitimité. Heureusement je ne me sens pas concernée, je suis une femme, une blogueuse même (lol), j’ai un blog qui marche bien mais mes articles et propos sont tellement loin de ce que Glamour dégurgite chaque mois, je pense que même en voulant faire un effort ils ne pourraient entrer dans un autre univers que le leur. Ils disent que les blogueuses en général manquent d’inspi et d’audace mais ne sont pas aller chercher des blogueuses hors-normes, et pourtant y en a plein. C’est de la mauvaise foi et comme tu dis c’est du dénigrement total. Encore une guéguerre stupide entre le papier et le web.

Ce qu’il ne faut pas c’est que la blogosphère devienne aussi fermé et étroit d’esprit que le papier (mais bon ca prend le chemin quand même…)

Merci Deedee d’avoir partagé ton incompréhension. Une blogueuse ca pense…

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pulvinar eleifend massa sit venenatis accumsan Aliquam consectetur ut id vulputate, consequat.