Fun Home d’Alison Bechdel

Moui, bon, ben… je vous avoue que cette lecture m’a laissé quelque peu perplexe.

« Haaaannnn vous allez adorer » m’a dit ma petite libraire que j’aime tant et qui me conseille si bien, normalement. « Une brillantissime autobiographie en bande dessinée » qu’il a dit Time Magazine sur la quatrième de couv’.

C’est donc fébrilement et armée d’une attente XXL que j’ai commencé la lecture de Fun Home. Peut-être trop XXL l’attente…

Car les dessins sont sublimissimes, soyons clairs. J’aime définitivement les coups de crayon nets, précis, fidèles à une certaine réalité.

En revanche, je n’ai pas du tout accroché avec le propos. Du tout. J’ai trouvé ça d’un long… Oh bien sûr, j’ai aimé le récit de famille, les cadavres déterrés, et plus que tout, voir quelles conséquences une éducation et un carcan familial ont sur une personne, sur la construction de sa personnalité, l’induction de ses goûts. Bref, ça m’a rappelé mes cours de sociologie de la communication que j’aimais bien, malgré l’intitulé barbare de la matière.

J’ai apprécié aussi les innombrables références littéraires qui essaiment le livre, le récit non linéaire qui aurait, à coup sûr, desservi le propos. Encore plus, je veux dire. Et puis la figure de ce père qui jamais n’avoua son homosexualité, se maria pour entrer dans un moule pour finir par se suicider m’a… touchée ?, moi qui exècre les moules et les cases dans lesquelles on tente de nous faire entrer coûte que coûte… mais ça, c’est une autre histoire.

Mais il n’empêche que… non. In fine, il y a dans cette bédé un je-ne-sais-quoi qui m’a empêchée d’être transportée, de vibrer… d’apprécier, tout simplement.

Alors pourquoi ai-je la désagréable impression d’être passée à côté d’un chef d’œuvre ?!

Commentaires

Non, non Deedee je t’assures que tu n’es pas passé à coté d’un chef d’œuvre heureusement que je ne l’ai pas acheté et qu’on me l’a prêté …
Moi je dirai même NUL
Bonne journée.
Clément

Répondre

Ce n’était peut-être pas le moment. 😉 Puis pourquoi devrions-nous tous aimer la même chose, hum ?

Répondre

Tout les goûts sont dans la nature, non? 😉
Perso, je n’ai pas lu ce livre et je crois que je vais le lire par simple curiosité!

Répondre

Heureusement que nous ne sommes pas tous formatés dans le même moule. Même si faut reconnaitre lucidement que nous sommes formatés aux entournures… Alors, chacun son moule et tâchons de garder la frite avant notre mise en bière ! Amen.

Répondre

les dessins sont effectivement sublimes
j’aurais bien coupé un peu
mais ça reste pour moi une bonne découverte BD à garder dans ma bibliothèque 🙂

Répondre

Pas encore lu mais le sujet m’intéresse beaucoup. Je te dirai ce que j’en pense après lecture.
En attendant, je te souhaite surtout un excellent réveillon et plein de bonnes choses pour la nouvelle année qui approche à grands pas !

Répondre

Il y a des lectures comme ça ! Moi, j’avais beaucoup aimé mais il faut dire que je l’avais lu à sa sortie sans en avoir vraiment entendu parler et parfois, je trouve que c’est mieux ! C’est comme pour le cinéma.. combien de fois ai-je été déçue par un film encensé par les critiques…
Euh.. et pour rebondir sur le premier com : on ne pas dire que ce roman graphique soit nul, il peut certes ne pas plaire mais quand même…, non ? Enfin, chacun ses goûts !
Bon réveillon !

Répondre

Si tu veux du beau dessin + du récit de famille + des cadavres déterrés, il faut t’attaquer à l’Ascension du Haut-mal de David B… enfin des cadavres y en peut-être pas… :p

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

libero. ipsum justo Sed risus leo mi,